Windows Server 2012 : le point complet sur les nouvelles licences avec Microsoft
Qui publie un Livre Blanc récapitulatif

Le , par Gordon Fowler, Chroniqueur Actualités
De huit licences différentes pour la version 2008 R2, Windows Server 2012 est passé à quatre.

Un travail de simplification nécessaire pour de nombreux observateurs et pour des utilisateurs qui se perdaient souvent dans les méandres de la tarification de la déclinaison de Windows pour serveurs.

Sur les quatre nouvelles éditions, deux concernent les grandes entreprises et les hébergeurs (la Standard et la Datacenter). Deux autres - promises pour la fin de l’année – seront plus spécifiquement adaptées aux PME (Essentials et Foundation).

Les nouvelles licences : les principes

Pour y voir plus clair, Microsoft a publié un document de synthèse (cf. sur la page : Ressources Windows Server 2012) qui couvre aussi bien les nouveautés (dans un tableau comparatif avec Windows Server 2008 R2) que les tarifications des versions 2012.


Le détail sur les éditions sur cette page dédiée de Microsoft


Concernant les deux éditions déjà sorties, rappelons que leurs fonctionnalités sont strictement identiques. Seule différence : les droits à virtualiser. Ils sont limités à 2 VM pour la Standard et illimités pour la Datacenter.

Dans les deux cas, le mode de licence est le même : une licence pour deux processeurs physiques (du même serveur). Contrairement à SQL Server 2012, le modèle de licences de Windows Server ne prend pas en compte le nombre de cœurs.

Ce à quoi s’ajoutent les traditionnels CALs - en français, les « Licence d'accès client ». A noter que « les CALs Windows Server 2012 ne sont pas requises pour accéder à un logiciel serveur exécutant des scénarios Web ou HPC, nous précise Pauline Maillard, chef de produit Windows Server. En revanche, les utilisateurs accédant aux autres scenarios Windows Server (et notamment via une interface web) doivent bien être couverts par des CALs ».


Windows Server 2012

Une exception existe. Dans le cas d’un SPLA (Service Providers Licensing Agreement), la licence s’applique à chaque processeur physique. Toujours dans ce cadre particulier du SPLA, « l’édition Datacenter offre un nombre illimité de machines virtuelles, mais seulement 1 VM pour l’édition Standard de 2012 (au lieu de 2VMs dans le cas général) », ajoute la chef de produit.

Quelle licence pour quelle virtualisation ?

Côté Machine Virtuelle, si vous souhaitez faire tourner Windows Server, il faudra évidemment une licence. Celle-ci ne sera pas liée à la machine virtuelle, mais aux processeurs physiques du serveur hôte. Autrement dit, si vous virtualisez Windows Server 2012 dans une machine VMWare sur un OS hôte RedHat, il faudra vous acquitter de licences en fonction du serveur physique qui héberge le tout.

Exemple : Windows Server 2012 Standard (virtualisé) dans une machine VMWare sur Linux RedHat (Host) ?

Réponse : si le serveur host est en mono ou bi-proc, il faudra 1 licence Windows Server 2012 Standard. Si on passe en quadri-proc, il faudra 2 licences WS Standard… etc

A contrario, les VM non-Microsoft ne sont pas décomptées de la limitation de l’édition Standard (que ce soit des machines Hyper-V ou autres d’ailleurs).

Exemple : Windows Server 2012 Standard (Host) + Hyper-V + Ubuntu (virtualisée) ne retire pas une VM sur les deux autorisées par la licence

« Notre modèle de licences ne prend en compte que les machines virtuelles Windows Server. Hyper-V est un rôle gratuit dans Windows Server et ne nécessite pas de licences spécifiques, confirme Pauline Maillard. Ici, avec une licence Windows Server 2012 Standard sur le serveur hôte mono ou bi-proc, vous avez droit à 2 VMs Windows Server et à 3 ou plus Ubuntu par exemple ».


A noter, les deux éditions pour PME (Windows Server 2012 Essentials et Foundation) ne peuvent pas faire de virtualisation du tout, même avec VirtualBox ou VMWare. « Il est néanmoins possible d’héberger Windows Server 2012 Essentials dans une machine virtuelle », précise la responsable de Windows Server chez Microsoft France.

Migration, mises à jour et updates

Côté migration les choses se compliquent un peu vu que des éditions ont disparu.

La règle est que « sur la même machine, la migration peut s’effectuer depuis une édition égale ou supérieure à Windows Server 2008 SP2 ».

Quid des versions qui ont disparu ? Lesquelles peuvent être migrées vers la Standard 2012 ?

Pauline Maillard nous a communiqué un tableau récapitulatif complet que voici :



Dernier détail, dans le cadre d’une Software Assurance, chaque Windows Server 2008 R2 donne droit à une licence Standard 2012 ou à « une demi » licence Datacenter.

Pas clair ? Concrètement, il faut deux licences Windows Server 2008 R2 pour ouvrir une licence Datacenter.

Toujours pas clair ? Mea Culpa. Un schéma valant toujours mieux qu’un long discours, voici ce à quoi donne droit la Software Assurance :


Conclusion

On le voit, la tarification de Windows Server n’est pas encore aussi simple que celle de Windows ou de Microsoft Office, mais on est bien loin de l’usine à gaz des précédentes versions.

Pour en savoir (encore) plus, n’hésitez pas à télécharger le Guide de Microsoft sur le sujet

Télécharger gratuitement le Livre Blanc Windows Server 2012 de Microsoft



 Poster une réponse

Avatar de lanewt lanewt
Invité de passage
le 29/11/2012 21:53
Pour ceux que ça interesserai Windows Server (y compris la version datacenter) est gratuite pour les étudiants
Avatar de Lekno Lekno
Membre du Club
le 19/12/2012 9:52
Comment fait on pour se procurer la clée d'activation pour les éudiants ? Il faut s'adresser à notre centre de formation ?
Avatar de TechnicienParcInfo TechnicienParcInfo
Invité de passage
le 25/03/2014 15:22
Avec une édition standard 2012 Essentials. La licence n'autorise pas de machine virtuelle. Le prix de la licence est de 400€ HT environ.

Avec une édition standard 2012 server. La licence Windows autorise 2 Machine Virtuelle (windows server). Le prix de cette licence est de 800€ HT environ.

Avec une édition datacenter 2012 server. La licence Windows autorise un nombre illimité de Machine Virtuelle (windows server). Le prix de cette licence est de 4000€ HT environ.

Ma question est suis-je en légalité si :
- j'achète une licence Windows server 2012 standard sur un serveur (type 60 Go de RAM et SAS ....) avec 2 machine virtuelle : 1 Exchange + 1 Active Directory.
- j'achète en supplément une licence Windows server 2012 Essential pour utiliser comme licence de machine virtuelle associée au Standard pour y installer Sharepoint 2010.
- j'achète en supplément une licence Windows server 2012 Essential pour utiliser comme licence de machine virtuelle associée au Standard pour y installer la console Kapersky (administration kit) avec son SQL server associé.
Coût de l'opération 1600€. Sharepoint + Exhange + ActiveDirectory + Kapersky seront donc ainsi en machine virtuelle pour stabiliser le serveur physique.

ou dois-je passer par Windows datacenter à 4000€ ? (sur-cout de 2400€ )
Offres d'emploi IT
Consultant AMOA Assurances (H/F)
CDI
Atos Technology Services - Centre - Orléans (45000)
Parue le 04/04/2014
Ingénieur d'étude Sharepoint
CDI
COOPTALIS - Ile de France - Région Parisienne
Parue le 24/03/2014
Développeur Sharepoint + .NET indépendant
Mission
IT NEST - Ile de France - Paris (75000)
Parue le 23/03/2014

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
 
 
 
 
Partenaires

PlanetHoster
Ikoula