Gmail : « Google a finalement admis ne pas respecter la vie privée »
Toutefois, la loi est de son côté

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Depuis les révélations autour de PRISM, le marché européen du Cloud est de moins en moins favorable aux entreprises américaines. Pour ne pas arranger les affaires du concepteur de l'OS Android, un différend juridique auquel était confronté Google a mis en lumière quelques citations des plus intéressantes sur la politique de confidentialité de l'entreprise.

« Au même titre qu'un expéditeur ne devrait pas être surpris que la lettre qu'il a envoyée à son collègue de travail pourrait être ouverte par l'assistant du destinataire, les personnes faisant usage des courriels ne devraient pas être surprises si leurs courriels sont traités par le fournisseur de service du destinataire dans le cadre de la livraison. » peut-on lire sur la motion de Google.

Et l'entreprise de rajouter « en effet, une personne ne saurait avoir aucune attente à la protection des informations privées si elle se tourne volontairement vers une tierce partie. »

Un collectif avait porté plainte contre Google face à son nouveau Gmail qui scanne les courriels et les redistribue dans des catégories adaptées dont une pour des publicités qui rapporteraient de l'argent à la firme. Pour eux, cela constituait une violation de la Loi fédérale sur l'écoute électronique et la confidentialité des lois de la Californie.

« Google a finalement admis ne pas respecter la vie privée. Les gens devraient les prendre au mot ; si vous tenez au caractère privé de vos correspondances, n'utilisez pas Gmail » explique John Simpson, Directeur du projet à la vie privée de Consumer Watchdog.

Notons que l'assertion de Google est légalement correcte. En 1979, dans l'affaire Smith contre le Maryland, la Cour Suprême a établi que « puisque le défendant a révélé les numéros composés à la compagnie de téléphone afin qu'elle puisse joindre son correspondant, il n'avait pas une attente raisonnable dans le caractère privé des numéros qu'il a composés. »

Google utilise le même argument quant à la recherche avec des mots clés pour sa publicité ciblée. La loi l'y autorise doublement puisqu'il est couvert par l' Electronic Communications Privacy Act qui permet une telle indexation ainsi que les termes et conditions de l'utilisation de Gmail qui l'inclut.

Sources : motion de Google, John Simpson, affaire Smith contre le Maryland

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


 Poster une réponse

Avatar de pierre-y pierre-y
Membre régulier
le 15/08/2013 11:04
Je vois pas le rapport entre lire une adresse pour l'envoyer a la bonne personne et lire toute la lettre alors quelle ne vous est pas adressé... Encore si tu te fais du fric dessus.
A ce compte la les écoutes téléphonique n'ont pas besoin d'avoir l'accord d'un juge. Il me semble bien en plus qu'un temps c'était le cheval de bataille publicitaire de google de cibler sur la sécurité des données privé non?
Avatar de valucard valucard
Membre du Club
le 15/08/2013 13:01
Je ne vois pas le rapport entre l'affaire de Smith contre le Maryland et le fait que google scanne les emails personnels des utilisateurs (indexation, publicités, ...).

Avant lorsque les courriers étaient envoyé par la poste, cette dernière ne les consultait pas pour les catégoriser (catégorie: Romance, problèmes familiaux, demandes de travail, cartes postaux ...).
C'est vraiment bête
Avatar de Refuznik Refuznik
Membre régulier
le 15/08/2013 14:50
Alors la citation en premier c'est : «Une personne ne peut pas raisonnablement s'attendre à ce que sa vie privée soit protégée quand elle utilise volontairement un parti-tiers» pour ses communications.

Sur the Verge http://www.theverge.com/2013/8/14/46...ion-of-privacy

Bref une personne dispose d'une adresse chez Gmail, une autre utilise un autre fournisseur on va dire microsoft. La class action estime que Google enfreint la loi sur les écoutes électroniques en scannant les emails envoyés entre la seconde et la première en s'appuyant sur le fait qu'ils n'ont rien signés chez gmail.

Bon scanner les mails est une pratique généralisée déja contre le spam et certains comme Google, Yahoo, Microsoft pour la publicité ciblée et d'autres services ajoutés comme le classement automatique.

Bref interdire que votre serveur mail ou que vos services (antispam entre autres) scannent les mails que vous recevez d'autres serveurs mails c'est se tirer une balle dans le pied.
Avatar de tomlev tomlev
Rédacteur/Modérateur
le 15/08/2013 15:22
Citation Envoyé par Stéphane le calme  Voir le message
Et l'entreprise de rajouter « en effet, une personne ne saurait avoir aucune attente à la protection des informations privées si elle se tourne volontairement vers une tierce partie. »

OK, donc si je comprends bien, si on tient à notre vie privée, il faudrait que chacun ait son propre serveur mail, pour ne pas passer par un tiers... sympa pour monsieur et madame tout le monde.
Avatar de Refuznik Refuznik
Membre régulier
le 15/08/2013 19:24
Citation Envoyé par tomlev  Voir le message
OK, donc si je comprends bien, si on tient à notre vie privée, il faudrait que tout le chacun ait son propre serveur mail, pour ne pas passer par un tiers... sympa pour monsieur et madame tout le monde.

Ou utiliser un serveur mail et il y en a mais ils sont payant respectant certains engagements.
Avatar de Aizen64 Aizen64
Membre actif
le 15/08/2013 19:46
La déclaration de Google n'a rien de surprenant. Il en va de même pour l'ensemble des service providers de mails gratuit je suppose.

En clair, si tu ne veux pas que des tiers aient accès a tes emails, mets en place ton propre serveur de messagerie. C'est ce que font l'ensemble des grandes entreprises.
Avatar de LSMetag LSMetag
Membre Expert
le 15/08/2013 21:16
Tout à fait. Gmail respecte bien la loi...carcérale.
Avatar de s4mk1ng s4mk1ng
Membre émérite
le 16/08/2013 10:32
Qu'en pensez-vous ?

On se doutait plus ou moins que Google lisait les mails, après je ne savais pas que légalement c'était autorisé. Perso même si j'ai rien à cacher, le principe est à vomir
Avatar de hn2k5 hn2k5
Membre expérimenté
le 16/08/2013 10:39
« Au même titre qu'un expéditeur ne devrait pas être surpris que la lettre qu'il a envoyée à son collègue de travail pourrait être ouverte par l'assistant du destinataire, les personnes faisant usage des courriels ne devraient pas être surprise si leurs courriels sont traités par le fournisseur de service du destinataire dans le cadre de la livraison. »

Mix de story-telling et d'embrouille de baveux ou de spin doctor à deux balles.
Comparaison totalement débile, fausse, bleuaaaaarhh ! Poubelle.
Un assistant a une certaine qualification et l'aval de son supérieur pour ouvrir ou trier certains courriers. La finalité n'est absolument pas la même.
Moi si j'étais juge et que j'entendais ça, je leur foutrais une procédure pour outrage à magistrat.
Avatar de ctxnop ctxnop
Membre Expert
le 16/08/2013 10:41
Citation Envoyé par tomlev  Voir le message
OK, donc si je comprends bien, si on tient à notre vie privée, il faudrait que chacun ait son propre serveur mail, pour ne pas passer par un tiers... sympa pour monsieur et madame tout le monde.

Certes, mais dans la réalité des faits, sans même avoir cette déclaration, c'est le cas depuis le début, pour la totalité des services, sans s'arrêter à Internet.
Et encore, avoir ses propres serveurs n'est pas réellement suffisant car on dépends toujours d'un ou plusieurs tiers (hébergeur, ou FAI si on fait de l'auto-hébergement). Alors bien sur on maitrise beaucoup plus, mais on ne maitrise pas tout pour autant.

Pour moi le problème n'est pas vraiment que Google se permette de "lire" les e-mails. Le problème est qu'ils ne le crient pas assez fort sur les toits et que les gens ne veulent pas prendre conscience qu'ils confient leurs données à un tiers.
Dans le monde physique, Monsieur et Madame Toulmonde, ils ont tout à fait conscience que lorsqu'ils souscrivent à la carte fidélité de leurs supermarché, ils seront fliqués sur leurs habitudes de consommation. Ils comprennent qu'il ne faut pas donner ses coordonnées bancaires à n'importe qui. Ils savent qu'il recevront de la publicité dès qu'ils auront commander un truc à la redoute/3 suisse/<peut importe>...
Mais pour Monsieur et Madame Toulmonde, ce qu'ils font sur Internet ce n'est pas pareil. C'est un monde de bisounours où des grandes multinationales fournissent gracieusement des supers services, sans la moindre condition d'utilisation, le moindre défaut.
Dans le monde physique, jamais il accepteraient de voir le facteur ouvrir leur courrier avant de le leurs donner, dans le seul but d'ajouter le catalogue de pub qui a le plus de chance de leurs convenir. Mais sur Internet "je m'en fout, j'ai rien à cacher".

Le jour où les gens comprendront qu'il n'y a pas la moindre foutue différence entre Internet et le monde physique, on fera un grand pas en avant.
Offres d'emploi IT
Technicien support H/F
CDI
SCHIEVER - DA - Bourgogne - Avallon (89200)
Parue le 18/04/2014
Web business analyst H/F
CDI
DIM - Ile de France - Rueil-Malmaison (92500)
Parue le 28/03/2014
Développeur intégrateur PHP-SYMFONY H/F
CDI
E-WAVE MARKETING - Ile de France - Colombes (92700)
Parue le 17/04/2014

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
 
 
 
 
Partenaires

PlanetHoster
Ikoula