Développer pour smartphones et tablettes a-t-il encore un avenir ?
Jusqu'en 2015 répond AppNation, après il faudra regarder d'autres appareils

Le , par Gordon Fowler, Expert Confirmé Sénior
Le chiffre d’affaires du marché des « apps » aux États-Unis devrait doubler d’ici 2017. C’est en tout cas la conclusion d’un rapport publié par AppNation qui prévoit que les revenus de l’écosystème au sens large passera de 59,8 milliards de dollars en 2013 à 151 milliards d’ici quatre ans.

Ces chiffres sont néanmoins à relativiser puisque l’écrasante majorité de ces revenus est issue de la vente de produits et services en rapport avec les apps (le hardware, comme les smartphones et les tablettes).


Il n’en reste pas moins que même « dans un marché déjà saturé […] le nombre d’applications utilisées par jour ne cessera de grandir au moins jusqu’en 2015 ». Autre éléments rappelé par le rapport en faveur d'une croissance des apps, « l’applification » du net. Autrement dit le fait que de plus en plus de contenus web sont disponibles, sous une forme plus adaptées, en application.

Résultat, la publicité ou les achats in-app sont encore des sources de croissance. Mais plus pour longtemps, donc.

À moyen terme le relais viendrait, d’après AppNation, de nouvelles plateformes matérielles.

« Smartphones et tablettes tirent aujourd’hui la croissance du secteur. Mais des appareils émergents, comme les voitures connectées ou les Smart TV procurent de nouvelles opportunités – en même temps qu’elles posent de nouvelles questions sur la manière dont elles vont s’articuler avec les apps existantes, note Ross Robin, auteur du rapport. Par exemple, aujourd’hui presque 11 % des consommateurs américains ont une voiture qui peut accueillir des apps sur sa console centrale, et il y a trois fois plus de personnes qui déclarent avoir l’intention d’acheter dans les 6 mois une TV capable de faire tourner des applications que celles qui veulent acheter une télévision classique ».

Malheureusement, aucun chiffre ne concerne le reste du monde. Reste néanmoins une question intéressante pour toute la planète IT. L’avenir du développement des « apps » passe-t-il encore par les smartphones et les tablettes ? Ou se trouve-t-il déjà dans les TV, voitures, montres et autres lunettes connectées ?

À vous de nous le dire.

Source : AppNation


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Atem18 Atem18
http://www.developpez.com
Membre éclairé
le 16/07/2013 17:20
D'après mon rapport à moi, dans 100 ans, nous serrons tous bisexuels.

Mes sources ? Aucune, comme tous les autres rapports existants.

Bref, c'est n'importe quoi ce soi-disant rapport. C'est comme les types qui osent prétendre que Windows va dominer le marché mobile d'ici quelques années...
Avatar de Traroth2 Traroth2
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 17/07/2013 10:24
Le graphique remet en tout cas en perspective les véritables possibilités de profits qu'on peut faire avec les ventes d'apps sur les stores : faibles, très faibles...

Sinon, le graphique, qui montre toujours une sacrée croissance du marché en 2017, n'est pas contradictoire avec l'article ?
Avatar de s4mk1ng s4mk1ng
http://www.developpez.com
Membre émérite
le 18/07/2013 9:09
Ce n'est pas tellement l'apparition de nouveaux appareils connectés qui me fait dire que les applications sont moins un filon qu'au début des smartphones que l'arrivée de smartphone comme le Mozilla Smartphone qui permettent de développer ses applications en HTML5/JS ce qui je pense deviendra à terme la norme sur tous les smartphones...
Avatar de stephgil29 stephgil29
http://www.developpez.com
Membre actif
le 19/07/2013 15:00
Je pense principalement que pour l'instant le marché du mobile commence à devenir "relativement standardisé". C'est grâce à cette standardisation que l'on peut réellement développer avec un but commercial, bref que l'on peux gagner sa vie...
Le développement sur télé connecté ou sur la console d'une voiture OK mais sur quel modèle ? Une télé Sony ou la dernière tatayoyo à bas prix ? Chacune ayant son propre système d'exploitation, ses propres API... bref autant de dev que de marque... l'enfer.
J'ose espérer que dans un temps relativement cours un nombre de plateforme raisonnable sortira du lot afin d'éviter de "s'éparpiller" sur de trop nombreux système. Il en faut pour tout le monde mais si on doit faire des devs spécifiques à chaque marque alors uniquement les marques ayant le plus grand nombre de clients auront des applications...
Offres d'emploi IT
Ingénieur d'études et développement h/f
CDI
cabinet MOEGLIN - Ile de France - Champs-Sur-Marne (77420)
Parue le 29/08/2014
Enterprise Architect
CDI
Eurofins - Luxembourg - Luxembourg
Parue le 10/09/2014
Développeur php
CDD Freelance Mission
SILKHOM - Rhône Alpes - Lyon (69000)
Parue le 11/09/2014

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
 
 
 
 
Partenaires

PlanetHoster
Ikoula