Google pourrait éviter la sanction financière en Europe
La commission européenne se montre satisfaite de ses nouvelles propositions

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
«La nouvelle proposition de Google est de nature à résoudre les problèmes de concurrence» à l'origine du litige qui s'étale déjà sur trois ans a annoncé Joaquin Almunia, commissaire chargé de la concurrence. C'est désormais autour des plaignants d'analyser les propositions de Google avant que l'accord ne soit définitivement ratifié.

«Nous allons faire des changements importants dans la manière dont Google opère en Europe. Nous travaillons avec la Commission européenne pour résoudre les problèmes qu'elle a soulevés et sommes impatient de résoudre cette affaire.» a réagit Kent Walter, un porte-parole de Google.

En effet, comme Google se voyait principalement reprocher de mettre en avant ses services au détriment de la concurrence, il s'engage à garantir que «lorsqu'elle promeut ses propres services de recherche spécialisés sur sa page web (par exemple pour des produits, des hôtels, des restaurants, etc.), les services de trois concurrents, sélectionnés au moyen d'une méthode objective, apparaissent de manière clairement visible pour les utilisateurs et selon une présentation comparable à celle utilisée pour ses propres services». A cet effet, une entité indépendante nommée par la Commission se verra charger de vérifier si Google respecte ses engagements qui lui seront imposés sur une durée de cinq ans.

Google s'est engagé à ne plus imposés de contrat d'exclusivité dans ses accords de publicité. Les éditeurs ont également la possibilité de décider s'ils veulent que leurs contenus ne soient pas utilisés dans des sites de recherches spécialisés sans craindre de représailles.

«Nous sommes très déçu» réagit le groupe Allegro, société de commerce électronique en Europe de l'Est. «La solution proposée par Google n'assure pas d'égalité de traitement» entre les acteurs d'internet. L'organisation Icomp, qui réuni plusieurs plaignants et concurrents de Google parmi lesquels Microsoft, a qualifié ce choix d' «énorme échec». Joaquin Almunia a rappelé à tous que c'était l'intérêt des consommateurs qui avait été pris en considération et non celui des concurrents.

Au final, les 10% du chiffre d'affaires de Google (environ 5 milliards d'euros) pourraient bel et bien demeurer dans sa trésorerie.

Source : Europa

Et vous ?

Que pensez-vous des propositions faites par Google?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de acx01b acx01b - Membre averti http://www.developpez.com
le 06/02/2014 à 21:44
Citation Envoyé par Carhiboux Voir le message
Google n'est pas un service public
C'est facile de comprendre que si la réquisition de biens privés et les nationalisations sont illégales, ou pour les plus modérés l'augmentation des taxes sur les bénéfices pour les entreprises qui en font énormément, le nombre de services publics ne peut que diminuer dans un monde où la plupart des capitaux non fixes sont gérés par des entités privés.

La question n'est donc pas si Google ou Leclerc sont des services publics, mais si il devraient l'être, ensuite la réponse politique à privilégier en découle directement.
Avatar de Matthieu Vergne Matthieu Vergne - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 10/02/2014 à 17:14
Citation Envoyé par imikado Voir le message
Au risque de me prendre des -1, pourquoi ne pas demander à Microsoft de faire pareil sur son OS: on est bien dans la même situation non ? abus de position dominante (sans oublier la vente forcé/lié)
Ils ont déjà dû le faire pour leur navigateur, ils ont donc déjà été "puni", un peu aux autres maintenant {^_^}. Le prochain sera sûrement Apple. Et quand ils auront fait le tour on recommencera du début, dire d'entretenir ce pseudo-sentiment de "mais oui pour nous aussi c'est important".
Avatar de Pelote2012 Pelote2012 - Membre chevronné http://www.developpez.com
le 11/02/2014 à 9:37
En espérant que la proposition bien meilleure n'est pas un dessous de table bien meilleur ... 5 milliard d'Euros ça ferai du bien au finances. Mais là on serait en abus de position "politique"... difficile je pense, de ne pas tomber dans le travers qu'en on devient un géant
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités http://www.developpez.com
le 23/07/2014 à 21:16
Antitrust : l'UE devrait « revoir quelques termes » de l'accord sur la concurrence proposé par Google,
d'après un rapport

Plus tôt cette année, le long conflit opposant Google à ses concurrents en Europe semblait proche de son terme ; le commissaire à la concurrence, Joaquin Almunia, aurait jugé « bien meilleures » les concessions et propositions faites par le numéro un de la recherche. Pour lui, ces propositions allaient probablement permettre de conclure un accord à l’amiable contrairement aux deux propositions antérieures de Google qui visaient notamment à revaloriser les entreprises concurrentes dans les résultats de son moteur de recherche.

Bruxelles semblait donc satisfait et n’attendait plus que le retour des plaignants avant de procéder à un quelconque accord après cette « proposition améliorée d’engagements ».

Une semaine plus tard, Google rendait accessible au public les propositions d’accord. Comme Google se voyait principalement reprocher de mettre en avant ses services au détriment de la concurrence, il s'est engagé à garantir que « lorsqu'elle promeut ses propres services de recherche spécialisés sur sa page web (par exemple pour des produits, des hôtels, des restaurants, etc.), les services de trois concurrents, sélectionnés au moyen d'une méthode objective, apparaissent de manière clairement visible pour les utilisateurs et selon une présentation comparable à celle utilisée pour ses propres services »

Kent Walker, Vice-Président et avocat général de Google, a avancé « qu’après trois rounds de négociations et de concessions importantes, nous sommes heureux d’avoir atteint un accord avec la Commission Européenne qui aborde les problèmes de concurrence ». Peut-être avait-il crié victoire trop vite.

Tout d’abord des concurrents de Google ne se sont pas montrés satisfaits. « Nous sommes très déçus », réagissait le groupe Allegro, société de commerce électronique en Europe de l'Est, « la solution proposée par Google n'assure pas d'égalité de traitement » entre les acteurs d'internet. En plus la liste des plaignants vient même s’agrandir puisque Yelp a officiellement rejoint leurs rangs il y a quelques semaines.

En outre, selon le WSJ qui cite des sources proches de l’affaire, la Commission européenne compte « revoir quelques termes » de l'accord sur la concurrence proposé par Google, notamment en raison des désaccords au sein même de la Commission. Le calendrier initial qui prévoyait un vote final sur l’accord en septembre est susceptible de ne pas trouver une décision avant le départ de Joaquin Almunia qui quittera son poste en novembre.

Source : WSJ

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Avatar de imikado imikado - Rédacteur http://www.developpez.com
le 23/07/2014 à 23:39
J'ai du mal à comprendre cet acharnement sur Google:

On est quand même face à un site internet qui se fait reprocher son succès et à qui l'on demande de permettre sur son propre site une place pour ses concurrents ??

Je ne me souviens pas d'affaire de la sorte à l'époque où altavista, lycos and co régnaient en maître ...
Avatar de imikado imikado - Rédacteur http://www.developpez.com
le 23/07/2014 à 23:42
Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
Ils ont déjà dû le faire pour leur navigateur, ils ont donc déjà été "puni", un peu aux autres maintenant {^_^}. Le prochain sera sûrement Apple. Et quand ils auront fait le tour on recommencera du début, dire d'entretenir ce pseudo-sentiment de "mais oui pour nous aussi c'est important".
Je parle pas ici du navigateur (qui ne leur apporte pas directement de l'argent) mais bien de l'OS
D'un coté (google) les gens sont à un clic (gratuit) de voir la concurrence
De l'autre (windows), ils doivent soit se tourner vers des produits plus chers ou moins bien fini, soit renvoyer l'ordinateur au constructeur
Et pourtant c'est sur le premier qu'on s'acharne...

Note: j'ai l'impression ces derniers temps que de plus en plus d'administrations/gouvernement cherchent à s'éloigner de Microsoft (Gendarmerie, Munich, Chine, Russie et maintenant le Royaume-Un avec l'ODF)
Avatar de fredinkan fredinkan - Membre confirmé http://www.developpez.com
le 24/07/2014 à 8:51
Citation Envoyé par imikado Voir le message
l'époque où altavista, lycos and co régnaient en maître ...
Tout est dit : Tu en as cité 2, mais à cette époque là, il y avait aussi yahoo et quelques autres... C'est toute la différence, ce n'était pas juste "un seul ultramajoritaire"
Avatar de imikado imikado - Rédacteur http://www.developpez.com
le 24/07/2014 à 10:13
Citation Envoyé par fredinkan Voir le message
Tout est dit : Tu en as cité 2, mais à cette époque là, il y avait aussi yahoo et quelques autres... C'est toute la différence, ce n'était pas juste "un seul ultramajoritaire"
1. mais aujourd'hui il n'est pas le seul: yahoo, bing, duck duck go...
2. on choisi d'utiliser Google, on ne peux pas lui reprocher son succès auprès des internautes !

Si ça continue, on va faire de même pour Allocine, Wikipedia, PagesJaunes ...
Avatar de zaventem zaventem - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 24/07/2014 à 10:36
Citation Envoyé par imikado Voir le message
Je parle pas ici du navigateur (qui ne leur apporte pas directement de l'argent) mais bien de l'OS
D'un coté (google) les gens sont à un clic (gratuit) de voir la concurrence
De l'autre (windows), ils doivent soit se tourner vers des produits plus chers ou moins bien fini, soit renvoyer l'ordinateur au constructeur
Et pourtant c'est sur le premier qu'on s'acharne...
Au contraire, c'est exactement la même chose.
On a reproché à Microsoft de profiter de son quasi monopole sur les OS avec Windows pour inciter les gens à utiliser Internet Explorer plutôt qu'un autre navigateur sans qu'il y ait un lien vraiment établi entre l'un et l'autre.
Aujourd'hui, on reproche à Google d'utiliser son quasi monopole sur les moteurs de recherche pour diriger les gens vers ses services de ventes, réservation d’hôtel, d'avions, etc. au détriment de ses concurrents sans qu'il y ait un lien vraiment établi entre l'un et l'autre.
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent http://www.developpez.com
le 24/07/2014 à 11:44
Citation Envoyé par imikado Voir le message
J'ai du mal à comprendre cet acharnement sur Google:

On est quand même face à un site internet qui se fait reprocher son succès et à qui l'on demande de permettre sur son propre site une place pour ses concurrents ??

Je ne me souviens pas d'affaire de la sorte à l'époque où altavista, lycos and co régnaient en maître ...
L'activité de Google s'est diversifiée du seul moteur de recherche
L'UE ne reproche pas à Google de ne pas faire de place à Bing, DDG et autres moteurs de recherches mais de se servir de son moteur de recherche en position dominante pour promouvoir ses autres services autres détriment de la concurrence sur ces mêmes services

C'était la même chose avec Microsoft et IE
On a reproché à Microsoft d'utiliser son Windows en position dominante pour mettre en avant IE face à Firefox et consort

EDIT : j'ai répondu un peu vite sans lire le msg de zaventem qui dit la même chose et mieux que moi
Avatar de imikado imikado - Rédacteur http://www.developpez.com
le 24/07/2014 à 15:30
Ok je comprends mieux, ce n'est pas le moteur de recherche qui est remis en cause, mais le fait de profiter de son succès pour promouvoir les autres produits

Mais on reste dans un cas différent:
Windows, on l'a en achetant un ordinateur automatiquement (il faut soit assembler, soit acheter le sien chez un revendeur différent avec pour résultat un produit moins bien fini...):donc on a vraiment une solution "en position dominante"
Alors que pour Google, c'est l'utilisateur qui choisi, il peut facilement changer de crèmerie en un clic

C'est là la grosse différence: le choix à porté de clic, et non celui à porté de porte monnaie
Avatar de Lyons Lyons - Membre averti http://www.developpez.com
le 26/07/2014 à 22:27
Je reste pas convaincu par les arguments mis en avant dans cette lutte contre Google.
Personne n'oblige les pauvres citoyens européens à utiliser Google (le moteur de recherche) et quand bien même c'était le cas, Google fait ce qu'il veut de son produit. Si Google décidait demain de ne répertorié plus que ses propres services, rien ne leur en empêcherait légalement (certes ça ne profiterait ni à Google ni aux utilisateurs mais c'est exactement le même problème poussé à l’extrême). Exiger la même visibilité que les services de Google sur leur propre moteur de recherche me parait même plutôt gonflé de la part d'autres entreprises "On veut la même qualité de service que vous, par contre on vous laisse payer les millions de frais de fonctionnement". Sans tomber dans une situation ridicule où la première page de résultat serait composée exclusivement de services Google, je ne trouve vraiment pas aberrant que les services de Google soient légèrement mis en valeur (De toute manière il n'est pas dans l'intérêt de Google de tomber dans cette situation extrême, qui risquerait de rendre les utilisateurs mécontents.)
Avatar de Matthieu Vergne Matthieu Vergne - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 26/07/2014 à 23:15
Tout est dans cette interprétation du "légèrement". Chacun a sa propre vision de où la limite se situe.
Avatar de Hinault Romaric Hinault Romaric - Responsable .NET http://www.developpez.com
le 24/09/2014 à 10:21
Antitrust : Google pourrait se voir infliger une sanction de 6 milliards de dollars
La firme doit faire une dernière série de propositions

Google a une dernière chance d'éviter une sanction dans le cadre de l’enquête antitrust dont elle fait l’objet en Europe. Une quatrième et dernière série de propositions à la Commission européenne est attendue de la société.

À l’occasion d’un échange avec le Parlement européen, Joaquín Almunia, commissaire à la concurrence de l’Union européenne, a assuré que Google n’aura pas droit à une cinquième série de propositions. En cas d’échec des négociations, la Commission européenne ouvrira une procédure dite de « statement of objection », qui pourrait aboutir à une amende représentant 10 % du chiffre d’affaires global de la société, soit environ 6 milliards de dollars. Un montant très au-dessus des sanctions de 2 milliards de dollars qui avaient été infligées à Microsoft.

Google détient une part de marché de prés de 90 % en Europe dans le secteur de la recherche en ligne. La firme est accusée d’avoir abusé de cette position dominante pour favoriser ses produits, ainsi que ceux de ses partenaires, au sein de son moteur de recherche, au détriment de la concurrence.

Google avait fait plusieurs propositions afin de régler cette affaire, dont la troisième avait été accueillie favorablement par Joaquin Almunia. Pour lui, ces propositions allaient probablement permettre de conclure un accord à l’amiable, contrairement aux deux propositions antérieures de Google, qui visaient notamment à revaloriser les entreprises concurrentes dans les résultats de son moteur de recherche.

En raison de plusieurs désaccords au sein même de la commission et sous la pression des États membres qui veulent plus de concessions de la part de Google, Joaquin Almunia a finalement changé de position, sommant Google de faire de nouvelles propositions.

Joaquin Almunia a tenu à réaffirmer son impartialité dans cette affaire, suite aux critiques des membres de l’UE, sur une possible prise de position d’Almunia en faveur de Google. « Microsoft a fait l’objet d’une enquête pendant 16 ans, soit quatre fois le temps qu’aura pris l’enquête pour Google, et il y a plus de problèmes avec Google qu’il n’y en avait avec Microsoft », précise-t-il.

Cette affaire est suivie de près par les États membres de l’UE. L’Allemagne est allée jusqu’à demander davantage de transparence sur les algorithmes du moteur Google. Ce qui revient littéralement à ouvrir les algorithmes aux autorités.

Source : The Guardian
Avatar de Simara1170 Simara1170 - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 24/09/2014 à 11:11
Alors, tiens je vais poser un raisonnement simple:
Quand on va sur la page de Google, on est d'accord qu'on entre plus ou moins dans une boutique Google? Ou du moins la vitrine?
Et que n'importe quel magasin qui se respecte ne met pas en avant les produits de ses concurrents?
Si on pousse jusqu'au bout du ridicule le raisonnement avancé par le plaignants, on devrait porter plainte contre Apple: je veux dire merde quoi quand je pousse la porte d'un apple Store, je vois que de l'apple et pas de Samsung, et même que si je vais chez Orange, ils y a des forfaits préférentiels pour les Iphone...
Si Google est en position de monopole, c'est pas parce qu'ils ont enterré la concurrence par des pratiques déloyales, c'est parce que pendant 15 ans il n'y a pas eu de concurrences, et maintenant qu'on se rend compte que le web ça génère un mac de blé, on se voit qu'on peut plus y aller parce qu'on a laissé un mec tout seul se développer dessus... Alors on essaye de le faire tomber par n'importe quel moyen pour lui piquer la place...
En prime, je croyais qu'on avait pas le droit de porter plainte deux fois en même temps pour une accusation, donc Microsoft ou Nokia ne devrait pas pouvoir porter plainte, Nokia étant désormais une filiale du vendeur de carreaux...
Avatar de elssar elssar - Membre actif http://www.developpez.com
le 24/09/2014 à 11:45
Ton raisonnement est un peu vaseux.
Google est quasiment omniprésent dans le monde. Le reproche qui est fait c'est pas nécessairement de mettre dans le top des recherches leurs propres produits. Mais plutôt de torpiller une entreprise en la reléguant page 5 (ou personne ne vas) pour des raisons commercials.
Apple fait la pub aussi de ces produits, mais d'une apple n'a pas dans une position ultra dominante (que ce soit dans le secteur des smartphones ou des postes). Et de deux c'est leur propre store.
La un moteur de recherche (pour la justice et je suis d'accord) se doit un minimum d'être neutre. Après tout on tape un mot, il cherche dans le fouillis du web une correspondance. Après oui qu'il y ait une logique commerciale c'est normal. Mais aller jusqu'à supprimer tout bonnement une entreprise du web (car en gros c'est ça), la c'est problématique, car il n'existe aucune solution de def. C'est pas comme un gars qui se fait torpiller sur le store apple mobile et qui peut sortir ça sur android.
Si l'entreprise est référencé sur bing, ou yahoo tout le monde s'en fou, parce qu'en gros personne ne l'utilise.
Avatar de imikado imikado - Rédacteur http://www.developpez.com
le 24/09/2014 à 11:48
D'accord avec Simara1170, et je vois pas pourquoi aujourd'hui dans une situation similaire, on laisse la vente lié des pcs sous windows perdurer
Là c'est pire: qu'un éditeur sorte un logiciel bon ou pas (vista/w8), on se retrouve obligé d'acheter nos Pcs sous l'OS en question (que l'on desintalle par la suite, ou on installe des logiciels pour corriger les problèmes d'ergonomie)

Mais dans le cas de Google, c'est parce que l'on apprécie leur moteur de recherche qu'ils ont une aussi grande part de marché, on peut facilement depuis longtemps changer le moteur de recherche par défaut de nos navigateurs
Et malgré l'argent investi, les concurrents comme Bing ou Yahoo ne parviennent pas à séduire les clients

Et pour l'histoire de la relégation en page 5: c'est une entreprise qui propose via un site web un service: si le service ou les resultats ne vous conviennent pas, libre à vous d'utilser un autre (bing, yahoo...)

Aucune obligation de neutralité des résultats ou autre, c'est un service: vous ne signez aucun contrat avec Google quand vous tapez une recherche, et ils ne vous garantissent rien en terme de résultats
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Expert éminent http://www.developpez.com
le 24/09/2014 à 12:11
Citation Envoyé par Simara1170 Voir le message
Alors, tiens je vais poser un raisonnement simple:
Quand on va sur la page de Google, on est d'accord qu'on entre plus ou moins dans une boutique Google? Ou du moins la vitrine?
Et que n'importe quel magasin qui se respecte ne met pas en avant les produits de ses concurrents?
Si on pousse jusqu'au bout du ridicule le raisonnement avancé par le plaignants, on devrait porter plainte contre Apple: je veux dire merde quoi quand je pousse la porte d'un apple Store, je vois que de l'apple et pas de Samsung, et même que si je vais chez Orange, ils y a des forfaits préférentiels pour les Iphone...
Si Google est en position de monopole, c'est pas parce qu'ils ont enterré la concurrence par des pratiques déloyales, c'est parce que pendant 15 ans il n'y a pas eu de concurrences, et maintenant qu'on se rend compte que le web ça génère un mac de blé, on se voit qu'on peut plus y aller parce qu'on a laissé un mec tout seul se développer dessus... Alors on essaye de le faire tomber par n'importe quel moyen pour lui piquer la place...
En prime, je croyais qu'on avait pas le droit de porter plainte deux fois en même temps pour une accusation, donc Microsoft ou Nokia ne devrait pas pouvoir porter plainte, Nokia étant désormais une filiale du vendeur de carreaux...
C'est pas très clair, pour toi, la notion d'abus de position dominante, on dirait...

Et, non, le moteur de Google n'est pas une "boutique" des produits Google et n'a jamais été présenté de cette manière aux utilisateurs.
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Expert éminent http://www.developpez.com
le 24/09/2014 à 12:14
Citation Envoyé par imikado Voir le message
D'accord avec Simara1170, et je vois pas pourquoi aujourd'hui dans une situation similaire, on laisse la vente lié des pcs sous windows perdurer
Là c'est pire: qu'un éditeur sorte un logiciel bon ou pas (vista/w8), on se retrouve obligé d'acheter nos Pcs sous l'OS en question (que l'on desintalle par la suite, ou on installe des logiciels pour corriger les problèmes d'ergonomie)
Je ne vois pas en quoi les manquements de Microsoft excusent ceux de Google.
Citation Envoyé par imikado Voir le message
Mais dans le cas de Google, c'est parce que l'on apprécie leur moteur de recherche qu'ils ont une aussi grande part de marché, on peut facilement depuis longtemps changer le moteur de recherche par défaut de nos navigateurs
Et malgré l'argent investi, les concurrents comme Bing ou Yahoo ne parviennent pas à séduire les clients

Et pour l'histoire de la relégation en page 5: c'est une entreprise qui propose via un site web un service: si le service ou les resultats ne vous conviennent pas, libre à vous d'utilser un autre (bing, yahoo...)

Aucune obligation de neutralité des résultats ou autre, c'est un service: vous ne signez aucun contrat avec Google quand vous tapez une recherche, et ils ne vous garantissent rien en terme de résultats
Si, Google prétend depuis toujours que son moteur est neutre, au contraire.
Avatar de VBrice VBrice - Membre habitué http://www.developpez.com
le 24/09/2014 à 12:36
Je suis assez d'accord avec imikado et Simara1170,

Pour moi, je vois ça comme une occasion de plus de ramasser du cash en gardant ces mains dans les poches...

Mais plutôt de torpiller une entreprise en la reléguant page 5 (ou personne ne vas) pour des raisons commerciales.
Avec tous les sites qui se créer chaque jour, le référencement dans le web est toujours fluctuant, il ne faut pas espérer être 1er de la liste Ad vitam æternam.
Et puis sur les moteurs concurrent ils seraient peut-être page 10!

Vu la concurrence/l'existance des service similaire sur le net, les entreprises qui descendent dans les pages n'ont peut-être pas vraiment de site optimiser et on peut être une stratégie de référencement inexistante...
Avatar de Beanux Beanux - Membre éclairé http://www.developpez.com
le 24/09/2014 à 13:01
Sauf qu'utiliser cette position de monopole, légitimement acquise pour en tirer profit ailleurs, c'est ce qui est reproché à google.
Ce n'est pas tant son monopole qui est décrié et critiqué, c'est les abus qui sont/peuvent être fait grâce a son monopole.

Ton exemple du magasin ne tient pas a cause de l'absence de monopole.

Et la quelque soit la légitimité de la position de google, de part sa position de monopole (et quel position de monopole !!), elle se doit de ne pas valoriser ses produits au détriment des autres.
Avatar de imikado imikado - Rédacteur http://www.developpez.com
le 24/09/2014 à 13:02
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Je ne vois pas en quoi les manquements de Microsoft excusent ceux de Google.
Je dis pas que ça excuse, mais pourquoi en 2014 laisser perdurer l'un et taper sur l'autre

Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Si, Google prétend depuis toujours que son moteur est neutre, au contraire.
Quand je vais, en tant qu'utilisateur sur google.fr, j'ai juste un champ de recherche, aucune information sur la neutralité des résultats ou autre
Avatar de elssar elssar - Membre actif http://www.developpez.com
le 24/09/2014 à 13:50
Avec tous les sites qui se créer chaque jour, le référencement dans le web est toujours fluctuant, il ne faut pas espérer être 1er de la liste Ad vitam æternam.
Et puis sur les moteurs concurrent ils seraient peut-être page 10!

Vu la concurrence/l'existance des service similaire sur le net, les entreprises qui descendent dans les pages n'ont peut-être pas vraiment de site optimiser et on peut être une stratégie de référencement inexistante...
Je ne peux que te recommander, de chercher les affaires concernant google, ou de manière avéré le moteur relègue dans les confins du web le site d'une entreprise.
Je ne parle pas ici des sauts du au référencement/popularité du site. Je parle des affaires délictueuses concernant google..
Avatar de CrokNoks CrokNoks - Nouveau membre du Club http://www.developpez.com
le 24/09/2014 à 15:15
Ils me font marrer chez Microsoft.

Avez-vous déjà cherché "google chrome" dans bing ?
Le premier lien qui ressort dans les annonces (donc potentiellement des liens sûr car payé, enfin je l'ai entendu dire par des non informaticiens) est un nid à virus.

Donc, avant d'attaquer Google, qui a profité d'un manque indéniable à l'époque pour se faire une place, Microsoft devrait vérifier ses propres services.

Concernant les rapprochements avec la vente lié :
Navigateur par défaut de IE : Bing,
Navigateur par défaut de FireFox : Google,
Navigateur par défaut de Chrome : Google,
Navigateur par défaut de Safari : Google.

Si les navigateurs, n'appartenant pas à Google ou à Microsoft, arrêtaient de mettre Google par défaut et mettaient une liste des moteurs de recherche (avec paragraphe et capture d'écran, pas juste une liste de nom que madame Michu ne lira même pas), on ferait un pas important en avant.

Si les gens qui adore Bing (ça existe) mais qui ne savent pas qu'ils peuvent l'utiliser autre part que sur IE, étaient mieux (in)formé, on aurait surement un meilleur brassage des services.

Après rien n’empêche de forcer Google à se séparer de sa branche gérant le moteur de recherche. Transformer cette dernière en service public mondial dans laquelle toutes les entreprises (qui respectent les critères) et états paient et ainsi on aura un véritable moteur de recherche indépendant.

En attendant, je trouve normal que Google pousse ses propres services dans le moteur de recherche. Sinon c'est comme interdire un assureur de vendre les autres produits sa gamme (banque/épargne/crédit, mutuelle) alors que grands assureurs français le font.
Avatar de pierre-y pierre-y - Membre actif http://www.developpez.com
le 24/09/2014 à 15:16
Je me plante peut être mais 6 milliards c'est pas un peux de l'argent de poche pour google? J'ai l'impression que c'est quand même pas grand chose. Éclairez moi si vous le voyez autrement mais je n'ai jamais été sure si les 60 milliards de google comprenais uniquement le moteur de recherche ou ces investissement à côté en plus comme la recherche(voiture automatique), les diverses boites rachetez et ainsi de suite.
Avatar de Beanux Beanux - Membre éclairé http://www.developpez.com
le 24/09/2014 à 15:52
Comme expliqué plus haut, les 6MM, c'est "simplement" 10% de leur chiffre d'affaire. C'ets loin d'etre une pécadille.

Et même si c'etait le cas, Google serait prêt a beaucoup pour ne pas perdre cette somme, pécadille ou pas.
Avatar de Algo D.DN Algo D.DN - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 24/09/2014 à 17:17
Citation Envoyé par VBrice Voir le message
Je suis assez d'accord avec imikado et Simara1170,

Pour moi, je vois ça comme une occasion de plus de ramasser du cash en gardant ces mains dans les poches...

Avec tous les sites qui se créer chaque jour, le référencement dans le web est toujours fluctuant, il ne faut pas espérer être 1er de la liste Ad vitam æternam.
Et puis sur les moteurs concurrent ils seraient peut-être page 10!

Vu la concurrence/l'existance des service similaire sur le net, les entreprises qui descendent dans les pages n'ont peut-être pas vraiment de site optimiser et on peut être une stratégie de référencement inexistante...
Je ne pense pas que la question soit liée aux agents Gougel et autres bots, il me semble que c'est dans ses pratiques d'entreprise dominante que le problème se pose.

Gougel n'intègre pas le contexte réel dans lequel les autres peuvent s'exprimer à armes égales, de par sa position c'est Gougel qui définit les règles du jeu. Et pour la concurrence c'est là que se situe le nœud du problème.
Avatar de marsupial marsupial - Membre éclairé http://www.developpez.com
le 25/09/2014 à 5:05
Etant donne le poids du web sur les échanges commerciaux, être ou ne pas être visible sur la toile change du tout au tout. Dans le cas précis, il est avéré que le dominant favorise ses produits au détriment de la concurrence en créant, non pas un algoritme ciblé, mais bien en créant des produits ciblant au mieux cette algoritme.

C'est comme partir de la réponse à la question pour trouver la meilleure démonstration à la résolution d'un problème alors que la concurrence part de la question pour arriver à la meilleure solution.

C'est tricher à une interrogation écrite
Avatar de Xinu2010 Xinu2010 - Membre averti http://www.developpez.com
le 25/09/2014 à 8:20
Citation Envoyé par pierre-y Voir le message
Je me plante peut être mais 6 milliards c'est pas un peux de l'argent de poche pour google? J'ai l'impression que c'est quand même pas grand chose. Éclairez moi si vous le voyez autrement mais je n'ai jamais été sure si les 60 milliards de google comprenais uniquement le moteur de recherche ou ces investissement à côté en plus comme la recherche(voiture automatique), les diverses boites rachetez et ainsi de suite.
6 milliards ça fait toujours mal, même pour google... Ca represente environ 50% de leur bénéfice net sur un an.
Avatar de Simara1170 Simara1170 - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 25/09/2014 à 9:47
Oui donc vous êtes d'accord sur l'attaque pour abus de position dominantes, parce qu'un service privé fait passer en premier les autres services privés de la même boîte devant la concurrence...
Moi j'ai envie de dire, déjà bien heureux que Google accepte de les afficher (même en page 100), parce que chez Bing, le premier pour Google Chrome, il a fait tilter mon anti-virus -_-
Putain c'est comme si on reprochait aux mecs de chez AXA (premier assureur en Belgique) de pas présenter les produits d'une autre assurance... Le raisonnement de base est merdique.
C'est pas de la faute à google si ils sont en position dominante, c'est la faute des types qui n'ont même pas essayé de le concurrencer, faut arrêter un peu...Et pourtant dieu sais que j'aime pas google (la preuve, je l'utilise pas )
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent http://www.developpez.com
le 25/09/2014 à 11:18
Citation Envoyé par Simara1170 Voir le message
Oui donc vous êtes d'accord sur l'attaque pour abus de position dominantes, parce qu'un service privé fait passer en premier les autres services privés de la même boîte devant la concurrence...
Moi j'ai envie de dire, déjà bien heureux que Google accepte de les afficher (même en page 100), parce que chez Bing, le premier pour Google Chrome, il a fait tilter mon anti-virus -_-
Putain c'est comme si on reprochait aux mecs de chez AXA (premier assureur en Belgique) de pas présenter les produits d'une autre assurance... Le raisonnement de base est merdique.
C'est pas de la faute à google si ils sont en position dominante, c'est la faute des types qui n'ont même pas essayé de le concurrencer, faut arrêter un peu...Et pourtant dieu sais que j'aime pas google (la preuve, je l'utilise pas )
Google a merveilleusement réussi à être n°1
Par contre, il y a une différence total à être n°1 avec 40% de part de marché et être n°1 avec 90%
Quand on est à 90%, on est presque en situation de monopole et quand on est dans cette situation, on a des contraintes qui permettent de garantir la libre concurrence
Personne ne ferai chier Google si sa part de marché était de 55%
Il y a des limites à la libéralisation des marchés et ce n'est pas moi qui le dit, c'est l'Organisation Mondiale du Commerce : http://www.wto.org/french/thewto_f/w..._f/fact2_f.htm
Après, quand on ne veut pas comprendre...

Ce que tu dis est exact dans le cas où la libre concurrence peut s'exercer
La libre concurrence ne peut pas s'exercer quand il y a une domination écrasante de l'un des acteurs et c'est le cas de Google
Quand on est n°1 et qu'on domine le marché, on perd une partie de sa liberté qui est reprise par les Etats (et institutions) pour empêcher les abus
Avatar de Simara1170 Simara1170 - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 25/09/2014 à 11:34
donc c'est bien ce que je disais:
étape 1 : y'a que google qui va sur le marché de l'Internet, les autres estimant que ça génère pas assez de pognon...
étape 2 :google devient de facto majoritaire sur le domaine, puisqu'il est le seul
étape 3 : google devient blindé de pognon, parce que finalement, le web ça rapporte gros
étape 4 : les autres leaders du marché de l'IT percutent qu'ils ont eu un manque à gagner
étape 5: ils essayent de renverser la vapeur, mais se vautrent lamentablement (forcément quand t'a 15 ans de retard)
étape 6 : ils attaquent google sur un comportement normal pour une entreprise privée, c'est à dire promouvoir l'ensemble de ses produits, plutôt que celui de la concurrence

Donc en fait, si je résume bien, puisque microsoft et d'autres on leur propre moteur de recherche
Google devrait:
1/ mettre en avant les produits de ses concurrents au détriment des siens quand tu fait une recherche google (ça se fait pas dans le monde "matériel", mais dans le domaine de l'immatériel, ça devrait pouvoir se faire? 2 poids, 2 mesures, tout va bien avec la géométrie variable)
2/ Si on pousse jusqu'au bout du raisonnement, quand tu tapes une recherche google, le moteur devrait te mettre en première page:
-Bing aurait trouvé ça en premier résultat
-Yahoo aurait trouvé ça en premier résultat
-XXX aurait trouvé ça en premier résultat

et bien sûr avant les propres résultats du moteur google parce que sinon c'est de la concurrence déloyale?

Il y a peut-être une loi contre la situation de monopole (et heureusement), mais je pense qu'il devrait y avoir une clause en plus:
les abrutis qui sont plus anciens que X, ne peuvent porter plainte contre X pour abus de monopole quand ils ont délibérément laissé X se développer seul sur le domaine incriminé... Parce que c'est exactement ce qui se passe: les grands de l'IT ont laissé faire google, et veulent via la loi anti-trust profiter gratuitement (et même en en tirant du bénéfice) des 15 ans de R&D de google pour leur propre compte... Non, c'est injuste, point barre...
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent http://www.developpez.com
le 25/09/2014 à 12:09
Citation Envoyé par Simara1170 Voir le message
donc c'est bien ce que je disais:
étape 1 : y'a que google qui va sur le marché de l'Internet, les autres estimant que ça génère pas assez de pognon...
étape 2 :google devient de facto majoritaire sur le domaine, puisqu'il est le seul
étape 3 : google devient blindé de pognon, parce que finalement, le web ça rapporte gros
étape 4 : les autres leaders du marché de l'IT percutent qu'ils ont eu un manque à gagner
étape 5: ils essayent de renverser la vapeur, mais se vautrent lamentablement (forcément quand t'a 15 ans de retard)
étape 6 : ils attaquent google sur un comportement normal pour une entreprise privée, c'est à dire promouvoir l'ensemble de ses produits, plutôt que celui de la concurrence
Google n'a jamais été le seul à se lancer dans le marché des moteurs de recherche
Tu as la mémoire très courte
Il y a eu pas mal de concurrence au début avec Yahoo, Lycos (cas français qui ne s'est jamais développé à l’international et a coulé), altavista et bien d'autres
Google est devenu n°1 par la qualité de son service car à l'époque, Google avait le meilleur algo de référencement

l'UE et l'OMC ne contestent pas la position de n°1 de Google
Ce qui est contesté, c'est d'utiliser cette position dominante dans le secteur de la recherche pour promouvoir déloyalement les services annexes (qui n'ont rien à voir avec le domaine du référencement web) au détriment de la concurrence
Autrement dit, dégrader Mappy pour mettre plus en avant Google Map lorsqu'une recherche du terme "carte" est effectuée, par exemple
En clair, mélanger l'activité de moteur de recherche où Google est dominant avec ses autres services

Il n'est absolument pas question de mettre en avant les autres moteurs de recherche concurrent, faut pas tout mélanger
Avatar de Simara1170 Simara1170 - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 25/09/2014 à 12:28
quand tu tapes Carte sur google, t'a effectivement Gmap, et juste ensuite Mappy, ils sont en première page(j'viens de tester), faut arrêter de déconner, les mettre plus en avant, revient à les mettre en avant des propres produits de google, et je trouve pas ça normal...
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent http://www.developpez.com
le 25/09/2014 à 12:32
Citation Envoyé par Simara1170 Voir le message
quand tu tapes Carte sur google, t'a effectivement Gmap, et juste ensuite Mappy, ils sont en première page(j'viens de tester), faut arrêter de déconner, les mettre plus en avant, revient à les mettre en avant des propres produits de google, et je trouve pas ça normal...
J'ai donné un exemple au hasard
La demande est nettement plus large que ça (Google s'est diversifié dans énormément de domaine)

Et puis, ce n'est pas juste pour les services de Google mais aussi pour les partenaires de Google au travers des liens sponsorisés
Les demandes de l'UE sont très large
Avatar de Algo D.DN Algo D.DN - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 25/09/2014 à 13:28
C'est un peu de l’auto-flagellation de groupe qui perdure :[)

L'abus de position dominante se caractérise quand, une pratique a pour objet ou pour effet d'empêcher, de restreindre, ou de fausser, le jeu de la concurrence sur un même marché.

Comme vient de le dire Saverok, Gougel c'est plus seulement le moteur, adword, adsense, c'est aussi Droïde, mobil service, etc, etc. en tant que dominateurs, aimant les pratiques commerciales verticales, il distord le marché et biaise bien profond les concurrents potentiels, créant un monopole de fait.
Avatar de Simara1170 Simara1170 - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 25/09/2014 à 13:47
j'viens de m'amuser pendant ma pause repas à faire des recherches sur google avec des mots-clefs correspondant à leur principales activités commerciales...
Donc oui le produit google est toujours en première position, suivie derrière des concurrents ( et toujours sur la première page)... Bref, FairSearch veut juste que Google affiche d'abord nokia, samsung, microsoft et consort avant ses propres produits... Ok, vous trouvez ça normal... Mais que pour Google, les autres y sont pas obligés hein?
Non je ne cible pas Microsoft, c'est pas vrai...Parce là, de mémoire, Chrome OS il existe, et malgré les sanctions prise à l'encontre de M$, c'est par pour autant qu'on a de la pub sur le site de M$ pour Chrome OS, qui est pourtant un concurrent du géant...
Bref, on en revient à ce que je dit, géométrie variable toussa toussa...

D'ailleurs faire quelques recherche sur les mots-clefs des produits google, avec bing, est...comment dire... riche en enseignements, cf les liens vérolés qu'on peut trouver en première ligne sur certains des produits google...
Avatar de Beanux Beanux - Membre éclairé http://www.developpez.com
le 25/09/2014 à 14:12
Citation Envoyé par Simara1170 Voir le message
Bref, FairSearch veut juste que Google affiche d'abord nokia, samsung, microsoft et consort avant ses propres produits... Ok, vous trouvez ça normal... Mais que pour Google, les autres y sont pas obligés hein?
Non, ce n’est pas ce qui est demandé. L'enquete avance que google favorise ses produit, et c'est gênant/illégal à cause de son monopole (et simplement à cause de ça).
La réponse demandé, est de montrer de la transparence en montrant l'algo, ce qui prouverait qu'il n'y a pas d'abus. Ainsi qu'une représentation équitable de ses produit ET de ses concurrents.

Il n'y a rien de sorcier a ça.
Avatar de Simara1170 Simara1170 - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 25/09/2014 à 14:39
et donc après 5 présentations des recherches (parce que bon montrer l'algo de recherche, c'est une belle tentative voilée de le récupérer à son propre compte le travail d'un autre, faut pas se leurrer), qui répondaient aux exigences de FairSearch, mais qui en avaient oublié, on continue à les poursuivre... C'est vraiment pour un manque de représentativité ou pour autre chose?
Avatar de pierre-y pierre-y - Membre actif http://www.developpez.com
le 25/09/2014 à 15:10
6 milliards ça fait toujours mal, même pour google... Ca represente environ 50% de leur bénéfice net sur un an.
Non justement, c'est pas 50% mais 10% et l'amende n'a pas de précisons quand au nombre de fois ou il risque de se la prendre. Si c'est une fois tout les 10 ans par exemple , ça va c'est pas chère payé pour gardé un monopole. C'est ce qui me pose question justement a savoir si l'amende et soumit en plus d'obligation de mise en conformité.
Avatar de Matthieu Vergne Matthieu Vergne - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 25/09/2014 à 15:42
10% de son chiffre d'affaire, ce qui peut correspondre à 50% de son bénéfice net (chiffre d'affaire auquel tu retire tous les frais).
Avatar de pierre-y pierre-y - Membre actif http://www.developpez.com
le 25/09/2014 à 16:01
Ah pardon autant pour moi, j'en étais resté aux chiffres d'affaire global dont parlait l'article. A oui en effet vue comme ça c'est autre chose.
Avatar de Olivier Famien Olivier Famien - Chroniqueur Actualités http://www.developpez.com
le 02/04/2015 à 23:04
Antitrust : L’UE préparerait ses armes pour assigner Google en justice
selon certaines indiscrétions provenant des parties impliquées dans l’affaire

L’étau semble se resserrer autour du géant de la recherche dans l’affaire qui l’oppose à l’Union européenne depuis quelques années. En effet, depuis 2010 la commission antitrust de l’Union européenne a introduit une enquête en vue de confirmer les plaintes des différentes entreprises taxant Google d’abuser de sa position dominante dans le domaine de la recherche sur le web afin de favoriser ses produits et ceux de ses partenaires au détriment des concurrents.

Après plusieurs mois de silence, l’organe de régulation de la concurrence de la commission européenne vient de faire un pas en avant en demandant la permission aux entreprises qui avaient porté plainte contre Google afin de publier certaines informations classées confidentielles que ces dernières avaient fournies. En outre, certaines personnes impliquées dans l’affaire déclarent avoir été contactées afin de fournir des documents dans un bref délai selon les dires du Wall Street Journal.

Pour le quotidien américain, ces démarches n’ont d’autres sens que de passer à la vitesse supérieure au vu des différents accords sans succès entrepris par Google. C’est de même ce que semblent confirmer certaines personnes bien introduites dans les coulisses de cette affaire qui affirment que le nouveau commissaire à la concurrence Margrethe Vestager « prévoit de faire avancer l’affaire dans un délai relativement court ».

Cette même analyse a été faite par un avocat basé à Bruxelles et représentant les intérêts d’un plaignant. Pour lui, « le fait que la commission cherche des informations plus complètes des plaignants dans des délais courts de quelques jours montre qu’elle est dans les dernières étapes pour l’obtention d’une déclaration de griefs d’ensemble ».

Si les choses prennent aujourd’hui cette tournure, il faut souligner qu’il n’en a pas toujours été ainsi. En effet, dès le début de cette affaire Google avait fait plusieurs propositions afin de procéder à un règlement à l’amiable. La troisième proposition avait été favorablement accueillie par l’ancien commissaire Joaquin Almunia. Cela a conduit plusieurs entreprises de l’UE à déclarer ouvertement la prise de partie de ce dernier pour la firme de Mountain View.

Margrethe Vestager qui est le nouveau commissaire à la concurrence semble vouloir en finir le rapidement possible avec cette affaire, et ce de manière légale. À maintes occasions, elle n’a pas manqué de faire savoir sa position en affirmant qu’elle est en faveur d’un processus judiciaire formel afin d’établir un précédent. Les arrangements « ne devraient pas être une habitude » et ne devraient pas être recherchés à « n’importe quel prix ». Le mois dernier encore, elle affirmait lors d’un évènement à Bruxelles que tout le monde « devrait voir que nous sommes prêts à aller devant les tribunaux si c’est la meilleure chose à faire ».

Google qui détient 90 % de part de marché en Europe en ce qui concerne la recherche en ligne s’expose à une amende de 6 milliards de dollars en cas de confirmation des charges devant la justice.

Source : The Wall Street Journal

Et vous ?

Que pensez-vous de cette affaire ?
Avatar de Algo D.DN Algo D.DN - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 03/04/2015 à 16:13
Pour ne pas étouffer les éventuels concurrents...

Les arrangements « ne devrait pas être une habitude » et ne devrait pas être recherché à « n’importe quel prix ».
Surtout quand on a les moyens de torpiller (acheter) d'éventuels gêneurs.

Cela veut-il dire que (sans règles) dans les arrangements amiables il y a toujours un qui estime (à tort ou à raison) avoir été lésé.
Avatar de expertsecu expertsecu - Inactif http://www.developpez.com
le 09/04/2015 à 8:08
D'abord Google ne possède pas des parts de marché, ce n'est pas sa propriété.

Ensuite depuis quand c'est aux concurrents d'une firme de définir ce qu'elle doit faire?

Je comprends que les polytocards du parlement européen en font des tonnes contre Google (le parlement européen tombe dans tout les pièges démagogiques) mais la Commission ne devrait pas donner dans la surenchère médiatique quand Google propose un accord généreux.
Avatar de expertsecu expertsecu - Inactif http://www.developpez.com
le 09/04/2015 à 8:46
Citation Envoyé par Beanux Voir le message
Non, ce n’est pas ce qui est demandé. L'enquete avance que google favorise ses produit, et c'est gênant/illégal à cause de son monopole (et simplement à cause de ça).
La réponse demandé, est de montrer de la transparence en montrant l'algo, ce qui prouverait qu'il n'y a pas d'abus. Ainsi qu'une représentation équitable de ses produit ET de ses concurrents.

Il n'y a rien de sorcier a ça.
1) Il n'y a aucun monopole. N'importe qui peut se lancer comme moteur de recherche.

2) Il n'y a aucune raison que Google montre ses algos. C'est du grand délire. Est-ce que MS publie le code source de Windows par transparence? C'est pourtant un enjeu plus important.

3) Si Google publie des choses, cela ne prouvera absolument rien. Il peut altérer ses résultats. Tu vas aller vérifier sur les serveurs de Google?

4) Déjà, la base du moteur Google est publié depuis longtemps. Tu vas recalculer les valeurs propres du Web chez toi?
Avatar de Algo D.DN Algo D.DN - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 09/04/2015 à 19:06
Citation Envoyé par expertsecu Voir le message
1) Il n'y a aucun monopole. N'importe qui peut se lancer comme moteur de recherche.
C'est un peu comme dire, au vu des opportunités encore offertes par un secteur à 90% maîtrisé par une seule entité, et le 10% restant occupé par une douzaine d'autres concurrents, n'importe qui peut encore investir dans le secteur.

J'imagine le nombre d'investisseurs potentiels se bousculer face à un tel projet
Avatar de imikado imikado - Rédacteur http://www.developpez.com
le 09/04/2015 à 22:32
Pour rappel, quand Google est arrivé sur ce marché, ce n'etait pas du tout gagné, le marché était dominé par altavista, lycos and co..
Donc encore aujourd'hui la situation peu de nouveau changer
Avatar de Matthieu Vergne Matthieu Vergne - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 10/04/2015 à 1:19
Cela dit, en ce temps là, les solutions existantes n'étaient pas satisfaisantes (sauf si on est pas pointilleux), alors que là Google fait du très bon boulot. On pourra dire ce qu'on veut sur sa philosophie, les résultats sont là. Donc plus difficile de faire sa place quand même. {^_^}
Avatar de imikado imikado - Rédacteur http://www.developpez.com
le 10/04/2015 à 11:12
Oui et non:
Un point "récent" peut permettre d'imposer un peu sa solution: l'argent
Quand on creuse un peu le sujet, on peut voit qu'il y a de grandes batailles financières de partenariat and co afin d'imposer son moteur de recherche par défaut dans les barres de recherche des navigateurs

C'est un élément intéressant qui peut, si on a le budget de départ, permettre d'avoir une belle visibilité dès le départ.
Ce qui n'était pas le cas à l'époque où Google est arrivé

Microsoft, avec Bing, à les capacités financières de nouer des partenariats financier afin d'avoir son moteur par défaut sur beaucoup de navigateurs.
Avatar de Algo D.DN Algo D.DN - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 10/04/2015 à 14:55
Citation Envoyé par imikado Voir le message
C'est un élément intéressant qui peut, si on a le budget de départ, permettre d'avoir une belle visibilité dès le départ.
Ce qui n'était pas le cas à l'époque où Google est arrivé
Je suis d'accord, si à cette époque il y avait un gougle en position de monopole quasi-absolu ils n'auraient eu aucune chance de devenir le gougle d'aujourd'hui.

[HS] Juste pour lever un vilain doute, gougle ne parle jamais de logiciel libre toujours open source Why!

Est-ce le fait qu'il existe une permissivité chez l'un que l'autre ne permet pas ? [/HS]
Avatar de Matthieu Vergne Matthieu Vergne - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 10/04/2015 à 15:20
Citation Envoyé par Algo D.DN Voir le message
[HS] Juste pour lever un vilain doute, gougle ne parle jamais de logiciel libre toujours open source Why!

Est-ce le fait qu'il existe une permissivité chez l'un que l'autre ne permet pas ? [/HS]
Libre implique de respecter les 4 libertés décrites par R. Stallman, à savoir :
  1. la liberté d'exécuter le programme, pour tous les usages ;
  2. la liberté d'étudier le fonctionnement du programme et de l'adapter à ses besoins ;
  3. la liberté de redistribuer des copies du programme (ce qui implique la possibilité aussi bien de donner que de vendre des copies) ;
  4. la liberté d'améliorer le programme et de distribuer ces améliorations au public, pour en faire profiter toute la communauté.

Open source n'implique que de fournir le code, pas de tout autoriser avec. Qui dit libre dit open source, mais pas l'inverse.
Avatar de Algo D.DN Algo D.DN - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 10/04/2015 à 16:04
Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
Open source n'implique que de fournir le code, pas de tout autoriser avec. Qui dit libre dit open source, mais pas l'inverse.
[Toujours HS] Gougle applique donc (avec l'Open Source) une sorte de stratégie des écluses, qui au besoin et de manière altruiste bien sûr , s'octroie le droit de verrouiller le sens des flux sur des solutions que d'autres développent...[/Toujours HS]
Avatar de Matthieu Vergne Matthieu Vergne - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 10/04/2015 à 16:39
Citation Envoyé par Algo D.DN Voir le message
[Toujours HS] Gougle applique donc (avec l'Open Source) une sorte de stratégie des écluses, qui au besoin et de manière altruiste bien sûr , s'octroie le droit de verrouiller le sens des flux sur des solutions que d'autres développent...[/Toujours HS]
Oui et non, en pratique c'est pas aussi simple mais je pense que ça résume bien l'idée. On l'a vu avec Android, ils l'ont mis open source (ou peut-être libre, je sais plus) mais ont essayé ensuite de virer les fonctions intéressantes au fur et à mesure pour les intégrer dans des applis bien de chez eux et non open source. Tu construis une clientèle sur une jolie idée, et une fois qu'elle en dépend bien tu fermes les robinets pour l'obliger à payer. Ils ont juste mal calculé le projet CyanogenMod. Maintenant ils font gaffe.

L'open source leur permet d'obtenir des idées en regardant dans les communautés de dév qui se forment autour de leurs produits. S'ils ont le code avec, c'est tout bénèf, mais mieux vaut refaire son propre code adapté à son propre contexte. Un dév lambda ne sait pas tous ce que cache Google, donc son code sera probablement pas des plus optimisé pour eux. Ils sont bon pour adapter et optimiser chez Google, donc j'imagine qu'ils en profitent. Donc disons plutôt que ça leur rapporte clairement, maintenant de là à dire qu'is sont capables ensuite de verrouiller les flux... je ferais plutôt l'analogie des affluents : plein de petits affluents qui alimentent la grosse rivière, et même si tu en retires quelques uns elle reste grosse quand même.

Maintenant faut voir au cas par cas. Parce qu'aujourd'hui, même un code soi-disant sous GPL n'est pas nécessairement libre stricto-sensu : quand tu regardes les cas de doubles licences, typiquement tu as un code sous GPL pour utilisation non commerciale, et un code sous une autre licence pour une utilisation commerciale. A priori, ça ne devrait pas être possible, vu que la liberté 1, qui consiste à utiliser le code de n'importe quelle manière et qui est censée être assurée par la GPL, n'est plus respectée. J'ai pas trouvé de question spécifique là dessus dans la FAQ FSF donc je sais pas vraiment comment la justice tranche si tu prends la version sous GPL et que tu l'utilises quand même à des fins commerciales. Mais bon, tout ça pour dire qu'on peut résumer, mais c'est pas aussi simple en l'état actuel des choses. Grosso modo, le terme open source prend le pas en général, et libre reste pour les puristes.
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent http://www.developpez.com
le 10/04/2015 à 17:26
Citation Envoyé par Algo D.DN Voir le message
[Toujours HS] Gougle applique donc (avec l'Open Source) une sorte de stratégie des écluses, qui au besoin et de manière altruiste bien sûr , s'octroie le droit de verrouiller le sens des flux sur des solutions que d'autres développent...[/Toujours HS]
Oui et non
Pour compléter la réponse de Matthieu Vergne, je pense que Google, au travers de ses multitudes de solutions open source, tente de "googliser" au maximum les esprits
C'est à dire que Google t’appâte au travers d'API et de softs open sources, très performants dans la plupart de cas il faut bien le reconnaître.
Tu te retrouves alors à construire ton/tes projet(s) en utilisant de plus en plus massivement des solutions gratuites de Google
Arrivera un jour où tu auras besoin de trucs plus costaux et il te faudra mettre la main au portefeuille et étant donné que Google sera déjà très présent au sein de ton écosystème, c'est aux solutions Google que tu penseras en premier pour éditer ta short list

C'est là la grande force du marketing Google
Quand les gens pensent moteur de recherche, ils pensent à Google
Et le but ultime est de reproduire ça avec toutes les solutions :
mail ==> Gmail
carte : Google Map / Google Earth
etc

Le souhait de Google est de faire sur une multitude de produit ce qu'à fait Scotch avec le ruban adhésif ou Frigo avec le frigidaire
Avatar de Matthieu Vergne Matthieu Vergne - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 10/04/2015 à 17:32
Citation Envoyé par Saverok Voir le message
Le souhait de Google est de faire sur une multitude de produit ce qu'à fait Scotch avec le ruban adhésif ou Frigo avec le frigidaire
Bien vu. {^_^}
Je sais pas si dans leur cas c'était voulu, mais l'analogie me paraît clairement pertinente.
Avatar de Kapeutini Kapeutini - Nouveau membre du Club http://www.developpez.com
le 10/04/2015 à 20:53
On se demande à quoi servent ces fonctionnaires
et pourquoi ce combat servant les intérêts
de compagnies qui ne sont pas la compagnie
fournissant les services ? ...
Avatar de Algo D.DN Algo D.DN - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 10/04/2015 à 21:13
Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
J'ai pas trouvé de question spécifique là dessus dans la FAQ FSF donc je sais pas vraiment comment la justice tranche si tu prends la version sous GPL et que tu l'utilises quand même à des fins commerciales. Mais bon, tout ça pour dire qu'on peut résumer, mais c'est pas aussi simple en l'état actuel des choses. Grosso modo, le terme open source prend le pas en général, et libre reste pour les puristes.
Ce serait a beautiful world si la voracité de certains sans scrupules n'avaient pas les dents aussi fourchues...

Mais on me chuchote dans l'oreilette qu'il y a eu quelques précédents d'abus de la GNU GPL mais rien à voir avec la licence à proprement parler mais plutôt côté mauvaise application (interprétation) des auteurs (cas WPScan) et la mauvaise foi de certains pros qui ont tendance à confondre distribution et vente, mais généralement la licence GNU GPL2/3 AGPL laisse peu de place à l’ambiguïté quant à son utilisation/application, ce fut le cas dans l'affaire AFPA/EDU4 concernant VNC.

Il me semble (...) que pratiquement toutes les sociétés qui ont abusé des logiciels libres (violation de la GPL) ne s'en sont pas sorties devant un tribunal, d'où l'intérêt pour les artisans du Logiciel Libre de bien maîtriser l'aspect diffusion et la portée de la licence GNU GPL et surtout savoir ce que cela implique.

Citation Envoyé par Saverok Voir le message
Oui et non
Pour compléter la réponse de Matthieu Vergne, je pense que Google, au travers de ses multitudes de solutions open source, tente de "googliser" au maximum les esprits
J'adore! Cela confirme bien que gougle n'agit jamais de manière désintéressée c'est toujours le résultat d'une stratégie préalablement étudié, quand google dit c'est open source, combien même conceté, ils trouvent le moyen de breveter l'utilisation d'une techno, tout en laissant supposer que les sources sont toujours en mode open.

Ça me fait penser à une phrase émanant de gougle lors du procès Oracle vs Google concernant la techno java, <je cite> en nous attaquant ainsi Oracle ne s'attaque pas seulement à google mais à toute la communauté Open Source <fin de citation> Fins artisans de l'art et la manière d'embrouiller les esprits.

Le souhait de Google est de faire sur une multitude de produit ce qu'à fait Scotch avec le ruban adhésif ou Frigo avec le frigidaire
Ja sehr gut! ^o^ ^_^
Avatar de Hinault Romaric Hinault Romaric - Responsable .NET http://www.developpez.com
le 15/04/2015 à 14:00
Antitrust : Bruxelles accuse officiellement Google
et ouvre une enquête concernant Android

Pratiquement 5 ans après l’ouverture par la Commission européenne d’une enquête contre le géant de l’internet, soupçonné d’abus de position dominante, Google a été formellement accusé ce mercredi.

« En ce qui concerne Google, je crains que l'entreprise n'ait injustement avantagé son propre service de comparaison de prix, en violation des règles de l'UE en matière d'ententes et d'abus de position dominante », a déclaré dans un communiqué Margrethe Vestager, la commissaire à la Concurrence.

Google détient une part de marché de prés de 90 % en Europe dans le secteur de la recherche en ligne. La firme est accusée d’avoir abusé de cette position dominante pour favoriser ses produits, ainsi que ceux de ses partenaires, au sein de son moteur de recherche, au détriment de la concurrence. Ce qui ne permettrait pas aux internautes de voir les résultats les plus pertinents en réponse à leurs requêtes, selon la Commission européenne.

« Google a à présent la possibilité de convaincre la Commission du contraire. Toutefois, si l'enquête devait confirmer nos craintes, Google devrait en assumer les conséquences juridiques et modifier la façon dont elle conduit ses activités en Europe », a ajouté Margrethe Vestager.

La firme de Mountain View dispose de dix semaines pour répondre aux accusations de la Commission qui lui ont été transmises. Puis suivra une période d’audition avant qu’une décision finale ne soit rendue.

Parallèlement, la Commission européenne a annoncé qu’elle a ouvert une enquête Antitrust sur Android, le système d’exploitation mobile de Google. La Commission examinera si Google impose des clauses abusives aux fabricants de smartphones, afin de favoriser ses propres applications, telles que YouTube, Gmail, etc.

« Les smartphones, tablettes et autres appareils similaires jouent un rôle de plus en plus important dans la vie quotidienne de nombreuses personnes et je veux faire en sorte que les marchés de ce secteur puissent prospérer sans contraintes anticoncurrentielles imposées par quelque société que ce soit. », a expliqué la Commission européenne.

Si les deux entités ne parviennent pas à un accord à l’amiable, Google pourrait se voir infliger une amende représentant jusqu’à 10 % de son chiffre d’affaires global, soit environ 6 milliards d’euros. Il s’agit du cas le plus énorme auquel Bruxelles est confronté, après l’enquête contre Microsoft qui avait abouti en 2002 à une amende de 2 milliards d’euros.

De plus, Google pourrait être amené à revoir le fonctionnement de ses services. D’ailleurs, le Parlement européen est favorable pour une scission entre les services de recherche et les autres activités commerciales de Google.

Source : Reuters
Avatar de lvr lvr - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 15/04/2015 à 14:18
Voilà qui va soulager (un peu) la Grèce...
Avatar de TiranusKBX TiranusKBX - Membre expert http://www.developpez.com
le 15/04/2015 à 16:31
on à pas encore atteint le stade du cyberpunk ? mince alors je suis déçus !
Avatar de Ph. Marechal Ph. Marechal - Membre à l'essai http://www.developpez.com
le 16/04/2015 à 19:57
L'ami Juncker va bien trouver une combine, enfin, une solution équitable
Offres d'emploi IT
Apprenti Key Account Manager H/F
Philips - Ile de France - Suresnes
Chef de projet technique .net h/f
MCNEXT - Ile de France - Paris (75002)
Chef de projet technique Domaine Spatial - H/F
Atos Intégration - Midi Pyrénées - Toulouse

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil