Espionnage : le gouvernement américain a-t-il tenté d'intégrer un backdoor dans Linux ?
La réponse de Linus Torvalds laisse planer le doute

Le , par Hinault Romaric, Responsable .NET
L’ampleur de l’espionnage des services secrets américains se dévoile au fil des jours [lire le dossier de la rédaction sur PRISM].

Les documents publiés par Edward Snowden ont levé le voile sur une vaste opération de cyberespionnage donnant un libre accès aux données des géants du Web dont Google, Microsoft, Facebook ou encore Yahoo et le développement des moyens pour contourner les outils de sécurité.

Qu’en est-il de Linux ? Lors de sa keynote pendant la conférence Linuxcon qui se déroule à la Nouvelle-Orléans, Linus Torvalds, le créateur du noyau Linux s’est livré à une séance de questions/réponses au cours de laquelle il lui a été demandé s’il avait été approché par le gouvernement américain pour introduire un backdoor dans le noyau.

Après un moment de silence, Torvalds a répondu « Non », tout en hochant la tête du haut vers le bas en signe d'acquiescement. Une plaisanterie qui a provoqué l’hilarité des spectateurs. Après que le calme soit revenu, Torvalds a prononcé un « Non » ferme en secouant la tête cette fois en signe de négation.



Cette réponse énigmatique pousse néanmoins à se poser des questions, surtout que Tejun Heo, développeur chez Red Hat a rétorqué qu’il s’agissait d’un point sur lequel Linus Torvalds ne pouvait pas parler.

Il faut noter que les entreprises sont tenues par le secret en ce qui concerne les demandes du gouvernement américain. Microsoft, Google, Yahoo! et Facebook ont attaqué sans succès le gouvernement en justice pour obtenir le droit de divulguer les informations sur les requêtes des services secrets.

Selon plusieurs rapports, la NSA et le FBI auraient déjà approché des développeurs et plusieurs entreprises pour intégrer des backdoor dans des outils de sécurité ou pour contourner les mesures de protection (SSL, VPN) couramment utilisées par les internautes.

Le gouvernement américain a-t-il approché Linus Torvalds pour ajouter un backdoor à Linux ? A chacun de tirer ses conclusions.

Source : Linuxcon 2013


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de 6-MarViN 6-MarViN - Membre confirmé http://www.developpez.com
le 20/09/2013 à 11:34
Donc si je résume la news, Torvalds a fait une vanne a la Linuxcon. Voila.

Non mais sans déconner, sois y'a une information à faire passer soit on fait pas de news.
Avatar de Carhiboux Carhiboux - Expert éminent http://www.developpez.com
le 20/09/2013 à 11:42
L'information, dans ce cas, c'est que l'Oncle Sam empêche les gens de dire la vérité sur leurs opérations clandestines.

Pour ma part, je trouve cette news plus instructive que certaines pubs à peine déguisées pour Apple, Microsoft ou Oracle que l'on lit régulièrement ici.
Avatar de Uranne-jimmy Uranne-jimmy - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 20/09/2013 à 11:45
Une surveillance sur les système d'exploitation ? c'est nouveau ça ? Et pourquoi linux serait dans ce cas le seul touché par ce virus (parce que oui, le NSA c'est un virus, un malware, tout ce que vous voulez mais une calamité, pour sûr).
Avatar de diallomad diallomad - Membre averti http://www.developpez.com
le 20/09/2013 à 12:08
Certains journalistes confondent fiction et réalité lorsqu'on parle des services secrets américains.
Introduire un backdoor dans le kernel au su et au vu des centaines de développeurs qui bossent dessus.
Avatar de alex_vino alex_vino - Membre émérite http://www.developpez.com
le 20/09/2013 à 13:01
Citation Envoyé par Carhiboux  Voir le message
Pour ma part, je trouve cette news plus instructive que certaines pubs à peine déguisées pour Apple, Microsoft ou Oracle que l'on lit régulièrement ici.

Vrai, mais comme "Actualité" il y a quand meme mieux et surtout plus important...
Du moins l'article pourrait en tirer les conclusions et élargir, au lieu de cela on peux résumer en un "non" et un "hochement de tete", pas vraiment instructif et surtout dénué de fil directeur pour approfondir, c'est peut-etre la raison que les actualités "publicitaires" ou non utiles n'attirent plus les discussions ou se transforment en troll...
Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre chevronné http://www.developpez.com
le 20/09/2013 à 13:20
Effectivement si l'hypothèse est vraie, les petits futés qui s'imaginent que sous Linux ils sont "secure" (pour causer d'jeun'z) risquent de l'avoir "in the ass depth" (pour causer le vocable préféré des howto linuxiens). Toutefois, même si ce n'est pas impossible, il est beaucoup plus difficile de dissimuler cela dans un système ouvert où le code est public. Difficile mais pas impossible. J'imagine qu'en ce moment des centaines de super experts Linux sont en train d'éplucher le code pour savoir ce qu'il en est réellement. Attendons leur verdict.
Avatar de Sirus64 Sirus64 - Membre éclairé http://www.developpez.com
le 20/09/2013 à 13:31
Pour créer une / des backdoors, il "suffit" de laisser des bugs difficiles à détecter et à les exploiter : difficile de savoir si c'est fait intentionnellement ou pas.
Avatar de GTSLASH GTSLASH - Inactif http://www.developpez.com
le 20/09/2013 à 13:49
le gouvernement américain a-t-il tenté d'intégrer un backdoor dans Linux ?

Il y a une faute d’orthographe. Il ne faut pas de point d’interrogation car ce n'est même plus une question
Avatar de GTSLASH GTSLASH - Inactif http://www.developpez.com
le 20/09/2013 à 14:04
Et pourquoi linux serait dans ce cas le seul touché par ce virus

Car les autres sont des sociétés commerciale et qu'elle vivent de la vente de leurs logiciel/OS.

Si la preuve serait faite pas un journaliste ou autre qu'ils distribuent dans leur produit du code fournis par un gouvernement, ils ne vendrait plus leurs produit et donc se serait la fin de leur activité.
Avatar de Sirus64 Sirus64 - Membre éclairé http://www.developpez.com
le 20/09/2013 à 14:24
Comment penser sérieusement qu'il n'y a pas de backdoor dans les produits autant commerciaux que libre ??
Offres d'emploi IT
Analyste SI-métier (H/F)
Société Générale - Ile de France - Val-de-Marne
Expert sécurité en audit d'applications (H/F)
Société Générale - Ile de France - Val-de-Marne
Architecte fonctionnel et applicatif (H/F)
Société Générale - Ile de France - Val-de-Marne

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil