Des centaines de nouvelles extensions de noms de domaines lancées dès cette année
Les noms de marques pourront y figurer

Les rubriques (actu, forums, tutos) de Développez
Réseaux sociaux


 Discussion forum

Sur le même sujet
Le , par Hinault Romaric, Responsable Actualités
Des centaines de nouveaux noms de domaines de premiers niveaux seront opérationnelles au courant de cette année.

L’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), l’organisme qui supervise les noms de domaines et l’architecture d’internet a confirmé le calendrier de mise en place de nouveaux noms de domaines, selon l’Associated Press.

Les noms de domaines de premier niveau sont actuellement au nombre de 23 (.com, .org, .net, etc.), auxquels s'ajoutent près de 250 extensions correspondant chacune à un pays.

Ce nouveau programme qui a été validé par l'ICANN va permettre la création de nouveaux noms personnalisés pouvant s'achever par exemple avec des suffixes comme .auto (ou avec le nom d'une marque).

Les terminaisons en langue étrangère, notamment le chinois, seront introduites à partir de mi-2013. Suivront de nouveaux suffixes pour les marques comme « .cadillac », ensuite les adresses régionales à l’instar de « .quebec » et « .vegas », ainsi que de nouveaux suffixes en anglais comme « .music », « .like » ou encore « .vacation ».

Les marques pourront protéger leur extension de domaine en versant 150 dollars par an à l’ICANN. Plus de 2 000 entreprises ont déjà déposé des demandes pour obtenir de nouveaux noms de domaines génériques.

Les premiers suffixes seront activés dans quelques mois et la fréquence d’ajout sera d’environ 20 nouvelles extensions par semaine.

Source : Associated Press

Et vous ?

Que pensez-vous de cette évolution ?


 Poster une réponse

Avatar de arnolddumas arnolddumas
Traducteur
le 26/02/2013 19:55
Pour les marques ou les régions / états / pays, je trouve ça pas trop mal.

Mais je suis trop impatient de voir la battle entre Google, Amazon, Samsung, Apple, etc, pour récupérer les extensions stratégiques comme le .music ou le .app. Par exemple, pour le .music, je ne vois pas a priori d'acteur qui aurait la légitimité pour se l'approprier. Ça promet de beaux procès
Avatar de Fairydhwen Fairydhwen
Invité régulier
le 26/02/2013 20:11
@arnolddumas : ce sont des extensions, tout le monde (ou presque) peut les utiliser.

Le point positif c'est pour les short url... Toujours plus pratique de mettre en place des services qui sont faciles à retenir, "qui ont du sens".

Le point négatif c'est qu'on a ouvert la boîte de pandore depuis quelques années et la tendance se confirme... Hier quand tu ouvrais un site tu prenais le .fr .com et .net maintenant il faut en prendre 10 de plus. Au final ça va finir en pack dans le but de faire toujours un peu plus d'argent...

Fairy,
Avatar de BobLeNolife BobLeNolife
Membre à l'essai
le 26/02/2013 20:28
Je vois 2 problème a ce nouveau service:

1. Avant pour retenir l'url d'un site, il fallait uniquement retenir le nom de celui ci et l'extention d'extension de domaine. Ça sera toujours le cas, mais avant on avais le choix entre une dizaine de extension de domaine seulement alors qu'avec ce nouveau service il y en aura une infinité.
Par exemple, si je veux aller sur le site de Toyota, est-ce qu'il va falloir que j'aille sur Toyata.car ? Toyota.auto ? Toyota.com ? ect... Biensur toute les grande compagnie auront plusieurs URL qui redirigerons toutes vers le même site web, mais quand même cette ajout d'infinité d'extension de domaine c'est comme s'il avait rajouté une sorte mot de passe au URL.
Mais bon, c'est pas comme si tout le monde n'utilisais pas déja Google pour trouver un site web.

2. C'est surement le problème le plus préoccupant, celui des fausse URL. Par exemple celui qui réussira a mettre la main sur l'extension de domaine .con va ce mettre riche avec toute les personne faisant la faute "facebook.con" ou "google.con". Et je parles pas des gens avec des intentions encore plus mauvaise que celle de faire des page html remplis de pub.

Vraiment, je ne vois pas l'utilité de faire des extension de domaine sur demande a par celle de faire entré plus d'argent dans les coffres de l'ICANN. Ça crée plus de problème que autre chose...
Avatar de DelphiManiac DelphiManiac
Membre Expert
le 26/02/2013 22:52
Que pensez-vous de cette évolution ?

A la première lecture, je dirais juste : encore une histoire de gros sous et de spéculation.

Comment créer de l'argent à partir de rien :/

Prochaine étape j'aurais le droit de mettre une partie du nom en couleur ?
Avatar de Pierre Louis Chevalier Pierre Louis Chevalier
Membre Expert
le 26/02/2013 23:02
A part remplir les caisses de l'ICANN je ne voie pas trop à quoi peu servir cette idée superfétatoire.
Avatar de alex_vino alex_vino
Expert Confirmé
le 26/02/2013 23:07
Citation Envoyé par Hinault Romaric  Voir le message
Les marques pourront protéger leur extension de domaine en versant 150 dollars par an à l’ICANN.

Je comprend maintenant toutes ces décisions de ce fameux ICANN...

Citation Envoyé par Hinault Romaric  Voir le message
Plus de 2 000 entreprises ont déjà déposé des demandes pour obtenir de nouveaux noms de domaines génériques.

Les entreprises n'ont pas d'autre choix s'ils ne veulent pas se faire subtiliser leur domaine.
Si elles ne le font pas alors on peux penser que des personnes malveillantes le feront a leur place, apres il ne faudra pas s'étonner de voir le fishing se démultiplier et toutes ces techniques malveillantes.

Citation Envoyé par Hinault Romaric  Voir le message
Les premiers suffixes seront activés dans quelques mois et la fréquence d’ajout sera d’environ 20 nouvelles extensions par semaine.

En gros plus les entreprises paieront l'ICANN, plus elles auront le droit a leur domaine rapidement.

Mais ou va le Web
Avatar de Pierre Louis Chevalier Pierre Louis Chevalier
Membre Expert
le 26/02/2013 23:10
C'est du racket en somme, "donnez nous les sous pour protéger votre domaine."
Le truc fera certainement un bide mais l'Icann aura eu les revenus du racket c'est ça qui leur importe.
Avatar de temoanatini temoanatini
Membre actif
le 27/02/2013 11:18
je ne pense pas que les entreprises doivent se ruer sur leur ".<ma_marque>".
Quand on y pense c'est simplement inutile et c'est du bon sens.

Un exemple : si Apple se paie le ".microsoft" (ou inversement), c'est clairement pour nuire à son concurrent.

Le droit c'est du bon sens (la plupart du temps) et je ne vois donc pas un tribunal accorder le droit à Apple ou Microsoft de s'approprier le nom de domaine de son concurrent.

On voit que tous les procès récents nous ont conduit à anticiper ce genre de "clashs".

... mais là c'est très différent puisque ça ne repose pas sur un/des système(s) de brevets hétérogènes et opaques.

Si je me trompe, alors c'est là qu'il va vraiment falloir se dire qu'on marche sur la tête
Avatar de alex_vino alex_vino
Expert Confirmé
le 27/02/2013 11:42
Citation Envoyé par temoanatini  Voir le message
On voit que tous les procès récents nous ont conduit à anticiper ce genre de "clashs".

Regarde le proces concernant Laguiolle, et ce n'est pas le seul exemple.

Citation Envoyé par temoanatini  Voir le message
... mais là c'est très différent puisque ça ne repose pas sur un/des système(s) de brevets hétérogènes et opaques.

Ce n'est pas une histoire de brevet mais plutot de "Marque".
Avatar de Louhike Louhike
Membre confirmé
le 27/02/2013 11:58
Citation Envoyé par Fairydhwen  Voir le message
@arnolddumas : ce sont des extensions, tout le monde (ou presque) peut les utiliser.

Fairy,

L'article soulève au contraire que les noms de marque pourront être réservés. Il est toutefois vrai que cette condition limite un peu les abus.
Offres d'emploi IT
Consultant Décisionnel Junior Cognos
CDI
LIMTREE - Ile de France - PARIS 75011
Parue le 14/03/2014
Responsable Gestion de Configuration (F/H)
CDI
DCNS - Ile de France - Cadarache
Parue le 07/04/2014
Consultant AMOA Assurances (H/F)
CDI
Atos Technology Services - Centre - Orléans (45000)
Parue le 04/04/2014

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
 
 
 
 
Partenaires

PlanetHoster
Ikoula