Oracle Solaris 11.1 étend ses capacités Cloud
Le système d'exploitation Unix sort avec plus de 300 nouvelles fonctionnalités

Le , par Hinault Romaric, Responsable Actualités
Oracle vient de présenter Solaris 11.1, la nouvelle mise à jour majeure de son système d’exploitation Unix.

Cette mouture apporte plus de 300 nouvelles fonctionnalités et améliorations à la famille des produits Oracle Solaris 11.

Oracle Solaris 11 est un système d’exploitation particulièrement optimisé pour la ligne des serveurs Oracle SPARC T-Series, Oracle SPARC SuperCluster T4-4, les machines Oracle Exadata Database et la solution de Cloud Oracle Exalogic Elastic Cloud engineered systems.

Oracle Solaris 11 mise essentiellement sur le Cloud pour permettre aux clients de construire des plateformes Cloud IaaS (Infrastructure as a Service), PaaS (Platform as a Service) et SaaS (Software as a Service) sur un large éventail de serveurs SPARC et X86.

La mise à jour 11.1 booste les capacités Cloud de l’OS avec l’ajout de Built-in Cloud Infrastructure, une nouveauté qui rend le système d’exploitation plus efficace lors de la virtualisation sur des ressources systèmes, réseaux et de stockage.

Cette mise à jour fait de Solaris le premier système d’exploitation à prendre en charge FedFS, le nouveau système de fichiers standard ouvert et fédéré. FedFS fournit un espace de nommage (namespace) unique pour relier plusieurs serveurs de fichiers.

Oracle Solaris 11.1 inclut des fonctionnalités pour étendre le support de SDN (Software Defined Networks), qui permet de mieux gérer les ressources réseaux et la bande passante en environnement Cloud, et de Data Center Bridging, qui étend les capacités des cartes réseaux Ethernet. L’OS intègre également Edge Virtual Bridging, qui permet la mise en place des réseaux VLAN sans configuration excessive de commutateurs et centres de données.

Le système d’exploitation d’Oracle propose une série d’améliorations pour sa dernière technologie de base de données, offrant de meilleures performances et la disponibilité. Oracle Real Application Clusters offre désormais une amélioration du temps de latence de 17%, en déchargeant la gestion des blocages au niveau du noyau de Solaris.

En plus de ces améliorations, s’ajoute le support du stockage partagé atomisé pour permettre le transfert des Solaris Zones entre différents systèmes, l’amélioration d’Oracle Database Shared Global Area (SGA), qui peut désormais redimensionner la base de données sans avoir à redémarrer la machine, l’intégration openscap, un outil de reporting et de conformité.

L’installation d’Oracle Solaris 11.1 se fera à l’aide des outils de mise à jour disponibles dans la version 11.

Source : communiqué de presse d'Oracle


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Hinault Romaric Hinault Romaric
http://www.developpez.com
Responsable Actualités
le 30/10/2012 14:20
Oracle sort Solaris 11.1 et Solaris Cluster 4.1
l’OS Unix apporte plus de 300 nouvelles fonctionnalités et étend ses capacités Cloud

Mise à jour du 30/10/2012

Oracle Solaris 11.1 est disponible en version stable pour le grand public.

Présenté lors de la conférence Oracle OpenWorld en début du mois d’octobre (lire ci-avant), Solaris 11.1 est une mise à jour majeure de Solaris 11, le système d'exploitation Unix dédié au Cloud, conçu pour créer de grands Cloud d'entreprise offrant des services d'infrastructure (IaaS Infrastructure as a Service), de plateforme (PaaS Platform as a Service) et de logiciels (SaaS Software as a Service) s'appuyant sur une large gamme de serveurs SPARC et x86 et de systèmes intégrés Oracle

Au menu des nouveautés de cette version, on notera :

  • une augmentation de la performance, la disponibilité et les débits d'E/S des technologies Oracle Database les plus récentes ;
  • l’ajout d’une d'une nouvelle interface optimisée pour la mémoire partagée entre Oracle Database et Oracle Solaris 11.1, qui assure un démarrage et un arrêt huit fois plus rapides de la base de données, ainsi que le redimensionnement en ligne de la zone SGA (System Global Area) d'Oracle Database ;
  • l’intégration des nouveaux mécanismes exclusifs pour optimiser les performances d'Oracle Database. Oracle Solaris 11.1 expose les interfaces Oracle Solaris DTrace I/O qui permettent à un administrateur Oracle Database d'identifier les anomalies d'entrées/sorties pour ensuite isoler les goulets d'étranglement au niveau du réseau ou du stockage ;
  • l’OS bénéficie d’un nouveau plug-in Oracle Solaris DTrace pour Oracle Java Mission Control, permettant aux clients de surveiller les applications Java sur les systèmes Oracle Solaris en production ;
  • des nouvelles fonctions de gestion de Cloud qui viennent renforcer les mécanismes de virtualisation déjà intégrés dans Oracle Solaris 11, qui permettent de virtualiser sans surcharge les ressources du système, du réseau et du stockage. Ces nouveautés apportent un support étendu des réseaux définis au niveau logiciel (SDN –Software Defined Network) avec notamment des améliorations de la technologie de couplage Edge Virtual Bridging, pour maximiser l'utilisation des ressources du réseau et gérer la bande passante dans les environnements de cloud ;
  • un nouveau module intégré d'anticipation de la mémoire qui surveille l'utilisation de la mémoire par les applications et optimise la taille des pages et l'emplacement des ressources afin d'accélérer les performances globales des applications ;
  • Solaris 11.1 dispose d’un support de 32 To de RAM et de milliers de CPU permettant de libérer tout le potentiel des serveurs Oracle les plus récents.


Cette publication s’accompagne de la sortie d’Oracle Solaris Cluster 4.1, un outil qui complète les mécanismes de haute disponibilité et de récupération sur sinistre d'Oracle Solaris par des mécanismes exclusifs de clusters virtuels, permettant de regrouper très efficacement les applications pour leur assurer une disponibilité maximale.

Cette mouture apporte des nouveaux clusters de Zones Oracle Solaris 10, qui permettent aux clients de rassembler leurs applications critiques fonctionnant sous Oracle Solaris 10 sur des environnements de Cloud basés sur Oracle Solaris 11. Le renforcement des opérations de récupération sur sinistre basées sur les services d'Oracle Sun ZFS Storage Appliance et sur Oracle Solaris Cluster 4.1 permet de coordonner la récupération des applications et des données sur un site distant.

Avec Solaris Cluster 4.1, la récupération des applications est plus rapide grâce à l'amélioration de la détection des défaillances du stockage ainsi qu'à une meilleure gestion des dépendances entre ressources. Les nouveaux mécanismes certifiés de sécurité des clusters de Zones Oracle Solaris assurent une isolation des applications adaptées aux exigences des systèmes militaires, pour les déploiements de systèmes opérationnels fortement consolidés s'appuyant sur la technologie Oracle Solaris 11 Trusted Extensions.

Oracle diffusera un webcast consacré à Oracle Solaris 11.1 et Oracle Solaris Cluster 4.1 le 07 novembre 2012 à 8h00 (heure du Pacifique).

L’installation d’Oracle Solaris 11.1 se fait à l’aide des outils de mise à jour disponibles dans la version 11.

Source : CP Oracle
Offres d'emploi IT
Consultant stagiaire en Innovation (h/f)
Stage
SOLUCOM - Ile de France - Paris La Défense
Parue le 31/10/2014
Analyste de Production Mainframe H/F
CDI
NEO SOFT - Bourgogne - Dijon (21000)
Parue le 11/10/2014
Maîtrise d'ouvrage si finance h/f
CDI
Société Générale France - Ile de France - Paris (75000)
Parue le 23/10/2014

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
 
 
 
 
Partenaires

PlanetHoster
Ikoula