Des appareils bientôt contrôlables par la pensée ?
Une étude semble le suggérer

Les rubriques (actu, forums, tutos) de Développez
Tags
Réseaux sociaux


 Discussion forum

Sur le même sujet
Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Alors qu'ils étudiaient l'activité neuronale du cerveau de sept personnes épileptiques pour déterminer l'origine des crises (d'épilepsie) dont elles étaient victimes, les chercheurs de l'Université de Washington sont parvenus à une étonnante découverte.

Aidés par des chirurgiens qui ont installé des électrodes directement sur le cerveau des patients, les chercheurs ont invité ces patients, tous volontaires, à se comporter comme s'ils apprenaient à déplacer un curseur par la simple force de leur pensée. Leurs ondes cérébrales ont été transmises à un ordinateur portable où le curseur a été déplacé 40 millisecondes après avoir reçu l'information.

Les chercheurs, conduits par le professeur de chirurgie neurologique Jeffrey Ojemann, ont découvert qu'une dizaine de minutes plus tard, l'activité neuronale s'était déplacée du cortex préfrontal (qui est associé à l'apprentissage de nouvelles choses) vers une zone du cerveau réservée aux fonctions automatiques (réflexes) comme bouger sa main ou fermer une porte.


« Maintenant nous avons un marqueur qui indique si un patient a actuellement appris une tâche. Une fois que le signal est éteint, vous pouvez estimer que c'est chose faite » explique Ojemann.

La technologie dont ils font usage a été baptisée Brain-Computer Interact (BCI). C'est une branche qui semble très prometteuse pour les handicapés moteurs. Bien que des travaux porteurs aient déjà été menés auparavant sur des humains et même des singes à l'aide de BCI, c'est bien la première fois qu'un projet crée un mapping entre un signal neurologique et l'apprentissage d'une tâche.

« Nous avons maintenant une idée à plus grande échelle de ce qui se passe lorsque le cerveau d'un sujet est en apprentissage d'une tâche. Le résultat surprenant est que bien qu'une population localisée de cellules soit utilisée dans BCI, le cerveau fera appel à d'autres zones qui ne sont pas directement impliquées pour accomplir sa mission » conclut Rajeh Rao, un professeur en sciences informatiques et ingénierie.

Une description complète de la recherche est disponible ici.

Source : University of Washington

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de manessci manessci
http://www.developpez.com

le 17/06/2013 23:21
sa serait tres genial si l'on arrive a communiquer ( par le cerveau ) avec l'ordinateur ahh les NTIC
Avatar de ManusDei ManusDei
http://www.developpez.com
Expert Confirmé
le 18/06/2013 8:37
Ca fait plusieurs années que je lis cette news :p

Mais en combo avec les google glass ça pourrait être vachement pratique.
Avatar de tontonnux tontonnux
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 18/06/2013 8:57
Citation Envoyé par ManusDei  Voir le message
Ca fait plusieurs années que je lis cette news :p

Mais en combo avec les google glass ça pourrait être vachement pratique.

Exemple de scénario:
-----------------------------------
Mme michu:
"Tiens Mr Michu. Mets ces lunettes...
Tu me trompes ?"

Mr Michu:
"Non "
----------------------------------

Pensée + google glass = un combo terrible contre l'adultère !
Avatar de TheGzD TheGzD
http://www.developpez.com
Expert Confirmé
le 18/06/2013 10:42
Il ne faudrait pas non plus confondre activité cérébrale et pensée !
De la même façon une dictée vocale est activée par la parole et non par le langage articulé : il ne faut pas confondre la sémantique du message, porteuse d'information, qui sous-tend une performance qui elle est purement mécanique/physiologique. En aucun cas l'ordinateur n'accède au sens, à la logique des pensées, il se contente de reconnaitre des patterns de l'activité cérébrale.

D'autre part la seule chose que semble mettre en évidence cette étude c'est le déplacement (au mois spatial) de l'activité cérébrale dans le cas d'une action (ou sa simulation mentale) que le sujet semble déjà connaitre. Ceci ouvre donc la voie à des systèmes vérifiant acquisition d'un apprentissage (dispositif passif), mais en aucun cas le pilotage de l'ordinateur (dispositif sélectif) par BCI (qui signifie Brain Computer Interface). Il faudrait voir à ne pas tout mélanger ...
Offres d'emploi IT
Un talent java ee passionné par l’innovation
CDI
INTEAM - Ile de France - 75002
Parue le 07/11/2014
Collaborateur chargé de dossiers (H/F)
CDI
Grey Consulting - Ile de France - Paris - 2ème arrondissement
Parue le 14/11/2014
Développeur back-end (c# ou java)
CDI
Orange Logic - Languedoc Roussillon - Montpellier (34000)
Parue le 12/11/2014

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
 
 
 
 
Partenaires

PlanetHoster
Ikoula