CISPA : des activistes bloquent près de 400 sites pour protester
Une pétition réunit déjà plus de 827 000 signatures

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Mise à jour du 23/04/2013

Le projet de loi CISPA est encore une fois au cœur de la polémique. S’il est ratifié, la police pourrait par exemple organiser des perquisitions des bases de données de fournisseurs internet sans obtenir de mandat au préalable.

CISPA est controversée car elle annule toutes les lois fédérales et étatiques existantes, notamment sur les politiques de confidentialité et les lois d'écoute électronique ; les entreprises peuvent partager des informations liées à la cybersécurité « avec une autre entité, y compris le gouvernement fédéral. » CISPA ne saurait cependant les y contraindre.

Désormais, les géants comme Facebook, Twitter ou Google ne seraient plus en mesure de protéger votre vie privée.

C’est à cause de cela que des mouvements se sont formés pour protester contre CISPA.

Près de 400 sites ont décidé de fermer volontairement leurs services. Un groupe STOP CISPA a été formé sur Facebook.

Google a aussi participé à cette action en censurant partiellement les résultats des recherches et en reconnaissant publiquement son soutien à la cause.

Une pétition qui accuse brièvement le Congrès américain de vouloir ratifier furtivement une nouvelle loi pour avoir de plus grands pouvoirs d’espionnage circule en ligne. À l’heure actuelle, elle a déjà réuni plus de 827 000 signatures.

Le projet de loi CISPA a été adopté à la Chambre républicaine des représentants avec 288 voix pour et 127 contre. Il doit maintenant passer par le Sénat à majorité démocrate pour devenir une loi.

Sources : pétition, liste des sites solidaires au blackout

Et vous ?

Que pensez-vous de CISPA ? La cybercriminalité mérite-t-elle qu’on sacrifie le droit privé ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft
http://www.developpez.com
Invité régulier
le 23/04/2013 15:10
Cybercriminalité ? C'est bien de l'actualité U.S..

La politique américaine se demandant : "c'est qui le plus fort ?"

L'abus de pouvoirs n'est pas très loin, même avec le désir et la conviction de bien faire.

Je leurs souhaite la plus grande prudence possible, car je suis ni "pour" ni "contre".
Avatar de eomer212 eomer212
http://www.developpez.com
Membre confirmé
le 23/04/2013 17:26
que la justice puisse accéder, via la requete ou l'ordonnance d'un juge, et dans le cadre d'enquete encadrée par la loi, c'est normal.
mais un juge doit avoir délvré un mandat.
aprés s'il doit y avoir des passerelles automatiques, non, clairement NON.
Avatar de maxou42000 maxou42000
http://www.developpez.com
Invité de passage
le 26/04/2013 9:31
Voila tout l’intérêt d'abandonner le modèle actuel de stockage des données en dehors de nos infrastructures. Abandonnez Facebook, Google, Yahoo, etc.
Et revenir au stockage des données in situ.
Auto-hébergement pour les particuliers et les entreprises.
Çà me parait évident.
Il y a évidemment des conséquences en bandes passantes. Mais des optimisations pour pallier ce problème dans de très nombreux cas.
Max
Offres d'emploi IT
Développeur full stack
CDI
Grapy - Ile de France - Paris (75000)
Parue le 16/12/2014
Développeur pl/sql (h/f)
Mission
EASY PARTNER - Ile de France - Nanterre (92000)
Parue le 02/12/2014
(H/F) Webmaster international, Webmarketeur
CDI
EMPLOI DIGITAL - Ile de France - Ivry-sur-Seine (94200)
Parue le 12/12/2014

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
 
 
 
 
Partenaires

PlanetHoster
Ikoula