Ouverture du forum de discussion écologie et "Green IT"
Quel est le statut actuel de l'informatique écologique dans votre entreprise ?

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Citation Envoyé par Katleen Erna  Voir le message
MAJ du 07.09.2009
La Délégation générale à la langue française et aux langues de France du ministère de la Culture est chargée d'enrichir la langue française et de la mettre à jour. Sa sous-section France Terme a elle pour mission de s'occuper de tous les mots ayant un rapport à l'informatique et aux nouvelles technologies. Plus que du référencement, son travail consiste surtout en une adaptation française des termes anglophones, comme par exemple "spyware" qui devient "logiciel espion" dans notre langue.

Ainsi, l'expression "Green IT" n'a pas échappé à la règle. Elle a été traduite en "éco-TIC" (écoTechniques de l'Information et de la Communication) et attend son éventuelle entrée dans la langue française (comme "bogue" ou "hameçonnage").

Que pensez-vous de la "Green IT" ?
Quel est le statut actuel de l'informatique écologique dans votre entreprise ?

Green IT ou Green computing c'est tout simplement l'idée de l'informatique écologique. Le but est d'essayer de tenir compte des contraintes et des coûts en énergie, comme par exemple l'alimentation électrique et la climatisation pour les matériels informatiques.

Il s'agit non seulement de réfléchir à l'efficacité énergétique des équipements et des centres de traitement informatique, mais aussi de se poser des questions sur l'ensemble du cycle de la vie des équipements informatiques, y compris la fabrication, l'utilisation et enfin le recyclage en fin de vie.

Green IT : quand l’informatique et le TIC se mettent au vert !
Né initialement d’un concept marketing, le green computing ou green IT (traduisez informatique verte) s’avère être aujourd’hui une tendance en pleine évolution et qui a atteint une maturité certaine. Tout un programme !

Naissance du greenIT
A l’origine fût l’initiative Energy Star. En 1992, alors que le monde informatique et les nouvelles technologies de l’information sont en pleine effervescence , ce programme du gouvernement américain a été chargé de la promotion de l’économie d’énergie et de la réduction de l’émission des gaz à effet de serre.

L’initiative s’est ensuite concrétisée en un label apposé sur tous les équipements respectant les normes environnementales. Malgré tout, la consommation énergétique liée à l’informatique n’a cessé d’augmenter et les quelques chiffres et statistiques connus à ce sujet peuvent donner le tournis. Sachez que le montant de l’énergie consommée par un ordinateur pendant son cycle de vie est supérieur à son prix d’achat. L’émergence des Datacenters a encore corsée la facture, en portant la part de la consommation énergétique du seul secteur des technologies l’information et de la communication à plus de 13% de la consommation nationale en France. Depuis 2007, ce secteur énergétivore voit sa consommation s’accroître de 13% par an. Si cette croissance continue, il faudrait une dizaine de centrales électriques en plus aux Etats-Unis pour pouvoir répondre aux besoins de ces mastodontes que sont devenus les centres de traitement de données. Le terme de green IT a été d’ailleurs utilisé la même année par des universitaires et des journalistes pour préciser ce phénomène naissant.

Green IT et aspect financier
Au départ, l’administration américaine sensibilisait ses fonctionnaires à éteindre leurs postes de travail le soir en rentrant. Ensuite, les fabricants d’ordinateurs et les éditeurs de logiciel ont intégré à leurs équipements des programmes de mise en veille automatique. Mais au-delà des préoccupations purement environnementales, le facteur coût a été le plus décisif. Les options extinction, mise en veille des ordinateurs, utilisation de logiciels d’économie d’énergie pour gérer les parcs de machines ou de serveurs peuvent faire baisser les factures énergétiques jusqu’à 50%.

Les principaux acteurs concernés

Les DSI.
Les DSI sont donc les premiers concernés et ont pris le devant en matière de greenIT. Leurs dirigeants reconnaissent à l’unanimité la nécessité d’avoir une stratégie volontariste. Et près d’un dirigeant sur deux ont déjà lancée l’initiative greenIT au sein de leurs entreprises. Pour le moment, les grandes entreprises et le secteur public (collectivités locales et administrations) sont les plus actifs. Mais certains spécialistes, comme Christophe Corne, directeur général de Dotgreen restent tout de même extrêmement optimistes quant à l’adoption de cette initiative par les petites et moyennes entreprises. Les actions mises en place, en plus de la réduction de la consommation d’énergie, concernent notamment les achats éco-responsables, le recyclage des consommables et des équipements informatiques en fin de cycle, l’optimisation de l’utilisation des imprimantes. De plus en plus de Datacenters et de géants du TIC engagent également des actions en faveur de l’utilisation des énergies renouvelables. Yahoo a décidé, par exemple, de puiser une partie de sa consommation électrique en installant un centre informatique dans la ville de Lockport aux bords de la chute des Niagara. Un bâtiment de 17 000 m2 d’un coût global de 150 millions de dollars va être bâti par le numéro deux du web mondial d’ici 2012.

Les fabricants d’équipements et d’accessoires informatiques se mettent aux verts eux aussi depuis longtemps, pas seulement pour leurs consommations d’énergie mais ils portent aussi les plus grandes des attentions aux produits développés et sortis par leurs usines. Les principaux fabricants de PC et d’ordinateurs portables s’ingénient pour mettre à la disposition des utilisateurs des produits informatiques « écologiques ». Un consortium de fournisseurs informatiques, le Climate Savers Computing Initiative (CSCI), recensant les produits « verts » offerts par les principales marques entre autres Dell, HP, Lenovo, Sun et Fujitsu-Siemens vient d’être créé. Ce projet est soutenu par le WWF (World Wildlife Fund) et par certains grands noms de l'informatique et du TIC mondial (Google, Intel, Lenovo, Yahoo!,…). A son actif : une première catalogue comportant pour le moment un peu plus de 300 modèles. Ces produits ont été sélectionnés sur la base de critères techniques et environnementaux plus que draconiens ! Bien que l’initiative ne soit encore qu’à son début, le catalogue diffusé en ligne par le Climate Savers Computing Initiative met à la disponibilité des utilisateurs un outil d’aide pour un achat éco-responsable.

L’initiative Guide to Greener Electronics de Greenpeace.
De son côté, cette organisation militante, a mis au point un classement mondial des fabricants de produits électroniques et vient d’ailleurs de dévoiler au public la 12ème version de son rapport basé sur le Greenpeace Guide to Greener Electronics. L’enquête menée par Greenpeace passe au crible la
présence de substances chimiques nocives telles que le mercure, le PVC, toute sorte de retardateurs de flamme bromés, les antimoines, le béryllium, les phtalates… ; le rendement énergétique ; le cycle de vie ainsi que les possibilités de recyclage de chaque produit.

Le classement établi par Greenpeace a le mérite de considérer le produit vert dans toute son étendue. Pour Greenpeace, le concept couvre aussi bien la consommation énergétique du produit (économie d’énergie, émission de gaz,…) que le taux de composants toxiques entrant dans sa fabrication. Et à l’issu de ce fameux douzième rapport, des grandes marques de PC et d’équipements informatiques ont été mal notées par Greenpeace. Dell, Lenovo et HP ont été notamment critiqués pour ne pas avoir respectées leurs promesses de mettre sur le marché des produits « verts ». D’autre comme Apple et Toshiba ont par contre enregistrés des progrès notables et entrent désormais dans l’arène des entreprises ayant fournies le plus d’efforts pour normaliser leurs produits.

Trois produits émergent des quarantaines testées : l'ordinateur portable Sony Vaio TZ11, le mobile T650i et le PDA P1ide Sony Ericsson. Suivent ensuite l’ordinateur de bureau Hewlett-Packard Compaq 2710P, le Dell Optiplex 755, le Portégé R500 de Toshiba. Le téléphone N 95 de Nokia ferme la marche des produits en tête de classement des produits électroniques verts.

Greenpeace, grâce à son expérience et à son image auprès du public et des décideurs, peut se targuer d’être plus indépendant que l’initiative menée par le Climate Savers Computing Initiative. Autre point fort de l’évaluation de classement Greenpeace : le classement va au-delà des produits et concerne de plus en plus aussi les dirigeants, c’est-à-dire les principaux décideurs. Gare donc aux annonces séduisantes et non respectées car Greenpeace veille aux grains ou plutôt … au vert !

Le TIC au centre des pratiques pour l’amélioration de l’environnement
Mais détrompez-vous, le TIC ne doit pas être taxé seulement de source de pollution, il peut être une des solutions les plus efficaces pour réduire les gaspillages et les nuisances environnementales de tout genre. Le récent rapport TIC et Développement durable des autorités publiques françaises le démontrent clairement tout en restant assez prudent quant à l’adoption massive des télétravailleurs.

Premier constat
de ce rapport. Un million de tonnes de CO2 pourrait être économisé en France grâce notamment à l’adoption du télétravail. La France est un des pays européens où le taux de recours au télétravail demeure assez faible 7% par rapport au 13% de moyenne européenne. En évitant les déplacements pour se rendre au bureau et en permettant la réduction des espaces dédiées et les dépenses énergétiques liées au de travail (climatisation, chauffage), la France peut dégager des économies très significatives ainsi. Le plan numérique du gouvernement français insiste sur l’encouragement du télétravail en levant notamment les blocages liés aux aspects financiers et juridiques.

Deuxième constat. Les réunions à distance rendues possibles grâce à l’évolution de la technologie (la conférence téléphonique, la téléprésence, la visioconférence) vont réduire de 20% les voyages d’affaires. Et l’impact de cet autre choix de travailler autrement est estimé à environ 4 millions de tonne de carbone économisés pour la France. Six fois plus d’économie seront ainsi réalisées au niveau mondial (23 millions de tonne de CO2).

Troisième constat.
L’e-commerce a aussi son mot à dire dans la lutte acharnée que la planète mène contre l’émission de gaz à effet de serre, un million de tonnes de CO2 est en jeu. Presque la moitié de cette économie sera dégagée sur les achats alimentaires si les consommateurs effectuaient seulement 10% de leurs besoins sur des sites de vente en ligne. Seul ombre au tableau : les transports nécessaires pour les livraisons des achats effectués sur internet peuvent avoir un impact négatif sur le bilan carbone de l’ e-commerce.

Quatrième constat.
L’e-administration, comme l’e-commerce, contribue aussi à la réduction d’émission de gaz à effet de serre. Dans ce domaine, la carte Sésame Vitale qui a permis d’économiser près d’un milliards de feuille maladie en est la première illustration de l’économie de CO2 réalisée en supprimant impression, stockage et transport liés à leur traitement. De même, l’adoption massive de la télé-déclaration par les entreprises françaises a aussi permis une importante économie allant dans ce sens.

Cinquième et sixième constat
. Le bâtiment et le transport intelligents seront aussi des sources d’économie importante en matière de bilan carbone. Et cela grâce encore aux nouvelles technologies. Les TIC peuvent assurer la régulation continue des bâtiments aux conditions climatiques extérieures.

Lire aussi
Le Forum de discussion sur l'écologie et la "Green IT"

Que pensez-vous de la Greent It ? Quel est le statut actuel de l'informatique écologique dans votre entreprise ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Lyche Lyche - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 09/08/2010 à 15:25
Franchement Caly, c'est en lisant des propos comme les tiens que je me sens bien dans ma peau.. C'est effarant de lire ce genre de propose, de se dire "si les autres le font pas pourquoi je le ferais". Fais le simplement parce qu'il faut une poignée de personnes pour commencer à faire les choses que d'autres adopteront.

Ridicule, je n'ai pas d'autres mots pour qualifier ton intervention, tes propos sont dignes d'un enfant de 10ans incapable de comprendre le sens du mot "communauté". C'est parce qu'il y a des gens suffisament con pour réagir comme ça que le monde dans lequel on est en train de pourrir et de mourrir. Il y a une petite phrase qui dit "Ne fait pas aux autres ce que tu ne veux pas qu'on te fasse".
Passe la dans l'autre sens : "Fait aux autres ce que tu aimerais qu'ils fassent pour toi". L'égoïsme est un fléaux plus grand encore que l'extrémisme.
Avatar de Caly4D Caly4D - En attente de confirmation mail http://www.developpez.com
le 09/08/2010 à 15:38
hum, en fait je voulais faire comprendre que les hommes politiques se moque de nous vis a vis de l'écologie.

Et que oui si il y a bien des personnes sur terre qui doivent etre honnêtes, respectueuses d’autrui, humble et droit et écologique se sont bien nos hommes politiques.

Après quand je lis ton commentaire je suis obligé de me défendre… pour dire qu'en fait je ne fais pas la moitié de se que j'ai marqué.
Les seules chose vrais sont pour le trie des déchets et l'ordi pour les jeux.
Quand à la voiture je vais au boulot en vélo donc bon

Le truc c'est que j'en ai marre des moralisateurs pseudo écologiste qui pullulent depuis 5-6ans, l'écologie y'a 15 ans j'en parlais déjà (du haut de mes 10ans je trouvais ça anormal les gaz d'échappements) maintenant on voit bien ou on en est… une pseudo mode pour se donner bonne conscience et sa ça m' horripile.
Mais si encore cet état d’esprit de 'bonne conscience" ne se limitai qu'a l'écologie se serai le panard.

faut savoir lire entre les lignes, et je pense avoir besoin d'un plus grand entrainement sur les forums pour réussir à faire passé mes idées correctement.

Pour info même si tu t'en fou j'ai trois rêve (possibilité d'avenir) dans ma vie et l'un d'eux est de faire partie d'une communauté autogérée en marge de la société
Avatar de Lyche Lyche - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 09/08/2010 à 15:40
Citation Envoyé par Caly4D  Voir le message
hum, en fait je voulais surtout faire comprendre que les hommes politiques se moque de nous vis a vis de l'écologie.

Et que oui si il y a bien des personnes sur terre qui doivent etre honnêtes, respectueuses d’autrui, humble et droite et écologique se sont bien nos hommes politiques.

Après quand je lis ton commentaire je suis obligé de me défendre… pour dire qu'en fait je ne fais pas la moitié de se que j'ai marqué.
Les seules chose vrais sont pour le tire des déchets, (y'en a pas dans l'immeuble) et l'ordi pour les jeux.
Quand à la voiture je vais au boulot en vélo donc bon

Le truc c'est que j'en ai marre des moralisateurs pseudo écologiste qui pullulent depuis 5-6ans, l'écologie y'a 15 ans j'en parlais déjà (du haut de mes 10ans je trouvais ça anormal les gaz d'échappements) maintenant on voit bien ou on en est… une pseudo mode pour se donner bonne conscience et sa ça m' horripile.
Mais si encore cet état d’esprit de 'bonne conscience" ne se limitai qu'a l'écologie se serai le panard.

faut savoir lire entre les lignes, et je pense avoir besoin d'un plus grand entrainement sur les forums pour réussir à faire passé mes idées correctement.

Pour info même si tu t'en fou j'ai trois rêve (possibilité d'avenir) dans ma vie et l'un d'eux est de faire partie d'une communauté autogérée en marge de la société

Au moins ton autre poste prend du sens. Désolé de m'être un peu "énervé" mais lire ce qu'il y avait au dessus me met hors de moi. C'est même pas un problème d'écologie ou autre, c'est un problème de "raisonnement" ^^.
Avatar de Caly4D Caly4D - En attente de confirmation mail http://www.developpez.com
le 09/08/2010 à 15:49
Citation Envoyé par Lyche  Voir le message
Au moins ton autre poste prend du sens. Désolé de m'être un peu "énervé" mais lire ce qu'il y avait au dessus me met hors de moi. C'est même pas un problème d'écologie ou autre, c'est un problème de "raisonnement" ^^.

aucun souci, en me relisant cet en omettant ma personnalité c'est vrais que mon post porte grandement à confusion.

Pour en revenir à l'écologie je pense que le meilleur moyen de faire de la vrais écologie aujourd’hui ce n'est pas en triant ou autre, mais c'est surtout en ayant une consommation des biens matériels modéré.

Bon a part les ordi ou je fais nimp (j'essaie d'y remédié et prie pour que se pc tienne au moins 4ans !) j'ai du acheter pour 100€ de fringues en deux ans, je préfère acheter mes jeux sur steam ou autre car pas de support physique, etc etc
Avatar de Lyche Lyche - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 09/08/2010 à 15:51
Je sais pas comment tu fais j'ai mon PC depuis 2000 (soit 10ans) et il fonctionne très bien. Il a du mal sur certains jeux, normal, mais dans l'ensemble il tourne super bien.
Avatar de Caly4D Caly4D - En attente de confirmation mail http://www.developpez.com
le 09/08/2010 à 16:04
Citation Envoyé par Lyche  Voir le message
Je sais pas comment tu fais j'ai mon PC depuis 2000 (soit 10ans) et il fonctionne très bien. Il a du mal sur certains jeux, normal, mais dans l'ensemble il tourne super bien.

bah en 5 ans 4 pc, 2 portable 2 fixes
Les portables en un an à raison de 30-50h de jeu par semaine il lâche vite

pour les fixes en fait j'en ai cassé aucun, j'l'ai donné à la famille (pis ça tombais bien, jme suis fais plaisir avec du haut de gamme grâce à ma première paye )

pour revenir au sujet initial : je suis pour la green it et la virtualisation d'un maximum de serveur
edit: et bien entendu surtout le télétravail (mérite bien deux aie celui là, vu le temps que l'on passe sur dv.net)
Avatar de Lyche Lyche - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 09/08/2010 à 16:10
Citation Envoyé par Caly4D  Voir le message
bah en 5 ans 4 pc, 2 portable 2 fixes
Les portables en un an à raison de 30-50h de jeu par semaine il lâche vite

pour les fixes en fait j'en ai cassé aucun, j'l'ai donné à la famille (pis ça tombais bien, jme suis fais plaisir avec du haut de gamme grâce à ma première paye )

pour revenir au sujet initial : je suis pour la green it et la virtualisation d'un maximum de serveur
edit: et bien entendu surtout le télétravail (mérite bien deux aie celui là, vu le temps que l'on passe sur dv.net)

Bah, mon PC à subi ma période de chômage post diplôme. 1an à dormir 5h par jour et le reste sur le PC, MMORP, CS, Diablo 2, Q3, Unreal le tout pendant des heures dans une pièce enfermé avec de la fumée partout . Le truc, c'est que utiliser un portable comme un PC fixe pour les jeux, c'est pas bon :/ et pire encore, si tu prends des Acer
Avatar de Jipété Jipété - Expert éminent http://www.developpez.com
le 09/08/2010 à 17:58
Citation Envoyé par Caly4D  Voir le message
hum, en fait je voulais faire comprendre que les hommes politiques se moque de nous vis a vis de l'écologie.

Celui qui veut faire quelque chose trouve un moyen,
celui qui ne veut rien faire trouve une excuse.

C'est pas de moi, mais ça dit bien ce que ça veut dire.

Et si t'es fier de toi en empoisonnant le reste du monde avec tes piles à la poubelle, ben essaye de pas te trouver sur mon chemin
parce que tu connaitras ma façon de penser, et ça risque de te faire mal...
Avatar de Caly4D Caly4D - En attente de confirmation mail http://www.developpez.com
le 09/08/2010 à 18:03
@jipété lis voir le post en entier et après on en reparle

j'ai bien aimé ton style walker texas ranger dans ton post, jcrois que c'est l'histoire du coup de pieds avec le proverbe "indiens" qui à orienté cette idée
Avatar de WOLO Laurent WOLO Laurent - Rédacteur http://www.developpez.com
le 04/02/2011 à 8:17
Citation Envoyé par Louis Griffont  Voir le message
Quand j'ai commencé dans l'informatique, on disait que l'ordinateur allait permettre le zéro papier, au final on se rend compte aujourd'hui qu'on utilise plus de papier que jamais !

Bonjour,
je suis d'accord avec vous surtout qu'il y'a lacune en matière des logiciels qui gèrent la signature numérique. Il faut encourager la mise en place de ces genres de logiciels pour éviter la non-répudiation et contribuer à la réduction des impressions sur papier.

Cordialement.
Avatar de Kechon Kechon - Membre à l'essai http://www.developpez.com
le 31/03/2011 à 11:03
La totalité des firmes doivent se remettre en question... Aussi bien sur le coté hardware en proposant des solutions qui favorisent le recyclage (notamment les composants, les conventions des connectiques etc...) que logiciel en améliorant les performances des programmes en travaillant sur leurs consommations! Mais pour ça pas de secret, ils doivent se réunir et travailler ensemble...
Offres d'emploi IT
Concepteur développeurs java, tibco h/f
Atos Technology Services - Poitou Charentes - Niort (79000)
Ingénieur informatique junior H/F
NOVAJob - Rhône Alpes - Lyon (69000)
Consultant MOE Calypso
People Centric - Ile de France - Paris (75000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil