Java 7 : découverte d'une faille de sécurité dans l'API Reflector
Permettant de contourner la sécurité Sandbox de la plateforme

Les rubriques (actu, forums, tutos) de Développez
Tags
Réseaux sociaux


 Discussion forum

Retrouvez le dossier complet de la rédaction
Sur le même sujet
Le , par Cedric Chevalier, Chroniqueur Actualités
Cela fait à peine quelques jours qu’un patch de sécurité pour Java 7 (Java Update 21) a été publié par Oracle, qu’une nouvelle faille de sécurité a été découverte pour la plateforme.

La faille concerne l’« API Reflector » et sa découverte a été réalisée par Adam Gowdiak, CEO de l’entreprise Security Exploration.

La faille rend vulnérables les systèmes exécutant Java 7. Même ceux qui exécutent la toute récente version estampillée Java 1.7.0_21-b11 ne sont pas épargnés. Correctement exploitée, elle permet à un hacker d’outrepasser la sécurité « sandbox » de Java. Cependant, une action de l'utilisateur est requise dans un scénario web pour le succès d’une attaque initiée par un hacker.




Le plus inquiétant encore, c’est que l’exploitation de la faille ne se limite pas uniquement à JDK 7. En effet, même la version serveur du JRE est concernée. Pour le comment de la chose, Adam Gowdiak donne une liste d’API et de composants rendant possible l’exécution de code arbitraire dans l’application serveur. C’est ainsi que nous avons : RMI et LDAP, l’implémentation de l’interpréteur XSLT de SUN, diverses implémentations SQL.

Par ailleurs, on note que la faille avait déjà été reportée à Oracle l’année passée. Surpris que celle-ci soit de nouveau présente dans les produits Java, Adam Gowdiak conclut qu’Oracle s’est concentré sur le correctif des mesures de sécurité liées aux appels de fonction de l’« API Reflector ».

Source : Seclist


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de rt15 rt15
http://www.developpez.com
Membre éprouvé
le 25/04/2013 11:48
A la base le problème est que si quelqu'un veut infecter un max d'utilisateur via une page web, il a surtout trois choix:
javascript/html
java
flash

Les failles "javascript/html" dépendent du navigateur.
Flash semble assez béton, conçut à la base pour du rendu uniquement, donc bien sandboxé tôt.

Reste java et sa jvm très compliqué, généraliste, très répandue, souvent pas très à jour.

Donc pour infecter quelqu'un de passage sur une page web, chercher des failles dans java semble tout à fait indiqué.

Que java soit plus ou moins open ou gérer par le saint père, ça ne changera pas énormément de chose au problème.
La solution est que les navigateurs bloque plus les applet java, même ceux ne demandant pas de droits, et que les messages d'avertissements sur ceux demandant des droits fassent plus peur.
Offres d'emploi IT
https://www.myjobcompany.com/fr/offre-emploi/chef-de-projet-developpement-web-dev-manager-h-f-1308-l
CDI
https://www.myjobcompany.com/fr/offre-emploi/chef-de-projet- - Ile de France - Paris (75000)
Parue le 09/11/2014
Consultant Energie, Utilities, Ress. Naturelle H/F
CDI
CSC - Ile de France - La Défense, La Défense
Parue le 25/11/2014
Développeur iOS junior (H/F)
CDI
SQLI Entreprise - Ile de France - Saint-Denis (93210)
Parue le 21/11/2014

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
 
 
 
 
Partenaires

PlanetHoster
Ikoula