Soutenez-nous

Quels facteurs influent sur le classement d'une application dans un App Store ?
Le rapport de Distimo apporte des éléments de réponse

Le , par Cedric Chevalier, Chroniqueur Actualités
Quel volume de téléchargement mon application doit-elle générer pour tutoyer les sommets de l’Apple App Store ou des autres galeries d’applications ? Cette question, bien des développeurs se la posent. Dans son rapport, Distimo apporte des éléments de réponse.

Premier constat : le rang occupé par une application et conséquemment sa visibilité dans un store, est dépendant de sa nature. Pour une application payante, il faut nettement moins de téléchargements que pour une autre gratuite pour occuper le même rang dans l’App Store. À titre de comparaison, 70 000 téléchargements journaliers sont nécessaires à une application gratuite pour que cette dernière occupe la dixième place dans l’App Store, alors que tout juste 4 000 sont nécessaires dans le cas de l’application payante pour le même rang.


Les jours de la semaine ont également un impact sur le classement. Le volume de téléchargement généré requis pour qu’une application maintienne son rang fluctue en fonction du jour.

La taille du segment de marché de l’application est aussi un facteur important. Des États-Unis au Japon, au Royaume-Uni ou encore au Mexique, on observe l’hétérogénéité. Pour qu’une application occupe la vingt-cinquième position du classement dans le magasin d’applications au Japon, il lui faut à peu près 40 % du volume de téléchargement requis pour une application occupant le même rang dans le magasin des États-Unis. Lorsqu’on se déplace pour le Royaume-Uni, ce volume décroit considérablement pour devenir approximativement 21 %.


Que se passe-t-il avec les autres galeries d’applications ? En comparaison avec celui de l’iPhone et de tous les stores d’Apple en général, ils sont nettement moins exigeants en termes de volume de téléchargement. Par exemple, pour qu’une application gratuite occupe la cinquantième place dans la galerie d’Amazon, il faut 9 fois moins de téléchargements que son équivalent dans l’App Store, et il en va de même pour Google.

Dans le même ordre d’idées, pour qu’une application soit classée dans le top des ventes dans l’App store, cette dernière génère très souvent plus de revenus que ses équivalents pour le même rang dans les autres magasins.


Source : rapport Distimo

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?


 Poster une réponse

Avatar de Bzc.Bzh Bzc.Bzh
Candidat au titre de Membre du Club
le 01/07/2013 18:39
Je ne suis pas certain de saisir le sens de cette étude. Du moins certains aspects.
Pour qu’une application occupe la vingt-cinquième position du classement dans le magasin d’application au Japon, il lui faut à peu près 40% du volume de téléchargement requis pour une application occupant le même rang dans le magasin des États-Unis. Lorsqu’on se déplace pour le Royaume-Uni, ce volume décroit considérablement pour devenir approximativement 21%.

La population du Japon est approximativement 40% de celle des USA et le Royaume Uni 20%, donc ça ne me choque pas (peut-être pas la même proportion d'utilisateurs de iDevices).

Ne vaudrait-il pas mieux parler de pourcentage par rapport au volume total de téléchargements par pays pour une comparaison pertinente?
Offres d'emploi IT
Alternance Ingénieur Développement H/F
Stage
Atos Technology Services - Lorraine - Metz (57000)
Parue le 16/04/2014
Data Scientist H/F
CDI
Pages Jaunes - Ile de France - Sèvres (92310)
Parue le 16/04/2014
Responsable Service Desk H/F
CDI
DOMEO SAS - Rhône Alpes - Lyon 8e
Parue le 14/04/2014

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
 
 
 
 
Partenaires

PlanetHoster
Ikoula