« Ces métiers dont personne ne veut », informaticien n°1 de la liste
Selon le Figaro : développeur, métier trop dur pour les français ?

Les rubriques (actu, forums, tutos) de Développez
Réseaux sociaux


 Discussion forum

Le , par Gordon Fowler, Expert Confirmé Sénior
Le Figaro vient de publier un classement des « métiers dont personne ne veut ». Il s’agit en fait plus exactement des métiers qui ont des difficultés à trouver preneur.

On trouve dans cette liste des professions à forte pénibilité, comme chaudronnier (et oui il y a une demande pour ces produits), menuisier ou tourneur-fraiseur. Mais on trouve également des métiers nettement plus « renommés socialement » - à tort ou à raison, là n’est pas le débat – comme expert-comptable ou dessinateur.

La surprise (relative il est vrai) est que le top de ces métiers qui reçoivent le moins de candidatures est trusté par l’informatique et l’ingénierie. Pour une annonce, un poste d’ingénieur IT ne reçoit que 18 candidatures, un ingénieur de bureau d’études 30 réponses et un administrateur système 32.

La faute à des manques de formations, souvent longues et difficiles, expliquent les auteurs de l'étude. Développeur serait-il trop dur pour les français ? Ou est-ce (aussi) la faute des recruteurs qui cherchent des moutons à 5 pattes ?

A l’inverse, des métiers « à la mode » sont sur-demandés (assistantes ressources humains, communication, etc.).

Le constat est confirmé par Pôle Emploi. « 43% des projets de recrutement anticipés par les entreprises pour l'année 2012 furent difficiles à satisfaire, contre 38% en 2011 », explique le Figaro en s’appuyant sur l’étude de l’organisme, « une évolution qui résulte aussi d'une inadéquation persistante entre l'offre et la demande de travail ».

On pourra aussi prendre le problème sous un autre angle. Partant de ce même constat, le site Choose My Boss est un site d’emploi de « nouvelle génération ». Ses créateurs présupposent que ce qui compte le plus n’est pas le nombre d’annonces ou le nombre de réponses reçues à une annonce, mais la qualité des candidatures et l’adéquation avec l’offre parue.

Un peu comme dans les relations sentimentales où le nombre ne prime pas sur la qualité. Choose My Boss revendique d’ailleurs ouvertement s’être inspiré de Meetic et autres Attractive World. D’autres projets de networking d’entrepreneurs (comme Ideasvoice, qui possède un partenariat avec l’Epitech) aussi.

Une solution pour réduire « l'inadéquation persistante entre l'offre et la demande de travail » dans l’IT d’une nouvelle manière ?

Et aussi :

Choose Your Boss : un nouveau site d'emplois IT qui s'inspire des sites de rencontres

Source : Le Figaro

Et vous ?

Pénurie ou pas pénurie de candidats dans l’IT ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de erwanlb erwanlb
http://www.developpez.com
Inactif
le 15/01/2013 14:45
Faut voir aussi le genre d'offres parfois....

Recherche une personne sachant développer en C#, Java, Objective C, Android, Web, Python et accessoirement nettoyer les chiottes pour la modique somme de 20 000€ bruts par an....

Et d'après les offres il n'y a que les ingénieurs qui sachent développer....

Et quand je vois des boulots comme technicien méthodes ou technicien qualité dont il y a des cursus scolaires excellents....mais où les entreprises préfèrent recruter en internet des personnes qui n'ont jamais toucher aux méthodes ou à la qualité...tant pis pour eux !

Le premier souci de l'emploi me semble être les employeurs !
Avatar de Lutarez Lutarez
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 15/01/2013 14:49
Que les sociétés d'informatiques cessent de toujours s'installer à Paris déjà ! Des développeurs, y a en plein en région qui demandent que du travail (dont moi ) mais qui ont pas spécialement envie de vivre à la capitale.

Et je parle même pas des critères farfelus demandés pour certains postes (exemple : BAC +5 pour faire du XSLT...). 80% du temps, un BAC+2 suffit amplement pour occuper un poste publié par une entreprise...mais pour ça, faudrait déjà donner leur chance à ces personnes.
Avatar de transgohan transgohan
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 15/01/2013 15:05
Citation Envoyé par Lutarez  Voir le message
Et je parle même pas des critères farfelus demandés pour certains postes (exemple : BAC +5 pour faire du XSLT...). 80% du temps, un BAC+2 suffit amplement pour occuper un poste publié par une entreprise...mais pour ça, faudrait déjà donner leur chance à ces personnes.

J'ai pu discuter avec une amie qui travaille à côté d'un service RH.
Selon elle les BAC+2 et +3 ne sont plus ciblé car ils n'ont pas d'évolution de carrière possible par rapport à un BAC +5 qui peut finir chef de projet, ect.
Et puis surtout, un BAC+5 ça a fait plus d'études donc ça sait forcemment tout faire et mieux que les autres !
Si mon père entendait cela il pêterai un cable... Lui qui est sorti d'un BEP et qui est maintenant cadre supérieur - chef de projet...
Avatar de HerQuLe HerQuLe
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 15/01/2013 15:07
Quand on sait que pour 1 poste réel d'informaticien chez un client il y a 10 annonces postées par 10 SSII différentes, faut pas s'étonner si il y a que 15 candidatures par annonce.

Au final c'est 150 candidatures qui sont reçues pour le même poste d'intérimaire informaticien, seulement elles sont éparpillées entre toutes les SSII...
Avatar de erwanlb erwanlb
http://www.developpez.com
Inactif
le 15/01/2013 15:09
Citation Envoyé par transgohan  Voir le message
J'ai pu discuter avec une amie qui travaille à côté d'un service RH.
Selon elle les BAC+2 et +3 ne sont plus ciblé car ils n'ont pas d'évolution de carrière possible par rapport à un BAC +5 qui peut finir chef de projet, ect.
Et puis surtout, un BAC+5 ça a fait plus d'études donc ça sait forcemment tout faire et mieux que les autres !
Si mon père entendait cela il pêterai un cable... Lui qui est sorti d'un BEP et qui est maintenant cadre supérieur - chef de projet...

La question est, que vont ils aller chercher dans 10, 20 ans ? Des Bac+7, +8, +10 ? Vu que le niveau général descend au fil du temps
Avatar de LapinGarou LapinGarou
http://www.developpez.com
Membre confirmé
le 15/01/2013 15:12
Je suis tout à fait d'accord, il y a beaucoup d'offres d'emploi qui stipulent BAC+5 minimum alors qu'un BTS suffirait largement, et n'obligerait pas les jeunes à se lancer dans les études jusqu'à un master parce que c'est ce que TOUS les recruteurs cherchent... (bon ok, 99%)
Quand je cherchais du travail, je n'avais qu'un bac+3, et déjà rien que ça, c'était filtré par... pôle emploi à la base, qui refuse d'envoyer votre cv à l'entreprise même si vous avez les compétences et plus encore bien souvent...

Inversement, beaucoup de bac+5 se croient au dessus de certaines offres d'emploi dans le développement, alors qu'ils ne maîtrisent même pas certaines bases et snobent certains postes parce qu'ils savent bidouiller certaines choses qu'on leur a demandé en stage par ex, mais en fait ils n'ont fait que survoler le sujet (si si je l'ai vu ...) et dès qu'on creuse il n'y a plus grand monde... un bac+2 qui a souvent un profil plus "technique" (pour les BTS j'entends) s'en sort mieux je trouve qu'un bac+5 bourré de théorie.
Avatar de Lutarez Lutarez
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 15/01/2013 15:12
Citation Envoyé par transgohan  Voir le message
les BAC+2 et +3 ne sont plus ciblé car ils n'ont pas d'évolution de carrière possible par rapport à un BAC +5 qui peut finir chef de projet, ect.

C'est bien le problème français : le diplôme prime toujours face à tout ! Tu peux être motivé(e), autodidacte, curieux(/se), prêt à travailler 70h par semaine pour 20k€ s'il le faut ... mais on ne voudras pas de toi parce qu'un "BAC+2 ne peut pas devenir chef de projet" !

Par contre, le flemmard de première avec un BAC+5 pour qui informatique rime avec Facebook se verra dérouler le tapis rouge...

De plus, chef de projet n'est pas forcément le but ultime de tout les informaticiens, mais ça, c'est une autre ânerie française...
Avatar de Atem18 Atem18
http://www.developpez.com
Membre éclairé
le 15/01/2013 15:14
Citation Envoyé par transgohan  Voir le message
J'ai pu discuter avec une amie qui travaille à côté d'un service RH.
Selon elle les BAC+2 et +3 ne sont plus ciblé car ils n'ont pas d'évolution de carrière possible par rapport à un BAC +5 qui peut finir chef de projet, ect.
Et puis surtout, un BAC+5 ça a fait plus d'études donc ça sait forcemment tout faire et mieux que les autres !
Si mon père entendait cela il pêterai un cable... Lui qui est sorti d'un BEP et qui est maintenant cadre supérieur - chef de projet...

C'est toujours sympathique. Et personne ne s'est dit que dans notre profession, certaines personnes ont commencé jeune à étudier ce domaine, sans avoir besoin d'un diplôme.
J'ai arrêté en Juin dernier après mon BTS, parce que j'ai pus constater qu'en deux ans de cours, j'ai pas vraiment appris grand chose. Et lorsque je compare à ce que je fais chez moi en autodidaxie depuis 6 mois, je me dis que mon choix était sans doute le bon. Ma meilleure preuve est lorsque je parles avec des personnes qui ont un niveau d'études supérieur au mien et qui sont censé en savoir plus que moi, lorsque j'aborde certains sujets, j'ai l'impression de parler chinois avec eux.
Avatar de grunk grunk
http://www.developpez.com
Modérateur
le 15/01/2013 15:15
comme chaudronnier (et oui il y a une demande pour ces produits)

Chaudronnier ca veut pas forcément dire qu'on fait des chaudrons pour la potion magique hein

Citation Envoyé par transgohan
Selon elle les BAC+2 et +3 ne sont plus ciblé car ils n'ont pas d'évolution de carrière possible par rapport à un BAC +5 qui peut finir chef de projet, ect.
Et puis surtout, un BAC+5 ça a fait plus d'études donc ça sait forcemment tout faire et mieux que les autres !

Et pourtant des BAC +5 voir plus qui sont des bons à rien j'en connais un paquet ...

Citation Envoyé par lutarez
De plus, chef de projet n'est pas forcément le but ultime de tout les informaticiens, mais ça, c'est une autre ânerie française...

Oulà malheureux , faudrait pas devenir pointu dans un domaine , tu risquerais de couter trop cher. Pour ce genre de chose y'a les consultants

C'est le problème de la France :
"très bien très bien vous avez 10 ans d'expériences, 2 recommandations , mais je vois que vous n'avez qu'un BTS , ça vous intéresse un poste de développeur junior ?"

Certes les formation d'ingénieur forme généralement bien les gens , et ça fait généralement la différence sur les 2/3 premières années mais après faut arrêter de croire que "l'Ingénieur" c'est dieux tout puissant.

Le fond du problème c'est que les recruteurs n'ont pour la plus part aucune idée de ce qu'est le métier de développeur et que on es tous juste des informaticiens.
C'est comme dire : "mon métier c'est ingénieur" , ça veut juste rien dire.
Avatar de Klaim Klaim
http://www.developpez.com
Expert Confirmé
le 15/01/2013 15:15
En fait le souci c'est de prendre les criteres exposes comme etant definititfs. Je n'ai pas le bacs et j'ai ete a des postes pretendu Bac+5 pendant des annees, simplement parceque je suis autodidacte (et donc que j'ai les competences liees).

Les problemes:
- ceux qui recrutent le font souvent snas connaissances reelles du domaine et marchent par mots clees et associations de chiffres (une fois on nous a parle d'une techno qui avait 2 ans et qu'ils cherchaient quelqu'un qui avait plus de 5 ans dedans...);
- ceux qui sont a l'origine de la demande veulent des gens qui soiente efficaces immediatement (demonte par tous les livres sur le sujet dans la litterature americaine)
- en france les organisations des boites sont souvent hierarchiques ce qui est le goulot d'etranglement de n'importe quel developpement, a commencer par comment se passent les recrutements
- ceux qui sont vises par les recrutements ne comprennent pas bien que c'est pas parceque c'est marque Bac+10 que vous n'avez aucune chance: si le sujet ou le salaire vous interesse, tentez le coup quand meme!
- du point de vue exterieur, l'informatique est obscure mais certainement facile vu que tu click et ca fais des trucs; du point de vue interieur, on pars du principe que les differents cursus d'informatique sont equivalent, tout comme les maths d'ailleurs, alors que c'est totalmeent faux (sauf pour ceux qui apprennent en profondeur hors des cursus)

etc.

Apres on s'etonne que quasimment toute sle sprofessions un peu techniques en France ont des fuites des cerveaux...
Offres d'emploi IT
Expert réseau man h/f
CDI
Société Générale - Ile de France - Paris / Ile de France
Parue le 16/12/2014
Développeur windev h/f
CDI
LIFra SA - Centre - Orléans (45000)
Parue le 05/12/2014
Chef de projets / Directeur de projets (H/F)
CDI
SQLI Entreprise - Haute Normandie - Rouen (76000)
Parue le 03/12/2014

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
 
 
 
 
Partenaires

PlanetHoster
Ikoula