Antitrust : les propositions de Google restent critiquées
Les éditeurs de presse européens appellent à la sanction

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Le délai d'un mois accordé aux concurrents de Google, pour effectuer des tests sur les nouvelles propositions du numéro 1 de la recherche dans le but de mettre un terme à l'accusation d'abus de position dominante, est presque arrivé à échéance. Grâce à ces nouvelles propositions, Google espère fermer un chapitre ouvert depuis déjà trois ans.

La Commission européenne a alors sollicité un groupe d'éditeurs, concurrents de Google sur un certain nombre de services, pour passer en revue ces nouvelles propositions. Elle se basera sur leur retour pour statuer sur le problème. Jusqu'à aujourd'hui, les retours ne sont pas en sa faveur.

Mercredi dernier, de nombreux éditeurs de presse européens ont appelé la Commission européenne a rejeté ces nouvelles dispositions. Ils font écho aux propos de Thomas Vinje, le conseil de FairSearch, qui soutenait que « il semble aucun changement véritablement significatif n'a été apporté à la proposition initiale, si bien qu'il est difficile de voir comment ce nouveau paquet peut espérer résoudre les problèmes de concurrence »

« Google persiste à donner des traitements préférentiels à ses propres services et affiche tous les services alternatifs comme étant inférieurs même s'ils sont en fait plus pertinent pour les consommateurs » souligne Helmut Heinen de la fédération des éditeurs de journaux allemands.

« Puisque les nouvelles propositions de Google ne contiennent pas d'amélioration significatives, la Commission n'a d'autre choix que de rejeter un accord » estime-t-il tout en appelant à la sanction contre Google.

L'affaire ne se présente pas bien du tout pour Google qui encourt une amende pouvant aller jusqu'à 10% de son chiffre d'affaires global. Al Verney, porte-parole de Google, disait déjà le mois dernier que « nos concurrents semblent moins intéressés par le fait de trouver une solution que de s'emmêler dans un conflit sans fin ». La Commission se prononcera bientôt.

Source : Nouvelles dispositions prises par Google (au format PDF) , lettre des éditeurs européens (au format PDF)

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Carhiboux Carhiboux - Expert éminent http://www.developpez.com
le 14/11/2013 à 17:06
Je suis toujours mitigé sur ce genre de problématique.

D'un coté, on a une entreprise à qui l'on reproche de mettre en avant ses produits.

De l'autre, on a les concurrents (sur des services très particuliers) de cette entreprise.

Est-ce que l'on demanderait à Renault (exemple évidement au hasard hein...) d'afficher dans ses concessions des pubs pour Peugeot, Fiat ou Ford sous prétexte d'anti-trust?

Parce que là, c'est un peu ce qui se passe. Quand un internaute fait une recherche sur google, il utilise le service d'une entreprise privé. C'est un peu comme quand il mets les pieds dans la concession Renault. Il a des alternatives.

Le seul reproche que je leur ferait pour ma part, c'est de ne pas clairement dire qu'ils mettent leurs services en avant.
Avatar de niarkyzator niarkyzator - Membre confirmé http://www.developpez.com
le 14/11/2013 à 18:03
Ils parlent de quel service exactement ? Je vois pas ce que la presse viens foutre dedans ...
Avatar de vb159753 vb159753 - Membre régulier http://www.developpez.com
le 14/11/2013 à 18:11
C'est affligeant, des qu'un entreprise réussi, il y a toujours des cons pour tenter de rafler un maximum de blé.

Si Google est arrivé en 1er position au fils des années, c'est bien parce que l'entreprise à prit les bon virage au bon moment , et qu'elle propose des services de qualité.

Évidement, comme tout le monde je suis pour la concurrence, mais la façons dont ils s'y prennent est médiocre: au lieux de passer leur temps à faire ch**r le numero1, ils devraient le passer en Recherche et Dev.
Avatar de vohufr vohufr - Membre confirmé http://www.developpez.com
le 14/11/2013 à 18:44
Le problème n'est pas que google soit en le N°1. C'est qu'ils abusent de le position dominante sur le marché pour dénigrer le travail des concurrents.
Avatar de phili_b phili_b - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 14/11/2013 à 19:32
Citation Envoyé par Carhiboux Voir le message

Est-ce que l'on demanderait à Renault (exemple évidement au hasard hein...) d'afficher dans ses concessions des pubs pour Peugeot, Fiat ou Ford sous prétexte d'anti-trust?

Parce que là, c'est un peu ce qui se passe. Quand un internaute fait une recherche sur google, il utilise le service d'une entreprise privé.
Nan nan tu te trompes dans tes analogies.

Par exemple depuis qu'Amazon a mis en place Amazon Market il est censé ne plus se favoriser lui même, de même Expedia France détenue à 50% par la Sncf a été épinglée pour atteinte à la concurrence. Comme Game One, à un moment détenue par Infogrames, était accusée de passer sous silence les défauts de ses jeux, pas mal de journalistes à l'époque ont quitté la chaine pour cela. De même si un consortium de constructeur automobile créerait des concessions multimarques il ne devrait pas favoriser telle ou telle marque.

Si google peut mettre en avant ses produits sur la barre des outils, en revanche dans la recherche, ils ne sont pas censés se mettre en avant.

Bon après il y a deux soucis opposés, le fait que Google soit dans une position de quasi-monopole, d'une part, mais d'autre part aussi que la concurence fasse des progrès dans les moteurs recherche non intrusifs...et non dans les prétoires. Si plein de gens a une époque ont fuit Yahoo ou Multimania c'est bien pour une raison, sans parler de bing qui n'a pas l'air formidable, enfin depuis la dernière fois que je l'ai essayé.

Le seul qui me paraissait vraiment bien c'était Altavista avec leurs recherches hiérarchiques.
Avatar de Carhiboux Carhiboux - Expert éminent http://www.developpez.com
le 15/11/2013 à 9:29
Citation Envoyé par vohufr Voir le message
Le problème n'est pas que google soit en le N°1. C'est qu'ils abusent de le position dominante sur le marché pour dénigrer le travail des concurrents.
C'est marrant, ça fait plutôt marrer les gens quand ça concerne Samsung et Apple. Mais Google, c'est différent?

Citation Envoyé par phili_b
Nan nan tu te trompes dans tes analogies.
Aurais tu l'amabilité de développer ton propos?

Citation Envoyé par phili_b
Si google peut mettre en avant ses produits sur la barre des outils, en revanche dans la recherche, ils ne sont pas censés se mettre en avant.
Pourquoi? Suivant quelle(s) loi(s)?

Quand tu tapes http://www.google.fr dans ta barre d'adresse, tu sais que tu vas sur un service google.

Pour moi, aller sur le site c'est exactement comme pousser la porte de la concession automobile. Alors peut être que ce n'est pas clair pour tous les internautes. Mais dans ce cas, est-ce que le problème vient de Google ou de la "formation" des internautes?

Il y a une espèce de confusion, savamment entretenue, qui voudrait que Google soit régi par des règles propres aux services publics. Égalité de traitement, non favoritisme de ses services, etc...

Sauf que Google est une boite privée. Je ne vois donc pas en quoi il serait tenu d'avoir une politique digne des services publics!

Sinon, il faut signer une délégation de service public à Google, et le rémunérer tous les ans pour qu'il ne fasse pas de différenciation entre ses propres services et ceux de ses concurrents. Mais bon, ca couterait cher,donc c'est plus facile de passer par un pseudo-argument d'anti-trust. Comme Google ne veut pas perdre un marché comme l'Europe, ben il va la fermer et accepter de se plier à des règles injustes et faites sur mesure pour lui pour ne pas perdre son accès au marché.

Google ne s'est pas bâti sur l'argent public, il n'a donc pas de compte à rendre aux gouvernements et encore moins à ses concurrents. Si sa politique déplait aux clients, les clients iront ailleurs. Il n'y a pas d'ailleurs? C'est que Google est le plus innovant. Tant mieux pour eux, tant pis pour les autres!

En gros, on explique gentiment à Google qu'ils ont le droit d'être en avance sur les autres, mais pas trop hein, parce que ça ne plait pas aux concurrents...
Avatar de phili_b phili_b - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 15/11/2013 à 9:58
Citation Envoyé par phili_b Voir le message
Nan nan tu te trompes dans tes analogies.
Citation Envoyé par Carhiboux Voir le message
Aurais tu l'amabilité de développer ton propos?
Ben c'est justement ce que j'ai fait dans le message en question juste en dessous ma phrase.

Citation Envoyé par Carhiboux Voir le message
Suivant quelle(s) loi(s)?
Je ne suis pas juriste mais les exemples que j'ai donné sont plutôt parlant, notamment Expedia où il y a eu plainte.

Citation Envoyé par Carhiboux Voir le message
C'est que Google est le plus innovant. Tant mieux pour eux, tant pis pour les autres!
On est bien d'accord.

Citation Envoyé par Carhiboux Voir le message
Google ne s'est pas bâti sur l'argent public, il n'a donc pas de compte à rendre aux gouvernements et encore moins à ses concurrents.
Ce n'est pas une raison.

Et ce n'est pas un problème de délégation de service public, il y a déjà des actions eu anti-trusts diverses et variées aux États-Unis (en général qui arrive après la bataille alors que les autres concurrents sont à l'agonie mais c'est un autre souci).

Mais en fait, c'est peut-être aussi en raison du fait que Google donne une impression de neutralité avec sa page blanche et ses pubs en mode texte, et que donc dès qu'il fait de la pub ça se voit, tandis que Yahoo est tellement blindé de pubs.....

Mais attention je suis pour une surveillance anti-trust des autorités mais en revanche je trouve que l'organisation FearSearch est bidon car c'est simplement une association inter-entreprises de lobbying de gens qui préfèrent aller en justice plutôt que d'essayer de sortir un moteur digne de ce nom.
Avatar de Carhiboux Carhiboux - Expert éminent http://www.developpez.com
le 15/11/2013 à 10:37
Citation Envoyé par phili_b Voir le message
Ben c'est justement ce que j'ai fait dans le message en question juste en dessous ma phrase.
Non, tu donnes d'autres exemples, tu n'explique pas en quoi l'analogie n'est pas bonne. Mais passons.

Citation Envoyé par phili_b Voir le message
Je ne suis pas juriste mais les exemples que j'ai donné sont plutôt parlant, notamment Expedia où il y a eu plainte.
Pour SNCF et Expedia, je trouve que la condamnation n'a pas plus de sens que celle de Google. Voyages-sncf.com c'est le site commercial d'une entreprise privée. Ce n'est pas billets-de-train.gouv.fr quoi...

Citation Envoyé par phili_b Voir le message
Ce n'est pas une raison.

Et ce n'est pas un problème de délégation de service public, il y a déjà des actions eu anti-trusts diverses et variées aux États-Unis (en général qui arrive après la bataille alors que les autres concurrents sont à l'agonie mais c'est un autre souci).
Si c'est bien un problème de délégation de service public!

Soit on considère que Google doit assurer un service public ou un pseudo-service public, et doit donc à ce titre avoir une certaine neutralité. Dans ce cas, Google doit être payé pour cela.

Soit on considère que c'est une entreprise de droit privé, dont le but est de gagner de l'argent, et qui mets donc ses propres services en avant, ce qui lui rapporte de l'argent, au lieu de faire gagner de l'argent à ses concurrents.

Citation Envoyé par phili_b Voir le message
Mais en fait, c'est peut-être aussi en raison du fait que Google donne une impression de neutralité avec sa page blanche et ses pubs en mode texte, et que donc dès qu'il fait de la pub ça se voit, tandis que Yahoo est tellement blindé de pubs.....
Cela rejoint ce que je disais plus tôt sur le fait que les utilisateurs (voir les législateurs!) confondent Google avec un "service public".

Et donc éventuellement, le seul tort de Google c'est de maintenir cette illusion!

Citation Envoyé par phili_b Voir le message
Mais attention je suis pour une surveillance anti-trust
Question subsidiaire, cela t'arrive de temps à autre, ou très régulièrement qui sait, d'aller faire tes courses dans un supermarché?

Tu te rends compte que ton enseigne préferée propose plein de services qui sont déloyaux par rapport aux petits commercants?
* Ils ont des grands parkings
* Ils font boulanger, traiteur, charcutier, papetier, libraire, fleuriste, ...

Pourtant, aucune autorité anti-trust ne vient les embêter... C'est quoi au juste la différence avec Google?
Avatar de gangsoleil gangsoleil - Modérateur http://www.developpez.com
le 15/11/2013 à 10:38
Citation Envoyé par Carhiboux Voir le message
Quand tu tapes http://www.google.fr dans ta barre d'adresse, tu sais que tu vas sur un service google.

Pour moi, aller sur le site c'est exactement comme pousser la porte de la concession automobile. Alors peut être que ce n'est pas clair pour tous les internautes. Mais dans ce cas, est-ce que le problème vient de Google ou de la "formation" des internautes?
Lorsque tu utilises Windows, tu sais que tu utilises un service microsoft. Il est donc logique que IE soit mis en avant, voir que Windows n'integre que ce navigateur. Ah tient non, on me dit que Microsoft a ete condamne pour ca, et qu'il a du changer.
En quoi serait-ce different pour Google ?

Google ne s'est pas bâti sur l'argent public, il n'a donc pas de compte à rendre aux gouvernements et encore moins à ses concurrents. Si sa politique déplait aux clients, les clients iront ailleurs. Il n'y a pas d'ailleurs? C'est que Google est le plus innovant. Tant mieux pour eux, tant pis pour les autres!

En gros, on explique gentiment à Google qu'ils ont le droit d'être en avance sur les autres, mais pas trop hein, parce que ça ne plait pas aux concurrents...
C'est exactement ce qui s'est passe il y a quelques annees pour Microsoft, qui a ete condamne... Et tout le monde trouvait ca normal...
Avatar de Carhiboux Carhiboux - Expert éminent http://www.developpez.com
le 15/11/2013 à 10:45
Citation Envoyé par gangsoleil Voir le message
Lorsque tu utilises Windows, tu sais que tu utilises un service microsoft. Il est donc logique que IE soit mis en avant, voir que Windows n'integre que ce navigateur. Ah tient non, on me dit que Microsoft a ete condamne pour ca, et qu'il a du changer.
En quoi serait-ce different pour Google ?

C'est exactement ce qui s'est passe il y a quelques annees pour Microsoft, qui a ete condamne... Et tout le monde trouvait ca normal...
Je ne crois pas avoir jamais dit que c'était normal.

Ce qui me gène dans ce genre de décisions, c'est que des entreprises qui sont à la masse profitent de ce genre de jugement pour se refaire du gras.

Ça tue l'innovation! Parce qu'en gros, le message qui est lancé c'est "n'innove pas trop, parce que sinon on viendra te faire chier pour que tes concurrents qui auront fait des mauvais choix stratégiques ou n'auront rien fait puisse te rattraper".
Avatar de phili_b phili_b - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 15/11/2013 à 11:34
Citation Envoyé par Carhiboux Voir le message
Question subsidiaire, cela t'arrive de temps à autre, ou très régulièrement qui sait, d'aller faire tes courses dans un supermarché? [...]
Pourtant, aucune autorité anti-trust ne vient les embêter... C'est quoi au juste la différence avec Google?
Je continue d'y aller par paresse mais oui je trouve que les supermarchés sont les fossoyeurs du petit commerce et du marché de l'emploi en général.

J'y vais le moins possible.

Citation Envoyé par Carhiboux Voir le message
c'est que des entreprises qui sont à la masse profitent de ce genre de jugement pour se refaire du gras.
Ok mais sous-pretexte de cela il ne faudrait rien faire ?

En plus pour Expedia ils ont été condamnés c'est bien qu'ils ont été jugés en tord.
Avatar de Carhiboux Carhiboux - Expert éminent http://www.developpez.com
le 15/11/2013 à 14:25
Citation Envoyé par phili_b Voir le message
Je continue d'y aller par paresse mais oui je trouve que les supermarchés sont les fossoyeurs du petit commerce et du marché de l'emploi en général.

J'y vais le moins possible.
Mais tu trouves cela pratique et tu y vas, comme beaucoup de monde. Moi compris.

Citation Envoyé par phili_b Voir le message
Ok mais sous-pretexte de cela il ne faudrait rien faire ?
L’éternelle question du "too big to fail".

Citation Envoyé par phili_b Voir le message
En plus pour Expedia ils ont été condamnés c'est bien qu'ils ont été jugés en tord.
Oui, en appliquant les règle actuelles, ils sont en tort.

La vrai question est plutôt : les règles sont-elles bonnes?

On voit qu'avec trop de règles anti-trust, on en arrive à des situations de connivence entre des supposés concurrents: la téléphonie mobile avant l'arrivée de Free en est l'illustration flagrante et la plus connue. Les trois gros opérateurs se sont entendus pendant des années pour maintenir les prix artificiellement haut, et comme il ne risquaient pas d'être débordés par leurs concurrents-complices, les gros opérateurs ont presque cessé d'innover. Il a fallu qu'un quatrième acteur vienne donner un coup de pied dans la fourmilière pour qu'ils reprennent à innover un peu.
Avatar de vohufr vohufr - Membre confirmé http://www.developpez.com
le 16/11/2013 à 16:52
[QUOTE=Carhiboux;7570152]C'est marrant, ça fait plutôt marrer les gens quand ça concerne Samsung et Apple. Mais Google, c'est différent?

Tu trouves ? je suis pas d'accords... sauf que les gens dont tu parlent s'en foutent. mais c'est pas avec eux que tu parles...
Avatar de Hinault Romaric Hinault Romaric - Responsable .NET http://www.developpez.com
le 23/12/2013 à 12:49
Antitrust : les propositions de Google jugées inacceptables
La société privilégie toujours certains de ses services, selon l’Europe

La Commission européenne a jugé inacceptables les propositions faites par Google dans le cadre de la procédure Antitrust engagée à son encontre pour abus de position dominante.

En novembre 2010, une enquête avait été ouverte par la Commission européenne suite à plusieurs plaintes, dont celle de la coalition FairSearch qui reprochait à Google de biaiser la concurrence sur les marchés de la recherche et de la publicité en ligne, en mettant en avant ses propres services au détriment de moteurs de recherche spécialisés.

Les négociations ont été ouvertes et Google avait en septembre dernier, apporté des modifications à son moteur de recherche afin de calmer les plaignants.




En novembre, après un mois de test, les concurrents de Google avaient rejeté les propositions de Google, estimant qu’aucun changement véritablement significatif n'avait été apporté à la proposition initiale, si bien qu'il était difficile de voir comment ce nouveau paquet pourrait espérer résoudre les problèmes de concurrence.

S’alignant sur ces conclusions, Joaquin Almunia, le commissaire à la concurrence de l’UE a critiqué les propositions faites par Google. Pour celui-ci, Google procède toujours à une mise en avant prioritaire de certains de ses services.

Google peut encore faire de nouvelles propositions. En cas de condamnation, le géant de la recherche pourrait payer une lourde amende allant jusqu’à 5 milliards de dollars. Un représentant de la société a déclaré que celle-ci était prête à faire des concessions pour clore ce dossier qui dure depuis trois ans.

Source : Associated Press

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Avatar de Carhiboux Carhiboux - Expert éminent http://www.developpez.com
le 23/12/2013 à 16:22
J'ai toujours autant de mal à concevoir où est le problème...

On reproche à Google de mettre en avant ses produits?

Est-ce qu'on reproche à Leclerc de mettre en avant ses marques repère en rayon?

Est-ce qu'on reproche à Peugeot de mettre en avant ses modèles dans ses halls d'exposition ou son site internet?

Google n'est pas un service public. C'est un service gratuit, certes, mais mis à disposition par une entreprise privée. Entreprise privée qui à donc tout intérêt à privilégier ses propres services et non ceux de ses concurrents.

Google à plein de défauts, notamment celui non négligeable de ne pas respecter la vie privée de ses utilisateurs. Mais là, c'est un mauvais procès qui lui est fait par des concurrents dépassés.
Avatar de vohufr vohufr - Membre confirmé http://www.developpez.com
le 04/01/2014 à 15:05
Juste pour dire :

Je viens de regarder ce qui trainait dans mes SPAM... je trouve le mail de "réponse à la discution" de ce topoic avec un avertisseement :

Traitez ce message avec prudence. De nombreux utilisateurs ont marqué comme spam des messages semblables.


Bizarrement, le titre du topic contient "anti-google"
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités http://www.developpez.com
le 30/01/2014 à 16:46
Antitrust : Google à deux doigts de l'entente avec l'UE ,
conséquence de la menace de répression ?

Selon Reuters, Google et la commission européenne sont en passe de conclure un accord à l'amiable qui verrait Bruxelles mettre un terme à trois ans d'enquête sur les pratiques du numéro un de la recherche en termes de concurrence. Ce dernier était soupçonné de désavantager ses rivaux dans les résultats retournés par son moteur de recherche sur internet.

C'est dans ce cadre que Google aurait fait de nouvelles concessions, propositions que le commissaire à la concurrence, Joaquin Almunia, aurait jugé « bien meilleures ». Pour rappel, la firme de Mountain View avait déjà réalisé deux propositions, visant notamment à revaloriser les entreprises concurrentes dans les résultats de son moteur de recherche.

Cette nouvelle arrive deux semaines après l'avertissement de Joaquin Almunia, concernant la proposition de la dernière chance pour Google. « Il s'agit de la dernière opportunité » pour Google, expliquait-il alors à l'agence de presse.

Un responsable de l'Union européenne a précisé qu'une décision sur un accord à l'amiable était attendue dans les prochaines semaines, voire dans les prochains jours.

Un porte-parole de la Commission s'est refusé à tout commentaire sur l'imminence d'un compromis. « Nous sommes à un stade décisif de l'enquête », a-t-il dit.

Un porte-parole de Google a déclaré que le groupe ne commentait pas les rumeurs et les spéculations.

Google aurait proposé de permettre aux services rivaux d'afficher logo et liens dans des blocs visibles, les mêmes que ceux utilisés par Google pour ses propres services. La firme simplifierait également pour les annonceurs le transfert d'une campagne publicitaire de sa plate-forme vers celles de ses concurrents, parmi lesquels Yahoo et Microsoft.

Si un accord est effectivement trouvé, Google évitera d'écoper d'une amende de 5 milliards de dollars, correspondant à 10 % de son chiffre d'affaires de 2012.

Source : Reuters

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Ce revirement de situation est-il la conséquence de la menace d'une phase répressive ?
Avatar de gangsoleil gangsoleil - Modérateur http://www.developpez.com
le 30/01/2014 à 17:04
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Qu'en pensez-vous ? Ce revirement de situation est-il la conséquence de la menace d'une phase répressive ?
Non non, rien a voir avec les 5 milliards d'amende, ils se sont reveilles il y a quelques jours en se disant "Tient, si on resolvait ce truc pour lequel on ne fait rien depuis 3 ans" ?
Avatar de Shuty Shuty - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 30/01/2014 à 17:34
Comme quoi, sous la pression tout le monde s'entends ! Vive la business dictature numérique !
Avatar de Carhiboux Carhiboux - Expert éminent http://www.developpez.com
le 31/01/2014 à 14:19
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Qu'en pensez-vous ? Ce revirement de situation est-il la conséquence de la menace d'une phase répressive ?
Bien sur que oui.

Maintenant, je trouve que cette enquête est une vaste farce, et que cette amende, dans ce cadre particulier de la mise en avant de leurs propres produits et une farce monumentale.

D'ailleurs, au passage, on note que lorsque des intérêts financiers majeurs (ceux des concurrentes de Google) sont en jeu, la commission européenne mets 5 milliards de dollards d'amende.

Par contre, lorsqu'il s'agit des enquêtes sur les données personnelle (et là, c'est un vrai sujet, mais non commercial, donc pas d'intérêts commerciaux directement en jeu), là on propose une amende de combien déjà? 150 000€ en france, 900 000€en Allemagne (déjà mieux) et la même commission européenne envisage de mettre une amende de 2% du CA de google pour la vie privée.

Europeans need to get serious. And that is why our reform introduces stiff sanctions that can reach as much as 2% of the global annual turnover of a company. In the Google case, that would have meant a fine of EUR 731 million (USD 1 billion). A sum much harder to brush off.
Donc résumons :

Pour la vie privée, un problème bien réél, averé, et quelque peu sérieux tout de même, l'UE commence à réfléchir à peut être, éventuellement, si les astres sont bien alignés, et que l'humeur leur en dit, on inflige 2% d'amende à Google.

Pour la non mise en avant de services concurrents, c'est à dire, si on reformule les choses, pour que Google soit obligé de faire de la pub à ses concurrents sous peine d'une amende record jamais vue par contre, là en trois ans c'est torché, et on mets 10% du CA d'amende. Comme ça, direct. Pan dans tes dents.

Morale :

La vie privée de centaines de millions d'Européens, cela veut peut être 2%.

Les intérêts économiques de quelques géants du web dépassés et qui ont loupé leurs virages, cela vaut 10%.

Cherchez l'erreur.
Avatar de imikado imikado - Rédacteur http://www.developpez.com
le 31/01/2014 à 15:21
Au risque de me prendre des -1, pourquoi ne pas demander à Microsoft de faire pareil sur son OS: on est bien dans la même situation non ? abus de position dominante (sans oublier la vente forcé/lié)
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités http://www.developpez.com
le 06/02/2014 à 12:11
Google pourrait éviter la sanction financière en Europe
la commission européenne se montre satisfaite de ses nouvelles propositions

«La nouvelle proposition de Google est de nature à résoudre les problèmes de concurrence» à l'origine du litige qui s'étale déjà sur trois ans a annoncé Joaquin Almunia, commissaire chargé de la concurrence. C'est désormais autour des plaignants d'analyser les propositions de Google avant que l'accord ne soit définitivement ratifié.

«Nous allons faire des changements importants dans la manière dont Google opère en Europe. Nous travaillons avec la Commission européenne pour résoudre les problèmes qu'elle a soulevés et sommes impatient de résoudre cette affaire.» a réagit Kent Walter, un porte-parole de Google.

En effet, comme Google se voyait principalement reprocher de mettre en avant ses services au détriment de la concurrence, il s'engage à garantir que «lorsqu'elle promeut ses propres services de recherche spécialisés sur sa page web (par exemple pour des produits, des hôtels, des restaurants, etc.), les services de trois concurrents, sélectionnés au moyen d'une méthode objective, apparaissent de manière clairement visible pour les utilisateurs et selon une présentation comparable à celle utilisée pour ses propres services». A cet effet, une entité indépendante nommée par la Commission se verra charger de vérifier si Google respecte ses engagements qui lui seront imposés sur une durée de cinq ans.

Google s'est engagé à ne plus imposés de contrat d'exclusivité dans ses accords de publicité. Les éditeurs ont également la possibilité de décider s'ils veulent que leurs contenus ne soient pas utilisés dans des sites de recherches spécialisés sans craindre de représailles.

«Nous sommes très déçu» réagit le groupe Allegro, société de commerce électronique en Europe de l'Est. «La solution proposée par Google n'assure pas d'égalité de traitement» entre les acteurs d'internet. L'organisation Icomp, qui réuni plusieurs plaignants et concurrents de Google parmi lesquels Microsoft, a qualifié ce choix d' «énorme échec». Joaquin Almunia a rappelé à tous que c'était l'intérêt des consommateurs qui avait été pris en considération et non celui des concurrents.

Au final, les 10% du chiffre d'affaires de Google (environ 5 milliards d'euros) pourraient bel et bien demeurer dans sa trésorerie.

Source : Europa

Et vous ?

Que pensez-vous des propositions faites par Google?
Avatar de acx01b acx01b - Membre averti http://www.developpez.com
le 06/02/2014 à 21:44
Citation Envoyé par Carhiboux Voir le message
Google n'est pas un service public
C'est facile de comprendre que si la réquisition de biens privés et les nationalisations sont illégales, ou pour les plus modérés l'augmentation des taxes sur les bénéfices pour les entreprises qui en font énormément, le nombre de services publics ne peut que diminuer dans un monde où la plupart des capitaux non fixes sont gérés par des entités privés.

La question n'est donc pas si Google ou Leclerc sont des services publics, mais si il devraient l'être, ensuite la réponse politique à privilégier en découle directement.
Avatar de Matthieu Vergne Matthieu Vergne - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 10/02/2014 à 17:14
Citation Envoyé par imikado Voir le message
Au risque de me prendre des -1, pourquoi ne pas demander à Microsoft de faire pareil sur son OS: on est bien dans la même situation non ? abus de position dominante (sans oublier la vente forcé/lié)
Ils ont déjà dû le faire pour leur navigateur, ils ont donc déjà été "puni", un peu aux autres maintenant {^_^}. Le prochain sera sûrement Apple. Et quand ils auront fait le tour on recommencera du début, dire d'entretenir ce pseudo-sentiment de "mais oui pour nous aussi c'est important".
Avatar de Pelote2012 Pelote2012 - Membre chevronné http://www.developpez.com
le 11/02/2014 à 9:37
En espérant que la proposition bien meilleure n'est pas un dessous de table bien meilleur ... 5 milliard d'Euros ça ferai du bien au finances. Mais là on serait en abus de position "politique"... difficile je pense, de ne pas tomber dans le travers qu'en on devient un géant
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités http://www.developpez.com
le 23/07/2014 à 21:16
Antitrust : l'UE devrait « revoir quelques termes » de l'accord sur la concurrence proposé par Google,
d'après un rapport

Plus tôt cette année, le long conflit opposant Google à ses concurrents en Europe semblait proche de son terme ; le commissaire à la concurrence, Joaquin Almunia, aurait jugé « bien meilleures » les concessions et propositions faites par le numéro un de la recherche. Pour lui, ces propositions allaient probablement permettre de conclure un accord à l’amiable contrairement aux deux propositions antérieures de Google qui visaient notamment à revaloriser les entreprises concurrentes dans les résultats de son moteur de recherche.

Bruxelles semblait donc satisfait et n’attendait plus que le retour des plaignants avant de procéder à un quelconque accord après cette « proposition améliorée d’engagements ».

Une semaine plus tard, Google rendait accessible au public les propositions d’accord. Comme Google se voyait principalement reprocher de mettre en avant ses services au détriment de la concurrence, il s'est engagé à garantir que « lorsqu'elle promeut ses propres services de recherche spécialisés sur sa page web (par exemple pour des produits, des hôtels, des restaurants, etc.), les services de trois concurrents, sélectionnés au moyen d'une méthode objective, apparaissent de manière clairement visible pour les utilisateurs et selon une présentation comparable à celle utilisée pour ses propres services »

Kent Walker, Vice-Président et avocat général de Google, a avancé « qu’après trois rounds de négociations et de concessions importantes, nous sommes heureux d’avoir atteint un accord avec la Commission Européenne qui aborde les problèmes de concurrence ». Peut-être avait-il crié victoire trop vite.

Tout d’abord des concurrents de Google ne se sont pas montrés satisfaits. « Nous sommes très déçus », réagissait le groupe Allegro, société de commerce électronique en Europe de l'Est, « la solution proposée par Google n'assure pas d'égalité de traitement » entre les acteurs d'internet. En plus la liste des plaignants vient même s’agrandir puisque Yelp a officiellement rejoint leurs rangs il y a quelques semaines.

En outre, selon le WSJ qui cite des sources proches de l’affaire, la Commission européenne compte « revoir quelques termes » de l'accord sur la concurrence proposé par Google, notamment en raison des désaccords au sein même de la Commission. Le calendrier initial qui prévoyait un vote final sur l’accord en septembre est susceptible de ne pas trouver une décision avant le départ de Joaquin Almunia qui quittera son poste en novembre.

Source : WSJ

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Avatar de imikado imikado - Rédacteur http://www.developpez.com
le 23/07/2014 à 23:39
J'ai du mal à comprendre cet acharnement sur Google:

On est quand même face à un site internet qui se fait reprocher son succès et à qui l'on demande de permettre sur son propre site une place pour ses concurrents ??

Je ne me souviens pas d'affaire de la sorte à l'époque où altavista, lycos and co régnaient en maître ...
Avatar de imikado imikado - Rédacteur http://www.developpez.com
le 23/07/2014 à 23:42
Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
Ils ont déjà dû le faire pour leur navigateur, ils ont donc déjà été "puni", un peu aux autres maintenant {^_^}. Le prochain sera sûrement Apple. Et quand ils auront fait le tour on recommencera du début, dire d'entretenir ce pseudo-sentiment de "mais oui pour nous aussi c'est important".
Je parle pas ici du navigateur (qui ne leur apporte pas directement de l'argent) mais bien de l'OS
D'un coté (google) les gens sont à un clic (gratuit) de voir la concurrence
De l'autre (windows), ils doivent soit se tourner vers des produits plus chers ou moins bien fini, soit renvoyer l'ordinateur au constructeur
Et pourtant c'est sur le premier qu'on s'acharne...

Note: j'ai l'impression ces derniers temps que de plus en plus d'administrations/gouvernement cherchent à s'éloigner de Microsoft (Gendarmerie, Munich, Chine, Russie et maintenant le Royaume-Un avec l'ODF)
Avatar de fredinkan fredinkan - Membre confirmé http://www.developpez.com
le 24/07/2014 à 8:51
Citation Envoyé par imikado Voir le message
l'époque où altavista, lycos and co régnaient en maître ...
Tout est dit : Tu en as cité 2, mais à cette époque là, il y avait aussi yahoo et quelques autres... C'est toute la différence, ce n'était pas juste "un seul ultramajoritaire"
Avatar de imikado imikado - Rédacteur http://www.developpez.com
le 24/07/2014 à 10:13
Citation Envoyé par fredinkan Voir le message
Tout est dit : Tu en as cité 2, mais à cette époque là, il y avait aussi yahoo et quelques autres... C'est toute la différence, ce n'était pas juste "un seul ultramajoritaire"
1. mais aujourd'hui il n'est pas le seul: yahoo, bing, duck duck go...
2. on choisi d'utiliser Google, on ne peux pas lui reprocher son succès auprès des internautes !

Si ça continue, on va faire de même pour Allocine, Wikipedia, PagesJaunes ...
Avatar de zaventem zaventem - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 24/07/2014 à 10:36
Citation Envoyé par imikado Voir le message
Je parle pas ici du navigateur (qui ne leur apporte pas directement de l'argent) mais bien de l'OS
D'un coté (google) les gens sont à un clic (gratuit) de voir la concurrence
De l'autre (windows), ils doivent soit se tourner vers des produits plus chers ou moins bien fini, soit renvoyer l'ordinateur au constructeur
Et pourtant c'est sur le premier qu'on s'acharne...
Au contraire, c'est exactement la même chose.
On a reproché à Microsoft de profiter de son quasi monopole sur les OS avec Windows pour inciter les gens à utiliser Internet Explorer plutôt qu'un autre navigateur sans qu'il y ait un lien vraiment établi entre l'un et l'autre.
Aujourd'hui, on reproche à Google d'utiliser son quasi monopole sur les moteurs de recherche pour diriger les gens vers ses services de ventes, réservation d’hôtel, d'avions, etc. au détriment de ses concurrents sans qu'il y ait un lien vraiment établi entre l'un et l'autre.
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent http://www.developpez.com
le 24/07/2014 à 11:44
Citation Envoyé par imikado Voir le message
J'ai du mal à comprendre cet acharnement sur Google:

On est quand même face à un site internet qui se fait reprocher son succès et à qui l'on demande de permettre sur son propre site une place pour ses concurrents ??

Je ne me souviens pas d'affaire de la sorte à l'époque où altavista, lycos and co régnaient en maître ...
L'activité de Google s'est diversifiée du seul moteur de recherche
L'UE ne reproche pas à Google de ne pas faire de place à Bing, DDG et autres moteurs de recherches mais de se servir de son moteur de recherche en position dominante pour promouvoir ses autres services autres détriment de la concurrence sur ces mêmes services

C'était la même chose avec Microsoft et IE
On a reproché à Microsoft d'utiliser son Windows en position dominante pour mettre en avant IE face à Firefox et consort

EDIT : j'ai répondu un peu vite sans lire le msg de zaventem qui dit la même chose et mieux que moi
Avatar de imikado imikado - Rédacteur http://www.developpez.com
le 24/07/2014 à 15:30
Ok je comprends mieux, ce n'est pas le moteur de recherche qui est remis en cause, mais le fait de profiter de son succès pour promouvoir les autres produits

Mais on reste dans un cas différent:
Windows, on l'a en achetant un ordinateur automatiquement (il faut soit assembler, soit acheter le sien chez un revendeur différent avec pour résultat un produit moins bien fini...):donc on a vraiment une solution "en position dominante"
Alors que pour Google, c'est l'utilisateur qui choisi, il peut facilement changer de crèmerie en un clic

C'est là la grosse différence: le choix à porté de clic, et non celui à porté de porte monnaie
Avatar de Lyons Lyons - Membre averti http://www.developpez.com
le 26/07/2014 à 22:27
Je reste pas convaincu par les arguments mis en avant dans cette lutte contre Google.
Personne n'oblige les pauvres citoyens européens à utiliser Google (le moteur de recherche) et quand bien même c'était le cas, Google fait ce qu'il veut de son produit. Si Google décidait demain de ne répertorié plus que ses propres services, rien ne leur en empêcherait légalement (certes ça ne profiterait ni à Google ni aux utilisateurs mais c'est exactement le même problème poussé à l’extrême). Exiger la même visibilité que les services de Google sur leur propre moteur de recherche me parait même plutôt gonflé de la part d'autres entreprises "On veut la même qualité de service que vous, par contre on vous laisse payer les millions de frais de fonctionnement". Sans tomber dans une situation ridicule où la première page de résultat serait composée exclusivement de services Google, je ne trouve vraiment pas aberrant que les services de Google soient légèrement mis en valeur (De toute manière il n'est pas dans l'intérêt de Google de tomber dans cette situation extrême, qui risquerait de rendre les utilisateurs mécontents.)
Avatar de Matthieu Vergne Matthieu Vergne - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 26/07/2014 à 23:15
Tout est dans cette interprétation du "légèrement". Chacun a sa propre vision de où la limite se situe.
Avatar de Hinault Romaric Hinault Romaric - Responsable .NET http://www.developpez.com
le 24/09/2014 à 10:21
Antitrust : Google pourrait se voir infliger une sanction de 6 milliards de dollars
La firme doit faire une dernière série de propositions

Google a une dernière chance d'éviter une sanction dans le cadre de l’enquête antitrust dont elle fait l’objet en Europe. Une quatrième et dernière série de propositions à la Commission européenne est attendue de la société.

À l’occasion d’un échange avec le Parlement européen, Joaquín Almunia, commissaire à la concurrence de l’Union européenne, a assuré que Google n’aura pas droit à une cinquième série de propositions. En cas d’échec des négociations, la Commission européenne ouvrira une procédure dite de « statement of objection », qui pourrait aboutir à une amende représentant 10 % du chiffre d’affaires global de la société, soit environ 6 milliards de dollars. Un montant très au-dessus des sanctions de 2 milliards de dollars qui avaient été infligées à Microsoft.

Google détient une part de marché de prés de 90 % en Europe dans le secteur de la recherche en ligne. La firme est accusée d’avoir abusé de cette position dominante pour favoriser ses produits, ainsi que ceux de ses partenaires, au sein de son moteur de recherche, au détriment de la concurrence.

Google avait fait plusieurs propositions afin de régler cette affaire, dont la troisième avait été accueillie favorablement par Joaquin Almunia. Pour lui, ces propositions allaient probablement permettre de conclure un accord à l’amiable, contrairement aux deux propositions antérieures de Google, qui visaient notamment à revaloriser les entreprises concurrentes dans les résultats de son moteur de recherche.

En raison de plusieurs désaccords au sein même de la commission et sous la pression des États membres qui veulent plus de concessions de la part de Google, Joaquin Almunia a finalement changé de position, sommant Google de faire de nouvelles propositions.

Joaquin Almunia a tenu à réaffirmer son impartialité dans cette affaire, suite aux critiques des membres de l’UE, sur une possible prise de position d’Almunia en faveur de Google. « Microsoft a fait l’objet d’une enquête pendant 16 ans, soit quatre fois le temps qu’aura pris l’enquête pour Google, et il y a plus de problèmes avec Google qu’il n’y en avait avec Microsoft », précise-t-il.

Cette affaire est suivie de près par les États membres de l’UE. L’Allemagne est allée jusqu’à demander davantage de transparence sur les algorithmes du moteur Google. Ce qui revient littéralement à ouvrir les algorithmes aux autorités.

Source : The Guardian
Avatar de Simara1170 Simara1170 - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 24/09/2014 à 11:11
Alors, tiens je vais poser un raisonnement simple:
Quand on va sur la page de Google, on est d'accord qu'on entre plus ou moins dans une boutique Google? Ou du moins la vitrine?
Et que n'importe quel magasin qui se respecte ne met pas en avant les produits de ses concurrents?
Si on pousse jusqu'au bout du ridicule le raisonnement avancé par le plaignants, on devrait porter plainte contre Apple: je veux dire merde quoi quand je pousse la porte d'un apple Store, je vois que de l'apple et pas de Samsung, et même que si je vais chez Orange, ils y a des forfaits préférentiels pour les Iphone...
Si Google est en position de monopole, c'est pas parce qu'ils ont enterré la concurrence par des pratiques déloyales, c'est parce que pendant 15 ans il n'y a pas eu de concurrences, et maintenant qu'on se rend compte que le web ça génère un mac de blé, on se voit qu'on peut plus y aller parce qu'on a laissé un mec tout seul se développer dessus... Alors on essaye de le faire tomber par n'importe quel moyen pour lui piquer la place...
En prime, je croyais qu'on avait pas le droit de porter plainte deux fois en même temps pour une accusation, donc Microsoft ou Nokia ne devrait pas pouvoir porter plainte, Nokia étant désormais une filiale du vendeur de carreaux...
Avatar de elssar elssar - Membre actif http://www.developpez.com
le 24/09/2014 à 11:45
Ton raisonnement est un peu vaseux.
Google est quasiment omniprésent dans le monde. Le reproche qui est fait c'est pas nécessairement de mettre dans le top des recherches leurs propres produits. Mais plutôt de torpiller une entreprise en la reléguant page 5 (ou personne ne vas) pour des raisons commercials.
Apple fait la pub aussi de ces produits, mais d'une apple n'a pas dans une position ultra dominante (que ce soit dans le secteur des smartphones ou des postes). Et de deux c'est leur propre store.
La un moteur de recherche (pour la justice et je suis d'accord) se doit un minimum d'être neutre. Après tout on tape un mot, il cherche dans le fouillis du web une correspondance. Après oui qu'il y ait une logique commerciale c'est normal. Mais aller jusqu'à supprimer tout bonnement une entreprise du web (car en gros c'est ça), la c'est problématique, car il n'existe aucune solution de def. C'est pas comme un gars qui se fait torpiller sur le store apple mobile et qui peut sortir ça sur android.
Si l'entreprise est référencé sur bing, ou yahoo tout le monde s'en fou, parce qu'en gros personne ne l'utilise.
Avatar de imikado imikado - Rédacteur http://www.developpez.com
le 24/09/2014 à 11:48
D'accord avec Simara1170, et je vois pas pourquoi aujourd'hui dans une situation similaire, on laisse la vente lié des pcs sous windows perdurer
Là c'est pire: qu'un éditeur sorte un logiciel bon ou pas (vista/w8), on se retrouve obligé d'acheter nos Pcs sous l'OS en question (que l'on desintalle par la suite, ou on installe des logiciels pour corriger les problèmes d'ergonomie)

Mais dans le cas de Google, c'est parce que l'on apprécie leur moteur de recherche qu'ils ont une aussi grande part de marché, on peut facilement depuis longtemps changer le moteur de recherche par défaut de nos navigateurs
Et malgré l'argent investi, les concurrents comme Bing ou Yahoo ne parviennent pas à séduire les clients

Et pour l'histoire de la relégation en page 5: c'est une entreprise qui propose via un site web un service: si le service ou les resultats ne vous conviennent pas, libre à vous d'utilser un autre (bing, yahoo...)

Aucune obligation de neutralité des résultats ou autre, c'est un service: vous ne signez aucun contrat avec Google quand vous tapez une recherche, et ils ne vous garantissent rien en terme de résultats
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Expert éminent http://www.developpez.com
le 24/09/2014 à 12:11
Citation Envoyé par Simara1170 Voir le message
Alors, tiens je vais poser un raisonnement simple:
Quand on va sur la page de Google, on est d'accord qu'on entre plus ou moins dans une boutique Google? Ou du moins la vitrine?
Et que n'importe quel magasin qui se respecte ne met pas en avant les produits de ses concurrents?
Si on pousse jusqu'au bout du ridicule le raisonnement avancé par le plaignants, on devrait porter plainte contre Apple: je veux dire merde quoi quand je pousse la porte d'un apple Store, je vois que de l'apple et pas de Samsung, et même que si je vais chez Orange, ils y a des forfaits préférentiels pour les Iphone...
Si Google est en position de monopole, c'est pas parce qu'ils ont enterré la concurrence par des pratiques déloyales, c'est parce que pendant 15 ans il n'y a pas eu de concurrences, et maintenant qu'on se rend compte que le web ça génère un mac de blé, on se voit qu'on peut plus y aller parce qu'on a laissé un mec tout seul se développer dessus... Alors on essaye de le faire tomber par n'importe quel moyen pour lui piquer la place...
En prime, je croyais qu'on avait pas le droit de porter plainte deux fois en même temps pour une accusation, donc Microsoft ou Nokia ne devrait pas pouvoir porter plainte, Nokia étant désormais une filiale du vendeur de carreaux...
C'est pas très clair, pour toi, la notion d'abus de position dominante, on dirait...

Et, non, le moteur de Google n'est pas une "boutique" des produits Google et n'a jamais été présenté de cette manière aux utilisateurs.
Offres d'emploi IT
Ingénieur développement logiciel composants biométriques H/F
Safran - Ile de France - Osny (95520)
Technical leader / moe perle (H/F)
Société Générale - Ile de France - Val de Marne
Scrum master H/F
Safran - Ile de France - Osny (95520)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil