La proposition Antitrust de Google rejetée par l'Union Européenne
Le Commissaire Européen demande à l'entreprise de l'améliorer

Les rubriques (actu, forums, tutos) de Développez
Tags
Réseaux sociaux


 Discussion forum

Retrouvez le dossier complet de la rédaction
Sur le même sujet
Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Mise à jour du 18/07/2013

En novembre 2010, une enquête avait été ouverte par la Commission Européenne suite à plusieurs plaintes, dont celle de la coalition FairSearch qui reprochait à Google de biaiser la concurrence sur les marchés de la recherche et de la publicité en ligne, en mettant en avant ses propres services au détriment de moteurs de recherches spécialisés, par exemple dans les restaurants ou la géolocalisation.

Depuis, des négociations sont en cours et Google avait proposé une formule qui était censée régler le conflit définitivement en avril dernier. L'Europe avait donné un mois aux rivaux de Google pour jauger de la pertinence de l'offre de Google.

Dans sa proposition, Google prévoyait l’affichage de liens de services concurrents sur son moteur de recherche, mais aussi la différentiation des résultats pointant vers des services propres à Google afin que les utilisateurs puissent les distinguer et faire leur choix en toute connaissance de cause.

Seulement, après la réponse de la plupart des participants qui s'est avérée négative, Joaquin Almunia, commissaire européen chargé de la Concurrence, a annoncé hier avoir demandé au patron de Google, Eric Schmidt, d'améliorer ses propositions pour remédier aux entraves à la concurrence dont son entreprise est soupçonnée

« Après l'analyse des résultats de l'enquête de marché, j'ai conclu que les propositions que Google nous a envoyées il y a quelques mois n'étaient pas suffisantes pour répondre à nos inquiétudes. J'ai par conséquent écrit une lettre à M. Schmidt pour demander que sa société améliore ses propositions ou nous en présente d'autres », a-t-il écrit au cours d'un point de presse.


Google, qui risque une amende allant jusqu'à 10 % de son chiffre d'affaires (qui s'élevait à 37,9 milliards de dollars l'année passée), a indiqué qu’il continuerait de travailler avec la Commission pour trouver une solution au problème.

Source : Le Figaro

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de hn2k5 hn2k5
http://www.developpez.com
Membre chevronné
le 18/07/2013 16:58
En alliance avec d'autres entreprises, dont Microsoft, ces membres accusent Google d'abus de position dominante
Qqn peut me dire combien de fois Microsoft a été accusé d'abus de position dominante svp ? Ils se foutraient pas un peu de la gueule du monde ?
Bientôt on va voir Balkany dénoncer les prises illégales d'intérêts par les élus ??
Avatar de Gojir4 Gojir4
http://www.developpez.com
Membre habitué
le 18/07/2013 17:10
La seule chose qui me vient à l'esprit en voyant ce post c'est : La commission européenne n'as-t-elle rien de mieux à foutre ??

Tout ça parce que les concurrents n'arrive pas à faire mieux...
Avatar de pcaboche pcaboche
http://www.developpez.com
Rédacteur
le 18/07/2013 17:13
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Google, qui risque une amende allant jusqu'à 10 % de son chiffre d'affaires (qui s'élevait à 37,9 milliards de dollars l'année passée), a indiqué qu’il continuerait de travailler avec la Commission pour trouver une solution au problème.
Étant donné que Google pratique l' "optimisation fiscale" pour éviter de payer les impôts sur les bénéfices réalisés sur sol Européen, ça paraît presque "normal" que l'Europe se récupère d'une autre manière, en faisant payer de lourdes amendes qu'on ne peut pas éviter...

(je sais, normalement, il n'y a pas de relation de cause à effet. Cependant j'aime bien l'idée : "tu refuses de payer 150 millions d'impôts ? Pas de problème ! À la place, je te fais juste payer 4 milliards d'amendes sur un truc qui n'a strictement rien à voir... ".

Non, j'admets, cette hypothèse est complètement tirée par les cheveux. Après tout, c'est pas comme si l'Europe avait urgemment besoin d'argent pour faire face à une récession économique... )
Avatar de phili_b phili_b
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 18/07/2013 23:40
Citation Envoyé par Nissa Comet Voir le message
sur l’activité prétendument anticoncurrentielle de Google
Si ce n'est pas de l'information "neutre"!?

Autant google a beaucoup apporté ces dernières années en terme d'innovation, autant utiliser le terme "prétendu" est complétement orienté. Il faut être aveugle pour ne pas voir que google est en situation de monopole. (A moins que ça soit un faux-ami issue de la traduction anglais-français).

Après c'est sans doute de la faute des autres qui ont des moteurs de recherche anémique, qui font que de proche en proche google est devenu un quasi-monopole de fait. Mais il n'empêche qu'en dépit des bienfaits de google, je ne trouve pas que ce monopole soit très sain.

Si AT&T, IBM, Microsoft ont vu passé le boulet des lois anti-trust de plus moins près ce sont pour les mêmes raison. Prétexter par un jugement de valeur, sous pretexte que Google est sympa et efficace, qu'on ne devrait pas étudier sa position dominante est naïf.

Après ça ne veut pas dire que je vais me mettre à utiliser des moteurs beaucoup moins efficace, surtout venant d'alliés de circonstances dans le mobile que sont Nokia et Microsoft.
Avatar de seblutfr seblutfr
http://www.developpez.com
Membre confirmé
le 19/07/2013 8:31
Citation Envoyé par hn2k5 Voir le message
Qqn peut me dire combien de fois Microsoft a été accusé d'abus de position dominante svp ? Ils se foutraient pas un peu de la gueule du monde ?
Ben non. Qu'ils soient accusés sur un marché ne les empêche pas d'accuser sur un autre. Et heureusement.
Avatar de hn2k5 hn2k5
http://www.developpez.com
Membre chevronné
le 19/07/2013 9:39
Non, ça ne les empêche pas, mais niveau crédibilité c'est un peu limite, je trouve.
Comme Cahuzac ministre du Budget et qui met de l'argent à l'ombre...


Cdlmt
Avatar de Cedric Chevalier Cedric Chevalier
http://www.developpez.com
Chroniqueur Actualités
le 16/09/2013 17:36
Google fait de nouvelles propositions pour éviter les sanctions de la commission antitrust européenne
qui seront évaluées dans les jours à venir

Mise à jour du 16/09/2013

L’affaire qui oppose Google, le géant américain, à certaines firmes concurrentes en Europe, n’est pas prête de s’arrêter.

La firme de Mountain View a été accusée de concurrence déloyale par plusieurs acteurs européens opérant dans le même secteur d’activité.

Sous la menace de reverser 10 % de son chiffre d'affaires annuel global aux parties plaignantes, Google a fait des concessions afin de desserrer l’étau qui la maintient sur le marché des moteurs de recherche européens. Concessions qui ont d’ailleurs été réfutées énergiquement par les parties concurrentes.

Google n’est pas seulement un requin qui dévorerait à lui seul toutes les parts de marché européennes des moteurs de recherche qui lui sont accessibles, mais aussi une firme qui a permis à plusieurs startup européennes de se faire une place au soleil, comme le fait remarquer Joaquin Almunia, responsable de la commission antitrust européenne.

L’application de l’article 7 du règlement antitrust européen au géant américain (qui permet de sanctionner Google), devient logiquement de ce fait très difficile. C’est ainsi que l’autre alternative (l’article 9) est de plus en plus explorée comme possible solution de sortie de crise.

En effet, Google a fait d’autres propositions qui seront évaluées par la commission européenne antitrust dans les jours à venir. Il faudrait préciser au passage que le contenu de ces dernières n’a pas été rendu public.

Source : Financial Time

Et vous ?

D'après vous, est-ce-que la démarche adoptée par la commission antitrust européenne est vouée à l'échec ? Pourquoi ?
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme
http://www.developpez.com
Chroniqueur Actualités
le 29/10/2013 1:55
Antitrust : Bruxelles soumet les nouvelles propositions de Google à ses concurrents,
ils ont un mois pour les tester et les commenter

C'est la seconde fois que les concurrents de Google sont invités à tester les propositions de la firme afin de mettre un terme aux accusations d'abus de position dominante. Bruxelles leur a fait parvenir lundi des questionnaires afin qu'ils testent les nouveaux remèdes proposés par Google, soupçonné de biaiser la concurrence sur les marchés de la recherche et de la publicité en ligne.

« Dans le cadre de l'enquête en cours, la Commission souhaite connaître l'opinion des plaignants et des autres acteurs de marché concernés par les propositions améliorées de Google. (...) Dans cette optique, elle leur a adressé aujourd'hui des questionnaires », a déclaré Antoine Colombani, porte-parole de Joaquin Almunia, le commissaire européen responsable de la Concurrence.

Les premiers remèdes proposés au printemps par le géant américain n'avaient pas été jugés suffisants par ses concurrents, parmi lesquels Microsoft. En conséquence, Google avait dû revoir sa copie. Début octobre, Google avait fait de nouvelles propositions pour mettre fin à une enquête qui dure déjà depuis plusieurs années. M. Almunia avait alors estimé que ces remèdes constituaient « une amélioration substantielle » par rapport à une première série d'engagements proposés au printemps.

« Nous avons apporté des changements significatifs pour répondre aux préoccupations de la Commission européenne, en augmentant considérablement la visibilité des services concurrents et en réglant d'autres problèmes », a rappelé lundi un porte-parole de Google.

Cette fois-ci, les plaignants ne disposent plus que d'un mois pour commenter et tester les remèdes améliorés. Ce délai a été jugé trop court lundi par l’organisation FairSearch, qui regroupe une partie des plaignants.

Pour Thomas Vinje, le conseil de FairSearch, « il semble aucun changement véritablement significatif n'a été apporté à la proposition initiale, si bien qu'il est difficile de voir comment ce nouveau paquet peut espérer résoudre les problèmes de concurrence ». Ce à quoi Al Verney, porte-parole de Google, a répliqué en disant que « nos concurrents semblent moins intéressés par le fait de trouver une solution que de s'emmêler dans un conflit sans fin ».

Si les propositions améliorées sont cette fois-ci jugées satisfaisantes, la Commission les rendra contraignantes. Dans le cas contraire, elle enverra une communication des griefs au géant d'internet dans les prochains mois, ce qui pourrait se traduire au terme du processus par une amende atteignant au maximum 10% du chiffre d'affaires annuel de l'entreprise.

Source : L'Expansion

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Avatar de imikado imikado
http://www.developpez.com
Rédacteur
le 29/10/2013 9:05
accusations d'abus de position dominante.
Et la vente lié de windows sur les PCs en magasin ??

Pourquoi certaines sociétés se prennent par la main et proposent leurs pc avec/sans windows avec 100 euros de différence ?

Pourquoi, ces constructeurs ne peuvent pas respecter la loi en proposant le numero d'activation à part dans une enveloppe plutot que de la coller sur l'ordinateur ?

Dell: http://www.dell.com/fr/entreprise/p/xps-13-linux/pd
LDLC (propose de choisir le meme pc avec/sans os) http://www.ldlc.com/informatique/ord...v403-2134.html
Avatar de Kiiwi Kiiwi
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 29/10/2013 10:12
Quels sont les constructeurs PC qui ne proposent pas le remboursement de la licence Windows?
Avatar de imikado imikado
http://www.developpez.com
Rédacteur
le 29/10/2013 10:17
Citation Envoyé par Kiiwi Voir le message
Quels sont les constructeurs PC qui ne proposent pas le remboursement de la licence Windows?
Le problème du remboursement post-achat:
  • il faut souvent envoyer son ordinateur par la poste pour se le faire formater
  • le cout de remboursement est inférieur à la licence OEM

L'idée c'est de donner le choix à l'utilisateur avant, au moment de l'achat, beaucoup renonce à le faire après car ils doivent se séparer de leur achat pendant une semaine ou plus

C'est comme si en automobile, on vous vendait un gps "logiciel" installé dans son ordinateur de bord et qu'il fallait retourner sa voiture pour qu'il le desinstalle et nous rembourse le prix de celui-ci
Avatar de Hellwing Hellwing
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 29/10/2013 11:22
Citation Envoyé par imikado Voir le message
Le problème du remboursement post-achat:
  • il faut souvent envoyer son ordinateur par la poste pour se le faire formater
  • le cout de remboursement est inférieur à la licence OEM

L'idée c'est de donner le choix à l'utilisateur avant, au moment de l'achat, beaucoup renonce à le faire après car ils doivent se séparer de leur achat pendant une semaine ou plus

C'est comme si en automobile, on vous vendait un gps "logiciel" installé dans son ordinateur de bord et qu'il fallait retourner sa voiture pour qu'il le desinstalle et nous rembourse le prix de celui-ci
Quel est le rapport direct entre le remboursement post-achat et la news ?
Avatar de imikado imikado
http://www.developpez.com
Rédacteur
le 29/10/2013 11:36
Le rapport: c'est que "l'Europe" s'occupe de la position dominante de google (qui est assez recente) alors qu'ils n'ont toujours pas réglé le problème (bien plus vieux) de la vente lié

Il faut faire les choses dans l'ordre
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme
http://www.developpez.com
Chroniqueur Actualités
le 14/11/2013 16:45
Antitrust : les propositions de Google restent critiquées,
les éditeurs de presse européens appellent à la sanction

Le délai d'un mois accordé aux concurrents de Google, pour effectuer des tests sur les nouvelles propositions du numéro 1 de la recherche dans le but de mettre un terme à l'accusation d'abus de position dominante, est presque arrivé à échéance. Grâce à ces nouvelles propositions, Google espère fermer un chapitre ouvert depuis déjà trois ans.

La Commission européenne a alors sollicité un groupe d'éditeurs, concurrents de Google sur un certain nombre de services, pour passer en revue ces nouvelles propositions. Elle se basera sur leur retour pour statuer sur le problème. Jusqu'à aujourd'hui, les retours ne sont pas en sa faveur.

Mercredi dernier, de nombreux éditeurs de presse européens ont appelé la Commission européenne a rejeté ces nouvelles dispositions. Ils font écho aux propos de Thomas Vinje, le conseil de FairSearch, qui soutenait que « il semble aucun changement véritablement significatif n'a été apporté à la proposition initiale, si bien qu'il est difficile de voir comment ce nouveau paquet peut espérer résoudre les problèmes de concurrence »

« Google persiste à donner des traitements préférentiels à ses propres services et affiche tous les services alternatifs comme étant inférieurs même s'ils sont en fait plus pertinent pour les consommateurs » souligne Helmut Heinen de la fédération des éditeurs de journaux allemands.

« Puisque les nouvelles propositions de Google ne contiennent pas d'amélioration significatives, la Commission n'a d'autre choix que de rejeter un accord » estime-t-il tout en appelant à la sanction contre Google.

L'affaire ne se présente pas bien du tout pour Google qui encourt une amende pouvant aller jusqu'à 10% de son chiffre d'affaires global. Al Verney, porte-parole de Google, disait déjà le mois dernier que « nos concurrents semblent moins intéressés par le fait de trouver une solution que de s'emmêler dans un conflit sans fin ». La Commission se prononcera bientôt.

Source : Nouvelles dispositions prises par Google (au format PDF) , lettre des éditeurs européens (au format PDF)

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Avatar de Carhiboux Carhiboux
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 14/11/2013 17:06
Je suis toujours mitigé sur ce genre de problématique.

D'un coté, on a une entreprise à qui l'on reproche de mettre en avant ses produits.

De l'autre, on a les concurrents (sur des services très particuliers) de cette entreprise.

Est-ce que l'on demanderait à Renault (exemple évidement au hasard hein...) d'afficher dans ses concessions des pubs pour Peugeot, Fiat ou Ford sous prétexte d'anti-trust?

Parce que là, c'est un peu ce qui se passe. Quand un internaute fait une recherche sur google, il utilise le service d'une entreprise privé. C'est un peu comme quand il mets les pieds dans la concession Renault. Il a des alternatives.

Le seul reproche que je leur ferait pour ma part, c'est de ne pas clairement dire qu'ils mettent leurs services en avant.
Avatar de niarkyzator niarkyzator
http://www.developpez.com
Membre éprouvé
le 14/11/2013 18:03
Ils parlent de quel service exactement ? Je vois pas ce que la presse viens foutre dedans ...
Avatar de vb159753 vb159753
http://www.developpez.com
Membre du Club
le 14/11/2013 18:11
C'est affligeant, des qu'un entreprise réussi, il y a toujours des cons pour tenter de rafler un maximum de blé.

Si Google est arrivé en 1er position au fils des années, c'est bien parce que l'entreprise à prit les bon virage au bon moment , et qu'elle propose des services de qualité.

Évidement, comme tout le monde je suis pour la concurrence, mais la façons dont ils s'y prennent est médiocre: au lieux de passer leur temps à faire ch**r le numero1, ils devraient le passer en Recherche et Dev.
Avatar de vohufr vohufr
http://www.developpez.com
Membre actif
le 14/11/2013 18:44
Le problème n'est pas que google soit en le N°1. C'est qu'ils abusent de le position dominante sur le marché pour dénigrer le travail des concurrents.
Avatar de phili_b phili_b
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 14/11/2013 19:32
Citation Envoyé par Carhiboux Voir le message

Est-ce que l'on demanderait à Renault (exemple évidement au hasard hein...) d'afficher dans ses concessions des pubs pour Peugeot, Fiat ou Ford sous prétexte d'anti-trust?

Parce que là, c'est un peu ce qui se passe. Quand un internaute fait une recherche sur google, il utilise le service d'une entreprise privé.
Nan nan tu te trompes dans tes analogies.

Par exemple depuis qu'Amazon a mis en place Amazon Market il est censé ne plus se favoriser lui même, de même Expedia France détenue à 50% par la Sncf a été épinglée pour atteinte à la concurrence. Comme Game One, à un moment détenue par Infogrames, était accusée de passer sous silence les défauts de ses jeux, pas mal de journalistes à l'époque ont quitté la chaine pour cela. De même si un consortium de constructeur automobile créerait des concessions multimarques il ne devrait pas favoriser telle ou telle marque.

Si google peut mettre en avant ses produits sur la barre des outils, en revanche dans la recherche, ils ne sont pas censés se mettre en avant.

Bon après il y a deux soucis opposés, le fait que Google soit dans une position de quasi-monopole, d'une part, mais d'autre part aussi que la concurence fasse des progrès dans les moteurs recherche non intrusifs...et non dans les prétoires. Si plein de gens a une époque ont fuit Yahoo ou Multimania c'est bien pour une raison, sans parler de bing qui n'a pas l'air formidable, enfin depuis la dernière fois que je l'ai essayé.

Le seul qui me paraissait vraiment bien c'était Altavista avec leurs recherches hiérarchiques.
Avatar de Carhiboux Carhiboux
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 15/11/2013 9:29
Citation Envoyé par vohufr Voir le message
Le problème n'est pas que google soit en le N°1. C'est qu'ils abusent de le position dominante sur le marché pour dénigrer le travail des concurrents.
C'est marrant, ça fait plutôt marrer les gens quand ça concerne Samsung et Apple. Mais Google, c'est différent?

Citation Envoyé par phili_b
Nan nan tu te trompes dans tes analogies.
Aurais tu l'amabilité de développer ton propos?

Citation Envoyé par phili_b
Si google peut mettre en avant ses produits sur la barre des outils, en revanche dans la recherche, ils ne sont pas censés se mettre en avant.
Pourquoi? Suivant quelle(s) loi(s)?

Quand tu tapes http://www.google.fr dans ta barre d'adresse, tu sais que tu vas sur un service google.

Pour moi, aller sur le site c'est exactement comme pousser la porte de la concession automobile. Alors peut être que ce n'est pas clair pour tous les internautes. Mais dans ce cas, est-ce que le problème vient de Google ou de la "formation" des internautes?

Il y a une espèce de confusion, savamment entretenue, qui voudrait que Google soit régi par des règles propres aux services publics. Égalité de traitement, non favoritisme de ses services, etc...

Sauf que Google est une boite privée. Je ne vois donc pas en quoi il serait tenu d'avoir une politique digne des services publics!

Sinon, il faut signer une délégation de service public à Google, et le rémunérer tous les ans pour qu'il ne fasse pas de différenciation entre ses propres services et ceux de ses concurrents. Mais bon, ca couterait cher,donc c'est plus facile de passer par un pseudo-argument d'anti-trust. Comme Google ne veut pas perdre un marché comme l'Europe, ben il va la fermer et accepter de se plier à des règles injustes et faites sur mesure pour lui pour ne pas perdre son accès au marché.

Google ne s'est pas bâti sur l'argent public, il n'a donc pas de compte à rendre aux gouvernements et encore moins à ses concurrents. Si sa politique déplait aux clients, les clients iront ailleurs. Il n'y a pas d'ailleurs? C'est que Google est le plus innovant. Tant mieux pour eux, tant pis pour les autres!

En gros, on explique gentiment à Google qu'ils ont le droit d'être en avance sur les autres, mais pas trop hein, parce que ça ne plait pas aux concurrents...
Avatar de phili_b phili_b
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 15/11/2013 9:58
Citation Envoyé par phili_b Voir le message
Nan nan tu te trompes dans tes analogies.
Citation Envoyé par Carhiboux Voir le message
Aurais tu l'amabilité de développer ton propos?
Ben c'est justement ce que j'ai fait dans le message en question juste en dessous ma phrase.

Citation Envoyé par Carhiboux Voir le message
Suivant quelle(s) loi(s)?
Je ne suis pas juriste mais les exemples que j'ai donné sont plutôt parlant, notamment Expedia où il y a eu plainte.

Citation Envoyé par Carhiboux Voir le message
C'est que Google est le plus innovant. Tant mieux pour eux, tant pis pour les autres!
On est bien d'accord.

Citation Envoyé par Carhiboux Voir le message
Google ne s'est pas bâti sur l'argent public, il n'a donc pas de compte à rendre aux gouvernements et encore moins à ses concurrents.
Ce n'est pas une raison.

Et ce n'est pas un problème de délégation de service public, il y a déjà des actions eu anti-trusts diverses et variées aux États-Unis (en général qui arrive après la bataille alors que les autres concurrents sont à l'agonie mais c'est un autre souci).

Mais en fait, c'est peut-être aussi en raison du fait que Google donne une impression de neutralité avec sa page blanche et ses pubs en mode texte, et que donc dès qu'il fait de la pub ça se voit, tandis que Yahoo est tellement blindé de pubs.....

Mais attention je suis pour une surveillance anti-trust des autorités mais en revanche je trouve que l'organisation FearSearch est bidon car c'est simplement une association inter-entreprises de lobbying de gens qui préfèrent aller en justice plutôt que d'essayer de sortir un moteur digne de ce nom.
Avatar de Carhiboux Carhiboux
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 15/11/2013 10:37
Citation Envoyé par phili_b Voir le message
Ben c'est justement ce que j'ai fait dans le message en question juste en dessous ma phrase.
Non, tu donnes d'autres exemples, tu n'explique pas en quoi l'analogie n'est pas bonne. Mais passons.

Citation Envoyé par phili_b Voir le message
Je ne suis pas juriste mais les exemples que j'ai donné sont plutôt parlant, notamment Expedia où il y a eu plainte.
Pour SNCF et Expedia, je trouve que la condamnation n'a pas plus de sens que celle de Google. Voyages-sncf.com c'est le site commercial d'une entreprise privée. Ce n'est pas billets-de-train.gouv.fr quoi...

Citation Envoyé par phili_b Voir le message
Ce n'est pas une raison.

Et ce n'est pas un problème de délégation de service public, il y a déjà des actions eu anti-trusts diverses et variées aux États-Unis (en général qui arrive après la bataille alors que les autres concurrents sont à l'agonie mais c'est un autre souci).
Si c'est bien un problème de délégation de service public!

Soit on considère que Google doit assurer un service public ou un pseudo-service public, et doit donc à ce titre avoir une certaine neutralité. Dans ce cas, Google doit être payé pour cela.

Soit on considère que c'est une entreprise de droit privé, dont le but est de gagner de l'argent, et qui mets donc ses propres services en avant, ce qui lui rapporte de l'argent, au lieu de faire gagner de l'argent à ses concurrents.

Citation Envoyé par phili_b Voir le message
Mais en fait, c'est peut-être aussi en raison du fait que Google donne une impression de neutralité avec sa page blanche et ses pubs en mode texte, et que donc dès qu'il fait de la pub ça se voit, tandis que Yahoo est tellement blindé de pubs.....
Cela rejoint ce que je disais plus tôt sur le fait que les utilisateurs (voir les législateurs!) confondent Google avec un "service public".

Et donc éventuellement, le seul tort de Google c'est de maintenir cette illusion!

Citation Envoyé par phili_b Voir le message
Mais attention je suis pour une surveillance anti-trust
Question subsidiaire, cela t'arrive de temps à autre, ou très régulièrement qui sait, d'aller faire tes courses dans un supermarché?

Tu te rends compte que ton enseigne préferée propose plein de services qui sont déloyaux par rapport aux petits commercants?
* Ils ont des grands parkings
* Ils font boulanger, traiteur, charcutier, papetier, libraire, fleuriste, ...

Pourtant, aucune autorité anti-trust ne vient les embêter... C'est quoi au juste la différence avec Google?
Avatar de gangsoleil gangsoleil
http://www.developpez.com
Modérateur
le 15/11/2013 10:38
Citation Envoyé par Carhiboux Voir le message
Quand tu tapes http://www.google.fr dans ta barre d'adresse, tu sais que tu vas sur un service google.

Pour moi, aller sur le site c'est exactement comme pousser la porte de la concession automobile. Alors peut être que ce n'est pas clair pour tous les internautes. Mais dans ce cas, est-ce que le problème vient de Google ou de la "formation" des internautes?
Lorsque tu utilises Windows, tu sais que tu utilises un service microsoft. Il est donc logique que IE soit mis en avant, voir que Windows n'integre que ce navigateur. Ah tient non, on me dit que Microsoft a ete condamne pour ca, et qu'il a du changer.
En quoi serait-ce different pour Google ?

Google ne s'est pas bâti sur l'argent public, il n'a donc pas de compte à rendre aux gouvernements et encore moins à ses concurrents. Si sa politique déplait aux clients, les clients iront ailleurs. Il n'y a pas d'ailleurs? C'est que Google est le plus innovant. Tant mieux pour eux, tant pis pour les autres!

En gros, on explique gentiment à Google qu'ils ont le droit d'être en avance sur les autres, mais pas trop hein, parce que ça ne plait pas aux concurrents...
C'est exactement ce qui s'est passe il y a quelques annees pour Microsoft, qui a ete condamne... Et tout le monde trouvait ca normal...
Avatar de Carhiboux Carhiboux
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 15/11/2013 10:45
Citation Envoyé par gangsoleil Voir le message
Lorsque tu utilises Windows, tu sais que tu utilises un service microsoft. Il est donc logique que IE soit mis en avant, voir que Windows n'integre que ce navigateur. Ah tient non, on me dit que Microsoft a ete condamne pour ca, et qu'il a du changer.
En quoi serait-ce different pour Google ?

C'est exactement ce qui s'est passe il y a quelques annees pour Microsoft, qui a ete condamne... Et tout le monde trouvait ca normal...
Je ne crois pas avoir jamais dit que c'était normal.

Ce qui me gène dans ce genre de décisions, c'est que des entreprises qui sont à la masse profitent de ce genre de jugement pour se refaire du gras.

Ça tue l'innovation! Parce qu'en gros, le message qui est lancé c'est "n'innove pas trop, parce que sinon on viendra te faire chier pour que tes concurrents qui auront fait des mauvais choix stratégiques ou n'auront rien fait puisse te rattraper".
Avatar de phili_b phili_b
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 15/11/2013 11:34
Citation Envoyé par Carhiboux Voir le message
Question subsidiaire, cela t'arrive de temps à autre, ou très régulièrement qui sait, d'aller faire tes courses dans un supermarché? [...]
Pourtant, aucune autorité anti-trust ne vient les embêter... C'est quoi au juste la différence avec Google?
Je continue d'y aller par paresse mais oui je trouve que les supermarchés sont les fossoyeurs du petit commerce et du marché de l'emploi en général.

J'y vais le moins possible.

Citation Envoyé par Carhiboux Voir le message
c'est que des entreprises qui sont à la masse profitent de ce genre de jugement pour se refaire du gras.
Ok mais sous-pretexte de cela il ne faudrait rien faire ?

En plus pour Expedia ils ont été condamnés c'est bien qu'ils ont été jugés en tord.
Avatar de Carhiboux Carhiboux
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 15/11/2013 14:25
Citation Envoyé par phili_b Voir le message
Je continue d'y aller par paresse mais oui je trouve que les supermarchés sont les fossoyeurs du petit commerce et du marché de l'emploi en général.

J'y vais le moins possible.
Mais tu trouves cela pratique et tu y vas, comme beaucoup de monde. Moi compris.

Citation Envoyé par phili_b Voir le message
Ok mais sous-pretexte de cela il ne faudrait rien faire ?
L’éternelle question du "too big to fail".

Citation Envoyé par phili_b Voir le message
En plus pour Expedia ils ont été condamnés c'est bien qu'ils ont été jugés en tord.
Oui, en appliquant les règle actuelles, ils sont en tort.

La vrai question est plutôt : les règles sont-elles bonnes?

On voit qu'avec trop de règles anti-trust, on en arrive à des situations de connivence entre des supposés concurrents: la téléphonie mobile avant l'arrivée de Free en est l'illustration flagrante et la plus connue. Les trois gros opérateurs se sont entendus pendant des années pour maintenir les prix artificiellement haut, et comme il ne risquaient pas d'être débordés par leurs concurrents-complices, les gros opérateurs ont presque cessé d'innover. Il a fallu qu'un quatrième acteur vienne donner un coup de pied dans la fourmilière pour qu'ils reprennent à innover un peu.
Offres d'emploi IT
Ingénieur développement C/C++/ ADA H/F
CDI
Sogeti HT - Région IDF - Ile de France - issy les moulineaux (92136)
Parue le 03/10/2014
Maîtrise d'oeuvre h/f
CDI
Société Générale - Ile de France - Paris (75000)
Parue le 21/10/2014
Développeur php h/f
Intérim
EXPERTS - Ile de France - Paris (75002)
Parue le 08/10/2014

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
 
 
 
 
Partenaires

PlanetHoster
Ikoula