SAPPHIRE 2012 : « 80 % de nos clients sont des PME »
SAP revient sur l'évolution de ses solutions Cloud pour répondre à leurs besoins

Le , par Gordon Fowler, Expert Confirmé Sénior
SAP n'a pas l'image d'un éditeur qui s'adresse aux petites entreprises. Et pourtant, 80% de ses clients sont des PME. Le chiffre est avancé par Chris Horak, vice-président en charge des solutions Cloud, dans un entretien à Developpez.com lors du SAPPHIRE NOW 2012.

Il est vrai que la catégorie PME regroupe des structures diverses allant du petit au très gros.

Une solution comme Business One, qui compte aujourd'hui 30.000 clients, vise cependant bien les plus petites structures. Adaptée pour les entreprises ayant entre 10 et 100 postes utilisateurs, elle fournit une suite d'outils complète pour la gestion (Ressources Humaines, CRM, etc.). Un SDK (.NET) vient la compléter pour la personnaliser à volonté.

A l'origine, Business One est une solution sur site, qui nécessite donc d'être déployée. Mais depuis cette année, une version hébergée sur le Cloud de SAP – qui tourne sur HANA – a été proposée pour la rendre encore plus accessible.

Autre offre hébergée, mais entièrement celle-là, SAP ByDesign s'adresse au segment suppérieur des PME (au dessus de 50 utilisateurs). « Mais il n'y a pas de loi, modère Chris Horak. Nous avons des clients à 10 employés qui utilisent ByDesign et des entreprises à 100 postes qui tournent avec Business One ». Pour autent, ByDesign part du principe que l'entreprise est organisée par département.

Côté collaboratif, SAP n'est plus non plus en reste. Avec le rachat de SuccessFactor, SAP a en effet récupéré des technologies de réseau social (issues Jam) qu'il a fusionné avec celles de son StreamWork. Le résultat s'appelle aujourd'hui sobrement SAP Jam - comme un Jam entre musiciens.

« Jam propose les fonctionnalités classiques d'IM, de gestion de présence, de partage de documents, de création de wiki et de blogs ou d'agenda partagé », liste le dirigeant de SAP... mais Jam ne propose pas la modification à plusieurs à l'intérieur d'un document.

Très orienté Business, cet outil « social » permet en revanche de gérer des tâches et la conception de workflows. Et même de féliciter des participants par un système de badges.



Toujours dans le « Social », SAP a récemment acquis une autre entreprise : Ariba. La solution est 100% Cloud mais elle ne peut fonctionner que si l'entreprise possède un système d'information installée. Et pour cause.

« Ariba est un mélange entre un Facebook entre entreprises et les Pages Jaunes. Le but est de mettre en relation des sociétés via ce réseau pour qu'elles puissent entamer des négociations et des collaborations, précise Chris Horak. C'est un peu le modèle modèle que e-Bay ou la place de marché d'Amazon ».

SAP a également travaillé plus en profondeur dans l'optique d'offrir des solutions plus simples à ses clients. Et encore plus pour les PME qui n'ont bien souvent pas le temps ni les moyens de payer de longues formations à leurs employés ou de déployer des mises à jour.

Sur ce point, la sortie de nouvelles fonctionnalités a par exemple été accélérée (« tous les 3 mois ») pour garder les solutions Cloud les plus performantes possibles, « sans avoir à rien à faire ». Plus de 800 améliorations ont par exemple intégré SAP ByDesign sur les douze derniers mois.

Quant à l'utilisateur final, SAP a lancé un plan en interne baptisé « Design Thinking » pour rendre ses solutions plus simples et intuitives, notamment sur smartphones et tablettes.

« C'est le genre de choses qui ne porte pas ses fruits tout de suite, sourie le vice-président. Mais on en voit les résultats aujourd'hui. Par exemple avec Travel ByDesign, où vous n'avez plus qu'à prendre la photo d'un ticket dans l'application pour que la dépense soit intégrée à vos notes de frais ».

Dit autrement, SAP veut - pour les PME aussi - être « aussi intuitif que Google et aussi sexy qu'Apple » pour reprendre la phrase du Directeur Générale de SAP France, Henri van der Vaeren, lors d'un entretien avec Developpez à lire très prochainement.


Franck Schoen, responsable des relations analystes pour les Solutions Cloud de SAP
Et Chris Horak, vice président en charge de ces Solutions Cloud

Source : entretien Developpez.com SAPPHIRE 2012


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Offres d'emploi IT
Chef de projet ms bi (h/f)
CDI
ELANZ - Ile de France - Marly-le-Roi (78160)
Parue le 25/11/2014
Développeur DELPHI - Poste Client Final (H/F)
CDI
PAC Recrutement - Provence Alpes Côte d'Azur - Marseille
Parue le 02/12/2014
Technicien itinérant monétique
CDI
PROvidence Paris - Centre - Orléans (45000)
Parue le 12/12/2014

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
 
 
 
 
Partenaires

PlanetHoster
Ikoula