Oracle muscle son Cloud
Avec de nouvelles applications hébergées et une plateforme pour Java

Le , par Gordon Fowler, Expert Confirmé Sénior
Qu’il est loin le temps où le PDG d’Oracle voyait le Cloud Computing comme une aberration technologique.

Depuis, Salesforce.com a montré qu’il était une entreprise viable et s’est diversifié dans les bases de données, SAP a multiplié les rachats de spécialistes du SaaS (applications à la demande) et Microsoft a placé ses outils professionnels (ERP et CRM) sur Windows Azure. Et Oracle a changé son fusil d’épaule.

Lors du Oracle OpenWorld de San Francisco, l’éditeur a annoncé la concrétisation de cette stratégie avec une toute une nouvelle gamme d’applications en mode Cloud (« la plus importante du marché » a déclaré Larry Ellison, PDG de la société, dans son style habituel).

On en saura un peu plus dans les semaines qui viennent, mais Oracle a d’ores et déjà mis en avant son CRM et le « social media management » (la manière de gérer les avis et les informations sur les réseaux sociaux), deux domaines au cœur de Salesforce.com.

On trouve également une solution de gestion des Ressources Humaines (nouvel eldorado des applications Cloud d’entreprise) et un outil d’aide pour les SAV et le support client (FAQ en ligne, etc.) – en plus du CRM. Un ERP devrait suivre.


En plus du SaaS, Oracle va ouvrir son PaaS (Plateforme as a Service) à destination des développeurs. Sur ce marché, Larry Ellison vise clairement AWS (Amazon), Google App Engine et Windows Azure (Microsoft).

Cette plateforme - très orientée Java, on s’en doute - s’intègre avec Eclipse, NetBeans et JDeveloper. Elle propose des outils collaboratifs « pour gérer les tâches, les builds et la documentation » et l’automatisation du déploiement sur le nouveau Oracle Java Cloud Service ou en local, au choix.

Ce PaaS propose par ailleurs un espace de stockage de données à destination des professionnels et devrait rapidement s’enrichir d’un SGBD hébergé (à l’instar de database.com de Salesforce ou de SQL Azure de Microsoft).

[ame="http://www.youtube.com/watch?v=7CkfviCpy0M"]Présentation du PaaS d'Oracle orienté Java[/ame]

Enfin, Oracle ne cache plus ses intentions de proposer un IaaS (Infrastructure as a Service) pour couvrir la totalité des services de ses concurrents, toujours AWS et Azure en tête.

Oracle ne se place cependant pas tout à fait dans la même gamme de prix. Sa base de données hébergée (Oracle DB 11g R2) sera facturée à partir de 175 $ par mois pour 5 GB de stockage et jusqu'à 2.000 $ pour 50 GB. Ses services Cloud pour Java sont eux tarifés entre 250 et 1.500 $ par mois.

Côté SaaS, son CRM en ligne commence à 100 $ par utilisateur et par mois.

Oracle n’a en revanche donné aucune date ni échelle de prix pour son futur IaaS.

Le nouvel Oracle Cloud

Source : Communiqués d’Oracle


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Samuel_ Samuel_
http://www.developpez.com
Expert Confirmé
le 12/10/2012 11:47
Une très bonne nouvelle pour le monde l'entreprise.
Les éditeurs de Logiciels se dirigent irrémédiablement vers le SaaS.

Même si des voix (Steve Wozniak pour ne citer que lui) émèttent des doutes sur la sureté des données, on peut voir que la grande mode du moment est le Cloud.
Le Cloud est-il LA solution d'avenir qui vas perdurer au point de devenir incontournable ou est-il juste une mode de passage ?
Je pense que c'est la solution d'avenir si les questions de la sécurité et de l'accéssibilité des données soient posée et des solutions trouvées.
Offres d'emploi IT
Consultant systèmes microsoft (H/F)
CDI
NEO SOFT - Bretagne - Rennes (35000)
Parue le 11/09/2014
Stage développeur java
Stage
Particeep - Ile de France - Paris (75000)
Parue le 03/09/2014
Coach Agile à Singapour
CDI Freelance
Palo IT - Autre - Singapour
Parue le 01/09/2014

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
 
 
 
 
Partenaires

PlanetHoster
Ikoula