Microsoft clarifie sa politique de confidentialité
Les données des utilisateurs serviront uniquement à améliorer ses services

Les rubriques (actu, forums, tutos) de Développez
Tags
Réseaux sociaux


 Discussion forum

Sur le même sujet
Le , par Hinault Romaric, Responsable Actualités
Depuis le 19 octobre 2012, une nouvelle politique de confidentialité pour certains produits de Microsoft est entrée en vigueur.

Qualifiée « d’entente de service » par Microsoft, cette politique plus simple a pour principal objectif de permettre à la firme de partager les données personnelles des utilisateurs entre ses différents services.

Selon Microsoft, cette nouvelle règle de confidentialité permettra à l’entreprise d’améliorer ses produits et services en analysant les données des clients d’un autre service. La firme pourra par exemple utiliser les recherches sur Bing pour personnaliser les comptes Hotmail des utilisateurs.

Une orientation assez proche de celle de Google, qui avait modifié sa politique de confidentialité en début d’année pour unifier l’ensemble de ses services. Sauf que Microsoft n’a pas essuyé la vague de critiques dont avait été victime Google de la part des défenseurs de la vie privée. La société avait même profité de l’occasion pour lancer une campagne publicitaire critiquant la politique de Google, en proposant ses solutions comme alternatives.

L’entrée en vigueur de cette nouvelle politique de confidentialité a néanmoins attiré l’attention d’Edward Markey, sénateur démocrate du Massachusetts, qui a envoyé une lettre à Microsoft pour manifester son inquiétude, selon un article du New York Times.

Microsoft a déclaré que contrairement à Google, il n’utilisera pas les renseignements personnels des utilisateurs pour faire de la publicité ciblée. Mais aucune clause de la nouvelle politique ne l’interdit. Un point que n’a pas manqué de remarquer Markey.

Au final, Markey estime que cette nouvelle politique est beaucoup plus bénéfique à Microsoft qu’aux utilisateurs. « Cette collecte peut être dans l’intérêt social de Microsoft, mais pas nécessairement dans l’intérêt du consommateur » écrit Markey, qui exhorte Microsoft à ajouter une clause qui permettra la collecte des informations qui ont été spécifiquement indiquées par le consommateur.

Cette nouvelle règle de confidentialité ne concerne que les produits Web gratuits de la société, y compris Bing, Outlook.com et Hotmail. Internet Explorer n’est pas concerné.

La nouvelle politique de Microsoft

Source : New York Times

Et vous ?

Que pensez-vous de cette révision ? Offre-t-elle moins de garantie pour la sécurité de la vie privée des utilisateurs ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de alex_vino alex_vino
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 23/10/2012 14:19
Pas vraiment de quoi etre réjouit par la nouvelle
Avatar de knocken knocken
http://www.developpez.com

le 23/10/2012 15:24
c'est chiant
Avatar de Muchos Muchos
http://www.developpez.com
Expert Confirmé
le 23/10/2012 20:10
La collecte de données dans le but d'une améliorartion des services, pourquoi pas ? Mais comme d'habitude, il faut que cette "entente de service" soit choisie par l'utilisateur, et non imposée par défaut.
Avatar de impopia impopia
http://www.developpez.com
Invité régulier
le 01/11/2012 9:19
Pourquoi Google ou Microsoft ou tout autre fournisseur devrait savoir quelque chose de moi ou tout autre client de leur ?... Je leur ai payé pour acheter une licence, j'ai agréé à un contrat qu'ils ont imposé - c'est bon, d'ici chacun aille sur son chemin.
Moi par exemple, je ne fais jamais click sur les publicités qui sont offertes sur une page Internet. Je trouve que ce sont des choses inutiles, voire qui consomment de mon traffic, je paie de l'argent pour quelque chose que je ne veux pas et qui m'est imposé. Cette publicité offerte avec la force ne m'intéresse pas. Si je suis intéressé d'acheter un produit, je le cherche, je n'ai pas besoin qu'on me l'offre. Je pense qu'il faut établir de nouveaux protocoles Internet (et bien-sûr des navigateurs qui les enforcent) dans lesquels la publicité offerte soit signalée particulièrement, pour que les internautes puissent choisir s'ils veulent ou non que cette publicité offerte soit téléchargée et affichée. Moi je choisirais de ne jamais télécharger de publicité offerte - c'est un gaspillage de temps, d'argent, surcharge inutile du réseau.
Et la collecte des données sur les usagers des services de ces sites, sous le pretexte "d'offrir de la publicité adaptée au besoins" me semble un envahissement de ma vie privée. Pourquoi ils devraient être intéressés de mes besoins ? Si j'ai besoin de quelque chose, je l'exprime, je n'ai pas besoin que quelqu'un l'estime et non plus qu'il essaie de m'offrir quelque chose pour satisfaire mon imaginaire besoin, et tout ça à mes dépenses et sans que j'y consente.
Avatar de gangsoleil gangsoleil
http://www.developpez.com
Modérateur
le 01/11/2012 16:59
Depuis la nuit des temps - pardon, depuis que le commerce existe, les vendeurs cherchent a connaitre leurs clients. Certes, ce n'est pas applique dans tous les commerces, mais dans beaucoup plus d'endroits que l'on ne peut croire.

La principale difference reside dans l'unicite des donnees recoltees : dans la vie courante, les analyses sont faites sur des groupes de gens (ceux qui vont au supermarche avant 9h sont ceux qui achetent le plus de carotte, donc on met les carottes en avant le matin pour en vendre encore plus).

Sur le net, grace a divers moyens, les donnees recoltees sont unicisees, c'est a dire que meme si elles ne sont pas explicitiment nominatives, elles sont specifiques a une personne. C'est ainsi que les preferences Google (pour prendre un exemple parmi d'autres) existent meme sans avoir de compte Google, grace notamment aux cookies.

Est-ce un probleme ?

S'il s'agissait uniquement de presenter a chacun des publicites ciblees, ca ne me derangerait pas trop. Mais lorsqu'il s'agit d'orienter des recherches, ca devient beaucoup plus tandancieux, car il devient impossible de trouver une information pas trop partielle : dans un autre post, je prenais l'exemple de deux personnes qui cherchent des informations sur un sujet aussi brulant que les gaz de schistes :
Avec le systeme actuel de Google, les sites "d'informations" correspondront aux idees de la personne : un ecolo convaincu qui traine sur des sites ecologistes ou equivalents sera rediriges vers des journaux qui partagent les memes avis, et donc ne verra que des arguments contre.
A l'inverse, un liberal extremiste se verra propose des sites allant egalement dans son sens, et n'aura que des arguments pour.

Ce qui concerne l'information s'applique aussi aux recherches de produits : une personne qui frequente souvent des sites de luxe (ou assimiles) et qui va chercher a acheter un appareil photo ne se verra pas presenter les memes sites de vente en ligne (ou sites comparatifs) qu'une personne qui parcourt des sites de geeks.

Ce ciblage commence a devenir inquietant car on n'en a pas forcement conscience en permanence, et on peut tres vite se voir orienter dans ses choix, de facon totalement pernicieuse.

Donc non, a mon sens, ce n'est pas une bonne nouvelle : ce ciblage sert les interets de la multinationale, et elle essaye de le vendre en disant que c'est mieux pour les clients.

Une seule solution : reflechir, et (essayer de) recouper les informations, encore et toujours, que ce soit lorsqu'on cherche des informations sur la meteo, des tondeuses, ou quoi que ce soit d'autre.
Offres d'emploi IT
Ingénieur Bio-informatique
Stage
Dassault Systèmes SA - Ile de France - DS Campus Vélizy (78140)
Parue le 11/09/2014
Ingénieur système linux h/f
CDI
ELANZ - Ile de France - Paris (75000)
Parue le 04/09/2014
Référent technique j2ee (h/f)
CDI
Easy Partner - Ile de France - Paris (75000)
Parue le 25/09/2014

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
 
 
 
 
Partenaires

PlanetHoster
Ikoula