La croissance du marché de l'open source devrait-elle alarmer les éditeurs de logiciels propriétaires ?
En France le marché pèse 2,5 milliards d'€

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Depuis quelque temps déjà, l'open source fait couler beaucoup d'encre dans l'actualité technologique. En France, par exemple, l’open source a déjà investi tous les grands domaines du système d’information des administrations : environnements serveurs, domaines applicatifs, outils d’ingénierie, solutions de réseaux et sécurité. Des services publiques comme la gendarmerie s'organisent pour faire migrer les ordinateurs de leurs effectifs vers Linux. Face à cette montée de la popularité du libre, certains éditeurs propriétaires préparent la riposte à leur sauce. A l'instar d'Oracle qui a critiqué le choix des logiciels open source au sein d'organismes gouvernementaux.

L'open source, qui éprouvait il y a encore quelques années des difficultés à émerger, se retrouve ultra-dominant de nos jours. Grâce à Android de Google et à des partenaires solides comme Samsung, l'open source possède aujourd'hui le monopole du marché du mobile.

En 2007, le Syntec Informatique évaluait le marché de l'open source à 450 millions d'euros et prévoyait une croissance annuelle de 50 %. Un an plus tard, l'étude « Le marché des logiciels libres » de Pierre Audoin Consultants parlait d'un marché français de l’open source avec un chiffre d’affaires de 730 millions d’euros qui représentait 33 % du marché européen. Dans son étude « Panorama de l'open source en France », le CNLL (Conseil National du Logiciel Libre) le chiffre désormais à 2,5 milliards d'euros représentant 6 % des logiciels et services. La croissance en 2012 a été de 68 % et en 2013 elle est estimée à 83 %.

Aujourd’hui, les économies budgétaires liées à l’utilisation de solutions Open Source par les DSI des entreprises et du secteur public sont un des facteurs qui poussent à l’adoption de ce modèle. Dans les faits, mesurer précisément les impacts budgétaires et les réductions de coûts ne peut être fait sans tenir compte du profond changement de pilotage financier qu’implique le choix du logiciel libre.

Il faut dire que, contrairement aux logiciels propriétaires qui reposent sur un modèle de vente (licences et maintenance), le logiciel libre se tourne plutôt vers un modèle de services ; les budgets sont donc davantage consacrés au développement de projets et à l’intégration de solutions.

Le logiciel libre repose sur un modèle économique qui s’appuie sur une logique de contribution et de travail collaboratif avec les fondations et les communautés qui sont elles mêmes sponsorisées par des grands acteurs de la communauté IT. Par exemple, derrière Linux se retrouve IBM et derrière Android, Google.

L'étude du CNLL révèle que 60 % des besoins des entreprises en termes de recrutement concernent le développement de logiciel. Cela va permettre de créer des emplois de proximité dans les régions et villes de France. En 2012, le logiciel libre représentait environ 10 % des dépenses IT et la croissance du marché Open Source est plus rapide que la croissance du marché IT. En France, le logiciel libre représente aujourd’hui environ 30 000 personnes réparties chez les utilisateurs et clients majeurs (ministères, administrations, etc.) dont 3 000 chez les grands intégrateurs tels que Cap Gémini, Atos, Sopra ou dans l’une des 300 PME françaises.


Source : panorama de l'open source en France (au format PDF)

Et vous ?

Les éditeurs de logiciels propriétaires doivent-ils s'inquiéter ?

Assistons-nous à la naissance d'un nouveau modèle économique ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de camus3 camus3 - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 29/10/2013 à 7:39
La montée en popularité de l'open source devrait-elle alarmer les éditeurs de logiciels propriétaires ?

" zon ka faire du saas comme tout le monde..."

Blague à part , ça dépend du soft , Adobe et Microsoft n'ont rien à craindre, à part le piratage. C'est plus difficile pour les petits éditeurs par contre.
Avatar de abriotde abriotde - Membre éclairé http://www.developpez.com
le 29/10/2013 à 8:10
Au contraire, l'Open-Source avantage les petites entreprises qui peuvent facilement proposer de grosse solution basé sur de l'Open-Source en apportant leur expertise. Alors qu'avant le marché était cloisonné sur de grosse solution propriétaire impossible a développer pour une petite entreprise. Quel entreprise a développer un Système d'exploitation après 1970? Aucune car il y a trop d'investissement a faire. Idem pour le VPN avec Cisco, avec la messagerie avec Microsoft Exchange... Aujourd'hui il existe des solutions aussi voire plus fiable et souple Open-Source que peut mettre en place n'importe quelle SSII spécialisé dedans. Qui plus est l'argent investit ira a une PME française et non américaine. Que rêver de plus pour redresser la France.
N'oublions pas que l'émergence de l'Open-Source n'empêche pas de développer des solutions propriétaire. Mais si on veut s'imposer il faudra a terme mettre le produit en Open-Source sous peine de se faire manger par une auitre solution Open-Source. Suivons l'exemple de Red-Hat.
Avatar de Jon Shannow Jon Shannow - Membre expert http://www.developpez.com
le 29/10/2013 à 8:46
A mettre en parallèle avec ceci

Ma réponse sera... "je ne crois pas..." Le "propriétaire" n'a qu'à attendre que le fruit tombe tout seul,
Avatar de tralloc tralloc - Membre actif http://www.developpez.com
le 29/10/2013 à 9:04
Par exemple, derrière Linux se retrouve IBM et derrière Android Google

?????????????????????????????????????????????????

Derrière Linux se trouve la Linux Fondation.
Bien sûr de nombreuses entreprises participent au développement du noyau. dont IBM bien sûr mais aussi google avec Androïd puisque le noyau Androïd est basé sur Linux et que du code androïd a été injecté dans le noyau Linux.
Avatar de imikado imikado - Rédacteur http://www.developpez.com
le 29/10/2013 à 9:35
Les éditeurs de logiciels propriétaires doivent-ils s'inquiéter ?
C'est bien que ce modèle économique soit plus pris en compte, après n'oublions pas que les logiciels opensource ont souvent un cout déporté, donc c'est une concurrence entre le prix du service et le prix à l'achat d'un logiciel propriétaire.

Mais Microsoft, contrairement à Adobe doit se remettre en cause, car il est plus facile de se passer de word pour des postes (la gendarmerie et la ville de Munich nous l'ont prouvé) que d'Adobe photoshop

Assistons nous à la naissance d'un nouveau modèle économique ?
Ce modèle existe depuis longtemps: Oracle, Redhat, Suse, Cannonical...
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Expert éminent http://www.developpez.com
le 29/10/2013 à 9:51
Citation Envoyé par Jon Shannow  Voir le message
A mettre en parallèle avec ceci

Ma réponse sera... "je ne crois pas..." Le "propriétaire" n'a qu'à attendre que le fruit tombe tout seul,

Ce n'est pas franchement la trajectoire actuelle. Après, je serais très intéressé par des détails sur les raisons pour lesquelles il devrait tomber selon toi...

Il y a comme ça des gens qui ont attendu longtemps que les avions tombent du ciel, que les bateaux tombent du bord du monde ou que la fin du monde ait lieu parce que les homosexuels peuvent se marier...
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Expert éminent http://www.developpez.com
le 29/10/2013 à 9:59
Citation Envoyé par imikado  Voir le message
C'est bien que ce modèle économique soit plus pris en compte, après n'oublions pas que les logiciels opensource ont souvent un cout déporté, donc c'est une concurrence entre le prix du service et le prix à l'achat d'un logiciel propriétaire.

Je n'ai toujours pas compris pourquoi les logiciels libres ou open-source devraient coûter plus cher en service que les logiciels propriétaires. C'est quoi, le raisonnement, exactement ?

Citation Envoyé par imikado  Voir le message
Mais Microsoft, contrairement à Adobe doit se remettre en cause, car il est plus facile de se passer de word pour des postes (la gendarmerie et la ville de Munich nous l'ont prouvé) que d'Adobe photoshop

Concernant Gimp, les avis diffèrent. Mais j'ai l'impression que la plupart des graphistes n'ont pas essayé de version récente...
Avatar de imikado imikado - Rédacteur http://www.developpez.com
le 29/10/2013 à 10:14
Citation Envoyé par Traroth2  Voir le message
Je n'ai toujours pas compris pourquoi les logiciels libres ou open-source devraient coûter plus cher en service que les logiciels propriétaires. C'est quoi, le raisonnement, exactement ?

Il y a quiproquo: je ne dis pas que l'opensource coute plus cher, je dis qu'il faut comparer le prix de l'opensource + service vs le prix du logiciel propriétaire.
Et ce, bien sur en entreprise: pour un particulier, on télécharge son xubuntu/linux Mint et l'on installe ensuite son libreOffice/openOffice/gimp/inkscape... sans "surcout"

Citation Envoyé par Traroth2  Voir le message
Concernant Gimp, les avis diffèrent. Mais j'ai l'impression que la plupart des graphistes n'ont pas essayé de version récente...

Pour le particulier, graphiste "amateur" gimp/inkscape/blender sont largement suffisant, après pour les graphistes pros, je peux comprendre qu'ils préfèrent la suite Adobe qui à un très bon service R&D
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Expert éminent http://www.developpez.com
le 29/10/2013 à 10:26
Citation Envoyé par imikado  Voir le message
Il y a quiproquo: je ne dis pas que l'opensource coute plus cher, je dis qu'il faut comparer le prix de l'opensource + service vs le prix du logiciel propriétaire.
Et ce, bien sur en entreprise: pour un particulier, on télécharge son xubuntu/linux Mint et l'on installe ensuite son libreOffice/openOffice/gimp/inkscape... sans "surcout"

Est-ce que tu es en train de dire que les logiciels propriétaires n'ont pas besoin de service ?

Citation Envoyé par imikado  Voir le message
Pour le particulier, graphiste "amateur" gimp/inkscape/blender sont largement suffisant, après pour les graphistes pros, je peux comprendre qu'ils préfèrent la suite Adobe qui à un très bon service R&D

Autant je suis relativement d'accord concernant Gimp et Inkscape (de moins en moins pour Gimp, quand même), autant pour Blender, tu fais complètement fausse route. Blender est utilisé pour des longs métrages, des séries télé et des jeux vidéos.

Cela dit, il reste vrai qu'Adobe a du souci à se faire, car ces logiciels s'améliorent de jours en jours. Et comme chacun le sait, il y a un plateau des fonctionnalités désirables au-delà duquel les améliorations deviennent des gadgets. Le drame de Microsoft, c'est que la plupart de ces logiciels, en commençant par Office ont atteint ce plateau il y a bien longtemps, alors qu'Adobe trouve encore des fonctionnalités utiles pour Photoshop et Illustrator (mais j'imagine que cette fuite en avant doit augmenter leurs coûts).
Avatar de imikado imikado - Rédacteur http://www.developpez.com
le 29/10/2013 à 10:40
Citation Envoyé par Traroth2  Voir le message
Est-ce que tu es en train de dire que les logiciels propriétaires n'ont pas besoin de service ?

Oui et non: quand on parle d'opensource (surtout en ce moment), on parle souvent de migration, donc il faut prendre en compte d'un coté l'économie des licences Office, et de l'autre le budget pour former les utilisateurs sur les nouveaux logiciels + (pour se rassurer) un contrat de support.
Après, personnellement, je pousse à l'utilisation de logiciels opensource: apache/php/perl, mais je n'ai pas assez de poids pour les pousser à troquer Office pour LibreOffice

Citation Envoyé par Traroth2  Voir le message
Autant je suis relativement d'accord concernant Gimp et Inkscape (de moins en moins pour Gimp, quand même), autant pour Blender, tu fais complètement fausse route. Blender est utilisé pour des longs métrages, des séries télé et des jeux vidéos.

Blender est certes utilisé par certaines sociétés, pour l'utiliser (même avant le changement d'interface), il y a des éléments d'ergonomie différent: je n'arrive pas à faire essayer Blender à mon père qui lui préfère autocad, un animateur dira de même de Maya...
J'aimerais bien savoir sur quoi travaille Pixar ou les créateurs de "Moi moche et Mechant/Lorax..."

Citation Envoyé par Traroth2  Voir le message
Cela dit, il reste vrai qu'Adobe a du souci à se faire, car ces logiciels s'améliorent de jours en jours. Et comme chacun le sait, il y a un plateau des fonctionnalités désirables au-delà duquel les améliorations deviennent des gadgets. Le drame de Microsoft, c'est que la plupart de ces logiciels, en commençant par Office ont atteint ce plateau il y a bien longtemps, alors qu'Adobe trouve encore des fonctionnalités utiles pour Photoshop et Illustrator (mais j'imagine que cette fuite en avant doit augmenter leurs coûts).

Pour Photoshop, la balance est plus à faire sur l'utilisation/cout: un integrateur web se contentera d'un Gimp, quand un illustrateur préferera investir dans son Photoshop, surlequel il a été bien formé
Offres d'emploi IT
Team leader abap (SAP)
K.P.I - Ile de France - Nanterre (92000)
Ingénieur fonctionnel Activ'Infinite
CTS_Nord - Ile de France - Paris (75000)
Master 2 - growth hacker
Alien6 - Ile de France - Villetaneuse (93430)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil