Office 2013, Office Web Apps et Office 365 passent en RTM,
La suite bureautique disponible pour les développeurs en mi-novembre via MSDN

Le , par Hinault Romaric, Responsable Actualités
Mise à jour du 12/10/2012

La gamme des outils professionnels, collaboratifs et de bureautique de Microsoft vient de franchir une étape importante de son cycle de développement.

Microsoft vient d’annoncer son passage au stade de RTM (Release To Manufacturing), qui marque la fin de la phase de développement et de tests des produits, et le début de la préparation de la sortie générale de ceux-ci par l’intermédiaire des multiples canaux utilisés par l’éditeur.

Cette étape couvre l’ensemble des applications de bureau, serveurs et services Cloud Office. Il s’agit de : Office 2013, les applications hébergées Office Web Apps et la solution Cloud Office 365.

Le calendrier des publications de Microsoft prévoit :

  • le déploiement des nouvelles fonctionnalités d’Office 365 pour les entreprises à partir de novembre ;
  • les clients disposant d’une licence en volume avec Software Assurance pourront télécharger les applications Office 2013 ainsi que les autres produits Office, dont SharePoint 2013, Lync 2013 et Exchange 2013 mi-novembre ;
  • les développeurs et les professionnels auront accès à ces outils mi-novembre via leur abonnement MSDN ou TechNet.


Par ailleurs, toute acquisition d’Office 2010 à partir du 19 octobre donne accès gratuitement à la version 2013 dès sa disponibilité grand public, prévue pour le premier trimestre de l’année prochaine. Les tablettes Windows RT embarqueront par défaut une version d’Office 2013.

Pour rappel, la gamme de produits Office a été développée autour de trois axes majeurs : le support du tactile, la mobilité et le Cloud. Les outils de la suite adoptent une nouvelle interface épurée, fondée sur Modern UI de Windows 8 et apportent plusieurs autres nouvelles fonctionnalités (lire ci-devant).




Source : Microsoft


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de - http://www.developpez.com
le 29/10/2012 à 11:38
En résumé, après 2 heures à écumer Google pour trouver de l'info, VBA est toujours aux commandes mais le produit évolue vers un mix cloud-html5- javascript bien qu'on ne sache pas si javascript ait vocation à piloter des macros ni si il possède un IDE avec debugger comme VBA, ni même par quoi VBA sera remplacé.

Javascript est incapable d'accéder au file-system, pas de ligne de commande, pas d’accès aux devices , c'est le langage du tout-venant, conçu pour s’exécuter sur un PC à l'insu même de son utilisateur.. Tout le contraire de VBA qui peut accéder à tout le système sans protection particulière. Le passage de VBA à Javascript semble donc complètement à la masse, les deux philosophies n'étant pas du tout compatibles.

Je me rappelle des années 95 où VB(4|5|6|A|S) occupait 55% des développeurs mondiaux et je me demande si l'éditeur réalise les trilliards de lignes de code VB en service dans le monde et comment capitaliser sur ce public qui ne demande qu'à lui rester fidèle.

Le passage au cloud n'est pas sans conséquences , notamment légales ou géopolitiques pour des acteurs aussi divers, qu'ils soient grands groupes, freelances, PME, administrations, retraités pour leurs recettes de gâteaux...

La demande de migration de VBA vers autre chose est souvent motivée par la rareté des compétences VBA et la quasi totalité des demandes souhaitent migrer vers de l'open source (lamp, sqlite..). Si je travaillais à Redmond, mon premier réflexe serait de préserver ce potentiel client extraordinaire provenant d'une époque où l'éditeur occupait une place qu'il ne retrouvera jamais.
Alors je réalise que l'offre logicielle doit rester simple, qu'il n'y a pas de place pour deux gestionnaires de données personnels dans la suite ou même chez l'éditeur..
Mes questions restent donc sans réponse :
1. Avec quoi vais-je désormais faire une petite base vite-fait pour gérer des petits trucs ou tester mes futures productions d'ampleur ?
2. On migre vers quoi ?
Avatar de alex_vino alex_vino - Membre Expert http://www.developpez.com
le 29/10/2012 à 12:27
Citation Envoyé par unBonGars  Voir le message
Javascript est incapable d'accéder au file-system, pas de ligne de commande, pas d’accès aux devices , c'est le langage du tout-venant, conçu pour s’exécuter sur un PC à l'insu même de son utilisateur.. Tout le contraire de VBA qui peut accéder à tout le système sans protection particulière. Le passage de VBA à Javascript semble donc complètement à la masse, les deux philosophies n'étant pas du tout compatibles.

Les applications Windows Store écrites en Javascript peuvent accéder a tout (un peu pres) grace a l'API WinJS, c'est peut-etre la meme chose dans Office 2013. Je n'ai pas tester mais logiquement Office 2013 devrait supporter WinJS (j'ai bien dit logiquement ).

Citation Envoyé par unBonGars  Voir le message
Je me rappelle des années 95 où VB(4|5|6|A|S) occupait 55% des développeurs mondiaux et je me demande si l'éditeur réalise les trilliards de lignes de code VB en service dans le monde et comment capitaliser sur ce public qui ne demande qu'à lui rester fidèle.

Oui mais le probleme c'est que tu penses avec 18 ans de retard, donc une éternité . Depuis le Web a grandement évolué au point d'etre utilisé pour des applications natives, et ce meme sous Windows.
J'ai presque envie de dire il faut vivre avec son temps, mais c'est vrai que dans le monde de l'entreprise ce n'est malheuresement pas toujours facile.
Je suis favorable a la nouvelle politique de Microsoft, par contre pour éviter les problemes dans le monde pro et surtout pour faciliter l'adoption il est nécessaire qu'Office supporte les macros VBA au moins dans cette version 2013.

En résumé, après 2 heures à écumer Google pour trouver de l'info, VBA est toujours aux commandes mais le produit évolue vers un mix cloud-html5- javascript bien qu'on ne sache pas si javascript ait vocation à piloter des macros ni si il possède un IDE avec debugger comme VBA, ni même par quoi VBA sera remplacé.

D'apres tes recherches je penses que Microsoft permet aux entreprises (et le permettra dans sa prochiane version) de migrer en douceur, donc c'est plutot une bonne nouvelle

De plus la documentation 9[EN]existe déja pour VBA ce qui prouve qu'ils ne le délaisse pas tant que ca
Avatar de - http://www.developpez.com
le 29/10/2012 à 13:46
Citation Envoyé par alex_vino  Voir le message
Les applications Windows Store écrites en Javascript peuvent accéder a tout (un peu pres) grace a l'API WinJS, c'est peut-etre la meme chose dans Office 2013. Je n'ai pas tester mais logiquement Office 2013 devrait supporter WinJS (j'ai bien dit logiquement ).

Ok, il devrait donc y avoir un ide javascript avec debugger dans cette version, mais quelle confusion entre le javascript "personnel" (PJ) qui peut tout faire et le Javascipt public limité au dom de son document... Pas si satisfaisant que ça ! surtout que VBA fonctionne encore très bien. En fait le seul vrai problème technique de VBA tient à sa gestion du multithread, accessoirement on peut aussi citer son approche objet approximative mais ce n'est pas forcément l'affaire d'un langage super-macro de faire du full objet.

Citation Envoyé par alex_vino  Voir le message
Oui mais le problème c'est que tu penses avec 18 ans de retard, donc une éternité . Depuis le Web a grandement évolué au point d'etre utilisé pour des applications natives, et ce meme sous Windows.
J'ai presque envie de dire il faut vivre avec son temps, mais c'est vrai que dans le monde de l'entreprise ce n'est malheuresement pas toujours facile.
Je suis favorable a la nouvelle politique de Microsoft, par contre pour éviter les problemes dans le monde pro et surtout pour faciliter l'adoption il est nécessaire qu'Office supporte les macros VBA au moins dans cette version 2013.

Ben j'ai beau avoir écrit beaucoup de full cloud depuis 2002 et bien d'autres choses, je ne suis pas persuadé que tout le monde recherche la synchro entre machines à tous prix. Il y a quand même de gros bémols, la connexion réseau notamment. Je n'achèterai pas une machine qui ne marche pas sans réseau et je ne conseillerai à personne de le faire ! ensuite il y a ce problème de sécurité des données. Vous pouvez toujours dire à votre client que tout est sûr, si un autre lui dit le contraire, qui votre client croira-t-il ? Celui qui cloude ou celui qui stocke en local ?

Ici, l'approche payante de l'éditeur ne permet pas d'installer des serveurs locaux sur les machines.. L'open source a toujours eu cet avantage. Mais même... si le serveur est local, la fluidité de l'IHM web n'est pas à la hauteur, quant au développement... Imaginez : je veux zoomer et afficher une bulle d'info sur un svg en cliquant une entrée de liste. CSS html, javascript html , svg, CSS-svg, javascript-svg et hop , je zoome d'un cran de molette :
retour serveur, re-css-js-svg-css-js..... va falloir écrire des messages d'attente imaginatifs genre blague de carambar.

L'empilement des langages web n'est pas vraiment un facteur de productivité. Surtout si comme moi, vous court-circuitez le serveur en embarquant un maximum d'ihm dans le doc html, ça fait une couche de plus.

Citation Envoyé par alex_vino  Voir le message
D'apres tes recherches je penses que Microsoft permet aux entreprises (et le permettra dans sa prochiane version) de migrer en douceur, donc c'est plutot une bonne nouvelle

C'est le scénario le plus logique , mais je pense qu'il y a simplement trop de paramètres et que l'équation n'est pas favorable pour Redmond. le bénéfice d'une architecture toute fraîche ne couvre pas le risque de perdre des centaines de millions de clients potentiels alors qu'access est le seul produit de la gamme qui n'ait pas de concurrence sérieuse dans ce segment.

Citation Envoyé par alex_vino  Voir le message
De plus la documentation 9[EN]existe déja pour VBA ce qui prouve qu'ils ne le délaisse pas tant que ca

Merci pour le lien, je pense que cette page montre qu'il faudrait peut être re-marketter VBA au lieu d'en faire un "pis-aller" juste là pour assurer une compatibilité ascendante.


Responsable bénévole de la rubrique Accueil : le Service Publications -