Mais où sont donc passés les développeurs Java ?
« Nombreux sont ceux qui ne connaissent que les frameworks » pour un consultant

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Dans un billet blog, un consultant du nom de Yakov Fain raconte de façon assez anecdotique l’interview qu’il a accordée à de jeunes développeurs Java pour les besoins de sa société de conseil.

Il remarque tout d’abord les compétences techniques dont les candidats font étalage. L’un d’eux a cité celles-ci : Core Java, J2EE, JSP, JDBC, Servlets, AJAX, XML, HTML, XSLT, Web Services, CSS, JavaScript, SQL, Oracle 10g, MySQL 5.0, JMS, Eclipse, Adobe Flex Builder 3.x, UML, JDBC, SVN, JUnit, VSS, Jira, HTML, DHTML, CSS, AJAX, JavaScript, XML, MXML, Action Script, Servlet, JSP, JSTL, Hibernate 3.x, Spring 2.x, iBATIS, SOAP, UDDI, WSDL, Apache Axis, WebLogic Server 8.x, Apache Tomcat 5.0, Struts Framework, MVC, ANT et Maven.

Un tableau de chasse bien fourni donc et pourtant aucun des candidats n’a été capable de maintenir une conversation de quelques minutes axée sur 80 % de ces technologies qu’ils sont censés maîtriser. Il en déduit qu’ils ont juste dû entendre parler de ces technologies ou les avoir « essayées » au passage tout au plus histoire de les ajouter à leur CV.

Qu’en est-il des 20 % restant ? Des frameworks comme Struts ou Spring qu’ils savent tout juste configurer et associer à Hibernate pour éviter d’écrire du code SQL qu’ils connaissent d’ailleurs très peu.

Pour la petite histoire, il a demandé à une candidate, ayant marqué qu’elle utilisait jQuery, les raisons qui la motivaient. 20 secondes de silence plus tard elle lui répondit « j’aime ça, c’est beau ! ».

En définitive, Yakov Fain s’inquiète de la dégradation des développeurs Java. Pour lui, ils sont très nombreux en entreprise à n’être entraînés qu’à utiliser certains frameworks sans pour autant savoir comment les choses fonctionnent sous la surface.

À une époque où les offres d’emploi se font de plus en plus pointues, il faut se demander comment faire une meilleure sélection des candidats pour un poste à pourvoir. Les demandeurs gonflent leur CV de technologies pour avoir plus de chance de passer le premier filtre de sélection.

Mais dans ce cas comment repérer les bons développeurs ? Qui doit-on blâmer ? Les entreprises pour être « fascinées » par cet étalage de compétences, ou les développeurs pour parler de choses qu’ils ne maîtrisent pas forcément ?

Source : blog Yakov Fain

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Kearz Kearz
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 14/06/2013 9:22
« j’aime ça, c’est beau ! »

[TROLL du vendredi]
Je pense que cette candidate n'aime pas bosser sur AS400. Mais, c'est surement parce que c'est "moche".
[/TROLL]

D'un point de vu 'perso', pour sa culture, il est dommage de pas savoir ce qu'il y a sous un framework.

D'un point de vu productivité, du moment que les frameworks est connu, c'est le plus important. Les entreprises ont surtout besoin de productivité.
Avatar de Mr_Exal Mr_Exal
http://www.developpez.com
Expert Confirmé
le 14/06/2013 9:33
Pour la petite histoire, il a demandé à une candidate ayant marqué qu’elle utilisait jQuery les raisons qui la motivaient. 20 secondes de silence plus tard elle lui répondit « j’aime ça, c’est beau ! »

C'est vrai qu'on utilise telle ou telle technologie parce qu'elle est plus belle. Même si l'aspect de l'interface graphique rentre en compte la réponse est très loin d'être fournie (surtout si elle développe souvent en jQuery)

Les demandeurs gonflent leur CV de technologies pour avoir plus de chance de passer le premier filtre de sélection.

Et quand un Chef de Projet te pose 2 questions un peu techniques soit tu ne réponds pas soit tu passes pour un abruti

Ensuite comprendre ce qu'il y a sous le capot d'un framework peut être intéressant pour le développement et le debugging. Mais la plupart des entreprises ne voulant que de la productivité (argent argent argent) la compréhension passe bien souvent à la trappe.
Avatar de Loceka Loceka
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 14/06/2013 9:34
Citation Envoyé par Stéphane le calme  Voir le message
Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Je pense qu'il est facile d'écrire des phrases comme ça
Citation Envoyé par Stéphane le calme  Voir le message
Un tableau de chasse bien fourni donc

quand on gonfle inutilement le-dit "tableau de chasse" :
Citation Envoyé par Stéphane le calme  Voir le message
L'un d’eux a cité celles-ci : Core Java, J2EE, JSP, JDBC, Servlets, AJAX, XML, HTML, XSLT, Web Services, CSS, JavaScript, SQL, Oracle 10g, MySQL 5.0., JMS,Eclipse, Adobe Flex Builder 3.x,UML, JDBC, SVN, JUnit, VSS, Jira, HTML, DHTML, CSS, AJAX, JavaScript, XML, MXML, Action Script, Servlet, JSP, JSTL, Hibernate 3.x, Spring 2.x, IBatis, SOAP, UDDI, WSDL, Apache Axis, Web logic Server 8.x, Apache Tomcat 5.0, Struts Framework, MVC, ANT, Maven.

Légende :
- en tons de bleu/vert les techos citées 2 (ou 3) fois, juste pour le plaisir de gonfler la liste.
- en rouge les mots clefs non techniques décrivant juste des concepts ou bien des logiciels ne demandant pas de maîtrise particulière :
  • Web Services : concept qui veut juste dire développement web (J2EE, Servlet, Struts, ...)
  • MVC : concept illustrant un principe de développement
  • Eclipse, SVN, Jira : logiciels ne demandant pas (ou très peu) de connaissances techniques
  • JDBC (pas en rouge parce qu'en doublon) : méthode d'accès aux bases

Attention, je ne dis pas que ces mots ne sont pas à mettre sur un CV (sauf Web Services), vu qu'ils décrivent des méthodologies et des environnement techniques connues par la personne en question. Par contre il est malhonnête de les citer dans un "tableau de chasse de compétences techniques" juste pour le gonfler.

Après, on peut aussi discuter le fait d'ajouter XML (c'est pas très violent comme "techno"), de dissocier HTML et CSS ou SOAP et WSDL.

En faisant le tri et en lisant "intelligemment", on voit que c'est un mec qui fait principalement du dev web en Java et a travaillé sur 2 serveurs différents (tomcat et web logic). On remarque qu'il sait aussi faire du XSL et du Flash (Action Script), un petit plus par rapport à d'autres devs webs mais toujours en rapport avec le web.

Donc oui, si on continue à vouloir être malhonnête, on va lui poser des questions sur Oracle 10g, voir comment il s'en sort quand on lui demande quelle est la meilleure façon d'optimiser la base ou de tuner les requêtes, tant qu'à faire on réitère la chose avec MySQL.
Puis on passe à la gestion du serveur Tomcat, comment le configurer pour éviter les failles de sécurité, pour en faire tourner plusieurs en parallèle avec du load-balancing en HTTPS (idem avec web logic).
Ensuite on s'attaque à la mise en place de maven (truc imbittable qu'une seule personne a à se coltiner au tout début d'un projet)
Après quoi on passe à Eclipse. Comment créer un plugin Eclipse ? Comment s'utilise swt ?
On continue avec Struts, en demandant d'expliquer certaines règles d'URL-rewritting ou d'interaction entre 2 applis struts (j'ai eu à le faire, c'est pas simple).

Voilà en tout cas comment je m'y prendrais si je voulais plomber un type comme moi en entretien. J'ai à peu près le même CV, sans le flash. Et non, je ne sais pas tuner une base de données, je ne sais pas configurer Maven, je ne sais pas créer de plugins Eclipse, etc.
Et pourtant toutes ces technos/outils sont tout à fait légitimes sur le CV vu qu'ils décrivent dans quel environnement technique je sais évoluer (c'est pas tout à fait les mêmes requêtes entre Oracle, MySQL, Access, Post Gres), Eclipse n'est pas Netbeans, Maven c'est un plus de savoir l'utiliser, ...

A moins de voir les questions posées par ce "consultant" ainsi que les réponses apportés par les différents candidats, cette "étude" ne veut strictement rien dire (c'est peut-être dit dans le blog mais il est bloqué ici et j'en doûte fort). Sauf bien sûr si on veut démontrer que quand il y'a une techno/un outil sur un CV, ça ne veut pas forcément dire que le mec en face en a une maîtrise totale de A à Z et sait exploiter toutes ses possibilités.

Donc pour répondre à la si pertinente question "Mais où sont donc passer les développeurs Java ?", je répondrais bien en 3 lettres mais, même si on est vendredi, je vais m'abstenir vu que certains pourraient mal le prendre.
Avatar de theMonz31 theMonz31
http://www.developpez.com
Expert Confirmé
le 14/06/2013 9:36
C'est toujours le même dilemme..

Comment recruter la bonne personne pour le poste qu'on a...

Que ça soit en informatique ou dans d'autres domaines, les clients veulent des références, veulent des connaissances de moultes environnements, etc... veulent du pas chers, compétents, flexibles, etc...

Bref, les candidats s'adaptent à cette tendance.. Qu'en il est difficile de trouver un job, on essaye, quitte à "survendre" son CV, d'attirer le plus
possible l'oeil du recruteur, RH, qui va filtrer le CV par rapport à ses mots clés...

Je ne cautionne pas ces pratiques, mais je les comprends.
Avatar de Elbarto Elbarto
http://www.developpez.com
Membre actif
le 14/06/2013 9:38
je pense que la problématique est mal posée par les entreprises,

plutôt que de chercher un profil qui colle pile poil à l'annonce il serait plus intelligent de chercher quelqu'un de motivé et autonome qui connait les bases de Java ( donc sans forcément connaitre tous les détails ) et qui aurait la capacité de s'auto-former rapidement sur les technologies demandées grâce à ses compétences de base de développeur informatique ( algorithmie, programmation objet, aimer et savoir lire de la doc )

mais comme les entreprises veulent systématiquement un candidat qui rentre parfaitement dans des cases avec des tonnes de technologies très variées ( le mouton à 5 pattes ) alors ça pousse les candidats à tricher et à gonfler leur CV s'ils veulent espérer décrocher un entretien d'embauche
Avatar de fab_hunter1100 fab_hunter1100
http://www.developpez.com
Membre régulier
le 14/06/2013 9:49
Pour ma part etant toujours rester aux couches inferieures , difficile de maitriser le language sans soulever le capot. Je penses que c est le probleme des framework (" Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes " ) . C est bien la le but d une framework qui a pour but de rendre les choses faciles (Ils le disent eux memes) , et apres ils deplorent que les jeunes ne connaissent pas le language en profondeur.
Dans cette abime tous le monde est a blamer , des universités en passant par les entreprises, mais surtout cette derniere , dont les avis de recrutement ressemblent de plus en plus a pub pour technologie.

Conclusion : Pour moi sachant exactement comment un ordinateur fonctionne du hard au soft , et ne maitrisant par exemple que le C + Assembler , je devrai pouvoir postuler pour developper en PHP par exemple. Mais mon CV n arrivera meme pas a la table de la secretaire .
Avatar de Atem18 Atem18
http://www.developpez.com
Membre éclairé
le 14/06/2013 10:04
Si le problème n'existait qu'en Java... Il y a quelques temps, on m'a raconté qu'une fille ingénieure, a sorti qu'elle allait développer un site en "HTML Objet". Sur le coup, j'ai hésite entre rire et pleurer...
Avatar de andry.aime andry.aime
http://www.developpez.com
Rédacteur/Modérateur
le 14/06/2013 10:07
Citation Envoyé par Stéphane le calme  Voir le message
Pour la petite histoire, il a demandé à une candidate ayant marqué qu’elle utilisait jQuery les raisons qui la motivaient. 20 secondes de silence plus tard elle lui répondit « j’aime ça, c’est beau ! ».

Et la candidate, elle est belle?
Avatar de erwanlb erwanlb
http://www.developpez.com
Inactif
le 14/06/2013 10:14
Citation Envoyé par Elbarto  Voir le message
je pense que la problématique est mal posée par les entreprises,

plutôt que de chercher un profil qui colle pile poil à l'annonce il serait plus intelligent de chercher quelqu'un de motivé et autonome qui connait les bases de Java ( donc sans forcément connaitre tous les détails ) et qui aurait la capacité de s'auto-former rapidement sur les technologies demandées grâce à ses compétences de base de développeur informatique ( algorithmie, programmation objet, aimer et savoir lire de la doc )

mais comme les entreprises veulent systématiquement un candidat qui rentre parfaitement dans des cases avec des tonnes de technologies très variées ( le mouton à 5 pattes ) alors ça pousse les candidats à tricher et à gonfler leur CV s'ils veulent espérer décrocher un entretien d'embauche

C'est ce qu'a fait mon boss avec moi et qui m'a permis de rester et d'avoir un CDI...(15min d'un seul et unique entretien)

En règle générale, les entreprises n'ont pas de "couilles", ça tergiverse pendant des semaines et x entretiens avant de se décider sans savoir si au final ce sera le bon candidat ou pas...

Vu la part de chance et de hasard qu'il y a dans les recrutements, autant ne pas y perdre de temps, tester l'heureux élu en conditions réelles et voir ce que ça donne...ça c'est un vrai gain d'argent !
Avatar de transgohan transgohan
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 14/06/2013 10:24
Connaître un framework ? Aucune utilité dans un CV selon moi si c'est pour une mission de plus d'un mois (en dessous de cette durée il n'y a pas de formation possible donc...).
Car une personne ayant de bonnes connaissances dans le langage utilisé pourra se former sur le framework sans souci.

Et pire que cela... Connaître les gros frameworks c'est cool mais... Vous faites quoi si l'entreprise utilise un framework interne ? Ah bah ça sert à rien de postuler si on rentre dans ce jeu là... Mais du coup personne ne peut postuler à cette offre ?

Toujours est-il que le souci ne vient pas des CVs selon moi, mais de la complexité à faire passer un CV à un responsable technique...
Car la première barrière c'est quoi ? Les RHs qui eux n'y connaissent rien et passent par des critères de quantité de terme technologiques.
Ils ont fait le test dans l'entreprise où je bosse en faisant passer de faux CVs pour un poste ouvert. Les bons CVs (clair, concis, sans fioritures) ont été refusé, les CVs mouton à cinq patte qui montrent plutôt que le candidat ne connait presque rien de chaque technologie sont passés.

J'ai moi même eu des problèmes pour passer la case RH. J'ai gonflé mon CV avec des technologies pour lesquelles je me notais intermédiaire (alors que j'aimerai pas forcement bosser dessus et sur lesquelles je pense avoir besoin de formation). J'ai expliqué la situation lors de l'entretien technique, heureusement mon chef est compréhensible et a tout à fait compris ma stratégie.
Offres d'emploi IT
Développeur android junior h/f
CDI
pimp my ads - Ile de France - Paris (75001)
Parue le 06/11/2014
Architecte systèmes sharepoint h/f
CDI
MCNEXT - Ile de France - Paris (75002)
Parue le 31/10/2014
Chefs de projet infrastructure h/f
CDI
Sogeti - Régions - Nord - Basse Normandie - Lille (59000)
Parue le 27/10/2014

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
 
 
 
 
Partenaires

PlanetHoster
Ikoula