Microsoft reconnaît Linux comme une "menace" pour Windows
D'après le rapport annuel de Microsoft concernant son année fiscale 2009.

Le , par Katleen Erna, Expert éminent sénior
Microsoft reconnaît Linux comme une "menace" pour Windows

La nouvelle va faire du bruit. Pour la première fois dans l'histoire, Microsoft reconnaît officiellement Linux comme une "menace" et l'ajoute ainsi à sa liste noire de concurrents qui dérangent.

L'information vient d'être dévoilée alors qu'une copie du formulaire 10-K (utilisé aux Etats-Unis pour déclarer une année fiscale à la fin de l'exercice), daté du 30 juin 2009, a été rendue publique ce matin.

La liste des entreprises que Microsoft juge dangereuses pour ses produits était déjà largement fournie : Apple, Google, Opera (alors que seul Mozilla était cité comme dérangeant en 2008 dans la section consacrée aux navigateurs), etc.

Cette année, les distributeurs de Fedora et Ubuntu - Red Hat et Canonical - viennent grossir les rangs (présentés auparavant par la firme de Bill Gates comme de minuscules grains de sable dans les rouages de ses activités "server and tools", ils sont aujourd'hui pris aux sérieux comme "menaces globales" et plus particulièrement "menaces de l'OS de bureau").

Microsoft dénonce la manière dont les compagnies d'open-source utiliseraient une "stratégie économique différente" pour les dynamiter. D'ailleurs, si l'on entreprend la lecture du 10-K de Microsoft, il prend vite l'allure d'un pamphlet anti-open-source.

Plus précisément, l'OS Windows doit faire face à de multiples problèmes avec Linux. D'abord, le fait que cet OS soit disponible gratuitement sous une licence publique (et on sait la haine profonde que voue Steve Ballmer, PDG de Microsoft, aux produits gratuits qu'il méprise ouvertement assez fréquemment dans ses différentes interventions en public) lui confère un avantage dans les marchés émergents où la pression compétitive du "tout moins cher" force les constructeurs à réduire leurs coûts. De nouveaux ordinateurs à prix cassés voient le jour, notamment les netbooks qui poussent comme des champignons en alternative à des machines plus coûteuses. Même des partenaires Microsoftiens comme Hewlett-Packard et Intel ont travaillé activement avec des OS alternatifs utilisant le système Linux ces derniers temps.
"Les netbooks ont ouvert Microsoft à la possiblité que quelques OS pourraient prendre brièvement l'avantage, nous nous sommes mis en alerte et explorons ce risque" a déclaré Rob Helm, directeur de la Recherche, avant d'ajouter que "Microsoft aimerait la disparition des netbooks et leur remplacement par des ordinateurs portables à poid réduit, mais comportant des batteries à longue durée de vie assez coûteux pour justifier l'utilisation de Windows".

En effet, pour les netbooks légers à tout point de vue, l'OS Windows est devenu le composant le plus onéreux !

L'OS actuel, Windows Vista, est trop volumineux et surtout trop cher, ce qui a déroulé le tapis rouge pour Linux. Cependant, Windows XP se maintient bien sur les netbooks, et une version Starter de Windows 7 est prévue en fin d'année pour répondre aux besoins de ce marché.

Helm tente néanmoins de décourager la production d'ordinateurs discount, car ils "pourraient faire baisser le prix de Windows".

Aujourd'hui, presque tous les constructeurs d'ordinateurs offrent des serveurs capables de supporter l'OS Linux, et par là-même contribuent a son développement. De même, Linux a bénéficié de l'accroissement constant du nombre d'applications compatibles avec son système (produits par des sociétés comme Adobe, Apple, Corel, Google, IBM, Novell, Oracle, Red Hat, Zoho, mais aussi par de simple développeurs locaux en Asie et en Europe).

Source : Rapport annuel de Microsoft concernant son année fiscale 2009 (en anglais)

A votre avis, quelles seront les conséquences à moyen et long terme de ce changement de paysage dans le marché des OS ?

Pensez-vous que Microsoft exagère l'impact de la compétition sur ses produits afin de préparer des plaintes d'antitrust ?

Aimeriez-vous que Microsoft considère l'open-source comme une opportunité plutôt que comme une menace à son modèle basé sur des licences payantes ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Louis Griffont Louis Griffont - Inactif http://www.developpez.com
le 15/03/2010 à 8:31
Une question à propos de l'utilisation de Wine (ce "non-émulateur" qui simule windows ). Est-ce légal de faire tourner des applis Windows avec Wine ?
Avatar de dams78 dams78 - Membre chevronné http://www.developpez.com
le 15/03/2010 à 10:08
Citation Envoyé par Louis Griffont  Voir le message
Une question à propos de l'utilisation de Wine (ce "non-émulateur" qui simule windows ). Est-ce légal de faire tourner des applis Windows avec Wine ?

Oui c'est tout à fait légale, puisque justement tu n'émules pas l'OS, en fait il faut voire Wine comme un adaptateur.
D'ailleurs il y avait eu une histoire à ce propos, je crois que Microsoft avait voulut porter plainte ou interdire Wine à cause d'une licence, et Wine avait été ré-écrit sans utilisé la fameuse librairie. Enfin je crois, j'avais juste entendu ça à la machine à café, j'ai jamais cherché plus loin...
Avatar de Louis Griffont Louis Griffont - Inactif http://www.developpez.com
le 15/03/2010 à 10:35
Vis à vis de Microsoft et Windows, OK, mais par rapport à l'éditeur du logiciel ?

Si j'achète Photosop, par exemple, et que je l'utilise sur un Linux X via Wine, Adobe est-il obligé de m'assister si j'ai un problème ? La licence autorise-t-elle cette utilisation du logiciel ?
Avatar de dams78 dams78 - Membre chevronné http://www.developpez.com
le 15/03/2010 à 10:54
Bah là il faudrait étudier la licence. Après le support se fait normalement sur les fonctionnalités du logiciel, enfin je suppose.
Avatar de yoyo88 yoyo88 - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 15/03/2010 à 11:01
Citation Envoyé par Louis Griffont  Voir le message
Vis à vis de Microsoft et Windows, OK, mais par rapport à l'éditeur du logiciel ?

Si j'achète Photosop, par exemple, et que je l'utilise sur un Linux X via Wine, Adobe est-il obligé de m'assister si j'ai un problème ? La licence autorise-t-elle cette utilisation du logiciel ?

Dans la mesure où, dans la licence on spécifie que l'installation doit se faire sous du Windows, ça veut dire que c'est pas prévu pour tournée sous Wine.
Avatar de Louis Griffont Louis Griffont - Inactif http://www.developpez.com
le 15/03/2010 à 11:28
Oui, ça parait logique.
Avatar de dams78 dams78 - Membre chevronné http://www.developpez.com
le 15/03/2010 à 11:38
Et est ce que les licences le spécifient?
Comment cela se passe-t-il pour les versions de Windows? C'est spécifié aussi?
On peut aller loin aussi en spécifiant le matériel alors? C'est peut être le cas, j'utilise peu de licence, je suis pas trop au courant de ce qu'elles peuvent exactement contenir.
Avatar de raphchar raphchar - Membre averti http://www.developpez.com
le 15/03/2010 à 11:42
Citation Envoyé par dams78  Voir le message
Oui c'est tout à fait légale, puisque justement tu n'émules pas l'OS, en fait il faut voire Wine comme un adaptateur.
D'ailleurs il y avait eu une histoire à ce propos, je crois que Microsoft avait voulut porter plainte ou interdire Wine à cause d'une licence, et Wine avait été ré-écrit sans utilisé la fameuse librairie. Enfin je crois, j'avais juste entendu ça à la machine à café, j'ai jamais cherché plus loin...

Bah dit donc réecrire les librairies windows les adapter à Linux bravo à ceux qui l'ont fait!!!
Avatar de dams78 dams78 - Membre chevronné http://www.developpez.com
le 15/03/2010 à 11:55
Citation Envoyé par raphchar  Voir le message
Bah dit donc réecrire les librairies windows les adapter à Linux bravo à ceux qui l'ont fait!!!

J'ai bien précisé que c'était des "bruits de couloir", je sais qu'il y a eu une sorte de plainte de Microsoft et que depuis Wine s'est adapté / modifié (voir la plainte de Microsoft n'avait pas lieu d'être) et que du coup maintenant Wine n'enfreint pas de licences Microsoft.
Avatar de Mac LAK Mac LAK - Inactif http://www.developpez.com
le 15/03/2010 à 12:07
Citation Envoyé par Louis Griffont  Voir le message
Si j'achète Photosop, par exemple, et que je l'utilise sur un Linux X via Wine, Adobe est-il obligé de m'assister si j'ai un problème ? La licence autorise-t-elle cette utilisation du logiciel ?

En général, ils se serviront de cet argument pour t'envoyer te débrouiller tout seul, car tu n'utilises pas le logiciel dans les conditions normales de déploiement.

Par exemple, Blizzard (World of Warcraft) envoie régulièrement aux oubliettes les "rapports de bug" liés à une utilisation sous Linux/Wine (les rapports n'obtiennent aucune réponse, ou les réponses sont dans le genre "Cet OS n'est pas officiellement supporté par Blizzard, utilisez le jeu sous Windows").

De même, si les spécifications de la plate-forme indiquent, par exemple, "Windows XP, Windows Vista" (et seulement ça) et que tu as un souci sur Win2k ou Seven, ils peuvent te refuser l'assistance. Idem pour les Services pack qui seraient précisés sur la boîte, et autres contraintes matérielles.
Inversement, un logiciel qui serait estampillé "Windows 2000 ou plus" OBLIGE l'éditeur à assurer le support sur Seven, vu qu'ils n'ont pas précisé de limite particulière à la version "supérieure" de l'OS. Tu peux "jouer" de la même manière si tu as un soft qui marche sur un Windows anglais et plante sur un Windows japonais : si la boîte ne précise pas la localisation de l'OS, le support est dû sur TOUTES les localisations de Windows.

De manière générale, le support est garanti par contrat sur toute plate-forme correspondant aux spécifications requises par l'éditeur. Sur les autres, c'est à la tête du client.
Avatar de yoyo88 yoyo88 - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 15/03/2010 à 12:11
Citation Envoyé par dams78  Voir le message
Et est ce que les licences le spécifient?
Comment cela se passe-t-il pour les versions de Windows? C'est spécifié aussi?
On peut aller loin aussi en spécifiant le matériel alors? C'est peut être le cas, j'utilise peut de licence, je suis pas trop au courant de ce qu'elles peuvent exactement contenir.

Si on spécifie que le logiciel doit tournée sous Windows XP ou supérieur, faut pas s'attendre a un support sur Windows 98 ou sous une distribution Linux.

C'est un peu comme dans ma boite, (on fait des clous et des agrafes) si vous utilisez nos machines, mais sans utiliser nos consommable, la maintenance saute, parce qu'on va pas s'amuser à garantir le bon fonctionnement avec un produit que nous n'avons pas testé. (bizzarement on fait rarement des tests avec les produits concurrent )

Pour ce qui est du matériel, si tu utilises des matériels spécifiques, il est possible de le spécifier dans le contrat. (après c'est une histoire juridique)
Offres d'emploi IT
Développeur ruby on rails #RoR #Ruby H/F
Urban Linker - Rhône Alpes - Lyon (69000)
Architecte fonctionnel sales & supply H/F
MENWAY TALENTS - Ile de France - Paris (75000)
Analyste développeur
LITOO - Ile de France - Paris (75000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil