Écologie : La Nasa annonce une diminution inquiétante de l'épaisseur de la glace Arctique

Le , par Annaelle32, Correspondant Actualités
La nouvelle vient de Chicago. L’ICESat (Ice, Cloud and land Elevation Satellite) livre de nouvelles informations sur l’évolution de la surface de glace dans l’Arctique. Et les images ne sont pas du tout rassurantes. L’épaisseur de la glace qui recouvre la région s’est encore rétrécie de 595 000 km² sur une durée de quatre ans soit un espace encore plus grand que l’Alaska,.
Diminution

La Nasa a constaté que l’épaisseur de la glace sur la mer a diminuée à un rythme différent de ce qui a été auparavant prévu. La zone recouverte de glace qui, habituellement résiste à plusieurs étés, s’est rétrécie de 42%. Ce qui représente 595 000 km², surpassant la superficie de l’Alaska qui est de 570 374 km², représentant deux fois l’étendue du Texas ( 260 914 km² et quatre fois environ celle de la Californie (155 973 km²). Cette diminution équivaut même à 10 fois la taille de la Géorgie (57 919 km²).

Eté sans glace
L’épaisseur de la couverture de glace dans cette région de l’Arctique traduit en quelque sorte son état de santé. Quand elle diminue, c'est-à-dire lorsque la glace fond d’une manière anormale, toute la masse devient vulnérable dès l’arrivée de l’été. Selon Ron Kwok de la Nasa Jet Propulsion Laboratory, basé à Pasadena, en Californie, la connaissance du volume de la glace permet d’obtenir une situation du stock, en terme de volume total d’eau douce et de la masse totale de glace présente dans la mer. Il continue en affirmant que si la surface occupée par la glace semble relativement stable, c'est-à-dire ne montre pas de variations très sensibles, en réalité, le volume total de la glace continue de diminuer. Les données récoltées permettent aux chercheurs de déterminer à quelle vitesse la glace fond et les résultats sont plus qu’inquiétants à tel point que, dans ces conditions, il est fort possible qu’on s’attende bientôt à un été sans glace dans l’Arctique !

Les données de l’ICESat

Conformément aux mesures de l’ICESat, les scientifiques ont réalisé que la banquise arctique subit un amincissement de 18 cm par an, ce qui représente 2,01 m sur quatre hivers. Pendant la période d’étude, les contributions relatives des deux types de glace ont été inversées. En effet, si en 2003, 62% du volume total de la glace de l’Arctic ont été stockés pendant plusieurs années, avec 38% emmagasiné lors de la première saison de glace, en 2008, la tendance s’inverse. 32% correspondrait au stockage sur plusieurs années et 68% revient à la première saison.

Les causes
Selon l’ICESat, la première raison est l’insuffisance d’une reformation de la glace. La seconde est l’exportation à outrance de la glace à l’extérieur de l’Arctique, dans les années 2005 et 2007, qui a aggravé le phénomène et a contribué fortement à la perte de la banquise de glace.
En effet, selon toujours la Nasa l’apport de glace généré en hiver dans la région n’arrive pas à rattraper le déficit en été. Ce qui rompt l’équilibre naturel.

Lire aussi
Que pensez-vous de la "Green IT" ? Quel est le statut actuel de l'informatique écolo dans votre entreprise ?
Le réchauffement climatique est irréversible
Le Forum de discussion sur l'écologie et la "Green IT"

Le danger est-il vraiment réel ? Certes, mais très peu d’humains n’en sont pas encore conscients. Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Nirvanask1 Nirvanask1 - Membre actif http://www.developpez.com
le 06/08/2010 à 14:21
Juste histoire de troller un peu...

Hiver 2010

Avatar de grafikm_fr grafikm_fr - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 06/08/2010 à 14:22
Citation Envoyé par Lyche  Voir le message
La terre probablement, mais l'homme?

Comme j'ai déjà expliqué sur le thread à coté, l'homme s'adaptera probablement beaucoup plus facilement à un réchauffement qu'au prochain âge glaciaire.

Parce que bon, cultiver de la bouffe sur un glacier ça marche un peu moyennement.

D'ailleurs je veux un climat comme au Crétacé, avec une flotte à 40°C dans d'immenses mers peu profondes et des palmiers et des tortues partout. Et partir à la chasse au plésiosaure... Sniff, c'était le bon temps...
Avatar de Caly4D Caly4D - En attente de confirmation mail http://www.developpez.com
le 06/08/2010 à 14:45
D'ailleurs je veux un climat comme au Crétacé, avec une flotte à 40°C dans d'immenses mers peu profondes et des palmiers et des tortues partout

omg +1 !!!
héhé se serai le panard

merci pour ton opinion sur le sujet.

Nirvanask1

tsst t'as rien compris hiver 2012
Avatar de souviron34 souviron34 - Expert éminent sénior http://www.developpez.com
le 07/08/2010 à 10:56
Citation Envoyé par Lyche  Voir le message
La terre probablement, mais l'homme?

Comme déjà dit, tant pis pour nous.. L'écologie, ce n'est pas l'Homme, mais la Terre et l'ensemble des espèces. Si nous ne sommes pas adaptés, ce serait anti-écologique de tenter de garder la Terre pour qu'elle reste adaptée à nous...



Citation Envoyé par Caly4D  Voir le message
@grafikm_fr j'aimerais bien lire ton avis sur "l'assombrissement globale de la planète"

En dehors des problèmes "généraux" (nuages, ozone, rayonnement, etc etc),
il tombe en moyenne 10 milliards de tonnes de poussières cosmiques par an, sur la Terre...

En dehors des quelques cailloux de 500g à quelques kilos tombant de ci de là, le reste est sous forme de poussières, de 1mm à 1 micron...

Il semble d'ailleurs (j'ai entendu ça toute ma vie d'adulte) que depuis une trentaine d'années (et je le sens quand je vais bronzer..) le rayonnement UV ait crû .. Et tout le monde n'a pas arrêté de dire que c'était mauvais.. Si il diminue, cela veut donc dire que c'est bon, non ?

Avatar de Caly4D Caly4D - En attente de confirmation mail http://www.developpez.com
le 09/08/2010 à 14:41
Citation Envoyé par souviron34  Voir le message
Il semble d'ailleurs (j'ai entendu ça toute ma vie d'adulte) que depuis une trentaine d'années (et je le sens quand je vais bronzer..) le rayonnement UV ait crû .. Et tout le monde n'a pas arrêté de dire que c'était mauvais.. Si il diminue, cela veut donc dire que c'est bon, non ?


Citation Envoyé par wiki
Dans ces zones, le taux d'ultraviolet (UV) peut avoir fortement diminué, avec perte de pouvoir épurateur de la lumière solaire sur l'eau (les UV tuent de nombreux microbes épiphytes sur les feuilles ou à la surface du sol et de l'eau). Lorsque l'assombrissement est maximal, la productivité de la photosynthèse terrestre ou aquatique pourrait avoir diminué, mais ce thème semble avoir fait l'objet de peu de recherche.

Inversement, là où les efforts pour la qualité de l'air ont été significatifs, en Europe notamment, ou là où l'air est resté propre en raison d'un faible taux d'industrialisation et d'anthropisation (exemple : Amérique du Sud), l'augmentation probable des trous dans la couche d'ozone, pour partie liée à l'effet de serre (le refroidissement de la haute atmosphère induit par le piégeage des calories dans les basses couches y favorise la destruction de l'ozone), le taux d'UV ait pu significativement augmenter, avec les risques associés : cancers et vieillissement prématuré de la peau, coups de soleil plus précoce, etc. Ces éléments ont été en forte augmentation en Australie.

ça dépend ou tu va en vacances
Avatar de grafikm_fr grafikm_fr - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 10/08/2010 à 0:47
Citation Envoyé par Caly4D  Voir le message
ça dépend ou tu va en vacances

Oui enfin faut faire attention, l'Australie c'est un cas particulier où l'augmentation des cancers est également due au fait que les gens qui y habitent ne sont pas vraiment génétiquement adaptés à ce genre d'ensoleillement. L'autre pays qui a les mêmes soucis c'est Israël, pour les mêmes raisons.
Avatar de souviron34 souviron34 - Expert éminent sénior http://www.developpez.com
le 18/09/2010 à 12:18
j'y ai pensé pendant mes vacances et je rajoute un lien :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Grotte_Cosquer

Il s'agissait peut-être d'un sanctuaire fréquenté d'après les datations des peintures entre -27 000 et -19 000 avant le présent. La grotte comporte plus de 200 figurations pariétales correspondant à deux phases d'occupation, l'une gravettienne et l'autre solutréenne. Son entrée est aujourd'hui à 37 m sous le niveau de l'eau. Elle porte le nom d'Henri Cosquer, le plongeur qui l'a signalée en 1991.

Si au Palélolithique la mer était plus de 27 mètres en dessous du niveau actuel, et que du temps des Romains elle était déjà à son niveau actuel (+ ou - 10 cms), cela veut-il dire que la fonte des glaces entre ces 2 dates est liée à l'expansion industrielle et la pollution, et que cela a été catastrophique ?

Si oui, c'est qu'alors l'Homo Modernicus est une catastrophe pour l'Humanité....

27 mètres en moins de 16 000 ans...
Avatar de - http://www.developpez.com
le 18/09/2010 à 12:28
Citation Envoyé par souviron34  Voir le message
Si au Palélolithique la mer était plus de 27 mètres en dessous du niveau actuel, et que du temps des Romains elle était déjà à son niveau actuel (+ ou - 10 cms), cela veut-il dire que la fonte des glaces entre ces 2 dates est liée à l'expansion industrielle et la pollution, et que cela a été catastrophique ?

J'ai déjà démonté cet argument il y a longtemps. Certains oublient vite...
Ce n'est pas parce qu'un accident de la route n'est pas dû à l'alcool qu'aucun accident de la route n'est dû à l'alcool.
De la même manière, ce n'est pas parce qu'un réchauffement climatique n'est pas dû à une cause X que cette cause ne peut pas causer de réchauffement climatique.
Ou encore c'est comme dire que si le réchauffement actuel est dû à l'action humaine alors tous les changements climatiques passés sont dû à l'activité humaine.
C'est faux, totalement irrationnel et, quand on insiste, ça devient de l'aveuglement pur et simple, ou alors de la propagande.

En tous les cas, à l'heure actuelle, aucune preuve n'a été avancée démontrant que le réchauffement actuel :
1 - n'existe pas.
2 - qu'il est dû à une cause non humaine.

Ce débat n'a donc aucun sens.
Avatar de souviron34 souviron34 - Expert éminent sénior http://www.developpez.com
le 18/09/2010 à 12:48
Citation Envoyé par Acropole  Voir le message
J'ai déjà démonté cet argument il y a longtemps. Certains oublient vite...
Ce n'est pas parce qu'un accident de la route n'est pas dû à l'alcool qu'aucun accident de la route n'est dû à l'alcool.
De la même manière, ce n'est pas parce qu'un réchauffement climatique n'est pas dû à une cause X que cette cause ne peut pas causer de réchauffement climatique.
Ou encore c'est comme dire que si le réchauffement actuel est dû à l'action humaine alors tous les changements climatiques passés sont dû à l'activité humaine.
C'est faux, totalement irrationnel et, quand on insiste, ça devient de l'aveuglement pur et simple, ou alors de la propagande.

Non, ce qui est de la propagande, c'est de dire que c'est catastrophique que la mer monte de quelques centimètres, et surtout que c'est catastrophique écologiquement...

Elle peut monter naturellement de plus de 27 mètres en 16 000 ans...

C'est tout ce que ça dit...

Et par conséquent, que cela soit une catastrophe pour notre civilisation, sans doute...

Et alors ?

Quel est le rapport avec l'écologie et la planète ?
Avatar de - http://www.developpez.com
le 18/09/2010 à 14:20
Citation Envoyé par souviron34  Voir le message
Non, ce qui est de la propagande, c'est de dire que c'est catastrophique que la mer monte de quelques centimètres, et surtout que c'est catastrophique écologiquement...

Ça va être une catastrophe, c'est sûr.
Pas pour les poissons a priori. Certainement pas pour la Terre en tant que planète.
Pour un part de l'écosystème actuel, oui. Qui serra remplacé par un autre. C'est tout naturel, j'en convient.

La "protection de la planète" est surtout une cause égocentrique humaine, tout comme les causes du réchauffement, on est bien d'accord.
Avatar de grafikm_fr grafikm_fr - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 18/09/2010 à 16:05
Citation Envoyé par souviron34  Voir le message
Si au Palélolithique la mer était plus de 27 mètres en dessous du niveau actuel, et que du temps des Romains elle était déjà à son niveau actuel (+ ou - 10 cms), cela veut-il dire que la fonte des glaces entre ces 2 dates est liée à l'expansion industrielle et la pollution, et que cela a été catastrophique ?

Hihi, beaucoup plus que 27 mètres, le niveau de la mer au temps du LGM (Last Glacial Maximum était 120 mètres en dessous du niveau actuel, il y a 20000 ans. Et il s'est stabilisé à son niveau actuel il y a +/- 3000 ans. 120 mètres en 17000 ans, c'est sans doute la faute de l'homme de Cromagnon.

Parce que la grotte Cosquer était pas au niveau de la mer...

C'est sur que si on a pas lu les travaux de Milankovitch sur les variations de l'orbite terrestre, on peut aboutir à tout plein de conclusions dans le même genre hihi...

Citation Envoyé par Acropole  Voir le message
J'ai déjà démonté cet argument il y a longtemps. Certains oublient vite...

Vu comment tu "démontes" des arguments sur d'autres fils, on peut quand même se poser des questions...

Citation Envoyé par Acropole  Voir le message
En tous les cas, à l'heure actuelle, aucune preuve n'a été avancée démontrant que le réchauffement actuel :
1 - n'existe pas.
2 - qu'il est dû à une cause non humaine.

Si tu n'as pas lu ces preuves, ça veut pas dire que ça n'existe pas.

Oui, il y a un réchauffement, et encore heureux vu qu'on sort d'un mini-âge glaciaire. Maintenant, quantifier ce réchauffement c'est déjà un problème statistique conséquent (faire une moyenne de toutes les stations météorologiques sur plusieurs années). Si déjà on fait pas attention, on arrive à des résultats qui sont totalement incorrects. Donc déjà, le chiffre de 0.5 °C qu'avancent certains pour le réchauffement depuis 1950 peut et doit être challengé. Et il l'a été soit dit en passant.

Deuxièmement, ce que tu n'as pas l'air de comprendre, c'est que beaucoup de facteurs (le CO2 en tête) peuvent être tout aussi bien une cause qu'une conséquence de réchauffement. Quand un océan se réchauffe, il libère du CO2 (comme le champagne quoi), et ce même si le réchauffement "de départ" ne vient pas du CO2. Même raisonnement pour le méthane.

Troisièmement, pour démontrer qu'il n'est pas du uniquement à des causes non humaines, on peut prendre des périodes passées de l'histoire de la Terre. Exemple: le dernier inter-glacial (Eem): température moyenne +2°C, teneur en CO2 identique ou légèrement inférieure à l'ère pré-industrielle. Donc il y a d'autres facteurs qui rentrent en ligne de compte (et pas seulement le C02). Or, les facteurs affectant en priorité le climat (configuration des continents et activité des dorsales) étaient plus ou moins les mêmes il y a 130.000 ans. Quel était le seul facteur différent? Youpi, l'insolation.

On peut continuer longtemps comme ça, mais à part des modèles qui veulent en soit rien dire, il n'y a aucune preuve. Juste une manipulation médiatique.
Offres d'emploi IT
Architecte sécurité et infrastructure IT H/F
Safran - Ile de France - Osny (95520)
Ingénieur développeur intégrateur débutant H/F
Safran - Ile de France - Osny (95520)
Scrum master H/F
Safran - Ile de France - Osny (95520)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil