Mozilla intègre un filtre intelligent des cookies tiers à Firefox
L'industrie de la publicité sur le pied de guerre

Les rubriques (actu, forums, tutos) de Développez
Tags
Réseaux sociaux


 Discussion forum

Retrouvez le dossier complet de la rédaction
Sur le même sujet
Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Depuis l’annonce faite par Mozilla de désactiver les cookies tiers par défaut dans son navigateur Firefox, l’industrie de la publicité ne manque pas de menacer ouvertement la firme et qualifie même cette action de « dangereuse et inquiétante ».

En effet, emboîtant le pas à Apple, l’entreprise a affirmé intégrer ces changements à la version 22 de Mozilla dont la sortie est prévue pour le 25 juin de cette année.

Pourtant, bien avant l’implémentation de cette version de son navigateur, la firme propose déjà un patch qui, par défaut, autorise uniquement l’installation des cookies provenant directement du site. Les cookies tiers se verront donc bloqués.

Le patch est encore au stade de « Nightly », donc la mise à jour est disponible uniquement pour les développeurs inscrits à ce canal.

Le PDG de l’IAB (Internet Advertising Bureau), Randall Rothenberg, estime que « des milliers de petites entreprises qui constituent la diversité des contenus et services en ligne seront contraintes de fermer leurs portes. »

Dan Jaffe, vice-président de l’ANA (Association Of National Advertisers), semble lui faire écho en arguant que « Ceci est préjudiciable à l'intérêt des consommateurs et va nuire à l'Internet »


Sources : IAB, ANA, blog Mozilla

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de DelphiManiac DelphiManiac
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 26/03/2013 18:00
"Mozilla intègre un filtre intelligent des cookies tiers à Firefox"

Soit je suis vraiment fatigué, soit le titre n'est vraiment pas clair, voir même incompréhensible !

Sinon, après avoir lu la suite, globalement je suis pour un contrôle de la publicité quitte a ce que certains service devienne payant. Toute solution allant dans ce sens me semble donc une bonne idée.
Avatar de lvr lvr
http://www.developpez.com
Membre chevronné
le 27/03/2013 13:23
+1
Ce titre est incompréhensible !
Avatar de goomazio goomazio
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 28/03/2013 11:03
Je pensais comprendre le titre mais ce n'était pas le cas... Il n'est apparement pas question de gestion intelligente, mais juste de l'activation du blocage de tous les cookies tiers par défaut.

Certains services deviendraient payants à cause de cela, parce qu'ils ne gagneraient plus autant en mettant de la pub, ces cookies tiers semblant êtres la seule façon de tracer les utilisateurs ou même simplement de faire de la pub..

Firefox fait la même chose qu'Internet Explorer à l'inverse qu'ici ça peut fonctionner, vu que c'est un blocage et non une demande de blocage.

Et chrome (et pratiquement tous les autres navigateurs, en fait) permet lui aussi de refuser tous les cookies tiers. Mais ce n'est pas actif par défaut.

Je pense que, s'il est déjà trop tard pour faire marche arrière (que la pub est primordiale pour que les services en lignes survivent) qu'il doit y avoir un problème. Comment font tous ces indépendants normaux qui doivent payer leurs infrastructures ? Ce n'est pas pareil sur internet ? Ils ne placardent pas pleins de pubs sur leurs bâtiments.
Avatar de lvr lvr
http://www.developpez.com
Membre chevronné
le 29/03/2013 16:14
Citation Envoyé par goomazio  Voir le message
Comment font tous ces indépendants normaux qui doivent payer leurs infrastructures ? Ce n'est pas pareil sur internet ? Ils ne placardent pas pleins de pubs sur leurs bâtiments.

Ils font payer leur services ????
Si tu voulais acheter recevoir ta baguette gratuitement, tu devrais accepter que soit imprimé dessus (à l'encre alimentaire bien sûr) une belle publicité pour Total.
Avatar de goomazio goomazio
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 29/03/2013 17:57
Je comprends bien, je pense... Je parlais là des sites déjà payants, qui doivent malgré tout profiter de la pub par cookies tiers. Et ceux là devraient déjà économiser en infrastructure par rapport a ceux qui ont des locaux partout.

Donc selon moi Amazone n'aurait pas de problème. Et plutôt que d'avoir Facebook on pourrait espérer Diaspora avec un internet plus juste (bon upload bon marché).

Firefox devrait probablement accompagner doucement les gens, comme pour le passage à l'IPv6. Ce serait bien aussi un système comme la gestion des certificats, qui s'affiche quand c'est nécessaire (achat en ligne, ... ?) et qui permettrait l'acceptation rapide de certains cookies ciblés.
Avatar de Gordon Fowler Gordon Fowler
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 17/07/2013 13:05
Mozilla : des intellectuels coupés des réalités et des extrémistes antibusiness
Pour un représentant des publicitaires, qui ne veut pas de filtrage des cookies ni des bloqueurs de pub

Mise à jour du 17/07/13

Décidément, ces cookies font du bruit. Leur futur filtrage dans Firefox, le navigateur de la Fondation Mozilla, suscite des réactions ulcérées de la part de l’industrie publicitaire.

La dernière en date vient du IAB (Interactive Advertising Bureau). Son président, Randall Rothenberg, considère que la volonté de la Fondation de bloquer par défaut les cookies – utilisés pour suivre la navigation des internautes sur plusieurs sites – est la preuve que celle-ci serait « un cocon rempli de techno-libertariens et d’une élite académique qui croit en la liberté et à l’indépendance individuelle (N.D.L.R. : en vo "liberty and freedom"), [mais à qui] il reste encore à définir ces deux concepts ».

En février, Mozilla a décidé ce blocage, avant de décaler sa mise en application. Une extension réalisée l’année dernière par la fondation permet de saisir l'ampleur du problème traité. Collusion modélise clairement la manière dont les cookies sont utilisés pour suivre l’internaute et partager ces données via des réseaux publicitaires croisés.


Collusion de Mozilla

À la différence de AdBlock ou du filtrage des publicités – envisagé par Free par exemple – bloquer les cookies par défaut ne retire pas les annonces. Un tel projet empêche juste de les personnaliser.

C’est déjà trop pour Randall Rothenberg.

Pour lui, les cookies tiers (N.B. : qui sont différents, dans l’usage, de ceux liés à un seul site, et dont les données de navigation ne quittent pas ce site), seraient au centre du système publicitaire du web depuis 15 ans. Ils permettent, par exemple, la mesure des retombés d’une campagne. « S’ils sont boycottés, des milliards de dollars et des centaines de milliers d’emplois disparaîtront », écrit-il. Les grands réseaux survivraient à ce blocage, mais pas les petits.


Les « techno-libertariens » de Mozilla ne travaillent pas seuls sur le projet. Le code de l’outil de blocage est réalisé en collaboration avec le CCH - le Cookie Clearinghouse – au sein de la prestigieuse université de Stanford.

La directrice du CCH - Aleecia McDonald - en prend donc elle aussi pour son grade. Cette dernière ne cache pas que, pour elle, la protection de la vie privée est une valeur supérieure à la survie d’une ou de plusieurs entreprises. Ce peu de compassion pour le secteur publicitaire ne plait évidemment pas à Randall Rothenberg qui qualifie la directrice « d’insensible » et le CCH de repère « de radicaux antibusiness » (du fait qu’aucun représentant du secteur n’y soit invité).

Quant à l'un des initiateurs – Jonathan Mayer - du projet côté Mozilla, sa virulence en ferait purement et simplement un « extrémiste ».

Randall Rothenberg termine son billet en demandant à la Fondation de revenir dans le droit chemin.

Comment ?

En abandonnant le projet bien sûr. Mais aussi en « bloquant les bloqueurs de pub » (rien à voir avec les cookies donc…). En ne se liant pas avec des personnes « dont l'histoire montre qu’elles sont peu disposées à rechercher un consensus entre plusieurs groupes d'intervenants ». En faisant la différence entre « protéger la vie privée et l’anonymat de l'utilisateur », et « isoler l'utilisateur » ce qui empêcherait la diversité du web. Et enfin en montrant clairement que Mozilla s’inquiète aussi de l’écosystème publicitaire avec des solutions qui permettent « de rémunérer les créateurs de contenus à leur juste valeur ». Mozilla qui est une fondation à but non lucratif dont le pub est de promouvoir un web « agnostique », des standards ouverts et le respect de la vie privée.


Rappelons tout de même – et une fois encore - que le CCH ne travaille pas sur un blocage de la publicité, ni sur un filtrage total des cookies.

Sa proposition s’appuie sur une liste blanche et une liste noire.

Autrement dit, il ne s’agira que d’un blocage partiel, après étude des différents réseaux publicitaires. Le blocage total des cookies, lui, peut dès aujourd’hui être enclenché sur les navigateur en allant fouiller dans les paramètres de sécurité ou avec des extensions dédiées.

Source : texte de Randall Rothenberg
Avatar de Traroth2 Traroth2
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 17/07/2013 13:18
Ils croient en la liberté ? Ah, les salauds !
Avatar de Killing Joke Killing Joke
http://www.developpez.com
Membre actif
le 17/07/2013 13:53
Firefox est open-source.
Les gentils publicitaires, soucieux du bien-être des utilisateurs, n'ont qu'à faire un fork qui n'utilisera pas ce mécanisme de filtrage des cookies.
Les utilisateurs seront ensuite libre de choisir quelle version ils veulent.
Bref je ne vois vraiment pas où est le problème.
Avatar de Theo4016 Theo4016
http://www.developpez.com
Nouveau Membre du Club
le 17/07/2013 14:02
On sent que ce mec est bien embêté par Mozilla.

Son argument (le manque à gagner créé par un éventuel blocage des publicités) ne tient pas, et devrait même être caduc dans un Internet idéal. Je m'explique :
  1. Tout d'abord, on peut trouver d'autres moyens de monétiser son contenu. Par exemple, un don ou un abonnement mensuel. Cela permet à la fois de respecter la vie privée, et de récompenser les contenus que l'on juge pertinents et utiles. En somme, c'est le principe d'une entreprise "classique".
  2. Ensuite, ce problème en cache un autre bien plus profond. Pourquoi les (petits) sites devraient-ils disparaître à cause de la publicité ? Car ils doivent payer payer leur hébergement. Et pourquoi ces sites doivent-ils payer leur hébergement ? Car le modèle décentralisé de l'Internet n'est plus respecté. Si les FAI supprimaient le bridage (voire le blocage) de certains ports, s'ils mettaient tous en place un système d'IP fixe, etc, chacun pourrait héberger son propre serveur Web et contribuer à un Internet décentralisé. Dans ce cas, les frais seraient l'achat d'un petit ordinateur utilisé en tant que serveur, qui serait bien plus rapidement remboursé et ne nécessiterait pas de recettes futures pour payer un quelconque hébergement mensuel.


Par conséquent, j'espère que cette décision exemplaire de la Fondation Mozilla permettra de faire un pas vers un modèle économique des sites Web beaucoup plus proche de l'esprit d'Internet, en supprimant ces modèles centralisés qui nécessitent une rentabilité mensuelle.
Avatar de Jean-Georges Jean-Georges
http://www.developpez.com
Inactif
le 17/07/2013 14:08
La publicité est l'une des principales plaies de notre monde moderne.
Firefox devrait la bloquer de base.
Le web permet de trouver d'information. La publicité est de la désinformation.
La seule bonne publicité pour un produit est celle faite par un testeur indépendant en reconnaissant les qualités objectives.
Offres d'emploi IT
Développeur php/Postgresql
CDI
mobiskill - Ile de France - Paris (75000)
Parue le 27/08/2014
Assistant responsable seo h/f
Alternance
Lagardere Active Digital - Ile de France - Île-de-France
Parue le 16/09/2014
INGENIEUR ETUDES ET DEVELOPPEMENT LOGICIEL H/F
CDI
AREAL - Lorraine - Théding (57450)
Parue le 20/09/2014

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
 
 
 
 
Partenaires

PlanetHoster
Ikoula