Les députés votent la priorité au logiciel libre dans l'enseignement supérieur
échec du lobbying des éditeurs de logiciels propriétaires

Le , par Hinault Romaric, Responsable .NET
L’Assemblée nationale a voté le projet de loi sur la priorité au logiciel libre pour les services et ressources pédagogiques numériques mises à disposition par le service public de l'enseignement supérieur.

Après le Sénat le 3 juillet dernier qui s’est montré favorable au nouveau projet de loi de l’enseignement supérieur et la recherche, c’est au tour des députés d’adopter le projet de loi qui donne la priorité au logiciel libre.

Il s’agit d’une première en France, dont se félicite l’April (association pour la promotion et la défense du logiciel libre). « La priorité au logiciel libre pour le service public de l'enseignement supérieur est une première étape dont nous souhaitons qu'elle sera suivie par la mise en place d'une vraie politique publique en faveur du logiciel libre » a déclaré Lionel Allorge, président de l'April.

Le lobbying de Syntec Numerique (syndicat professionnel représentant 1 200 entreprises du numérique), de l’AFDEL (représente plus de 300 entreprises, start-ups, PME, grands groupes, etc.) et de l’INRIA (Institut national de recherche en informatique et en automatique) qui s’opposait au projet n’aura pas réussi à bloquer cette nouvelle disposition de la loi.

« Au cours des débats autour du projet de loi refondation de l'école, le gouvernement et les parlementaires avaient visiblement subi des manipulations de lobbys, prétendant une impossibilité de donner la priorité au logiciel libre. Saluons l'évolution positive du gouvernement et des parlementaires, qui remet l'intérêt général devant l'intérêt particulier de quelques entreprises. Le logiciel libre est un moyen de s'assurer que tout le monde ait accès à l'information, et que les élèves ne soient pas de simples consommateurs de produits numériques », a déclaré Jeanne Tadeusz, responsable des affaires publiques à l'April.

Le texte n'attend plus désormais que sa promulgation par le Président de la République.

Source : communiqué de presse de l'April

Et vous ?

Que pensez-vous de cette nouvelle disposition de la loi ? Êtes-vous pour ou contre ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Miistik Miistik - Membre chevronné http://www.developpez.com
le 10/07/2013 à 10:43
En soit cette nouvelle ne me dérange pas.

Néanmoins, la plupart des utilisateurs lambda utilisent Windows.

Dans la recherche, mettre du logiciel libre posent aucun problème.

Par contre à la faculté ou université ou autres, je sens de gros problèmes d'adaptation hors filières IT.

Ce n'est que mon avis.
Avatar de Fleur en plastique Fleur en plastique - Nouveau Candidat au Club http://www.developpez.com
le 10/07/2013 à 10:46
Contre, évidemment. Quelle stupidité, vraiment !

On voit vraiment que l'État ici est un vrai radin et veut imposer la pauvreté intellectuelle aux étudiants pour faire des économies de bouts de chandelle sur les licences.

Sans la quintessence logicielle du merveilleux Windows 8 aux couleurs chatoyantes qui émerveillent grands et petits, sans l'excellent Office qui inclut les logiciels les plus avancés, les plus ergonomiques et les plus fonctionnels du monde de la bureautique, sans le sublime Visual Studio qui offre un environnement de bureau professionnel pour développer cent fois plus vite, il reste quoi ? Rien !

Sans Windows 8, Office et Visual Studio, on va former une légion de décadents, des étudiants qui ne sauront rien faire de leurs deux mains en entreprise. Je trouve ça triste et révoltant.
Avatar de IsiTech IsiTech - Membre actif http://www.developpez.com
le 10/07/2013 à 10:53
Je n'apprécie pas cette décision. D'après moi les logiciels libres et propriétaires devraient être sur un pied d'égalité, sans qu'aucun d'eux ne soit favorisés. Le choix des logiciels à utiliser reviendrait ensuite aux écoles supérieures. Avec cette nouvelle disposition de la loi ce n'est plus le cas malheureusement.

Et ça me fait sourire quand je vois que cet été, ma fac change son parc informatique en remplaçant des ordinateurs sur Fedora par des Mac .
Avatar de xelab xelab - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 10/07/2013 à 10:53
Citation Envoyé par Hinault Romaric  Voir le message
Que pensez-vous de cette nouvelle disposition de la loi ? Etes-vous pour ou contre ?

Pour! Enfin une bonne chose de la part des politiques (depuis le temps...). Pour l'utilisateur lambda ça ne va pas changer grand chose: on peut très bien naviguer sur internet et faire de la bureautique sous Linux par exemple ou en tout cas avec des logiciels libres (Firefox et LibreOffice). Pour des logiciels plus spécifiques (par exemple logiciels de cartographie ou de plus pointus dans différents domaines), il va falloir voir au cas par cas mais de toute façon cette loi n'interdit pas les logiciels propriétaires si ceux-ci restent la seule et meilleure solution. D'ailleurs, je suis curieux de voir comment cette loi va être appliquée...
Par rapport à l'INRIA, a priori son président s'est exprimé contre cette loi au grand dam de nombreux chercheurs de cet établissement...
Avatar de jowo jowo - Membre chevronné http://www.developpez.com
le 10/07/2013 à 10:55
Ni pour ni contre mais à mon avis l'état ne doit pas légiférer pour ce sujet. Laissons la liberté aux écoles et aux universités de choisir.
Avatar de erwanlb erwanlb - Inactif http://www.developpez.com
le 10/07/2013 à 11:04
J'attends toujours de savoir quels sont les réels arguments financiers pour imposer ça...

Parce que le libre à part vouloir imposer leur idéologie EXACTEMENT de la même manière que le "propriétaire", je vois rien d'autre...
Avatar de olivier.pitton olivier.pitton - Membre émérite http://www.developpez.com
le 10/07/2013 à 11:05
En termes de réduction de coût, cela n'est pas négligeable. Enlever les Windows / Office etc... pour mettre (je présume) du Ubuntu / Libre Office dans tout l'enseignement supérieur, cela doit faire descendre la facture. Si ce gain, ou une bonne partie, est placé dans la recherche / enseignement, ça peut vraiment être intéressant.
Avatar de imikado imikado - Rédacteur http://www.developpez.com
le 10/07/2013 à 11:10
Que pensez-vous de cette nouvelle disposition de la loi ? Etes-vous pour ou contre ?
, enfin un pas vers une interopérabilité et des formats de fichiers ouvert Il est aujourd'hui triste de voir des documents officiels circuler dans un format propriétaire: les documents administratifs doivent être interopérable: on doit pouvoir l'ouvrir (voir le modifier) sur n'importe quel ordinateur sans devoir payer une quelconque licence

De plus comme dit olivier.pitton, cela devrait baisser la facture (ce qui devrait être apprécié en ces temps de restriction/diminution budgétaire)
Avatar de imikado imikado - Rédacteur http://www.developpez.com
le 10/07/2013 à 11:14
Citation Envoyé par erwanlb  Voir le message
J'attends toujours de savoir quels sont les réels arguments financiers pour imposer ça...

Parce que le libre à part vouloir imposer leur idéologie EXACTEMENT de la même manière que le "propriétaire", je vois rien d'autre...

Baisse de coût et interopérabilité ?
Avatar de Na_Kai Na_Kai - Membre régulier http://www.developpez.com
le 10/07/2013 à 11:17
Contre.
Je ne vois pas l'intérêt de mettre en place une loi pour cela...
Dans mon université tout ou presque était basé sous des solutions d'OS et logiciels libres, ce qui d'ailleurs m'agacer assez.
Aujourd'hui je travail en entreprise (dans le réseaux) et au début travailler sous du windows été assez compliqué pour moi, je maîtriser bien niveau linux mais son utilisation en entreprise n'est pas fréquente (bien que de plus en plus utilisé).
Le logiciel libre c'est bien pour le chercheurs à ce niveau là mais après ....
Offres d'emploi IT
Lead systems architect pega solutions h/f
Societe Generale - Ile de France - Courbevoie
Développement Plateforme Communautaire PHP/Symfony 1.4
AlbumBlog - France - Paris (75002)
Administrateur système H/F
Atos - Pays de la Loire - Trélazé (49800)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil