15 ans de mise en concurrence des réseaux télécoms
Retour historique sur les réseaux de télécommunication en France

Les rubriques (actu, forums, tutos) de Développez
Tags
Réseaux sociaux


 Discussion forum

Sur le même sujet
Le , par curium, Membre confirmé
Il y a 15 ans, le 1er janvier 1998, la France autorisait les entreprises privées à offrir des services de téléphonie aux particuliers. Ce secteur étant jusqu'alors administré par l'État français en situation de monopole. Quel bilan peut-on tirer de ces 15 années de mise en concurrence des réseaux de télécommunication ? Faisons d'abord un petit retour historique.

Le télégraphe

Les réseaux de télécommunication ont commencé à prendre leur envol avec la maîtrise du courant électrique. En 1799, Allessandro Volta invente la pile électrique. En 1835, James Bowman Lindsay invente l'ampoule électrique. En 1843, Samuel Morse fait construire la première ligne télégraphique entre Baltimore et Washington. En 1866, la première ligne de télégraphe reliant les deux côtés de l'Atlantique est construite. On assiste à la naissance du réseau télégraphique.

Le téléphone

Aux alentours de 1860, le téléphone est inventé. En 1879, le téléphone est exploité commercialement en France. En 1912, 1 français sur 183 était abonné au réseau téléphonique. On assiste à la naissance du réseau téléphonique.

En 1878, l'État français crée un ministère des Postes et Télégraphes. Ce ministère sera aussi chargé d'administrer les services du téléphone, qui sont nationalisés en 1889. En 1929, l'État français crée le premier ministère des Postes, Télégraphes et Téléphones (PTT).

Le 1er janvier 1988, pour répondre à une directive européenne de mise en concurrence des services de télécommunication, un service du ministère des Télécommunications est transformé en une société nommée France Télécom. Cette société est chargée de l'administration et de l'exploitation commerciale du réseau de télécommunication français. Le 2 juillet 1990, France Télécom est dotée d'une personnalité morale distincte de l'État et acquiert une autonomie financière (son budget n'est plus voté par l'Assemblée nationale). En juillet 1996, France Télécom voit son statut modifié d'exploitant public à société anonyme détenue à 100% par l'État français.

En septembre 2004, l'État français cède une partie de ses actions pour passer en dessous de la barre des 50%. France Télécom devient alors une entreprise privée. Cent-quinze ans après sa nationalisation, le téléphone redevient privé en France.

L'ADSL

Après le transport électrique de la voix, de nouvelles méthodes ont été inventées pour transporter de l'information générique. D'abord en utilisant le réseau téléphonique existant, puis en le remplaçant progressivement par des connexions de meilleure qualité, permettant de faire transiter plus de données à la fois.

En 1999, France Télécom propose pour la première fois en France une offre commerciale ADSL. Les particuliers qui en bénéficient voient la vitesse de leur connexion passer d'une cinquantaine de kilo-octets par seconde à quelques centaines.

Puis d'autres entreprises lancent à leur tour une offre ADSL, notamment Vivendi, Bouygues et Illiad. Ces entreprises étant dans un premier temps obligées de louer le réseau de France Télécom, elles construisent au fur et à mesure leur propre réseau de télécommunication.


illustration : réseau de télécommunication de l'opérateur COLT (copyright COLT)


illustration : réseau de télécommunication de l'opérateur Orange (copyright Orange)


Ce dont nous héritons

Nous voilà donc aujourd'hui en 2013, nous héritons d'un réseau de télécommunication issu de 150 ans d'évolutions et de mutations, d'une nationalisation et d'une privatisation.
Des entreprises privées construisent parallèlement leurs propres réseaux de télécommunication, et autorisent leurs concurrents à utiliser leur réseau contre rémunération ou via un accord de peering.
Un marseillais qui accède à un serveur web situé à Marseille peut voir son trafic passer par Paris s'il n'y a pas de point d'interconnexion plus proche entre son réseau et le réseau du serveur web.

Après 15 années, Il est temps de faire le bilan de la libéralisation de la construction de réseaux de télécommunication.

Certains réseaux sont intrinsèquement inappropriés à la concurrence, comme le réseau routier. En effet, il serait inefficace d'autoriser plusieurs entreprises à construire des routes parallèles et concurrentes, avec chacune un prix de péage différent, même si cela les inciterait à rendre leur route la moins chère possible avec la meilleure qualité de service possible. Le système global serait bien moins bon que s'il était géré par un opérateur unique et étatique.
Il reste à déterminer si le réseau de télécommunication possède cette même propriété intrinsèque que le réseau routier.

Qu'en pensez-vous ?

Quel bilan tirez-vous de ces 15 années de concurrence des réseaux de télécommunication ?
Pensez-vous que les réseaux de télécommunication privés soient une bonne chose ?
Pour vous, quels sont les avantages et les problèmes engendrés par une gestion publique d'un réseau unique de communication ?
Pour vous, quels sont les avantages et les problèmes engendrés par une gestion privée de multiples réseaux de télécommunication concurrents ?
Êtes-vous satisfaits de l'état actuel du réseau de télécommunication en France ?

Sources :


Prérequis : Merci de ne pas participer si vous n'avez pas un minimum de connaissances dans les réseaux (notamment avec le fonctionnement des FAI et des DSLAM).

Note : Des phrases ont été prises sur Wikipédia. Cet article est placé sous licence Creative Commons paternité partage à l’identique.


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Jon Shannow Jon Shannow
http://www.developpez.com
Expert Confirmé
le 09/01/2013 16:14
Tout d'abord merci pour ce résumé de l'histoire des télécoms, c'est toujours bon de remémorer les choses.

Ensuite, et bien que je ne sois pas un spécialiste des réseaux télécoms, ni des FAI, je dirais ceci : "la libre concurrence des réseaux télécoms à eu du bon et du moins bon" ! (comment ça je suis normand ? )

Je m'explique. Il y a eu du bon, car l'offre s'élargissant, il y a eu concurrence et donc baisse des prix. Mais, depuis quelques années on voit un nivellement des offres. Tous le monde proposant les mêmes services au même prix et ce, au détriment du particulier. Par exemple, aujourd'hui, impossible d'avoir une offre sans la TV ! Si vous ne voulez pas la TV, pas de problème, on ne vous fournit pas le décodeur TV, mais vous payez le même prix !

Aujourd'hui on ajoute le mobile, et hop, on augmente les abonnements, mais quid de ceux qui ne veulent pas de forfait mobile lié ?

Pareil pour les résiliations. Les opérateurs, quels qu'ils soient (peut-être pas Free, à voir) vous font payer des droits de résiliation. Et il faut se battre bec et ongles pour ne pas les payer (alors que dans la majorité des cas, vous n'avez pas de frais à payer), mais par des astuces et des "magouilles" on essaie de vous soutirer des frais.

Bref, une fois de plus, l'idée était bonne, mais le législateur à (volontairement ?) laissé des vides, dans lesquels les opérateurs n'hésitent pas à s'engouffrer pour soutirer un max de fric aux usagers.
Avatar de Lyche Lyche
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 09/01/2013 16:28
Citation Envoyé par Jon Shannow  Voir le message
Tout d'abord merci pour ce résumé de l'histoire des télécoms, c'est toujours bon de remémorer les choses.

Ensuite, et bien que je ne sois pas un spécialiste des réseaux télécoms, ni des FAI, je dirais ceci : "la libre concurrence des réseaux télécoms à eu du bon et du moins bon" ! (comment ça je suis normand ? )

Je m'explique. Il y a eu du bon, car l'offre s'élargissant, il y a eu concurrence et donc baisse des prix. Mais, depuis quelques années on voit un nivellement des offres. Tous le monde proposant les mêmes services au même prix et ce, au détriment du particulier. Par exemple, aujourd'hui, impossible d'avoir une offre sans la TV !

OVH propose des solutions web unique.

Si vous ne voulez pas la TV, pas de problème, on ne vous fournit pas le décodeur TV, mais vous payez le même prix !

C'est un problème de droit, il faudrait saisir les tribunaux pour forcer la séparation des package. Le problème qui se pose c'est que, les coûts d'infrastructures sont répartis sur l'ensemble de l'offre, si tu sépares l'un ou l'autre du produit, le coût change, la rentabilité aussi. Je ne suis pas certain qu'on y gagnerait à mettre en place ce genre de pratique. Au pire, il y a toujours OVH

Aujourd'hui on ajoute le mobile, et hop, on augmente les abonnements, mais quid de ceux qui ne veulent pas de forfait mobile lié ?

Et en plus, ça revient presque plus cher de tout lier! (mon forfait c'est 70€ quadruple-play)

Pareil pour les résiliations. Les opérateurs, quels qu'ils soient (peut-être pas Free, à voir) vous font payer des droits de résiliation. Et il faut se battre bec et ongles pour ne pas les payer (alors que dans la majorité des cas, vous n'avez pas de frais à payer), mais par des astuces et des "magouilles" on essaie de vous soutirer des frais.

Il n'y a pas que lors des résiliation que peuvent se poser ces soucis. Un exemple très simple j'ai un abonnement chez un des 3 opérateurs historiques français. Mais en plus de mon prélèvement normal, l'opérateur m'avait inscrit, sans m'en parler à un autre truc dont je n'ai aucune utilité et qui m'était facturé 11€/mois. Les magouilles, elles sont partout avec nos 3 géants du télécom en France...

Bref, une fois de plus, l'idée était bonne, mais le législateur à (volontairement ?) laissé des vides, dans lesquels les opérateurs n'hésitent pas à s'engouffrer pour soutirer un max de fric aux usagers.

Quand on pense que les grands patrons sont souvent de mèche avec les hommes politiques, le pas est vite franchis..
Avatar de shadowmoon shadowmoon
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 09/01/2013 17:08
Citation Envoyé par Jon Shannow  Voir le message
Pareil pour les résiliations. Les opérateurs, quels qu'ils soient (peut-être pas Free, à voir) vous font payer des droits de résiliation.

Mes parents étant chez free, mais voulant changer d'opérateur pour leur abonnement internet + téléphone fixe, je me suis renseigné, et dans leur cas, le tarif de résiliation est dégressif selon le nombre d'années de "fidélité". Leur contrat est basé sur un vieux forfait (au moins 5 ans) qui n'est plus proposé aujourd'hui, donc peut être que, entre temps, les conditions de résiliation ont changées pour les abonnés plus récents.
Avatar de sevyc64 sevyc64
http://www.developpez.com
Modérateur
le 09/01/2013 18:13
Citation Envoyé par shadowmoon  Voir le message
Mes parents étant chez free, mais voulant changer d'opérateur pour leur abonnement internet + téléphone fixe, je me suis renseigné, et dans leur cas, le tarif de résiliation est dégressif selon le nombre d'années de "fidélité". Leur contrat est basé sur un vieux forfait (au moins 5 ans) qui n'est plus proposé aujourd'hui, donc peut être que, entre temps, les conditions de résiliation ont changées pour les abonnés plus récents.

A vérifier, mais je crois que ça n'existe plus, ça. Suite à une décision de justice en sa défaveur, il me semble que Free a adopter le forfait de résiliation pour tous (49€, je crois)
Avatar de sevyc64 sevyc64
http://www.developpez.com
Modérateur
le 09/01/2013 18:27
Citation Envoyé par Jon Shannow  Voir le message
Je m'explique. Il y a eu du bon, car l'offre s'élargissant, il y a eu concurrence et donc baisse des prix. Mais, depuis quelques années on voit un nivellement des offres. Tous le monde proposant les mêmes services au même prix et ce, au détriment du particulier. Par exemple, aujourd'hui, impossible d'avoir une offre sans la TV ! Si vous ne voulez pas la TV, pas de problème, on ne vous fournit pas le décodeur TV, mais vous payez le même prix !

La quasi-totalité du prix de l'abonnement TripplePlay est constitué de l'accès à l'infrastructure. La consommation des Datas (internet), la tv, le téléphone sur IP ne représente que quelques centimes. Pas plus d'un à 2 euros selon les infos qui peuvent filtrer des FAI, qui se gardent bien de donner trop d'infos sur ce point.

Donc de séparer les services ne ferait pas baisser le prix, puisque rien qu'avec le cout de l'accès aux infrastructure, on ne peut pas avoir d'abonnement à moins d'une 30ène d'€ (l'accès à la boucle locale coute, je crois pas loin de 22€ ttc)

NOTA : LA Tv coute 2€ chez Free, pour de pures raisons fiscales. Ça permet à Free de payer la taxe COSIP sur les 1.67€HT de l'option TV, au lieu de la payer sur la moitié de l'abonnement comme les autres FAI lorsque l'offre TV est noyée dans l'ensemble de l'abonnement.
Avatar de Bousk Bousk
http://www.developpez.com
Modérateur
le 10/01/2013 9:50
Citation Envoyé par shadowmoon  Voir le message
Mes parents étant chez free, mais voulant changer d'opérateur pour leur abonnement internet + téléphone fixe, je me suis renseigné, et dans leur cas, le tarif de résiliation est dégressif selon le nombre d'années de "fidélité". Leur contrat est basé sur un vieux forfait (au moins 5 ans) qui n'est plus proposé aujourd'hui, donc peut être que, entre temps, les conditions de résiliation ont changées pour les abonnés plus récents.

Auparavant, je ne sais pas si c'est encore le cas aujourd'hui (ça l'état il y a 4 ans), les frais de résilisation étaient de 100€, dégressifs de 3€ par mois d'ancienneté. Pour devenir gratuits après 3 ans d'abonnement

Citation Envoyé par Julien Sanchez  Voir le message
Qu'en pensez-vous ?

Quel bilan tirez-vous de ces 15 années de concurrence des réseaux de télécommunication ?

Plus vite plus loin^^
Avec la fibre optique bientôt (?), je me demande quelle sera l'évolution suivante cette fois...
Citation Envoyé par Julien Sanchez  Voir le message
Pensez-vous que les réseaux de télécommunication privés soient une bonne chose ?

On dirait bien que oui, puisque les choses s'accélèrent chaque fois que Free s'en mèle. Et bien que ça fasse fanboy, mon porte-monnaie s'en réjouit pas mal !
Quand on voit le prix des offres avant et après leur insertion sur le marché (fai puis mobile maintenant), malgré les cris des autres fournisseurs qui finissent toujours par s'aligner, je me demande quel était leur marge auparavant !
Citation Envoyé par Julien Sanchez  Voir le message
Pour vous, quels sont les avantages et les problèmes engendrés par une gestion publique d'un réseau unique de communication ?

L'avantage reste la "qualité" de service, en tous cas théorique. Ca évite d'avoir plusieurs acteurs qui se renvoient la balle en cas de problème et le réseau est (normalement) maîtrisé par celui qui le possède.
Après il suffit de voir les prix pratiqués par celui-ci (et les accords entre eux par la suite...) pour y voir un premier inconvénient.
Citation Envoyé par Julien Sanchez  Voir le message
Êtes-vous satisfaits de l'état actuel du réseau de télécommunication en France ?

Le réseau est plutôt performant faut avouer !
Reste à le déployer un peu plus également de partout, voir que certaines régions n'ont toujours pas d'ADSL alors que d'autres passent en fibre optique, ça laisse songeur :/
Avatar de Barsy Barsy
http://www.developpez.com
Expert Confirmé
le 10/01/2013 11:00
Je m'explique. Il y a eu du bon, car l'offre s'élargissant, il y a eu concurrence et donc baisse des prix. Mais, depuis quelques années on voit un nivellement des offres. Tous le monde proposant les mêmes services au même prix et ce, au détriment du particulier. Par exemple, aujourd'hui, impossible d'avoir une offre sans la TV ! Si vous ne voulez pas la TV, pas de problème, on ne vous fournit pas le décodeur TV, mais vous payez le même prix !

Je pense qu'il ne faut pas voir ça comme ça.

Le fait de ne proposer qu'un seul forfait "tout compris" plutôt que plusieurs forfaits à la carte est ce qui permet de maintenir les prix aussi bas.

Il suffit de voir ce qui s'est passé dans le mobile. Tous les opérateurs proposaient des forfaits à la cartes avec pour chacun des dizaines d'offre. C'est au consommateur de se débrouiller pour prendre le forfait qui lui correspond et tant pis s'il paye 3h alors qu'il n'en consomme qu'une.

Free arrive et sort un unique forfait tout illimité pour beaucoup moins chers que ce que faisaient payer les autres avec leurs forfaits limités. Vais-je me plaindre de ne payer que 16€/mois pour un illimité alors que je ne consomme que 2h. Avant chez Orange, je payais 35€/mois pour ces 2h.

C'est pareil dans l'ADSL, au début, on avait uniquement internet illimité pour 30€, après Free a ajouté le téléphone, puis la TV... Le tout sans faire monter les prix.
Si l'ADSL avait subit le même oligopole que le mobile, on aurait eu un internet "limité" pour 30€, puis l'option téléphone "limité" pour 20€ de plus, puis la télé pour 10€. Tu aurais payé 60€/mois mais tu aurais trouvé ça normal puisque si tu ne voulais pas l'option TV, tu aurais pu ne pas la prendre et ne payer que 50€
Avatar de Marco46 Marco46
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 10/01/2013 11:23
Quel bilan tirez-vous de ces 15 années de concurrence des réseaux de télécommunication ?

Phénomène de concentration.
Le nombre d'opérateurs s'est réduit depuis 15 ans, ce qui est très mauvais pour l'efficacité de la concurrence. C'est un de ces beaux paradoxes que seul le capitalisme est capable de générer, la mise en concurrence entraine une baisse du nombre d'acteurs (fusions/acquisitions, dépôts de bilan, ...) ce qui finit par aboutir à la situation actuelle avec une poignée d'opérateurs énormes qui font la pluie et le beau temps.

Free est un cas particulier mais regardez sur le mobile (pre-Free), les ententes sur les prix entre gros et les marges honteuses générées par ces gros. Nous aurions la même situation sur l'offre net fixe sans Free.

Pour moi la mise en concurrence est un échec, mais ce n'est pas propre à ce marché, c'est le fonctionnement du capitalisme qui veut ça. En tout cas là où l'état déconne c'est qu'il aurait du privilégier les petits pour avoir un éco-système riche plutôt que de favoriser les gros.

Autre choix aux conséquences énormes, le choix de la techno asymétrique plutôt que symétrique, cela pousse mécaniquement vers un développement des technos client/serveur plutôt que P2P. Les problèmes Free/Youtube peuvent tout a fait être vus sous cet angle !
Avatar de David_g David_g
http://www.developpez.com
Membre chevronné
le 10/01/2013 11:46
Citation Envoyé par Jon Shannow  Voir le message
Par exemple, aujourd'hui, impossible d'avoir une offre sans la TV !

J'ai un forfait sans la Télé pour ma part (de toute étant en bout de ligne : alors que j'ai un dslam pas loin ), elle ne serait certainement que de mauvaise qualité).

Ces offres continuent à exister chez quasi tous les FAI c'est juste qu'en général elles ne font pas économiser beaucoup par rapport au offres Triple play etc.
Avatar de gangsoleil gangsoleil
http://www.developpez.com
Modérateur
le 10/01/2013 12:01
Bonjour,

Je fais partie des gens qui ont eu la chance d'avoir acces au net avant meme cette epoque, et je ne peux que me feliciter de l'evolution : apres avoir ete tres en retard (a cause de France Telecom entre autres), la France est aujourd'hui un pays plutot en avance, avec des prix plus que raisonnables. Cela est clairement dù principalement a Free, en depit de tout les travers de cet operateur -- les autres operateurs ne jouant pas le jeu de la concurrence.

Apres, au niveau de la fibre, on commence a retrouver les travers du net lorsque la France etait en retard : les "zones prioritaires" ont ete reduites, Orange ne se fie meme pas au planning qu'il a communique, Free egalement, et Numericable a eu le droit d'appeler "fibre optique" un mode hybride qui n'utilise de la fibre optique que sur une partie du reseau.
Et a part Free, les offres fibres ne sont absolument pas interessantes pour le consommateur, puisque les debits en upload sont brides a mort -- alors que c'est un des principaux interets de la fibre que de pouvoir avoir des serveurs a la maison.

Et on constate les memes problemes avec la telephonie : les grandes villes sont saturees, les operateurs n'y investissent plus, et ils vantent les merites des reseaux 4G alors que ceux-ci ne sont disponibles que pour certains dans des zones d'essais, pour des prix prohibitifs...

Bref, il y a eu de tres bonnes choses, mais les travers actuels ne sont pas rassurants.
Offres d'emploi IT
Chef de projet informatique h/f
CDI
SCHIEVER - DA - Bourgogne - Avallon (89200)
Parue le 10/10/2014
Administrateur sql
CDD CDI
Econocom Osiatis - Haute Normandie - Le Havre (76600)
Parue le 20/10/2014
Développeur java h/f
CDI
ZENIKA - Ile de France - Paris (75000)
Parue le 13/10/2014

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
 
 
 
 
Partenaires

PlanetHoster
Ikoula