Le W3C accepte les DRM dans la charte du HTML
L'EFF proteste et estime que le consortium ouvre la voie à la fermeture du Web

Les rubriques (actu, forums, tutos) de Développez
Tags
Réseaux sociaux


 Discussion forum

Retrouvez le dossier complet de la rédaction
Sur le même sujet
Le , par Hinault Romaric, Responsable Actualités
Les travaux sur l’intégration d’une API pour le support des DRM dans la spécification HTML 5 continuent sur fond de tensions.

Tim Berners-Lee, créateur du Web et directeur du W3C (World Wide Web Consortium), a validé la proposition EME (Encrypted Media Extensions) et approuvé les DRM dans la charte du groupe de travail HTML ; ce qui signifie qu’EME pourrait être intégrée comme une partie du standard HTML 5.1, si les travaux de normalisation se déroulent bien.

Le support des DRM dans HTML 5 va permettre la lecture du contenu vidéo protégé dans le navigateur, sans nécessiter l’utilisation d’une extension. L’un des objectifs du HTML5 étant de mettre fin à l’utilisation des outils tiers comme Flash ou Silverlight sur le Web, la prise en charge des DRM semble être un élément important pour y parvenir.



Architecture EME

Suite à l’annonce de cette nouvelle, l’Electronic Frontier Foundation (EFF) est de nouveau montée au créneau pour exprimer sa profonde déception. L’organisme estime que c’est une étape dangereuse pour une organisation qui est considérée par beaucoup comme le gardien du Web ouvert.

Le W3C défend de son coté qu’il ne s’agit pas de normaliser des DRM propriétaires, mais d’éviter d’exclure ceux-ci du Web, en proposant comme compromis un ensemble d’API ouvertes (EME) qui fournissent un cadre standard pour l’accès au contenu protégé.

Sauf que ce compromis ne s’aligne pas, cependant, avec l’éthique prônée pour les standards du « Web ouvert », pour l’EFF. L’organisme estime que cette normalisation ouvrira la voie à d’autres restrictions suite à la pression des éditeurs pour le contenu audio protégé, les typographies, etc. ce qui au final « entraînera l’enfermement du code Web ». Conséquence : des restrictions seront imposées au Web au point qu'il ne sera plus possible de consulter le code source d’une page, copier/coller du texte, le navigateur ne pourra plus « enregistrer sous » une image, JavaScript sera scellé dans une tombe opaque et on ne pourra plus voir le script, etc.

L’EFF affirme qu’il reste toujours membre du W3C, mais continuera à s’opposer à l’intégration des DRM et de tout système restrictif dans les standards du Web.

Sources : EFF, W3C


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Zefling Zefling
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 05/10/2013 0:15
Citation Envoyé par Nathanael Marchand Voir le message
De toute facon, c'est déjà le bordel avec les codecs vidéos....
Non, ça commençait à s'arranger avec le codec... Firefox support maintenant MP3 et prochainement le MP4. Sur la vidéo et l'audio, les formats libres ont perdu. (merci Google)
Avatar de galex-713 galex-713
http://www.developpez.com
Nouveau Membre du Club
le 05/10/2013 0:40
Oh les codecs ça va, c’est pas si terrible… Puis je sais pas pour vous mais ya des paquets «*ffmpeg-codecs-extra*» et compagnie pour tout lire, et c’est libre… Le seul problème avec les codecs c’est que premièrement il y en a beaucoup de très communs et très mauvais (mp3) et qu’ils sont brevetés, mais les brevets logiciels reculent, déjà qu’on l’a fait interdire en Europe, puis en Nouvelle-Zélande, et ça continue…

Sinon moi je dis osef toutes les DRM ont été cassée, et le concept même de DRM ne peut fonctionner, c’est aussi impossible que la quadrature du cercle*: si tu *vois* la vidéo, tu pourra l’obtenir, de toute façon au pire, dans l’ordre de facilité/désespoir*: lire la vidéo, demander au serveur la clé du DRM en se faisant passer pour le logiciel autorisé et l’obtenir, bruteforcer le DRM, casser le DRM, récupérer les clés dans les logiciels par RE et déchiffrer les DRM, récupérer les clés dans la RAM, récupérer la vidéo dans la RAM, récupérer la vidéo dans le cache graphique, récupérer la vidéo à la sortie vers l’écran, filmer l’écran. Et ya pas mal d’étapes qu’on ne peut pas empêcher là dedans (à partir de la RE). Le principe du DRM*: on te donne le logiciel qui a la clé pour déchiffrer et on te dit «*SURTOUT TU NE REGARDES PAS LA CLÉ*!!!*» (avec la grosse voix qui fait peur et tout). C’est juste complètement con.

Au moins comme ça ce sera standard et unifié, et Firefox pourra implémenter le cassage de DRM de manière standard et unifiée…

Au fond, c’est aussi con et inutile que les brevets logiciels ou la lutte contre le peertage.
Avatar de Uther Uther
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 05/10/2013 3:13
Institutionnaliser les DRM n'aidera certainement pas à les casser, bien au contraire:
  • Il y a des lois dans pas mal de pays notamment aux USA(DMCA) et en Europe(EUCD) qui interdisent de casser une mesure de protection sous peine de lourdes sanctions(trois ans d'emprisonnement et 300 000 euros d'amende en France). Nul doute que l'on trouvera comment casser les DRM, mais les navigateurs ne pourront en rien faire, pour des raison légales.
    C'est exactement ce qui est arrivé à VLC qui malgré diverses requête auprès des institutions, pour faire valoir l’exception de compatibilité de la loi DADVSI(la version française de la directive EUCD), ne peut toujours pas lire le Blu-Ray alors que techniquement ils savent comment casser la protection.
  • Les DRM se gèreront certainement de manière matérielle et non logicielle car ça serait trop facile a contourner et incompatible avec le libre. Si jamais il s'agissait d'une protection logicielle, elle serait certainement assortie d'un rootkit pour essayer de d’auto-protéger. Bref la pire merde possible, je préfère encore une dépendance matérielle.
  • Comme la spécification prévoit une infrastructure de DRM et pas seulement un DRM, si une protection tombe, elle sera remplacé par une autre, ce qui entrainera de nouvelles possibilité d'incompatibilités qui comme d'habitude ne feront chier que les gens honnêtes, car s'il n'auront pas les matériels certifiés / mouchards potentiellement variés nécessaire à lire tous les contenus.
    Les pirates n'auront bien évidement pas de problèmes
  • Les brevets logiciels sont accepté dans beaucoup de pays dont certains d’Europe et bien sur tout particulièrement les États-Unis, où ils ne reculent malheureusement pas, bien au contraire.
    Les logiciels qui ont une importance internationale ne peuvent pas se permettre de les ignorer.
Avatar de galex-713 galex-713
http://www.developpez.com
Nouveau Membre du Club
le 05/10/2013 4:38
Il y a des lois dans pas mal de pays notamment aux USA(DMCA) et en Europe(EUCD) qui interdisent de casser une mesure de protection sous peine de lourdes sanctions(trois ans d'emprisonnement et 300 000 euros d'amende en France). Nul doute que l'on trouvera comment casser les DRM, mais les navigateurs ne pourront en rien faire, pour des raison légales.
C'est exactement ce qui est arrivé à VLC qui malgré diverses requête auprès des institutions, pour faire valoir l’exception de compatibilité de la loi DADVSI(la version française de la directive EUCD), ne peut toujours pas lire le Blu-Ray alors que techniquement ils savent comment casser la protection.
Wowowo*! Attend un peu*! Mais si je me souviens bien l’exception de compatibilité leur a permit de publier une implémentation libre des DRM blu-ray*! C’est tout juste les clés qui manquent*! Et on peut les récupérer dans les softs (parce que si ça se basait intégralement sur le hardware, faudrait racheter un nouveau lecteur DVD à chaque désactivation par découverte d’une copie en libre échange watermarquée par ce lecteur, au lieu de simplement racheter une licence)*!
Les DRM se gèreront certainement de manière matérielle et non logicielle car ça serait trop facile a contourner et incompatible avec le libre. Si jamais il s'agissait d'une protection logicielle, elle serait certainement assortie d'un rootkit pour essayer de d’auto-protéger. Bref la pire merde possible, je préfère encore une dépendance matérielle.
Donc la clé serait encodée en dur dans le hardware*? Mais ce serait encore plus con pourtant, parce que là on ne pourrait plus la changer du tout*! Et ce ne serait vraiment pas sûr*!

Comme la spécification prévoit une infrastructure de DRM et pas seulement un DRM, si une protection tombe, elle sera remplacé par une autre, ce qui entrainera de nouvelles possibilité d'incompatibilités qui comme d'habitude ne feront chier que les gens honnêtes, car s'il n'auront pas les matériels certifiés / mouchards potentiellement variés nécessaire à lire tous les contenus.
Les pirates n'auront bien évidement pas de problèmes
Oui c’est bien ce qu’on dit et répète*: les DRM ça ne marche pas, ça ne rend pas impossible la copie, ça la rend juste plus compliquée. Et puis il suffira de bosser plus et de fréquemment mettre à jour, comme c’est fait avec youtube-dl quoi.

Les brevets logiciels sont accepté dans beaucoup de pays dont certains d’Europe et bien sur tout particulièrement les États-Unis, où ils ne reculent malheureusement pas, bien au contraire.
Les logiciels qui ont une importance internationale ne peuvent pas se permettre de les ignorer.
On réussit à soigner ça, lentement mais sûrement… T’as pas entendu le grand cri de gloire de la Nouvelle-Zélande*?
Avatar de MacDev MacDev
http://www.developpez.com
Membre régulier
le 05/10/2013 14:13
L’organisme estime que c’est une étape dangereuse pour une organisation qui est considérée par beaucoup comme le gardien du Web ouvert.
Que veut dire internet libre? Je crois que le droit d'auteur ne devait pas souffrir à cause de cette idée du Web ouvert.
Avatar de CP / M CP / M
http://www.developpez.com
Membre confirmé
le 05/10/2013 14:47
Citation Envoyé par MacDev Voir le message
Que veut dire internet libre? Je crois que le droit d'auteur ne devait pas souffrir à cause de cette idée du Web ouvert.
Mais rien n'oblige les auteurs à publier sur Internet. Internet n'a pas à l'origine été conçu comme moyen de véhiculer des médias sous droit d'auteur et on cherche à l'adapter à cet usage, ce n'est pas pour autant que c'est nécessaire.
Avatar de Uther Uther
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 05/10/2013 15:39
Citation Envoyé par galex-713 Voir le message
Wowowo*! Attend un peu*! Mais si je me souviens bien l’exception de compatibilité leur a permit de publier une implémentation libre des DRM blu-ray*! C’est tout juste les clés qui manquent*! Et on peut les récupérer dans les softs (parce que si ça se basait intégralement sur le hardware, faudrait racheter un nouveau lecteur DVD à chaque désactivation par découverte d’une copie en libre échange watermarquée par ce lecteur, au lieu de simplement racheter une licence)*!
Si au final on a pas accès au clés, le problème est toujours là.

Citation Envoyé par galex-713 Voir le message
Donc la clé serait encodée en dur dans le hardware*? Mais ce serait encore plus con pourtant, parce que là on ne pourrait plus la changer du tout*! Et ce ne serait vraiment pas sûr*!
Le fait que ça soit con n'"a malheureusement jamais arrêté les partisants des DRM. Si c'était le cas ils auraient disparu il y a longtemps.
Il faut être conscient que le but réel des DRM n'est pas d’arrêter le piratage, mais de priver l'utilisateur lambda de la propriété du contenu qu’il achète en lui imposant des restrictions d'utilisation.

Citation Envoyé par galex-713 Voir le message
Oui c’est bien ce qu’on dit et répète*: les DRM ça ne marche pas, ça ne rend pas impossible la copie, ça la rend juste plus compliquée. Et puis il suffira de bosser plus et de fréquemment mettre à jour, comme c’est fait avec youtube-dl quoi.
On est d'accord sur le fait que ça ne marche pas pour les pirates, mais combiné à la législation, ça permet quand même de pourrir la vie de l'utilisateur lambda, et c'est avant tout ça le coeur du problème.

Citation Envoyé par galex-713 Voir le message
On réussit à soigner ça, lentement mais sûrement… T’as pas entendu le grand cri de gloire de la Nouvelle-Zélande*?
La Nouvelle-Zelande c'est bien, mais c'est malheureusement un cas très isolée.
Ils sont encore a l'ordre du jour du parlement européen et ils sont déjà présent un peu partout et pas du vraiment contestés, particulièrement au USA, où cela suffit a pourrir la situation mondiale.
Avatar de MacDev MacDev
http://www.developpez.com
Membre régulier
le 06/10/2013 20:41
Citation Envoyé par CP / M Voir le message
Mais rien n'oblige les auteurs à publier sur Internet. Internet n'a pas à l'origine été conçu comme moyen de véhiculer des médias sous droit d'auteur et on cherche à l'adapter à cet usage, ce n'est pas pour autant que c'est nécessaire.
Il y a pas mal de chose dans ce monde dont l'usage qu'on en fait a été réadapté. Maintenant on s’apprête à porter de lunettes par pour myopie ou soleil mais avec des réalités augmentées.
L'usage qu'on fait d'internet peut aussi être réadapté.
Avatar de SylvainPV SylvainPV
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 07/10/2013 1:29
Les DRM ne vont pas arrêter le piratage, les éditeurs doivent s'en rendre compte tout de même... Pourquoi persister dans cette voie, je me le demande.
Avatar de Traroth2 Traroth2
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 07/10/2013 11:27
Citation Envoyé par galex-713 Voir le message
Oui c’est bien ce qu’on dit et répète*: les DRM ça ne marche pas, ça ne rend pas impossible la copie, ça la rend juste plus compliquée. Et puis il suffira de bosser plus et de fréquemment mettre à jour, comme c’est fait avec youtube-dl quoi.
C'est parce que tu continues à croire que le but des DRM est de lutter contre le piratage. Ce n'est pas ça du tout. Le but des DRM est de faire passer les clients honnêtes à la caisse périodiquement en passant progressivement d'un modèle de vente à un modèle de location.

Exemple concret : Adobe Digital Editions, le DRM qu'on trouve sur plein d'ebooks. Tu vas sur Google et tu tapes "crack adobe digital editions" et tu es submergé sous le flots de réponses. C'est visiblement TRES facile à casser. Mais ça contraint les clients honnêtes à créer un compte Adobe et ça limite le nombre d'appareils sur lesquels ils peuvent transférer l'ebook à 7.
Manifestement, les commerçants se moquent bien d'empêcher quelques petits malins de copier les ebooks illégalement. Ce qui les intéresse, c'est de faire payer la grosse masse de gens qui suivent la procédure sans réfléchir.
Avatar de Traroth2 Traroth2
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 07/10/2013 11:30
Citation Envoyé par MacDev Voir le message
Il y a pas mal de chose dans ce monde dont l'usage qu'on en fait a été réadapté. Maintenant on s’apprête à porter de lunettes par pour myopie ou soleil mais avec des réalités augmentées.
L'usage qu'on fait d'internet peut aussi être réadapté.
Si c'est au prix de ma liberté, je suis contre !
Avatar de CP / M CP / M
http://www.developpez.com
Membre confirmé
le 07/10/2013 13:39
Citation Envoyé par MacDev Voir le message
Il y a pas mal de chose dans ce monde dont l'usage qu'on en fait a été réadapté. Maintenant on s’apprête à porter de lunettes par pour myopie ou soleil mais avec des réalités augmentées.
L'usage qu'on fait d'internet peut aussi être réadapté.
Non. La grosse différence c'est qu'ils ne sont pas en train de s'inspirer du déjà existant (Internet) pour faire leur propre réseaux de distribution, ils sont en train de s'en emparer sans prendre en compte l'opinion de la majorité des utilisateurs.

C'est plutôt comme si on transformait toutes les lunettes existantes en Google glasses sans demander leur avis à l'utilisateur.
Avatar de hn2k5 hn2k5
http://www.developpez.com
Membre chevronné
le 07/10/2013 13:50
Il y a pas mal de chose dans ce monde dont l'usage qu'on en fait a été réadapté. Maintenant on s’apprête à porter de lunettes par pour myopie ou soleil mais avec des réalités augmentées.
L'usage qu'on fait d'internet peut aussi être réadapté.
Déjà, on en a fait le plus grand hypermarché du monde...
Avatar de lvr lvr
http://www.developpez.com
Membre émérite
le 08/10/2013 10:33
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Ce qui les intéresse, c'est de faire payer la grosse masse de gens qui suivent la procédure sans réfléchir.
En même temps, ils vendent un service et il est normal qu'il soient rémunérés pour cela. Et c'est à l'acheteur de décider si le prix demandé convient au service vendu.
Vous n'allez quand même chez le concessionnaire Ferrari demander un rabais de 50% ???? Si vous estimez que la Ferrai vaut les xxx.xxx€ demandé (et que vous les avez) vous achetez. Sinon vous n'achetez pas. Et si personne n'achète, ils reverront leur politique tarifaire.

Idem ici avec les contenus électroniques, non ?
Avatar de Traroth2 Traroth2
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 08/10/2013 14:06
Citation Envoyé par lvr Voir le message
En même temps, ils vendent un service et il est normal qu'il soient rémunérés pour cela. Et c'est à l'acheteur de décider si le prix demandé convient au service vendu.
Vous n'allez quand même chez le concessionnaire Ferrari demander un rabais de 50% ???? Si vous estimez que la Ferrai vaut les xxx.xxx€ demandé (et que vous les avez) vous achetez. Sinon vous n'achetez pas. Et si personne n'achète, ils reverront leur politique tarifaire.

Idem ici avec les contenus électroniques, non ?
C'est quoi le rapport avec une Ferrari, au juste ?
Actuellement, tu achètes un livre ou un CD, et tu peux t'en servir autant que tu veux. Mais si tu achètes de la musique en ligne ou un ebook, ce qui est présenté comme un achat n'est qu'une location, en réalité. Au bout d'un certain temps, en fonction du nombre d'écoute ou de lecture, du nombre d'appareils sur lesquels la création aura été transféré ou même le temps passé, elle sera inutilisable et il faudra repayer.
Le prix est une convention entre l'acheteur et le vendeur. Ce n'est PAS le vendeur qui dicte sa loi. Tout est négociable.

J'ai toujours du mal à comprendre les gens qui comme toi défendent les intérêts de grandes sociétés qui cherchent à les dépouiller. Défends tes propres intérêts et laisse les multinationale se débrouiller !
Avatar de Nathanael Marchand Nathanael Marchand
http://www.developpez.com
Rédacteur/Modérateur
le 08/10/2013 14:10
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
C'est quoi le rapport avec une Ferrari, au juste ?
Actuellement, tu achètes un livre ou un CD, et tu peux t'en servir autant que tu veux. Mais si tu achètes de la musique en ligne ou un ebook, ce qui est présenté comme un achat n'est qu'une location, en réalité. Au bout d'un certain temps, en fonction du nombre d'écoute ou de lecture, du nombre d'appareils sur lesquels la création aura été transféré ou même le temps passé, elle sera inutilisable et il faudra repayer.
Le prix est une convention entre l'acheteur et le vendeur. Ce n'est PAS le vendeur qui dicte sa loi. Tout est négociable.

J'ai toujours du mal à comprendre les gens qui comme toi défendent les intérêts de grandes sociétés qui cherchent à les dépouiller. Défends tes propres intérêts et laisse les multinationale se débrouiller !
Sauf que tu n'achètes pas la musique en tant que tel, tu achètes une licence d'utilisation sur un fichier musical. De la même manière que lorsque tu achètes un logiciel, tu ne possède pas les fichiers mais une licence d'utilisation de celui ci. Tu ne peux donc pas faire ce que tu veux avec (comme écrit dans le CLUF).
Avatar de Traroth2 Traroth2
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 08/10/2013 17:24
Citation Envoyé par Nathanael Marchand Voir le message
Sauf que tu n'achètes pas la musique en tant que tel, tu achètes une licence d'utilisation sur un fichier musical. De la même manière que lorsque tu achètes un logiciel, tu ne possède pas les fichiers mais une licence d'utilisation de celui ci. Tu ne peux donc pas faire ce que tu veux avec (comme écrit dans le CLUF).
Je n'ai jamais signé de CLUF pour un CD audio ou un livre papier, pour ma part. A partir de là, je ne vois pas ce que ton objection change à ce que je dis. Evidémment que je ne suis pas titulaire des droits d'auteur des livres que j'achète, mais je bénéficiais d'un droit illimité sur mon exemplaire. Je pouvais même le revendre, le prêter ou l'offrir. Maintenant, je ne peux plus, et même mon usage personnel est fortement limité.
Avatar de camus3 camus3
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 08/10/2013 19:59
Je n'ai jamais signé de CLUF pour un CD audio ou un livre papier, pour ma part. A partir de là, je ne vois pas ce que ton objection change à ce que je dis. Evidémment que je ne suis pas titulaire des droits d'auteur des livres que j'achète, mais je bénéficiais d'un droit illimité sur mon exemplaire. Je pouvais même le revendre, le prêter ou l'offrir. Maintenant, je ne peux plus, et même mon usage personnel est fortement limité.
Et pourtant chaque fois que tu achètes quelque chose , il y a un contrat de vente , et de conditions d'utilisation du produit. Donc tu signes bien des CLUF sans le savoir entre toi et l'éditeur, même chez le libraire du coin. Et c'est particulièrement vrai pour les biens numériques. Tu achètes uniquement un droit d'exploitation limité, d'ou le copyright sur le CD ou le bouquin.
Avatar de Uther Uther
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 08/10/2013 23:07
Non, si j'achète mon livre chez le libraire, il s'agit d'une vente classique régie selon les règles normales du commerce et sans contrat particulier. Le livre est soumis au droit d'auteur, il y a même une note très discrète qui le mentionne rien de plus.
Avatar de camus3 camus3
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 09/10/2013 3:06
Non, si j'achète mon livre chez le libraire, il s'agit d'une vente classique régie selon les règles normales du commerce et sans contrat particulier. Le livre est soumis au droit d'auteur, il y a même une note très discrète qui le mentionne rien de plus.
Rien à voir avec le droit d'auteur, on parle de droits d'exploitation.Acheter un cd n'a rien à voir avec le droit d'auteur. L'auteur n'est pas en contrat avec toi, l'éditeur l'est.

Il y a des conditions d'utilisations spécifiques, comme l'interdiction de reproduction totale ou partielle , par exemple.

Dans les dvds ou les cds, l'interdiction de diffuser l'oeuvre en dehors du cadre familiale est écrite noir sur blanc. Ce n'est pas une vente classique(ce qui ne veut rien dire d'ailleurs) pour les biens culturels , la licence est le bouquin,cd ou le dvd dans le cas d'un bien physique.

D'ailleurs cette licence précise généralement que ce droit d'exploitation n'est pas transférable.

en échange d'une licence d'exploitation tu dois respecté certaines conditions d'utilisations.

Pourquoi crois tu que les gens paient une taxe sur la copie privée? c'est parce que l'état reconnait que les éditeurs doivent être compensés parce que ce contrat est violé en masse par le consommateur. Pareil pour l'existence de la SACEM , ce sont des mécanismes de compensation automatiques ( attention , je ne suis ni pro SACEM ni pro taxe cp ! ).

C'est marrant comment les gens signent des contrats de vente sans le savoir. Pourtant ils existent bien, même si ce n'est pas marqué sur le produit.
Avatar de lvr lvr
http://www.developpez.com
Membre émérite
le 09/10/2013 13:25
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Mais si tu achètes de la musique en ligne ou un ebook, ce qui est présenté comme un achat n'est qu'une location, en réalité.
Je te suis sur cette question de dénomination.
Je vais par contre changer d'exemple: si tu vas à la biliothèque emprunter un livre: tu le reçois pour une durée limitée. Le prix est fixé en fonction de cette durée. Tu ne vas pas retourner à la bibliothèque en disant, finalement, je voudrais le garder àvie, mais rien payer en supplément.
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
J'ai toujours du mal à comprendre les gens qui comme toi défendent les intérêts de grandes sociétés qui cherchent à les dépouiller. Défends tes propres intérêts et laisse les multinationale se débrouiller !
Je défends très bien mes intérêts. Merci pour moi. Je m'insurge seulement contre cette volonté de beaucoup de gens d'avoir du gratuit ou quasi-gratuit. J'ai la volonté/illusion de croire que ce qu'on paye sert à rétribuer en partie les auteurs et à produire d'autres contenus.

Encore une fois, je le répète, si le prix qui t'est proposé te semble trop élevé par rapport au service rendu, n'achète pas le service. Cherche un autre prestataire, .... Mais ne l'achète pas et vient râler après. Ce que j'ai l'impression de lire ici.
Avatar de Médinoc Médinoc
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 09/10/2013 13:47

Le gros problème, c'est que les éditeurs actuels se présentent toujours comme des librairies, tout en cherchant à être des bibliothèques payantes... pour le même prix que la librairie, voire plus cher.
Avatar de Traroth2 Traroth2
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 09/10/2013 17:08
Citation Envoyé par camus3 Voir le message
Et pourtant chaque fois que tu achètes quelque chose , il y a un contrat de vente , et de conditions d'utilisation du produit. Donc tu signes bien des CLUF sans le savoir entre toi et l'éditeur, même chez le libraire du coin. Et c'est particulièrement vrai pour les biens numériques. Tu achètes uniquement un droit d'exploitation limité, d'ou le copyright sur le CD ou le bouquin.
Ca n'a rien à voir avec une CLUF. C'est simplement la loi, dont tu parles. Les CLUF sont bien plus limitatives, et c'est bien le sujet, justement !
Avatar de Traroth2 Traroth2
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 09/10/2013 17:14
Citation Envoyé par camus3 Voir le message
Rien à voir avec le droit d'auteur, on parle de droits d'exploitation.Acheter un cd n'a rien à voir avec le droit d'auteur. L'auteur n'est pas en contrat avec toi, l'éditeur l'est.

Il y a des conditions d'utilisations spécifiques, comme l'interdiction de reproduction totale ou partielle , par exemple.

Dans les dvds ou les cds, l'interdiction de diffuser l'oeuvre en dehors du cadre familiale est écrite noir sur blanc. Ce n'est pas une vente classique(ce qui ne veut rien dire d'ailleurs) pour les biens culturels , la licence est le bouquin,cd ou le dvd dans le cas d'un bien physique.

D'ailleurs cette licence précise généralement que ce droit d'exploitation n'est pas transférable.

en échange d'une licence d'exploitation tu dois respecté certaines conditions d'utilisations.

Pourquoi crois tu que les gens paient une taxe sur la copie privée? c'est parce que l'état reconnait que les éditeurs doivent être compensés parce que ce contrat est violé en masse par le consommateur. Pareil pour l'existence de la SACEM , ce sont des mécanismes de compensation automatiques ( attention , je ne suis ni pro SACEM ni pro taxe cp ! ).

C'est marrant comment les gens signent des contrats de vente sans le savoir. Pourtant ils existent bien, même si ce n'est pas marqué sur le produit.
Ce que tu appelles droit d'exploitation, c'est en réalité le droit de reproduction, qui fait partie du droit patrimonial. C'est du droit d'auteur, purement et simplement. Le fait que l'auteur délègue ce droit à une société d'auteur ou à une maison d'édition ou de production ne change rien.

Le fait est qu'on passe progressivement d'un principe de reproduction, où on te vend un exemplaire d'une oeuvre de l'esprit, exemplaire dont tu as la pleine jouissance, à un principe de représentation, où tu ne fais que bénéficier d'un certain nombre de lectures (représentation, comme au théâtre ) avant que les droits que tu as acquis (en payant, donc) soient forclos, pour parler en termes juridiques.
Avatar de Traroth2 Traroth2
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 09/10/2013 17:20
Citation Envoyé par lvr Voir le message
Je te suis sur cette question de dénomination.
Je vais par contre changer d'exemple: si tu vas à la biliothèque emprunter un livre: tu le reçois pour une durée limitée. Le prix est fixé en fonction de cette durée. Tu ne vas pas retourner à la bibliothèque en disant, finalement, je voudrais le garder àvie, mais rien payer en supplément.
Oui, mais là, on est dans la situation où tu vas dans un libraire, et tu t'aperçois après avoir payé qu'en fait, c'est une bibliothèque et que les librairies n'existent plus.
Citation Envoyé par lvr Voir le message
Je défends très bien mes intérêts. Merci pour moi. Je m'insurge seulement contre cette volonté de beaucoup de gens d'avoir du gratuit ou quasi-gratuit. J'ai la volonté/illusion de croire que ce qu'on paye sert à rétribuer en partie les auteurs et à produire d'autres contenus.
Je ne vois à quel endroit j'aurais personnellement mentionné une quelconque gratuité. Je veux simplement pouvoir bénéficier des mêmes droits avec les oeuvres numériques qu'avec des oeuvres physiques. Ni plus, ni moins. Est-ce trop demander ?

Citation Envoyé par lvr Voir le message

Encore une fois, je le répète, si le prix qui t'est proposé te semble trop élevé par rapport au service rendu, n'achète pas le service. Cherche un autre prestataire, .... Mais ne l'achète pas et vient râler après. Ce que j'ai l'impression de lire ici.
Je ne t'ai pas attendu pour ça. Je n'achète aucun ebook Dunod, par exemple, puisqu'ils sont pourris de DRM. Je n'achète que ceux d'Eyrolles et certains de ceux de Pearson, qui utilisent un filigrane numérique avec mon nom, ce que je veux bien accepter (même si ça m'empêche, par exemple, de revendre les bouquins. D'expérience, des bouquins d'informatique en occaz, c'est invendable, donc bon...). Et je fais un maximum de "pub" pour Dunod sur le sujet, parce que bien entendu, leur site ne mentionne pas du tout les DRM en question. J'ai acheté un seul de leurs ebooks, et j'ai du faire tout un foin pour me faire rembourser : mails avec Que Choisir en copie, etc.

Ce qui m'étonne, c'est que si peu de personnes soient choquées par cette impossibilité croissante d'acheter des livres. Vous ne voyez pas un risque, là ? Surtout que ces locations de livres sont presque aussi chères que les achats de livres papier ! C'est révoltant, non ?
Avatar de stardeath stardeath
http://www.developpez.com
Expert Confirmé
le 11/10/2013 0:04
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Je ne vois à quel endroit j'aurais personnellement mentionné une quelconque gratuité. Je veux simplement pouvoir bénéficier des mêmes droits avec les oeuvres numériques qu'avec des oeuvres physiques. Ni plus, ni moins. Est-ce trop demander ?
bah oui c'est trop demandé, quand tu achètes un bien numérique tu n'as pas un bien physique à poser sur ton étagère et tout ce qui va avec, tu achètes une copie technologique avec tous les avantages et inconvénients comme la possibilité de contrôle d'utilisation : si vous achetez (ou pas) c'est que c'est ce que vous voulez (ou pas), et encore heureux que ça soit le même prix qu'une copie physique, parce que les gens qui ont conscience de l'arnaque du numérique, peuvent acheter les œuvres sans trop se sentir comme les dindons de la farce avec leur bien dont ils peuvent profiter avec beaucoup moins de contraintes qu'une copie numérique.

Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Ce qui m'étonne, c'est que si peu de personnes soient choquées par cette impossibilité croissante d'acheter des livres. Vous ne voyez pas un risque, là ? Surtout que ces locations de livres sont presque aussi chères que les achats de livres papier ! C'est révoltant, non ?
ce qui me choque pour ma part, c'est que des gens ici soient étonnés des possibilités de restrictions sur les "biens" numériques.
Avatar de CoderInTheDark CoderInTheDark
http://www.developpez.com
Membre régulier
le 12/10/2013 15:25
Bonjour, je suis développeur et non voyant, et je suis plutôt inquiet sur les perspectives de restriction sur le texte, en effet les logiciels d'accessibilité lecteur d'écran et synthèse vocale ne pourrons peut-être pas lire les pages avec DRM, on a eu pendant longtemps des problèmes avec des PDF protégés. Personnellement j'en ai eu avec des magazines en version électroniques achetés légalement, et je constate une fois de plus que les protections posent le plus de problèmes aux personnes qui achètent et non à ceux qui piratent
Avatar de Traroth2 Traroth2
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 14/10/2013 10:55
Citation Envoyé par stardeath Voir le message
bah oui c'est trop demandé, quand tu achètes un bien numérique tu n'as pas un bien physique à poser sur ton étagère et tout ce qui va avec, tu achètes une copie technologique avec tous les avantages et inconvénients comme la possibilité de contrôle d'utilisation : si vous achetez (ou pas) c'est que c'est ce que vous voulez (ou pas), et encore heureux que ça soit le même prix qu'une copie physique, parce que les gens qui ont conscience de l'arnaque du numérique, peuvent acheter les œuvres sans trop se sentir comme les dindons de la farce avec leur bien dont ils peuvent profiter avec beaucoup moins de contraintes qu'une copie numérique.
Je n'arrive pas à comprendre le sens de ce commentaire. Le contrôle n'est pas intrinsèquement lié à un exemplaire numérique d'une oeuvre. On peut très bien proposer de la musique ou des livres sans DRM. D'ailleurs, certains le font. Il faut donc pousser les autres à faire pareil.
Citation Envoyé par stardeath Voir le message
ce qui me choque pour ma part, c'est que des gens ici soient étonnés des possibilités de restrictions sur les "biens" numériques.
Quelqu'un est étonné ? Pas vu.
Avatar de ptah35 ptah35
http://www.developpez.com
Membre chevronné
le 14/10/2013 13:31
Si je peste régulièrement contre les systèmes de DRM, notamment ceux des DVD qui ne protège rien et qui n'embête que la mère de famille qui voudrait en faire une copie afin de protéger l'original des griffes de leur enfants, je reconnais en revanche qu'il n'est guère envisageable d'espérer vendre plus de quelques copies d'une oeuvre si celle-ci n'est pas protégée. Dans un modèle économique où le revenu dépend du nombre de copies vendues, le DRM est une absolue nécessité. On peut bien sûr questionner ce modèle (particulièrement pour la musique et le cinéma, où les représentations publiques génèrent passablement de revenus, même si en terme de revenus "trop" n'est jamais "assez"...), je pense que tant ce modèle existe, offrir une plateforme permettant l'intégration des systèmes de DRM n'est pas une mauvaise chose. (Reste évidement à étudier la question de l'accessibilité soulevée par CoderInTheDark)
Avatar de CoderInTheDark CoderInTheDark
http://www.developpez.com
Membre régulier
le 14/10/2013 15:09
Je vais en rajouter une couche.
Avant quand j'achetais des dvd, ça me gonflais tous ces avertissements sur le piratage.
J'avais payé et on me faisait la morale, et en plus on était obliger de les regarder
Les utilisateurs de versions pirates, eux y échappes.

Il y a eut des tentatives de boycoce des logiciels, avec protections.
Au motif que les protection sont une gène pour les utilisateurs, et non pour les pirates.
Si ça devient trop lourd, il faudra y repenser.
Avatar de stardeath stardeath
http://www.developpez.com
Expert Confirmé
le 14/10/2013 19:21
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Je n'arrive pas à comprendre le sens de ce commentaire. Le contrôle n'est pas intrinsèquement lié à un exemplaire numérique d'une oeuvre. On peut très bien proposer de la musique ou des livres sans DRM. D'ailleurs, certains le font. Il faut donc pousser les autres à faire pareil.
le contrôle n'est pas intrinsèque, certes, mais il est disponible, donc certains l'utilisent.
ce n'est jamais parce que quelqu'un ne le fait pas qu'il a raison ou tord.

Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Quelqu'un est étonné ? Pas vu.
Citation Envoyé par Traroth2
Ce qui m'étonne, c'est que si peu de personnes ...
Avatar de Uther Uther
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 14/10/2013 21:00
Lis attentivement tu verras que vous ne parlez pas de la même chose.

Il n'est pas choqué par l’existence de capacité de restrictions mais par le fait que ça soit employé sans que ça ne dérange plus de monde.
Avatar de stardeath stardeath
http://www.developpez.com
Expert Confirmé
le 14/10/2013 21:48
ok, bah je dirai que c'est presque encore pire, ça fait bien des années que les "gens" nous montrent que le peu de droit qu'ils ont, ils le délaissent, on a suffisamment d'exemples ici pour ça.
Avatar de thelvin thelvin
http://www.developpez.com
Modérateur
le 15/10/2013 10:54
Moi je propose très régulièrement qu'on essaie de regrouper une milice autour de nous, on prend le pouvoir, et on fait pendre tous les décideurs qui ont investi, ou qui investissent, pour la mise en place d'un mécanisme qui détériore volontairement la qualité d'un produit de consommation. A priori plein de produits deviendront très rapidement nettement mieux.

Mais personne ne me suit jamais, une histoire de non-violence, de civilisation, et de ce que va devenir la famille si on meurt. Si j'y allais vraiment pour "montrer l'exemple," je me ferais tuer par l'armée (voire neutraliser) et l'effet bénéfique sera nul.

Boycotte et démocratie ne marchent pas non plus, ça on le sait déjà, pour les mêmes raisons.
Avatar de Traroth2 Traroth2
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 15/10/2013 14:25
Citation Envoyé par stardeath Voir le message
le contrôle n'est pas intrinsèque, certes, mais il est disponible, donc certains l'utilisent.
ce n'est jamais parce que quelqu'un ne le fait pas qu'il a raison ou tord.
On ne sera jamais d'accord. On est encore quelques-uns comme ça à trouver que quand nos droits reculent, c'est une mauvaise chose...
Avatar de Traroth2 Traroth2
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 15/10/2013 14:27
Citation Envoyé par thelvin Voir le message
Moi je propose très régulièrement qu'on essaie de regrouper une milice autour de nous, on prend le pouvoir, et on fait pendre tous les décideurs qui ont investi, ou qui investissent, pour la mise en place d'un mécanisme qui détériore volontairement la qualité d'un produit de consommation. A priori plein de produits deviendront très rapidement nettement mieux.

Mais personne ne me suit jamais, une histoire de non-violence, de civilisation, et de ce que va devenir la famille si on meurt. Si j'y allais vraiment pour "montrer l'exemple," je me ferais tuer par l'armée (voire neutraliser) et l'effet bénéfique sera nul.

Boycotte et démocratie ne marchent pas non plus, ça on le sait déjà, pour les mêmes raisons.
Eh oui, on en arrive toujours au "que faire", à la fin. Surtout que pour certains, le simple fait d'en parler, c'est déjà trop...
Avatar de stardeath stardeath
http://www.developpez.com
Expert Confirmé
le 15/10/2013 20:28
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
On ne sera jamais d'accord. On est encore quelques-uns comme ça à trouver que quand nos droits reculent, c'est une mauvaise chose...
tu achètes volontairement un bien immatériel, tes "droits" sont par conséquent équivalents.
que ça soit les livres, les jeux vidéos, les logiciels, le cloud etc., tout ce qui n'a pas un support matériel totalement indépendant nous expose à la bonne volonté d'une tierce personne/organisation.

mais bon, on est encore quelques-uns à pas trouver ça normal qu'on soit dépouiller systématiquement d'une quelconque notion de possession ...
Avatar de Traroth2 Traroth2
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 16/10/2013 13:48
Citation Envoyé par stardeath Voir le message
tu achètes volontairement un bien immatériel, tes "droits" sont par conséquent équivalents.
que ça soit les livres, les jeux vidéos, les logiciels, le cloud etc., tout ce qui n'a pas un support matériel totalement indépendant nous expose à la bonne volonté d'une tierce personne/organisation.

mais bon, on est encore quelques-uns à pas trouver ça normal qu'on soit dépouiller systématiquement d'une quelconque notion de possession ...
Désolé, je ne peux pas dire si je suis d'accord avec ton commentaire ou pas, je ne comprends même pas sa signification. Essaie encore...

La seule phrase dont je pense avoir saisi le sens, c'est "tout ce qui n'a pas un support matériel totalement indépendant nous expose à la bonne volonté d'une tierce personne/organisation", et c'est totalement faux. En plus, j'ai déjà expliqué pourquoi plus haut : il y a des oeuvres immatérielles qui sont vendues sans DRM. Ca existe. J'en ai déjà acheté. Si, je t'assure !
Avatar de iaiouaz iaiouaz
http://www.developpez.com
Invité régulier
le 16/10/2013 14:36
Bonjour à tous,
1. Ce qui me fait rire dans vos commentaires c'est que pour vous internet c'est l'Europe "occidentale" et les USA... déjà grosse erreur.
2. Les DRM ou tout autre type de licence, droits d'auteurs, etc.. Ne valent riens dans le reste du monde, y a qu'à voir l'origine des gros crackers "pirates" et les sites qui hébergent des contre-mesures pour comprendre que le monde change et sans vous !!! pendant que vous êtes entrain de vous plaindre des DRM alors que c'est vous qui financer ces mécanismes de contrôle avec votre consommation aveugle au détriment de vos droits élémentaires.

PS : Bientôt, ils vous déduiront le prix de vos consommations directement de votre fiche de paye. Déjà qu'ils vous font "en France" déclarer au fisc vos comptes paypal.....

Vive vous.
Avatar de stardeath stardeath
http://www.developpez.com
Expert Confirmé
le 16/10/2013 21:15
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Désolé, je ne peux pas dire si je suis d'accord avec ton commentaire ou pas, je ne comprends même pas sa signification. Essaie encore...
essaie encore ...

Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
La seule phrase dont je pense avoir saisi le sens, c'est "tout ce qui n'a pas un support matériel totalement indépendant nous expose à la bonne volonté d'une tierce personne/organisation", et c'est totalement faux. En plus, j'ai déjà expliqué pourquoi plus haut : il y a des oeuvres immatérielles qui sont vendues sans DRM. Ca existe. J'en ai déjà acheté. Si, je t'assure !
bah non c'est toi qui souhaites que ça soit faux, avec ou sans drm si tu n'as pas ce bien immatériel chez toi, il n'est pas à l'abri d'aléas allant de la panne serveur jusqu'au retrait pur et simple de la plateforme de téléchargement, et ça même si tu l'as acheté.

ex: j'ai acheté des jeux sans drm sur desura, si demain il ferme, et que je n'ai pas une copie du jeu chez moi, je peux y dire adieu.

rien de posté sur internet n'a de garanti d'existence à long terme, sauf tes données personnelles qui peuvent être monnayées.
Avatar de Médinoc Médinoc
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 16/10/2013 22:37
Bandcamp vend de la musique sans DRM par distribution numérique. Achète, reçois les MP3 (ou autres formats selon to choix). Aussi simple qu'un CD. Gravable, aussi.
Avatar de Uther Uther
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 17/10/2013 1:04
Citation Envoyé par stardeath Voir le message
bah non c'est toi qui souhaites que ça soit faux, avec ou sans drm si tu n'as pas ce bien immatériel chez toi, il n'est pas à l'abri d'aléas allant de la panne serveur jusqu'au retrait pur et simple de la plateforme de téléchargement, et ça même si tu l'as acheté.
Sauf que tu part du principe que tout doit être centralisé sur un point unique sur internet. L’intérêt de l'absence de DRM c'est de ne pas être contraint par ce schéma.

Une oeuvre sans DRM peut être sauvegardée. Tout le monde n'en fait pas forcément mais ce n'est pas pour ça que la possibilité n'existe pas. Si tu perd l'accès a l'oeuvre que tu as acheté, c'est ta responsabilité et pas celle d'un tiers qui peut le décider à ta place.
De plus tu peux être garanti de pouvoir lire sur tout les matériels qui lisent le format et de pouvoir le convertir au format que tu souhaites. Tu es même libre de modifier l'oeuvre à ta guise, tant que tu ne la redistribue pas.

Citation Envoyé par Médinoc Voir le message
Bandcamp vend de la musique sans DRM par distribution numérique. Achète, reçois les MP3 (ou autres formats selon to choix). Aussi simple qu'un CD. Gravable, aussi.
Tous les vendeurs de musique en ligne le font maintenant, même iTune.
Avatar de Traroth2 Traroth2
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 17/10/2013 10:17
Citation Envoyé par stardeath Voir le message
essaie encore ...
Ok, j'essaie encore...

...

Rien à faire, ça ne veut rien dire. A toi !
Citation Envoyé par stardeath Voir le message
bah non c'est toi qui souhaites que ça soit faux, avec ou sans drm si tu n'as pas ce bien immatériel chez toi, il n'est pas à l'abri d'aléas allant de la panne serveur jusqu'au retrait pur et simple de la plateforme de téléchargement, et ça même si tu l'as acheté.

ex: j'ai acheté des jeux sans drm sur desura, si demain il ferme, et que je n'ai pas une copie du jeu chez moi, je peux y dire adieu.

rien de posté sur internet n'a de garanti d'existence à long terme, sauf tes données personnelles qui peuvent être monnayées.
Moi, mes contenus, je les ai TOUS chez moi. Mes films, mes livres, mes morceaux de musique, mes jeux. Ca n'a rien à voir avec le sujet. Le sujet, c'est les DRM.
Avatar de stardeath stardeath
http://www.developpez.com
Expert Confirmé
le 17/10/2013 20:28
Citation Envoyé par Uther Voir le message
Sauf que tu part du principe que tout doit être centralisé sur un point unique sur internet. L’intérêt de l'absence de DRM c'est de ne pas être contraint par ce schéma.
que ça soit avec ou sans drm, combien de librairie online existe-il? une poignée, on est pas loin du point unique ...

Citation Envoyé par Uther Voir le message
Une oeuvre sans DRM peut être sauvegardée. Tout le monde n'en fait pas forcément mais ce n'est pas pour ça que la possibilité n'existe pas. Si tu perd l'accès a l'oeuvre que tu as acheté, c'est ta responsabilité et pas celle d'un tiers qui peut le décider à ta place.
De plus tu peux être garanti de pouvoir lire sur tout les matériels qui lisent le format et de pouvoir le convertir au format que tu souhaites. Tu es même libre de modifier l'oeuvre à ta guise, tant que tu ne la redistribue pas.
oui, c'est bien ce que je dis, ou faudra me dire où j'ai dit le contraire, mais j'ajoute que combien de gens prennent la peine de sauvegarder en local ce qui est dans le "cloud", et combien d'éditeurs de "cloud" mettent en gardent contre des désagrément de ce genre? heureusement je suis "instruit" de ça, mais je me demande toujours si on oublie pas que finalement nous ne sommes que quelques uns au courant pour le reste de la planète?

Citation Envoyé par Uther Voir le message
Tous les vendeurs de musique en ligne le font maintenant, même iTune.
et une fois que c'est gravé ou téléchargé, on est plus à la merci d'une disparition de contenus, je ne vois toujours pas de contradiction avec mes propos ...

Moi, mes contenus, je les ai TOUS chez moi. Mes films, mes livres, mes morceaux de musique, mes jeux. Ca n'a rien à voir avec le sujet. Le sujet, c'est les DRM.
et donc ton comportement est la normalité, déjà dit plus haut, ce n'est pas le cas. et les drm ou pas et leur méthode de consommation influe sur le fait qu'on a la possibilité ou non d'en profiter pleinement. je ne vois toujours pas où est le problème.
Avatar de Uther Uther
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 17/10/2013 22:12
Citation Envoyé par stardeath Voir le message
et une fois que c'est gravé ou téléchargé, on est plus à la merci d'une disparition de contenus, je ne vois toujours pas de contradiction avec mes propos ...
Absolument pas. Tous les magasins numériques d'oeuvre sans DRM permettent à ma connaissance retélécharger avec le même compte une oeuvre achetée.

Citation Envoyé par stardeath Voir le message
et donc ton comportement est la normalité, déjà dit plus haut, ce n'est pas le cas. et les drm ou pas et leur méthode de consommation influe sur le fait qu'on a la possibilité ou non d'en profiter pleinement. je ne vois toujours pas où est le problème
Celui qui prend son comportement comme la seule vérité intéréssante ici c'est toi.
Sans DRM on a le choix de la façon de faire, avec DRM non.
Avatar de stardeath stardeath
http://www.developpez.com
Expert Confirmé
le 17/10/2013 23:00
Citation Envoyé par Uther Voir le message
Absolument pas. Tous les magasins numériques d'oeuvre sans DRM permettent à ma connaissance retélécharger avec le même compte une oeuvre achetée.
ok, relis mon propos, je parle de possibilité de crash serveur, retrait pur et simple de l’œuvre et de fermeture du site ... et certainement pas du comportement "normal".

d'ailleurs, les magasins avec drm le permettent aussi.

Citation Envoyé par Uther Voir le message
Celui qui prend son comportement comme la seule vérité intéréssante ici c'est toi.
Sans DRM on a le choix de la façon de faire, avec DRM non.
mon comportement? lol, relis une fois de plus mes messages, tu verras que je n'y parle pas vraiment de mon comportement mais de la confiance visiblement aveugle que vous accordez aux plateformes de distribution numériques en ligne ...
Avatar de youtpout978 youtpout978
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 17/10/2013 23:03
Bein quand t'achète un cd si tu le casses, perd ... et tu te repointes au magasin ils vont pas t'en donner un nouveau donc tu as la possibilité de perdre le bien matériel aussi.
Avatar de stardeath stardeath
http://www.developpez.com
Expert Confirmé
le 17/10/2013 23:12
Citation Envoyé par youtpout978 Voir le message
Bein quand t'achète un cd si tu le casses, perd ... et tu te repointes au magasin ils vont pas t'en donner un nouveau donc tu as la possibilité de perdre le bien matériel aussi.
et ben enfin au moins quelqu'un qui a lu ...

effectivement, mais j'ai quand même nettement plus confiance en un cd qu'en un de mes disques durs ou même que le cloud.
Avatar de Uther Uther
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 18/10/2013 0:05
Citation Envoyé par stardeath Voir le message
mon comportement? lol, relis une fois de plus mes messages, tu verras que je n'y parle pas vraiment de mon comportement mais de la confiance visiblement aveugle que vous accordez aux plateformes de distribution numériques en ligne ...
Et relis les miens aussi alors. Tu verras bien c'est tout l'inverse. C'est justement parce que je n'accorde pas une parfaite confiance à un magasin en ligne que le fait qu'il y n'y ait pas de DRM est particulièrement important. Pour être sur d'être libre de faire ce que l'on veut de l'oeuvre achetée.

On peux toujours perdre des données en cas de crash disque ou autre, mais le fait qu'il y ait des DRM ou non n'a rien a voir avec le problème.
Avatar de Médinoc Médinoc
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 18/10/2013 7:14
Citation Envoyé par youtpout978 Voir le message
Bein quand t'achète un cd si tu le casses, perd ... et tu te repointes au magasin ils vont pas t'en donner un nouveau donc tu as la possibilité de perdre le bien matériel aussi.
Mais s'il n'y a pas de DRM sur le CD, tu peux en faire une copie avant.
Avatar de youtpout978 youtpout978
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 18/10/2013 8:29
Citation Envoyé par Médinoc Voir le message
Mais s'il n'y a pas de DRM sur le CD, tu peux en faire une copie avant.
Comme dit précédemment il existe des plateformes ou le contenu est sans DRM et pas de DRM sur les CD à une époque il y en a eu ...
Avatar de Médinoc Médinoc
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 18/10/2013 10:17
C'est pourquoi j'ai dit "si" au lieu de "parce que".
Avatar de Traroth2 Traroth2
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 21/10/2013 14:31
Citation Envoyé par stardeath Voir le message

et donc ton comportement est la normalité, déjà dit plus haut, ce n'est pas le cas. et les drm ou pas et leur méthode de consommation influe sur le fait qu'on a la possibilité ou non d'en profiter pleinement. je ne vois toujours pas où est le problème.
Bon, pour l'instant, mon comportement est clairement majoritaire. La plupart des gens n'ont, pour l'instant, PAS leurs contenus sur un cloud.

Mais c'est encore à côté du sujet, de toutes façons. TU as dit qu'on n'avait pas de contrôle sur ses contenus numériques à cause d'internet, et je te démontre simplement que c'est faux.

Citation Envoyé par stardeath Voir le message

mon comportement? lol, relis une fois de plus mes messages, tu verras que je n'y parle pas vraiment de mon comportement mais de la confiance visiblement aveugle que vous accordez aux plateformes de distribution numériques en ligne ...
Pas du tout. Je ne parle même pas des plateformes de distribution. Avec des DRM, tu n'as aucun contrôle sur contenu numérique, et qu'il soit stocké chez toi ou sur un serveur importe peu : on peut le supprimer quand on veut, à distance. L'affaire "1984" sur Kindle le démontre clairement. Sans DRM, j'ai au moins du contrôle sur ce que j'ai stocké chez moi.
Avatar de stardeath stardeath
http://www.developpez.com
Expert Confirmé
le 22/10/2013 21:26
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Mais c'est encore à côté du sujet, de toutes façons. TU as dit qu'on n'avait pas de contrôle sur ses contenus numériques à cause d'internet, et je te démontre simplement que c'est faux.
mais encore une fois j'ai dit que si le contenu n'est pas chez toi, tu n'as pas le contrôle et ça même sur les biens sans drm, donc tu démontres un truc que je n'ai pas dit.

Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Pas du tout. Je ne parle même pas des plateformes de distribution. Avec des DRM, tu n'as aucun contrôle sur contenu numérique, et qu'il soit stocké chez toi ou sur un serveur importe peu : on peut le supprimer quand on veut, à distance. L'affaire "1984" sur Kindle le démontre clairement. Sans DRM, j'ai au moins du contrôle sur ce que j'ai stocké chez moi.
sauf que tes biens numériques tu ne les as pas sorti de ton chapeau, et si demain le serveur n'existe plus tu l'as dans l'os sauf si bien sur tu les as chez toi sur un médias indépendant, ce qui inclus le net (donc surement déplombé si c'est de la musique gravée sur cd par exemple), ce qui encore une fois n'est en rien une contradiction avec ce qui précède.

de plus, dire que la majorité des gens n'ont rien dans le cloud c'est un peu farfelu, comment ce fait-il alors que son usage explose si finalement personne ne s'en sert...

c'est quand même dingue que vous essayez de démontrer systématiquement des trucs que je n'ai pas dit.
Avatar de Hinault Romaric Hinault Romaric
http://www.developpez.com
Responsable Actualités
le 24/10/2013 12:37
DRM et HTML5 : Mozilla s’oppose farouchement aux travaux du W3C
qui sont hostiles pour les utilisateurs, l’open source et les éditeurs de navigateurs

La prise en charge des DRM dans le HTML5 continue à diviser les acteurs du Web. La fondation Mozilla s’oppose fermement aux travaux du W3C sur le support des DRM dans HTML5.

L’un des objectifs du HTML5 étant de mettre fin à l’utilisation des outils tiers comme Flash ou Silverlight sur le Web, un lobbying constitué de Microsoft, Google et Netflix avait proposé au W3C l’API EME (Encrypted Media Extensions) pour le support du contenu vidéo protégé dans le navigateur.

La proposition avait été validée par le W3C, qui avait approuvé en début de ce mois les DRM dans la charte du groupe de travail HTML ; ce qui signifie qu’EME pourrait être intégrée comme une partie du standard HTML 5.1, si les travaux de normalisation se déroulent bien.

Un choix qui avait été vertement critiqué par plusieurs organismes, notamment l’Electronic Frontier Foundation (EFF), qui estime que cela pourrait ouvrir la voie à d’autres restrictions, qui au final pourraient entrainer la fermeture du Web, au point qu'il ne sera plus possible de consulter le code source d’une page, copier/coller du texte, le navigateur ne pourra plus « enregistrer sous » une image, JavaScript sera scellé dans une tombe opaque et on ne pourra plus voir le script, etc.

La fondation Mozilla, autre précurseur du Web ouvert, vient de prendre position dans cette affaire. Brendan Eich, cofondateur et président de Mozilla, s’est attaqué violemment au projet EME, dans un billet de blog intitulé « The Bridge of Khazad-DRM » (en référence au « Pont de Khazad-dûm », dans le chapitre 5 du Seigneur des anneaux, ou Gandalf affronte le Balrog).


Pour Mozilla, les DRM sont hostiles aux utilisateurs, aux logiciels open source et aux éditeurs de navigateurs. « L’API EME introduit de nouveaux plugins qui ne sont ni Silverlight, ni flash, appelés modules de décryptage de contenu (CDM) dans HTML5. Nous voyons des sérieux problèmes à cette approche. La première étant le fait que le W3C ne précisera pas le CDM, de sorte que chaque navigateur pourra avoir son propre CDM », écrit Brendan Eich.

Mozilla précise qu’il n’est pas contre la lecture du contenu vidéo sur le Web. L’organisme rappelle qu’il a déjà pris en charge des plugins avec leur propre système de DRM propriétaire. Il s’oppose juste au choix du W3C de ne pas préciser la forme exacte du CDM à utiliser. Ce pourrait entrainer plusieurs problèmes et incompatibilités.

Brendan Eich précise enfin dans son billet de blog pourquoi les DRM sont nuisibles pour les utilisateurs, l’open source et les éditeurs de navigateurs :

  • les utilisateurs : les DRM sont techniquement une contradiction qui même directement à des restrictions. Ce qui est contre l’utilisation équitable du Web et les intérêts des utilisateurs ;
  • l’open source : les projets open source (notamment mozilla.org) ne peuvent pas mettre en place une solide boite noire CDM conforme avec Hollywood ;
  • les éditeurs de navigateurs : Mozilla compare les CDM avec la période ou ActiveX de Microsoft était populaire (différent pour chaque OS et peut être même disponible uniquement sur le navigateur par défaut de l’OS).


« Voici un pont étroit (N.D.L.R : discussion sur les DRM au sein du W3C) sur lequel il faut se tenir debout et se battre – et peut-être tomber, mais (comme Gandalf), nos idées vivront encore. Il y aura d’autres situations où le monde aura besoin de Mozilla », conclut Brendan Eich.

Source : Mozilla

Et vous ?

Que pensez-vous de la position de la Mozilla ?
Avatar de Médinoc Médinoc
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 24/10/2013 13:57
L'Open-source est incompatible avec les DRM en effet. Tout ce qu'on peut recompiler, on peut modifier (illégalement bien sûr, DADVSI oblige) pour contourner ces restrictions. Tant et si bien que des lecteurs "trop facilement modifiables" pourrait devenir illégaux rien qu'à cause de ça.
Avatar de Uther Uther
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 24/10/2013 15:46
Citation Envoyé par Hinault Romaric Voir le message
Que pensez-vous de la position de la Mozilla ?
Je comprend tout a fait leur position qui est on ne peu plus en cohérence avec leur ligne habituelle de la défense des standards vraiment ouverts.

Je trouve juste dommage qu'ils ne se soient pas exprimés plus tôt sur le sujet.
Avatar de olreak olreak
http://www.developpez.com
Membre expérimenté
le 24/10/2013 23:37
Citation Envoyé par Médinoc Voir le message
L'Open-source est incompatible avec les DRM en effet. Tout ce qu'on peut recompiler, on peut modifier (illégalement bien sûr, DADVSI oblige) pour contourner ces restrictions. Tant et si bien que des lecteurs "trop facilement modifiables" pourrait devenir illégaux rien qu'à cause de ça.
J'ai pas tout compris mais j'imagine que c'est ironique?
Je ne vois pas en quoi l'open-source serait incompatible avec les DRM.

Citation Envoyé par Hinault Romaric Voir le message
L’organisme rappelle qu’il a déjà pris en charge des plugins avec leur propre système de DRM propriétaire. Il s’oppose juste au choix du W3C de ne pas préciser la forme exacte du CDM à utiliser. Ce pourrait entrainer plusieurs problèmes et incompatibilités.

Brendan Eich précise enfin dans son billet de blog pourquoi les DRM sont nuisibles pour les utilisateurs, l’open source et les éditeurs de navigateurs :[...]
Voilà deux paragraphes totalement contradictoires il me semble, non? Ou alors ils sont contre juste parce que ce n'est pas le système qu'ils ont développés, eux, qui a été choisi?

Citation Envoyé par Hinault Romaric Voir le message
Que pensez-vous de la position de la Mozilla ?
Personnellement je suis pour l'introduction de solutions normalisées de DRM, et encore plus favorable si un ensemble de modules de décryptage de contenu était normalisé. Alors du coup je ne sais pas si je suis d'accord avec Mozilla ou pas!

Cela-dit, comme tout le monde, je ne suis pas allé voir les brouillons de ces propositions de normes W3C alors je ne peux pas dire si en l'état c'est satisfaisant ou pas. Le vrai critère, il me semble, c'est que ça fonctionne sur toutes les plateformes sans nécessité l'installation de logiciels supplémentaires, sinon ça existe déjà, ça s'appelle Flash, et on n'a pas avancé d'un pouce.
Avatar de thelvin thelvin
http://www.developpez.com
Modérateur
le 25/10/2013 1:02
Citation Envoyé par olreak Voir le message
J'ai pas tout compris mais j'imagine que c'est ironique?
Je ne vois pas en quoi l'open-source serait incompatible avec les DRM.
Incompatible n'est pas le mot. Mais si on décide de faire une implémentation de DRM, on aura fait des efforts pour presque rien si on la rend open-source.

Du moins concernant la partie qui s'exécute sur la machine qui appartient à la personne à qui on essaie d'imposer des restrictions : puisque le code source du DRM est ouvert à tout le monde, il l'est aussi aux personnes à qui on veut imposer des restrictions. Et ces personnes peuvent simplement prendre le code source, modifier le DRM pour qu'il n'impose aucune restriction, et utiliser cela à la place.
On n'est peut-être pas tous capables de faire cela. Mais beaucoup d'entre nous le sont. Et ceux qui savent le faire, peuvent fournir des versions prêtes-à-utiliser pour les autres. C'est la même chose que les patches pour lever les restrictions des jeux et programmes, et qu'on trouve partout. Sauf que c'est beaucoup plus facile et rapide à faire, puisqu'on a accès au code source. (Et pour beaucoup de licences open-source, ce n'est même pas interdit.)

Citation Envoyé par olreak Voir le message
Voilà deux paragraphes totalement contradictoires il me semble, non? Ou alors ils sont contre juste parce que ce n'est pas le système qu'ils ont développés, eux, qui a été choisi?
C'est un peu contradictoire, oui. En gros ils rappellent leur point de vue fondamental que les DRM c'est mal, mais ils reconnaissent qu'ils n'ont pas le pouvoir de forcer leur volonté au monde.
Ils ont donc accepté dans le passé de jouer le jeu de DRMs, et continueront de le faire si nécessaire, afin de rester un navigateur capable de faire ce que fait un navigateur de son époque. Bref pour continuer à exister malgré le combat perdu, histoire de pouvoir combattre les autres batailles.

Simplement ils sont encore plus contre ce système-là, non pas parce que ce n'est pas celui qu'ils ont choisi (si ça dépendait d'eux ce serait zéro DRM et c'est tout,)
mais parce qu'il est trop peu spécifié. Bien moins spécifié que ne l'était le système commun de plug-ins entre Mozilla, Opéra, Chrome et Safari. En fait ce n'est pas seulement vis-à-vis du navigateur qu'il n'est pas assez spécifié, mais vis-à-vis de l'OS, et du matériel, eux-mêmes.

Citation Envoyé par olreak Voir le message
Personnellement je suis pour l'introduction de solutions normalisées de DRM, et encore plus favorable si un ensemble de modules de décryptage de contenu était normalisé. Alors du coup je ne sais pas si je suis d'accord avec Mozilla ou pas!
Dans ce billet (et beaucoup d'autres,) Mozilla rappelle qu'ils sont contre toute forme de DRM. (Et en cela vous n'êtes pas d'accord.) Mais qu'ils font avec quand le web se met à contenir des DRM malgré tout.

Pour Mozilla, le principal problème de cette nouveauté "DRM dans HTML5," c'est qu'ils ne sont pas assez normalisés. En cela vous êtes d'accord, puisque tu préfères un système normalisé.

Bien évidemment, je pense que tous, nous consommateurs, nous préférerions toute chose égale, des systèmes de DRM normalisés. Seulement voilà, le principe des DRM c'est de nous enlever des droits. Et plus ils sont normalisés, moins ils en sont capables. Pour les mêmes raisons qu'un DRM open-source est très très peu efficace.

Citation Envoyé par olreak Voir le message
Le vrai critère, il me semble, c'est que ça fonctionne sur toutes les plateformes sans nécessité l'installation de logiciels supplémentaires,
Justement, Mozilla se plaint du fait que ce n'est pas le cas.

Citation Envoyé par olreak Voir le message
sinon ça existe déjà, ça s'appelle Flash, et on n'a pas avancé d'un pouce.
On a avancé sur le problème du cloisonnement des tâches.
Flash n'est pas un décrypteur de DRM, c'est une machine virtuelle qui peut faire tout et n'importe quoi, et qui, d'ailleurs, fait effectivement tout et n'importe quoi. En bouffant de la mémoire et du CPU n'importe comment au passage, et en introduisant des tonnes de failles de sécurité. On peut dire que le problème c'est que Flash "a été fait avec trop bugs," mais d'un point de vue génie logiciel, ce qu'il aurait fallu c'est qu'il n'ait même pas l'opportunité de faire tout ça, et qu'il ne puisse œuvrer qu'à l'unique tâche pour laquelle il est là. Ce n'est pas ainsi que ça a été fait. Il aurait fallu que ça le soit.
C'est en cela que le cloisonnement des tâches est une avancée. Théorique du point de vue génie logiciel du moins.

Car en pratique, je pense au contraire que ces modules de décryptage provoqueront des plantages et des failles bien plus graves que Flash ne le faisait. À cause de tout ce qu'il feront pour empêcher qu'on les contourne.
Avatar de Nicam Nicam
http://www.developpez.com
Membre éclairé
le 25/10/2013 11:11
Un jour, le W3C diffuse l’évangile, et le lendemain, c'est le mal ...
Mozilla tombe dans le lobbying à sa manière ?
Avatar de herdans herdans
http://www.developpez.com
Membre régulier
le 25/10/2013 12:56
Fermé pour fermé, pourquoi les fans de DRM ne se créent pas leur propre logiciels/navigateur de lecture comme ça, c'est sécurisé, ils controlent tout.
Avatar de H.ile H.ile
http://www.developpez.com
Membre du Club
le 25/10/2013 15:26
Citation Envoyé par youtpout978 Voir le message
Bein quand t'achète un cd si tu le casses, perd ... et tu te repointes au magasin ils vont pas t'en donner un nouveau donc tu as la possibilité de perdre le bien matériel aussi.
Effectivement. Mais ils ne devraient te faire payer que le nouveau support, pas les droits d'auteur afférents puisqu'ayant déjà acheté l'oeuvre tu es déjà propriétaire d'un quantième de ces droits.

Citation Envoyé par Hinault Romaric Voir le message
Que pensez-vous de la position de la Mozilla ?
Entièrement d'accord avec eux. On ne peut pas construire un outil, du code opensource en y incluant des briques non opensource (cf. par exemple la propagation légale d'une licence libre type ODBl : toute base de données incluant des données ODbl doit être libre et ne peut contenir du contenu propriétaire). Simple logique d'ensemble me semble-t'il.
De plus je ne vois pas ce que cela changerait. Aujourd'hui, si je vais sur un site, arte-tv.fr par exemple. La solution du site c'est d'encoder des petits bouts du replay et de cacher le tout dans le code pour qu'un F12 sur la page ne me permette pas de trouver l'adresse du fichier à télécharger. Mais rien ne m'empêche avec un outil de capture de copier le contenu ?
Ce que j'entend par là, c'est que le web ne me semble pas être l'endroit idéal pour les DRM, ou alors il faut arrêter de vendre des clavier avec printscreen, désactiver les Crtl+C (ou Pomme C je crois).
Bref, merci Nitot !
Avatar de olreak olreak
http://www.developpez.com
Membre expérimenté
le 25/10/2013 16:26
Je suis désolé d'y revenir mais je ne comprend vraiment pas où se trouve l'opposition entre open-source et DRM. Au contraire, il me semble que ça fonctionne logiquement ensemble (c'est d'ailleurs quand les formats vidéos ont commencés à s'ouvrir que les DRM sont apparus) , ou alors il va falloir tout me ré-expliquer depuis zéro.

Si on avait un format vidéo fermé, lisible uniquement avec un logiciel fermé, on n'aurait presque pas besoin de DRM, juste d'un booléen ou deux pour gérer les droits de lecture.

En revanche, à partir du moment où les formats sont de fait ouverts, qu'on trouve des logiciels open-source "prêt à recopier et modifier" pour leur lecture, je ne vois pas comment empêcher la lecture ou la copie (c'est bien l'objectif, non?) s'il n'y a pas un système de DRM pour l'en empêcher.

Je ne sais pas comment fonctionnent les DRM exactement mais je pense que ça utilise de la cryptographie, qui est un bon exemple dans le lequel on trouve des formats et des protocoles ouverts, pris en charge par des logiciels open-source mais inviolables quand même (dans la limite de tout système crypto évidemment).

Si c'est juste une question de philosophie du libre, qu'on soit pour que tout soit libre et gratuit, c'est pour moi une toute autre question qui n'a plus rien à voir avec les DRM. Les DRM sont juste un moyen, alors je préfère largement qu'ils soient normalisés le plus possible plutôt que de continuer à utiliser du Flash qui est non seulement pas terrible d'un point de vue utilisateur (consommation de ressources, plantages fréquents), coûteux d'un point de vue fournisseur, mais surtout une boîte noire qui ouvre grand la porte de mon ordinateur au fournisseur.

Précisons que nous ne somme pas seulement en train de parler de musiques/films commerciaux mais de tous les flux qu'il peut être possible de diffuser sur internet, en particulier les flux privés ou professionnels. Personnellement je tiens vraiment à ce qu'il existe des solutions normalisées (normes publiques et ouvertes idéalement) me permettant de protéger mes données privées et professionnelles.

Je ne me fais aucun soucis pour les majors d'Hollywood, pas certain qu'ils utilisent réellement des DRM normalisés un jour d'ailleurs, mais moi j'ai besoin de DRM normalisés pour protéger la confidentialité de mes flux personnels ou professionnels. Evidemment, ceux qui de toute façon exposent déjà leur vie privér sur facebook ne comprendront pas.

Citation Envoyé par herdans Voir le message
Fermé pour fermé, pourquoi les fans de DRM ne se créent pas leur propre logiciels/navigateur de lecture comme ça, c'est sécurisé, ils controlent tout.
Justement, plus c'est fermé moins c'est contrôlable. Des DRM ouverts seront beaucoup plus facilement contrôlables.

Citation Envoyé par H.ile Voir le message
Entièrement d'accord avec eux. On ne peut pas construire un outil, du code opensource en y incluant des briques non opensource (cf. par exemple la propagation légale d'une licence libre type ODBl : toute base de données incluant des données ODbl doit être libre et ne peut contenir du contenu propriétaire). Simple logique d'ensemble me semble-t'il.
Dans ce cas là c'est juste un problème de licence. Certains extrémistes de l'open-source distribuent leurs logiciels en interdisant leur intégration dans un logiciel qui n'impose pas le même principe.
Avatar de Uther Uther
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 25/10/2013 16:57
Le problème c'est que tu ignores un point essentiel qui fait qu'un DRM open-source est condamné a tomber en quelque minutes : la clé de chiffrage.
Il y a en effet de nombreux outils de chiffrage open-source (ou non) dont l'algorithme est connu de tous sans que ça ne pose de problème. Mais ils se basent sur une clé que tu dois garder privée.

Or comme c'est ton propre ordinateur qui est en charge de décrypter le flux qu'il va afficher, ça signifie que la clé de décryptage du contenu protégé doit être incluse dans le logiciel de DRM. Si celui ci est open-source, elle sera immédiatement connue.
Avatar de olreak olreak
http://www.developpez.com
Membre expérimenté
le 28/10/2013 14:56
Citation Envoyé par Uther Voir le message
Le problème c'est que tu ignores un point essentiel qui fait qu'un DRM open-source est condamné a tomber en quelque minutes : la clé de chiffrage.
Il y a en effet de nombreux outils de chiffrage open-source (ou non) dont l'algorithme est connu de tous sans que ça ne pose de problème. Mais ils se basent sur une clé que tu dois garder privée.

Or comme c'est ton propre ordinateur qui est en charge de décrypter le flux qu'il va afficher, ça signifie que la clé de décryptage du contenu protégé doit être incluse dans le logiciel de DRM. Si celui ci est open-source, elle sera immédiatement connue.
Je ne comprend pas... j'ai l'impression que tu es en train de parler des DVD, ce ne sont pas les même DRM dont il est question ici. La clef de décryptage sera forcément obtenue par authentification au cas par cas.

Il existe d'ailleurs déjà des logiciels de chat (texte/audio/vidéos) open-sources sécurisés. Ce n'est pas normalisé mais c'est à la fois open-source et sécurisé.
Avatar de Uther Uther
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 28/10/2013 16:01
Citation Envoyé par olreak Voir le message
Je ne comprend pas... j'ai l'impression que tu es en train de parler des DVD, ce ne sont pas les même DRM dont il est question ici. La clef de décryptage sera forcément obtenue par authentification au cas par cas.
Ce ne sont pas tout à fait les mêmes, mais EME est clairement plus proche dans sa logique de fonctionnement des DRM du DVD que du logiciel de communication sécurisée.

Citation Envoyé par olreak Voir le message
La clef de décryptage sera forcément obtenue par authentification au cas par cas.
Si tu envoies la clé de déchiffrage en même temps que le contenu chiffré et que l'algorithme de déchiffrage est connu, autant ne pas chiffrer du tout.

Citation Envoyé par olreak Voir le message
Il existe d'ailleurs déjà des logiciels de chat (texte/audio/vidéos) open-sources sécurisés. Ce n'est pas normalisé mais c'est à la fois open-source et sécurisé.
Même si les DRM et les logiciels de chat utilisent tous les deux la cryptographie, ils ne l'utilisent pas de la même manière :
  • Dans le cas de la communication sécurisée, l’ennemi contre lequel le message doit être protégé, c'est les intermédiaires qui transmettent le message. On fait confiance au receveur qui décrypte son message.
  • Dans le cas des DRM, l'ennemi dont l'ayant droit essaie de se protéger, c'est l'acheteur lui même. D’où le recours à une boite noire sur la machine de l'utilisateur, à qui elle seule l'ayant droit fait confiance.


Si tu veux une présentation complète lis cet article : http://hsivonen.fi/eme/ qui explique bien le principe de fonctionnement de l'API EME. Elle repose bien entièrement sur des composants (logiciels ou matériels) boites noire nommés CDM.
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme
http://www.developpez.com
Chroniqueur Actualités
le 15/05/2014 14:13
Mozilla contraint d'intégrer le support des DRM dans Firefox,
est-ce la meilleure décision pour l'entreprise ?

En mars de l’année dernière, le W3C avait publié un premier brouillon d’EME (Encrypted Media Extensions), un mécanisme qui ajoutait aux balises < audio > ou < video > de HTMLMediaElement des fonctions de contrôle de lecture pour les contenus protégés. En clair, cette technologie devrait permettre à des acteurs comme Google, Netflix, Amazon et autres de diffuser leurs contenus avec DRM. Parmi les défenseurs de ce projet figurait à la première loge Tim Berners-Lee, le « père du web », qui estimait qu’intégrer ces technologies permettrait d’éviter un Web fractionné en multiples sous-standards privés.

Mozilla pour sa part y était farouchement opposé : « L’API EME introduit de nouveaux plugins qui ne sont ni Silverlight, ni flash, appelés modules de décryptage de contenu (CDM) dans HTML5. Nous voyons de sérieux problèmes à cette approche. La première étant le fait que le W3C ne précisera pas le CDM, de sorte que chaque navigateur pourra avoir son propre CDM », écrivait Brendan Eich de la Fondation en octobre dernier.

Cependant, bien des mois plus tard, La Fondation a finalement courbé l’échine. Comme Mitchell Baker, sa directrice générale, l’a expliqué dans un billet, Mozilla « se trouvait dans une situation difficile » : « nous sommes face à un choix », indique-t-elle ; concrètement voici les options et les conséquences qui s’imposaient :

  • permettre aux utilisateurs de regarder des vidéos verrouillées par des DRM intégrées par des fournisseurs de contenus (Google, Netflix, etc.) et faire perdre aux utilisateurs un peu de liberté et de contrôle ;
  • ne pas supporter les DRM et desservir les utilisateurs qui souhaiteraient regarder ces contenus, et éventuellement perdre ces utilisateurs. Cependant, un navigateur qui n’intégrerait pas le support de ces verrous numériques réduirait les usages des internautes.


Mozilla explique que jusqu'à présent, la prise en charge des DRM, permettant par exemple de bloquer l'accès à une vidéo lorsque sa location a expiré, était assurée par des plugins propriétaires tiers de type Adobe Flash Player ou Silverlight. De plus, la solution du W3C n'a pas satisfait Mozilla puisque la partie centrale n'est pas distribuée en open source. Cependant, « Mozilla seule ne peut pas changer la position de l’industrie sur les DRM », indique Mitchell Baker, qui rappelle que « Google, Microsoft et Apple ont déjà implémenté ce nouveau système ». Mozilla se trouve donc dans une position où il est pieds et poings liés.

C’est donc à contrecœur que l’entreprise a opté pour la première solution : « afin de garantir aux utilisateurs l’accès à leurs vidéos préférées sur Firefox, y compris les films, Mozilla a décidé d’implémenter la norme W3C EME dans Firefox Desktop. Mozilla est en partenariat avec Adobe pour créer une solution DRM qui réponde aux difficiles conditions imposées par les éditeurs de contenus tout en offrant aux utilisateurs un maximum de contrôle et de transparence », comme elle l’explique dans un communiqué.

Pour le moment, les détails de cette intégration dans Firefox ne sont pas encore finalisés. La fonctionnalité sera testée sur plusieurs mois dans des versions de test du navigateur avant un déploiement auprès de tous les utilisateurs.

L’EFF (Electronic Frontier Foundation) n’a pas manqué d’afficher sa déception de voir Mozilla intégrer le support des DRM (tel que préconisé par le W3C) dans les prochaines versions de Firefox. Comme plusieurs autres défenseurs du libre, l’EFF se demande comment Mozilla, qui prône le logiciel libre, l'ouverture et la défense de la vie privée, peut accepter cela. D’ailleurs l’EFF rappelle que les DRM « n’empêchent pas les violations » de la propriété intellectuelle mais « réduisent en revanche la sécurité de nos appareils, la confiance des utilisateurs, rendent la découverte et le rapport de bugs légalement périlleux, sapent la compétitivité, encouragent les secrets et circonviennent les standards ouverts ».

Aussi, les développeurs de Firefox mettent sur pied un point de contrôle permettant à chacun de choisir d’activer ou non le support des DRM.


Sources : Mozilla, EFF, Mozilla

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Mozilla a-t-il trahi ses principes ?

Que pensez-vous du choix laissé à l'utilisateur d'activer ou non le support des DRM ? Est-ce en réalité une véritable option ?
Avatar de Traroth2 Traroth2
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 15/05/2014 14:41
Déjà, Mozilla n'est pas une entreprise, mais une fondation.

C'est une triste journée pour la liberté des utilisateurs. Le carcan que les éditeurs de logiciel et les producteurs de contenus veulent nous imposer se resserre petit à petit...

https://www.fsf.org/news/fsf-condemn...ons-management

Il y a quelques temps, j'aurais dit que c'était incompréhensible, puisque de toutes façons, Mozilla ne gagne pas d'argent avec son browser et a donc pour unique motivation de fournir les moyens à ses utilisateurs d'être libres. Mais comme Mozilla a décidé de mettre de la pub dans Firefox, l'organisation a donc effectivement un intérêt financier dans les parts de marché de Firefox, en fournissant l'audience la plus vaste possible à ses annonceurs. On n'aura pas eu à attendre longtemps...
Avatar de Saverok Saverok
http://www.developpez.com
Expert Confirmé
le 15/05/2014 15:38
Que pensez-vous du choix laissé à l'utilisateur d'activé ou non le support des DRM ? Est-ce en réalité une véritable option ?
Si l'option n'est pas activée, il n'est pas possible de lire des vidéos sous DRM
Donc tout dépend de l'utilisateur...

Si c'est pour avoir cette option désactivée par défaut, autant ne pas la développer...

Mais bon, à partir du moment où c'est une norme du W3C, difficile de ne pas l'intégrer
Avatar de thelvin thelvin
http://www.developpez.com
Modérateur
le 15/05/2014 16:09
Ma compréhension du décodage/affichage vidéo ne vole pas haut.

Mais avec ce schéma simplifié, je me demande ce qui empêche de modifier le sandbox opensource, pour qu'il enregistre les frames décodées dans le but de les regarder plus tard.
Avatar de Uther Uther
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 15/05/2014 19:05
Je ne suis pas sur que ce soit le cas actuellement, mais l'ambition a terme, c'est que le flux qui sortirait de la sandbox serait crypté et décodé directement par la carte vidéo.
Avatar de Squisqui Squisqui
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 15/05/2014 19:14
Si déjà on peut désactiver le CDM, ça sauvera les meubles. L'utilisateur ne sera pas obligé d'exécuter cette cochonnerie même lorsqu'il ne l'utilise pas. J'entends par là que le module pourrait envoyer des données dans notre dos, être une passoire en sécurité, être un bloatware made in Adobe et être complètement bugué comme l'est déjà Adobe Flash Player allant parfois jusqu'à faire planter le navigateur Internet.

Citation Envoyé par thelvin Voir le message
Ma compréhension du décodage/affichage vidéo ne vole pas haut.

Mais avec ce schéma simplifié, je me demande ce qui empêche de modifier le sandbox opensource, pour qu'il enregistre les frames décodées dans le but de les regarder plus tard.
Comme tous les DRM, quoi
L'utilisateur fini forcément par afficher le contenu à l'écran.
Avatar de thelvin thelvin
http://www.developpez.com
Modérateur
le 16/05/2014 0:39
Citation Envoyé par Uther Voir le message
Je ne suis pas sur que ce soit le cas actuellement, mais l'ambition a terme, c'est que le flux qui sortirait de la sandbox serait crypté et décodé directement par la carte vidéo.
Moi je veux bien, mais je ne vois pas la différence entre tolérer une boîte noire utilisant le CPU à sa guise, et tolérer une boîte noire utilisant le GPU à sa guise. À moins que le GPU ne puisse pas être utilisé comme vecteur d'instabilité ou d'attaque.

Citation Envoyé par Squisqui Voir le message
Comme tous les DRM, quoi
Non. Un DRM n'a pas besoin d'inclure une API clairement définie donnant l'accès aux frames. Il a besoin de faire en sorte que la vidéo s'affiche à l'écran, le moyen de le faire n'a pas besoin d'être standardisé, et en général ne l'est pas.

Citation Envoyé par Squisqui Voir le message
L'utilisateur fini forcément par afficher le contenu à l'écran.
Et le filmer avec un camescope produit de très mauvaises qualités. Personnellement je considérais que le challenge des DRMs vidéo était de ne pas fournir d'accès facile aux frames. Il n'est pas possible de l'empêcher purement et simplement, mais je croyais que l'idée était de le rendre difficile.
Avec un sandbox opensource chargé de les remettre à Firefox, même moi je peux enregistrer les frames.
Avatar de pcdwarf pcdwarf
http://www.developpez.com
Membre éclairé
le 16/05/2014 9:18
Je vais donner un point de vue extrème sur cette question.

Les DRM c'est non non et non par principe et tout contennu en employant traduit un état d'esprit détestable de la part de son auteur/diffuseur et n'est pas digne d'être regardé.

Mais bon, il en faut pour tout les gouts et donc, que firefox supporte cette pourriture, passe encore, tant que la fonction est desactivable. Ou a minima présente un avertissement du genre

"Attention ! Ce contenu fait apelle a des technologies de restriction. Nous vous déconseillons de le visionner car en le faisant vous contribuez à la généralisation de ces techniques détestables"
Avatar de Uther Uther
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 16/05/2014 12:13
Citation Envoyé par thelvin Voir le message
Moi je veux bien, mais je ne vois pas la différence entre tolérer une boîte noire utilisant le CPU à sa guise, et tolérer une boîte noire utilisant le GPU à sa guise. À moins que le GPU ne puisse pas être utilisé comme vecteur d'instabilité ou d'attaque.
Ils comptent juste a ce que ce soit plus difficile a attaquer car ça reposerait en partie sur du matériel aux spécifications cachées embarqué directement sur la carte video.

J'ai pas dit que c'était plus tolérable, bien au contraire c'est une technique qui va poser toujours plus de problèmes à tout ceux qui auront des configurations qui sortent des sentiers battus, complexifier la concurrence, comme ça a toujours été la cas avec les DRM.
Les spécification de EME permettent de faire ça. Il me semble que si ce n'est pas le cas actuellement c'est parce que le support matériel, n'est pas encore suffisant, mais c'est malheureusement ce qui nous attend a l'avenir. Il ne faut plus seulement se méfier les logiciels qui font des choses contre notre volonté mais également aussi du matériel désormais.

Citation Envoyé par thelvin Voir le message
Et le filmer avec un camescope produit de très mauvaises qualités. Personnellement je considérais que le challenge des DRMs vidéo était de ne pas fournir d'accès facile aux frames. Il n'est pas possible de l'empêcher purement et simplement, mais je croyais que l'idée était de le rendre difficile.
C'est justement l’intérêt, pour les ayant droits, de laisser les DRM se faire sur la carte video. Si la carte video reçoit un signal encodé quelle se charge elle même de décoder et afficher à la volée, l'ordinateur n'a plus l’accès direct aux frames.
Offres d'emploi IT
Développeur c++ cloud collaboration temps réel h/f
CDI
Dassault Systèmes SA - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)
Parue le 30/09/2014
Ingénieur d'études et de développement .net (H/F)
CDI
Hardis Groupe - Rhône Alpes - Lyon
Parue le 09/10/2014
Technicien administrateur de données ERP H/F
CDI
STX FRANCE S.A. - Pays de la Loire - Saint-Nazaire (44600)
Parue le 12/10/2014

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
 
 
 
 
Partenaires

PlanetHoster
Ikoula