Coder est-elle une tâche ingrate ?
Pourquoi les ingénieurs s'orientent-ils vers des profils autres que programmeur

Le , par Hinault Romaric, Responsable Actualités
La programmation de nos jours semble être une activité dont s’éloignent de plus en plus les diplômés dans le domaine de l’informatique.

Interrogez dix jeunes étudiants en dernière année dans une école d’ingénierie sur le profil de métier visé par ceux-ci. Les réponses seront diversifiées entre les gros noms comme « Chef de projet, Architecte, etc. », mais presque aucun ne vous dira qu’il souhaite être « programmeur passionné ».

Le métier de programmeur qui par définition consiste en la mise au point des programmes informations, a perdu son attrait et serait une tache réservée aux jeunes diplômés (qui ne souhaitent pas le rester longtemps et veulent devenir rapidement chef de projet), voir pour certains, au gars qui a un diplôme Bac + 2, ou au chef de projet qui a raté sa carrière.

À tel point qu’en France, être encore développeur à plus de 30 ans est pratiquement synonyme d’échec. Je vais reprendre ici une réponse de nico-pyright(c) à un billet de blog sur Développez, qui résume la situation : « Ce qui me gène surtout c’est de constater avec effroi que si t’es toujours développeur après 35 ans, tu es mal considéré, peu sujet aux augmentations et qu’en cas de coup dur (licenciement, fermeture de boite, etc.) tu auras énormément de mal à retrouver du travail. Et au chômage à 40 ans sans pouvoir retrouver du boulot, ça fait peur… »

Pourtant dans d’autres pays à l’instar des États-Unis, on peut retrouver un programmeur de plus de 40 ans, qui brandit fièrement son titre de « programmeur senior » et qui n’a rien à envier au chef de projet ou au gestionnaire de programme côté rémunération.

Un vieux et intéressant billet de blog de Nicolas Martignole avec pour titre « Développeur après 31 ans ? Ridé et chauve tu seras », a le mérite de peindre avec humour cette situation.

À qui la faute ? Aux entreprises françaises, au système éducatif ou à nous développeurs ?

Et vous ?

Écrire du code est-il une tache ingrate ?

Quel est votre ressenti sur la question ? Comment voyez-vous le métier de développeur ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de _skip _skip
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 05/07/2013 19:16
Citation Envoyé par Hinault Romaric  Voir le message
Ecrire du code est-elle une tache ingrate ?

Quel est votre ressenti sur la question ? Comment voyez-vous le métier de développeur ?

Peut être pas une tâche ingrate... A 20 ans j'adorais pisser du code, maintenant 10 ans plus tard ça m'excite déjà moins. Ca me dérange pas de coder mais dans tout projet il y a des tâches intéressantes, et des tâches un peu nazes.
Perso j'adore faire de l'optimisation, trouver des solutions élégantes aux problèmes, évaluer des middlewares/outils, prendre des décisions d'architecture et les implémenter etc... Mais à côté de cela, coder des trucs de base comme des formulaires CRUD, ça m'éclate pas trop! C'est même pas que je me trouve trop bien pour faire ça mais c'est du boulot un peu rébarbatif et pas très enrichissant.

Donc je pense qu'un développeur, il sera épanoui ou non selon qu'il ait la possibilité dans son cadre de travail de faire des choix techniques, de chercher des solutions et d'apporter sa touche personnelle et d'amener son expertise et sa valeur au projet. Dans le cas contraire (et il y a des entreprises comme ça!) où on me demandrait de coder strictement des specs établies par d'autres, sans la moindre autonomie, oui je trouverai que programmeur est un boulot naze et j'aurai envie de me spécialiser dans autre chose.
Avatar de imikado imikado
http://www.developpez.com
Rédacteur
le 05/07/2013 19:17
Ecrire du code est-elle une tache ingrate ?
Non, je ne trouve pas, j'ai 31 ans, je développe depuis une dizaine d'années, et n'ai cessé de progresser.

Quel est votre ressenti sur la question ? Comment voyez-vous le métier de développeur ?
J'ai travaillé sur plusieurs langages tout au long de ses années (php,actions script, haxe, perl, adonix, vb.net, c#.net...) pour finir dans mon entreprise actuelle ou je fais du php,perl, vb/c#.net selon les projets
Au fil des annés j'ai trouvé que je codais de plus en plus "haut niveau" grâce aux frameworks et à d'autres outils que j'ai développé

Le métier de développeur varie en fonction des sociétés, dans certaines on met chaque personne dans une case lui restreignant son domaine de compétence, chez nous on participe du début à la fin (conception de la base de donnée, réflexion sur l'interface puis enfin programmation avec frameworks
On essaie de capitaliser au maximum pour ne pas avoir à réinventer la roue et ré-utiliser l'existant en l'améliorant
On a toujours droit de proposer des idées/concept sous réserve de la compatibilité avec les navigateurs des utilisateurs
Avatar de Voïvode Voïvode
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 05/07/2013 19:20
Ecrire du code est-il une tâche ingrate ?

Tellement ingrate qu'on refourgue ça aux Indiens !

Quel est votre ressenti sur la question ? Comment voyez-vous le métier de développeur ?

Que les jeunes (ou, devrais-je dire, les gens de ma génération) et les boites en général se font bourrer le crâne avec des visions déconnantes d'une société basée sur du service sans production de véritables valeurs.
Avoir des armées de chefs de projet sans développeur expérimenté pour faire le boulot est aussi absurde que d'avoir des armées d'ingénieurs sans ouvrier qualifié : le travail sera bâclé et avec les économies de bouts de chandelles et le manque d'expertise viendront des problèmes bien plus profondément enracinés, difficiles et couteux à résoudre.
Avatar de I_believe_in_code I_believe_in_code
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 05/07/2013 19:43
Coder est-il une tâche ingrate ?

Ca dépend pour qui on code. Aucune tâche n'est ingrate quand on travaille pour soi.
Avatar de erwanlb erwanlb
http://www.developpez.com
Inactif
le 05/07/2013 19:47
Problème franco-français qu'on retrouve dans un tas d'autres domaines...

Tu veux aller au bureau d'études ? Non je veux diriger le bureau d'études...
Tu veux être tech méthodes ? Non je veux diriger les techs méthodes...
Tu veux être ouvrier ? Non je veux être le chef des ouvriers...

Etc...

La France est une pisseuse de diplômés qui s'estiment toujours ne pas être assez haut dans la hiérarchie et qui prennent plaisir à rabaisser ceux qui sont en dessous d'eux...
Avatar de imikado imikado
http://www.developpez.com
Rédacteur
le 05/07/2013 20:01
Un bon podcast intéressant sur le développement qui permet de découvrir des technos http://www.niptech.com/podcast/category/nipdev/
Avatar de marc.collin marc.collin
http://www.developpez.com
Membre éprouvé
le 05/07/2013 20:04
c'est peut-être aussi que les emplois en France sont souvent orienté gestion ce qui n'est peut-être pas le domaine le plus intéressant
Avatar de skywaukers skywaukers
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 05/07/2013 20:47
Citation Envoyé par _skip  Voir le message
Peut être pas une tâche ingrate... A 20 ans j'adorais pisser du code, maintenant 10 ans plus tard ça m'excite déjà moins..

Ben déjà ce terme "pisser du code" est dévalorisant, inventé par ceux qui n'aiment pas ça et qui ont voulu se valoriser dans leur tâche souvent moins difficile techniquement.

Pour moi un développeur justement ne pisse pas de code, il a le sens du code bien écris, bien optimisé. Mais c'est vrai qu'à faire de "usines" de développement on a mis un peu le développeur à la place de l'ouvrier qui serre des boulons toute la journée sur une chaine de fabrication. C'est une erreur à mon sens, même si économiquement cela est viable à n'en pas douter.

Ce qui est regrettable encore plus, ce sont ces jeunes diplômés qui ne veulent pas développer. Si il ont de gros niveaux d'études ils vont être amenés à avoir des postes à responsabilité, mais qu'est-ce qu'ils vont vraiment y connaitre ?

Perso je n'ai jamais voulut lâcher complètement le code, et oui je dois reconnaitre que cela a freiné ma carrière, mais je préfère encore embaucher le matin en sachant que je vais passer au moins une partie de la journée à faire quelque chose qui me passionne, que de faire juste le boulot pour avoir le gros salaire. Bon j'ai la chance d'avoir le pied des deux côtés, et donc je suis décideur en terme de solutions à apporter aux problèmes qui me sont posés, et j'avoue que cela rend le travail plus qu'intéressant et pas rébarbatif du tout. J'ai plus le sentiment d'être dans un processus créatif que si j'étais juste chef de projet et que tout se faisait par une autre équipe. Je ne veux pas faire l'inverse et dévaloriser la partie fonctionnelle qui est très importante mais finalement c'est une phase moins créative je trouve. Disons que sans les développeur le travail du fonctionnel ne sert pas à grand chose, je trouverai cela un peu frustrant personnellement.

@++
Dany
Avatar de Mat.M Mat.M
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 05/07/2013 21:25
Citation Envoyé par erwanlb  Voir le message
Problème franco-français qu'on retrouve dans un tas d'autres domaines...

Tu veux aller au bureau d'études ? Non je veux diriger le bureau d'études...
Tu veux être tech méthodes ? Non je veux diriger les techs méthodes...
Tu veux être ouvrier ? Non je veux être le chef des ouvriers...

Etc...

La France est une pisseuse de diplômés qui s'estiment toujours ne pas être assez haut dans la hiérarchie et qui prennent plaisir à rabaisser ceux qui sont en dessous d'eux...

100% d'accord.
C'est une vraie catastrophe...
allez je la ramène encore ,Steve Jobs, Steve Wozniak, Mark Zuckenberg ,Michael Dell... ils n'ont même pas terminé leurs études et pourtant ils ont monté des boites qui valent des milliards de dollars...
Avatar de Kassoul31 Kassoul31
http://www.developpez.com
Futur Membre du Club
le 05/07/2013 22:16
En y réfléchissant, à la sortie de l'école d'ingé, il y a presque 15ans, moi aussi je n'envisageais pas vraiment de coder longtemps. L'école, la société, certes ne faisait pas du tout reluire les jobs techniques, mais en plus, le travail de chef de projet ou autres encadrants me paraissait plus facile...et bien mieux payés.
Ensuite, mes compétences grandissantes, j ai eu de moins en moins envie de lâcher la technique et j'ai de plus en plus apprécié les possibilités créatives de mon job de développeur.
Aujourd'hui j'ai 36 ans, j'ai le sentiment de me libérer de plus en plus de la technique en la maitrisant et je n'ai pas envie de lâcher cela pour gérer des plannings ou apporter de l'huile aux projets.

Je me dis souvent qu'il nous manque souvent qu'à être fier de notre métier, respectable à plus d'un titre, et un peu plus communiquant pour que nous soyons les chefs ...
Offres d'emploi IT
Concepteur et développeur d'application mobile (h/f)
CDI
CTS - Midi Pyrénées - Toulouse (31000)
Parue le 17/11/2014
Compétence-associée
[Autre]
SINIG - Ile de France - Montreuil (93100)
Parue le 16/11/2014
H/F-Ingénieur Système Windows
CDI
Sogeti - Régions - Méditerrannée - Provence Alpes Côte d'Azur - Nice et Aix-en-Provence (06000)
Parue le 29/10/2014

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
 
 
 
 
Partenaires

PlanetHoster
Ikoula