Taxe : Google menace de ne plus indexer la presse française

Le , par Hinault Romaric, Responsable Actualités
Google vient de lancer un ultimatum à la presse française et au gouvernement en menaçant de déréférencer les contenus des éditeurs en cas d’adoption de la taxe Google.

L'Association de la presse d'information politique et générale (IPG) et le Syndicat de la presse quotidienne nationale ont adressé en septembre dernier une ébauche d’un projet de loi au gouvernement français, visant à l’instauration d’une taxe Google.

Ceux-ci estiment que le géant de la recherche tire profit de leurs contenus et actualités pour enrichir son moteur de recherche, permettant à celui-ci de générer des gains publicitaires dont la presse française ne profite pas suffisamment.

En cas de vote de ce projet de loi, Google ou tout autre moteur de recherche devra payer en cas de lecture d’un article vers lequel celui-ci aura redirigé un internaute, une sorte de prolongation du droit d’auteur comme il en existe dans la musique ou le cinéma.

Le projet a été bien accueilli par la ministre de la Culture et de la Communication Aurélie Filippetti, qui estime même que l’idée est « extrêmement pertinente ».

Sauf que, Google n’a pas l’intention de se plier à cette règle et dans un courrier adressé à plusieurs cabinets ministériels dont l’AFP a obtenu une copie, le géant de la recherche menace de ne plus référencer les sites français s’il arrive que cette taxe soit instaurée.

La firme estime que la naissance d’une telle taxe mettrait en cause son existence même et serait un frein à l’innovation.

« En soumettant le référencement à rémunération et en punissant le défaut de versement de celle-ci de trois ans d'emprisonnement et de 300 000 euros d'amende, cela ne ferait que multiplier les conflits et ralentir Internet » écrit Google, qui au passage rappelle qu’il « redirige quatre milliards de clics par mois vers les pages internet des éditeurs français ».

Un projet de loi dans le même sens est également en cours d’étude par le gouvernement allemand, qui rencontrera la France pour aborder le sujet ces jours-ci.



Source : AFP

Et vous ?

Trouvez-vous juste cette revendication de la presse française ?

Quelles seront les conséquences si Google arrête d’indexer celle-ci ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de GeoTrouvePas GeoTrouvePas
http://www.developpez.com
Membre chevronné
le 19/10/2012 15:25
Et est ce que la presse française va rémunérer Google pour tous le trafic apporté ?

Outre ce mauvais esprit, je ne sais pas trop ce qu'il faut en penser. A priori, je dirais qu'ils n'existerait pas l'un sans l'autre. Je consulte Google Actualités tous les midis et sans ça, je ne pense pas que je visiterai aussi souvent le site du Figaro, de l'Express ou du Monde.

De mon propre point de vue, en étant référencés ces journaux gagnent en trafic et en donc en revenus publicitaires.

On est donc déjà dans une relation gagnant / gagnant.
Avatar de stephgil29 stephgil29
http://www.developpez.com
Membre actif
le 19/10/2012 15:29
Citation Envoyé par Hinault Romaric  Voir le message

Trouvez-vous juste cette revendication de la presse française ?

Pas vraiment, je suis de l'avis de GeoTrouvePas "Et est ce que la presse française va rémunérer Google pour tous les trafic apporté ?"

Citation Envoyé par Hinault Romaric  Voir le message
Quelles seront les conséquences si Google arrête d’indexe celle-ci ?

Ils sauront si réellement Google leur apportait quelque chose

Par contre j’entends souvent dire que Google ne paye pas d’impôts sur ce qu'il gagne en France. La, je trouverai normal que ce qui est gagné en France soit imposé en France.
Avatar de Elros Elros
http://www.developpez.com
Membre habitué
le 19/10/2012 15:31
En lisant le projet de loi, j'ai l'impression que les maisons de presse veulent le beurre et l'argent du beurre. Et par la même occasion, je suis d'accord avec le commentaire ci-dessus. Les web-journaux auraient un traffic moins important sans l'indexation dans Google Actualités.
Avatar de PasteFinger PasteFinger
http://www.developpez.com
Nouveau Membre du Club
le 19/10/2012 15:35
Citation Envoyé par GeoTrouvePas  Voir le message
Et est ce que la presse française va rémunérer Google pour tous le trafic apporté ?

Outre ce mauvais esprit, je ne sais pas trop ce qu'il faut en penser. A priori, je dirais qu'ils n'existerait pas l'un sans l'autre. Je consulte Google Actualités tous les midis et sans ça, je ne pense pas que je visiterai aussi souvent le site du Figaro, de l'Express ou du Monde.

De mon propre point de vue, en étant référencés ces journaux gagnent en trafic et en donc en revenus publicitaires.

On est donc déjà dans une relation gagnant / gagnant.

Du même avis, La presse française ne pourrait pas survivre sans le premier référenceur du Web ...
Avatar de rg77140 rg77140
http://www.developpez.com
Membre expérimenté
le 19/10/2012 15:42
Et pourquoi ça ne serait appliqué qu'à la presse ? Soit cette loi passe pour l'ensemble des sites de la toile, soit pour aucun... c'est quoi ces traitements de faveur ?

Je rigolerais bien que Google ne les référence plus, ça leur apprendra !
Avatar de MikePombal MikePombal
http://www.developpez.com
Nouveau Membre du Club
le 19/10/2012 15:53
Je peux très bien comprendre l'avis des précédents commentaires mais je ne peux pas non plus défendre la position de Google. En effet ça me plaît pas du tout qu'une grosse compagnie comme celle-ci se fasse tellement d'argent et qui ne paye qu'aux alentours des 8% d'impôts grâce à tous ses paradis fiscaux.
Avatar de Jon Shannow Jon Shannow
http://www.developpez.com
Expert Confirmé
le 19/10/2012 16:06
Citation Envoyé par MikePombal  Voir le message
Je peux très bien comprendre l'avis des précédents commentaires mais je ne peux pas non plus défendre la position de Google. En effet ça me plaît pas du tout qu'une grosse compagnie comme celle-ci se fasse tellement d'argent et qui ne paye qu'aux alentours des 8% d'impôts grâce à tous ses paradis fiscaux.

Dans ces cas-là tu peux râler contre toutes les sociétés cotés en bourse, qui s'arrangent pour payer le moins possible d'impôts, grâce à ces paradis fiscaux.

Pour ce qui est du sujet de base, je pense que la Presse essaie de se faire du fric à peu de frais. Mais, à trop vouloir... on finit par tout perdre.

Quant au gouvernement français, je pense qu'il voit là une manière comme une autre de gagner quelques sous en plus, dans ces temps de vaches maigres, toute idée est bonne à prendre.
Avatar de MikePombal MikePombal
http://www.developpez.com
Nouveau Membre du Club
le 19/10/2012 16:25
Citation Envoyé par Jon Shannow  Voir le message
Dans ces cas-là tu peux râler contre toutes les sociétés cotés en bourse, qui s'arrangent pour payer le moins possible d'impôts, grâce à ces paradis fiscaux.
:

Je parlais de Google car c'est le visé de cet article, mais je suis tout à fait d'accord avec toi ce sont toutes les grosses boîtes qui profitent de cette situation. Donc oui je "râle" contre toutes celles-ci
Avatar de AlexRNL AlexRNL
http://www.developpez.com
Membre habitué
le 19/10/2012 16:34
Citation Envoyé par MikePombal  Voir le message
Je peux très bien comprendre l'avis des précédents commentaires mais je ne peux pas non plus défendre la position de Google. En effet ça me plaît pas du tout qu'une grosse compagnie comme celle-ci se fasse tellement d'argent et qui ne paye qu'aux alentours des 8% d'impôts grâce à tous ses paradis fiscaux.

C'est quoi le rapport entre la presse et les impôts de Google ?

Et si on fait une taxe pour "compenser" ce "manque", pourquoi la presse devrait être la seule bénéficiaire ?

La presse (et le gouvernement) joue au con (s'il veulent pas être référencer, 2 lignes de robot.txt suffisent). Google aurais raison de les déréférencer. Le comportement de la presse va à l'encontre de la manière dont s'est construit le web.
Avatar de Pilru Pilru
http://www.developpez.com
Membre chevronné
le 19/10/2012 16:46
Trouvez-vous juste cette revendication de la presse française ?

C'est totalement mesquin car en étant référencés par Google, les sites de la presse française récupèrent du traffic sur leur pages gratuites remplies de pub.
Maintenant, que Google fasse du chantage me gène aussi...
Offres d'emploi IT
Développeur ios
CDI
Hangr - Ile de France - Paris (75000)
Parue le 08/08/2014
Développeur .net
CDI
Easy Partner - Ile de France - Paris (75000)
Parue le 20/08/2014
Développeur décisionnelle h/f
Stage
BULL - Provence Alpes Côte d'Azur - Marseille (13013)
Parue le 04/08/2014

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
 
 
 
 
Partenaires

PlanetHoster
Ikoula