Developpez.com

Club des développeurs et IT pro
Plus de 4 millions de visiteurs uniques par mois

L'ICANN valide le « .paris » et le « .bzh »
Paris et la Bretagne ont leurs extensions de noms de domaine, d'autres régions à suivre ?

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
L'ICANN a dit oui. La demande d’une nouvelle extension pour la ville de Paris vient d’être validée. Il sera donc possible de déposer prochainement des noms de sites web en .paris et non plus simplement en « .fr, .net, .biz ou .com […] Il y aura d'ici quelques mois un petit nouveau appelé à faire de grandes choses », se félicite la Mairie.


Cette possibilité fait suite à la décision de l’organisme en charge des noms de domaines de diversifier les extensions. Une décision bienvenue pour les uns (plus de diversité et plus de possibilités) mais très polémique pour les autres. La multiplication des extensions multiplie en effet également la possibilité de « noms connexes » (entreprise.paris, entreprise.eu, entreprise.fr, etc.) et donc de fishing. Conséquence, un site devra multiplier les dépôts de noms – quitte à ne pas les utiliser - pour ne pas subir ce genre de désagréments. Avec à la clef une augmentation mécanique des revenus des organismes en charge de ces dépôts.

« Plusieurs dispositifs seront mis en place pour limiter les phénomènes de cybersquatting et les spéculations nuisibles à l'intérêt général », précise néanmoins la Mairie qui a visiblement conscience des effets de bord indésirables.

Toujours selon la Mairie, l’ouverture du « .paris » se fera en plusieurs temps. D’abord les « partenaires pionniers » (sans plus de précisions), puis les « détenteurs de marques ». Et enfin les particuliers.


Paris n’est pas la seule à avoir reçu le feu vert de l’ICANN ce week-end. La région Bretagne, aidée d'une association très active, va elle aussi bénéficier de sa propre extension en « .bzh ».

D’autres régions (Aquitaine, Alsace, Corse) ont également déposé des demandes, toujours en cours d’étude.

D’après Le Figaro, monter un dossier pour une nouvelle extension coûte une centaine de milliers d’euros de consulting plus les frais d’inscription (185 000 $).

Une estimation confirmée à peu de choses près par le Président du Conseil régional de Bretagne : « au-delà de la satisfaction que représente cette décision de l’ICANN, afin d’anticiper sur la mise en œuvre concrète de ce projet, le conseil régional de Bretagne a d’ailleurs voté l’octroi d’une avance remboursable d’un montant de 250 000 € ce 25 avril ».

La disponibilité des « .bzh » sera précisée cette semaine lors d'une conférence de presse.

Sources : Mairie de Paris, Association .BZH, Le Figaro

Et vous ?

Content(e) ou pas de ces nouvelles extensions ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Gugelhupf Gugelhupf - Modérateur http://www.developpez.com
le 13/05/2013 à 12:35
Est-ce que ça vaut le coup pour 185 000$ ?
Est-ce que cela va vraiment empêcher le phising ?
Avatar de - http://www.developpez.com
le 13/05/2013 à 13:15
Personnellement je suis contre la multiplication d'extensions des noms de domaine pour les raisons citées dans l'article.
Il nous font croire des fausses raisons pour mettre cela en place mais ce n'est qu'une question d'argent ...
Avatar de ymoreau ymoreau - Membre émérite http://www.developpez.com
le 13/05/2013 à 13:51
Citation Envoyé par Gordon Fowler  Voir le message
D’après Le Figaro, monter un dossier pour une nouvelle extension coûte une centaine de millier d’euros de consulting plus les frais d’inscription (185 000 $).

à quel moment ce coût est justifié ? à quel moment cette dépense est justifiée ?
Avatar de kOrt3x kOrt3x - Modérateur http://www.developpez.com
le 13/05/2013 à 15:58
Je trouve ça nul et je ne vois pas l'intérêt, maintenant, tous les régions de france vont demander leurs extentions de noms de domaine, on va bientôt avoir un ".chti".

Avatar de Squisqui Squisqui - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 13/05/2013 à 16:03
Je plains tout ceux qui paient ces conneries dans leurs régions tout en continuant à marcher sur des trottoirs dégueulasses
Avatar de Nudger Nudger - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 13/05/2013 à 21:32
Un TLD n'est pas qu'un centre de coûts.
Combien sera vendu un site en ".paris" ou en ".bzh" ?
En tout cas, il y a fort à parier que de nombreuses entreprises (grandes ou petites) voudront avoir leur site en ".paris" ou ".bzh", ne serait-ce que pour éviter le cyber-squatting.
Je pense que la mairie de Paris ainsi que la région de Bretagne vont très rapidement revenir sur leurs frais.
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Expert éminent http://www.developpez.com
le 14/05/2013 à 10:13
Citation Envoyé par Nudger  Voir le message
Un TLD n'est pas qu'un centre de coûts.
Combien sera vendu un site en ".paris" ou en ".bzh" ?
En tout cas, il y a fort à parier que de nombreuses entreprises (grandes ou petites) voudront avoir leur site en ".paris" ou ".bzh", ne serait-ce que pour éviter le cyber-squatting.
Je pense que la mairie de Paris ainsi que la région de Bretagne vont très rapidement revenir sur leurs frais.

La mairie de Paris, sans doute. La région Bretagne, c'est moins sûr.
Offres d'emploi IT
Développeur plates-formes mobiles
Technooliq - Provence Alpes Côte d'Azur - Marseille
Ingénieur SW télécom H/F
Atos - Provence Alpes Côte d'Azur - Aix-en-Provence (13100)
Développeur .net c# h/f
Consort NT - Ile de France - Saint Denis

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil