FairSearch : Nokia et Oracle rejoignent la coalition anti-Google
Qui porte sa lutte contre l'abus de position dominante aux mobiles

Le , par Nissa Comet, Expert confirmé
FairSearch, l’organisation vouée d'après ses membres à défendre la concurrence sur internet, compte désormais dans ses rangs le fabricant de téléphones mobiles Nokia, l'éditeur de solutions d'entreprise Oracle et le site d’enchères en ligne Allegro.


En alliance avec d'autres entreprises, dont Microsoft, ces membres accusent Google d'abus de position dominante et portent leur combat sur le terrain du mobile avec le renfort de Nokia.

D’après eux, il n'y a plus de place à l’innovation avec la dominance des services Web et mobiles de Google sur ses résultats de recherche. Les rivaux de Google déclarent que cette compagnie ne devrait pas utiliser son moteur de recherche pour privilégier ses services.

« Leur arrivée est primordiale dans le contexte global des pratiques de recherche anticoncurrentielles de Google, qui affectent les consommateurs en réfrénant l'innovation et le choix, non seulement pour les services Web, mais aussi sur le mobile et toute autre plateforme où Google abuse de sa position dominante », déclare Thomas Vinje, l'avocat européen de la coalition.

Le réseau international FairSearch relance ainsi ses plaintes auprès de la commission européenne, ainsi que d’autres autorités qui enquêtent déjà et à nouveau sur l’activité prétendument anticoncurrentielle de Google.

De son côté, Google renforce ses parts de marché dans la recherche, revigoré par le succès du système d’exploitation Android sur appareils téléphoniques et par son acquisition de Motorola Mobility.

Source : The Hill

Et vous ?

Pensez-vous que Google fasse apparaître ses services en priorité ? Est-ce à votre sens un abus de position dominante ?
Porter de telles accusations sur Google est-il le meilleur moyen de lutter contre la position dominante de Google ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de MichaelREMY MichaelREMY - Membre confirmé http://www.developpez.com
le 14/11/2015 à 16:35
Citation Envoyé par Zirak Voir le message
Sauf que je doute fortement que dans les cgv ou le réglement de Google cela soit stipulé "vous nous payez pour promouvoir vos produits, cependant, ceux-ci ne seront promus seulement si il nous reste un peu de place après avoir affiché nos propres produits"...
oh mais je suis certain que Google n'a pas promis ou indiqué un rang dans la promotion.
C'est vraiment un faux débat partant d'une erreur de vocation et de vocabulaire.
J'ai l'impression qu'on tape sur une ambulance gratuite parce qu'elle n'arrive pas assez.
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités http://www.developpez.com
le 16/05/2016 à 22:56
Google pourrait faire face à une amende de trois milliards d'euros en Europe,
pour abus de position dominante sur le marché des comparateurs de prix

Octobre 2010 a été marqué entre autres par l’ouverture d’une enquête concernant les pratiques de Google sur le marché des comparateurs de prix en Europe. En avril 2015, la Commission européenne a adressé une communication des griefs à Google, lui faisant part de son avis préliminaire selon lequel l’entreprise abuse de sa position dominante, en violation des règles de l’UE en matière d’ententes et d’abus de position dominante, en favorisant systématiquement son propre produit de comparaison de prix dans ses pages de résultats de recherche générale au sein de l’Espace économique européen (EEE).

Citant des sources proches de l’affaire, le quotidien The Sunday Telegraph a affirmé que Google pourrait avoir à payer la somme record de trois milliards d’euros pour cette infraction dans les semaines à venir. Un montant qui va donc dépasser le précédent record d’amende suite à ce type d’infraction (antitrust) : il s’élevait à 1,06 milliard d’euros, amende qui a été infligée par la Commission à Intel en 2009 et qui a été confirmée cinq ans plus tard par le Tribunal de l’Union européenne.

Pour rappel, dans le cas d’Intel il s’agissait d’une condamnation en raison de ses pratiques commerciales sur le marché des microprocesseurs jugées anticoncurrentielles entre 2002 et 2007. Bruxelles avait constaté entre autres « des remises intégralement ou partiellement occultes aux fabricants d’ordinateurs à la condition qu’ils lui achètent la totalité ou la quasi-totalité des processeurs x86 dont ils avaient besoin », mais également « des paiements directs en faveur d’un grand distributeur à la condition qu’il ne vende que des ordinateurs équipés de processeurs x86 ».

Dans les procédures en cas d’abus de position dominante, l’article 102 pour les cas TFEU (Treaty on the Functioning of the European Union) dispose que « une entreprise qui a eu un comportement anticoncurrentiel et par conséquent viole le droit de la concurrence peut faire l'objet d'amendes imposées par la Commission en vertu du règlement n° 1/2003 [...]. Les amendes reflètent la gravité et la durée de l'infraction. Elles sont calculées dans le cadre d'un ensemble de lignes directrices [...]. Le point de départ de l'amende est le pourcentage des ventes annuelles de l'entreprise du produit concerné par l'infraction (jusqu'à 30 %). Ceci est ensuite multiplié par le nombre d'années et de mois pendant lesquels l'infraction a duré. L'amende peut être augmentée (par exemple en cas de récidive) ou diminuée (par exemple en cas de participation limitée). Le niveau maximal de l'amende est plafonné à 10 % du chiffre d'affaires annuel global de la société ». Dans le cas de Google, l’amende maximale applicable (10 % du chiffre d’affaires annuel global) s’élève à plus de 6 milliards d’euros.

Le quotidien The Sunday Telegraph avance que les sources proches de l’affaire ont affirmé qu’une annonce officielle allant dans le sens de l’amende de 3 milliards d’euros pourrait être faite avant les congés d’été. Margarethe Vestager, commissaire à la concurrence, a évoqué vendredi dernier la possibilité de lancer des procédures judiciaires sur d’autres marchés de la recherche spécialisée comme les informations de voyage ou les cartes.

Source : Telegraph, procédures antitrust
Avatar de seikida seikida - Membre à l'essai http://www.developpez.com
le 17/05/2016 à 2:11
Bonjour,

J'avoue ne pas trop comprendre cette phrase:
en favorisant systématiquement son propre produit de comparaison de prix dans ses pages de résultats de recherche générale au sein de l’Espace économique européen
Ca me semble un peu normal de faire ca, non?
Si quelqu'un cree son propre site internet, il mettra ses propre produit en avant. Certains sites bidouillent meme les resultats des recherches, des votes, etc...
Autant je suis d'accord avec tous ce qui touche a la vie privee, autant la ...

Pouvez vous m'expliquer ou est le probleme?
Je pense qu'ils s'attaquent a Google seulement car c'est une grosse societe et qu'ils veulent lui soutirer de l'argent (mais peut etre que je me trompe).
Avatar de sazearte sazearte - Membre émérite http://www.developpez.com
le 17/05/2016 à 8:09
Si quelqu'un cree son propre site internet, il mettra ses propre produit en avant. Certains sites bidouillent meme les resultats des recherches, des votes, etc...
Autant je suis d'accord avec tous ce qui touche a la vie privee, autant la ...
On peut aussi interpréter google comme un moteur de recherche et en tant que tels doit fournir des résultats non faussé ?

Moi en tous cas je fais une grosse distinction entre taper une recherche dans google search et google shopping.
Le 1er devrait normalement me fournir les résultats les plus pertinents, le 2eme en revanche peut favoriser tels ou tels produits.

De toutes façon quand j’achète un article je regarde pas sur google mais directement sur amazon, ebay, cdiscount et ldlc et je compare moi même.
Avatar de seikida seikida - Membre à l'essai http://www.developpez.com
le 17/05/2016 à 8:18
Merci @sazearte pour ta reponse:

On peut aussi interpréter google comme un moteur de recherche et en tant que tels doit fournir des résultats non faussé ?
Ceci dit, je ne suis pas d'accord. Légalement parlant est ce qu'un moteur de recherche est obligé de donner des résultats non faussé?
Légalement parlant rien ne lui interdit de fausser les résultats. Bon c'est certains qu'un moteur de recherche qui fait ca ne sera pas utilisé par les internautes qui le fuiront, mais la n'est pas la question.

Si je suis sur un moteur de recherche et que je tape "chaton" et qu'il me sort des resultats sur des chiots avec plein de pub en rapport sur les chiots ... ok, il est hors sujet, mais est ce interdit?

(Je veux juste comprendre les raisons de l'amende)
Avatar de sazearte sazearte - Membre émérite http://www.developpez.com
le 17/05/2016 à 8:50
(Je veux juste comprendre les raisons de l'amende)
Moi je voudrais déjà comprendre sur quel(s) produit(s) porte l’amende , google search, google shopping, youtube ? tous...
Avatar de cbleas cbleas - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 17/05/2016 à 12:25
Ceci dit, je ne suis pas d'accord. Légalement parlant est ce qu'un moteur de recherche est obligé de donner des résultats non faussé?
Légalement parlant rien ne lui interdit de fausser les résultats. Bon c'est certains qu'un moteur de recherche qui fait ca ne sera pas utilisé par les internautes qui le fuiront, mais la n'est pas la question.

Si je suis sur un moteur de recherche et que je tape "chaton" et qu'il me sort des resultats sur des chiots avec plein de pub en rapport sur les chiots ... ok, il est hors sujet, mais est ce interdit?

(Je veux juste comprendre les raisons de l'amende)
Bonjour,
Justement lorsque que tu as une position dominante tu n'as pas le droit de fausser les résultats sinon tu fais une concurrence déloyale en allant jusqu'a rendre inexistant tes concurrents.
Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - Nouveau Candidat au Club http://www.developpez.com
le 17/05/2016 à 16:53
Citation Envoyé par sazearte Voir le message
Moi en tous cas je fais une grosse distinction entre taper une recherche dans google search et google shopping.
Le 1er devrait normalement me fournir les résultats les plus pertinents, le 2eme en revanche peut favoriser tels ou tels produits.
Quoi? il y a un Google shopping... Le filtre est sur le prix? Tu te souviens de la douane? Pourtant je ne suis pas pour.

Citation Envoyé par seikida Voir le message
Légalement parlant est ce qu'un moteur de recherche est obligé de donner des résultats non faussé?
L'exemple de chercher une image qui se trouve dans le cache du moteur de recherche mais n'est plus présente sur le site Internet officiel est déjà suffisante.
Mais administrativement pourtant il y aura des pour et des contres.
Avatar de LSMetag LSMetag - Membre émérite http://www.developpez.com
le 17/05/2016 à 20:26
De toute façon c'est bien simple. On sait que Google Search est en quasi monopole et donc utilisé par la quasi-totalité de la population. Les gens ne payent pas, mais Google gagne grassement sa vie avec la pub intégrée à son moteur, sans compter les paiements pour rajouter des pubs tierces et les trackers qui te lient à ses services (google syndication par exemple).

Le problème ici, c'est que si tu tapes "map" dans Google Search, il va non seulement te mettre "Google Map" en premier (c'est pas encore trop grave), mais il te mettra "Plan" (le google map d'Apple) en 2ème voire troisième PAGE. Il en aura profité pour glisser au passage Google Earth, des vidéos youtube, Android. soit dans les résultats d'avant, soit en bannière publicitaire. Et je ne parle pas des innombrables éditeurs à qui Google a graissé la patte pour qu'ils t'installent automatiquement Google Chrome avec leur logiciel, si tu ne décoches pas la case. Ou encore le fait de t'inciter à souscrire un compte Google en te listant ses services, comme DropBox, sans rien mentionner de la concurrence.

Pour que l'innovation et le développement économique (par l'apparition de nouveaux acteurs) se fasse, il faut obligatoirement laisser un peu de place aux "challengers", qui utilisent des techniques alternatives (parfois plus efficaces, parfois moins, parfois novatrices,...). Ici Google les empêche simplement d'exister, en les reléguant loin dans les résultats de recherche, tout en continuant de mettre des liens partout vers ses services.

C'est comme Microsoft qui n'avait pas de Ballot Screen sous Windows. Tu utilisais Internet Explorer, et si tu ne tombais pas par hasard sur un article de Clubic ou une connaissance pour te dire que des alternatives existaient, Internet Explorer n'était rien d'autre... qu'Internet lui même !

Si une société n'a pas encore de concurrence, il est de son devoir de laisser celle-ci émerger, pour favoriser innovation et compétition. La loi n'est pas égale pour tous mais favorise la "justice" et l'"intérêt général", comme avec le principe de l'impôt sur le revenu. Sinon, on serait tous soumis à l'évolution (ou à la stagnation) de la société en monopole (à votre avis, pourquoi IE a pris du retard sur les autres ?)
Avatar de seikida seikida - Membre à l'essai http://www.developpez.com
le 18/05/2016 à 3:10
Bonjour et merci de vos reponses,

En gros si tu as du succes, tu ne peux plus faire ce que tu veux sans qu'on vienne t'embeter.
Avatar de LSMetag LSMetag - Membre émérite http://www.developpez.com
le 18/05/2016 à 4:56
Citation Envoyé par seikida Voir le message
Bonjour et merci de vos reponses,

En gros si tu as du succes, tu ne peux plus faire ce que tu veux sans qu'on vienne t'embeter.
Disons que si tu es un géant tout seul dans sa branche, le client va devoir accepter sa daube (si la boîte ne maintient pas son service, comme Microsoft avec IE) et ne pourra pas se tourner vers autre chose si ça ne lui plaît pas, car la grosse boîte l'aura empêchée d'apparaître.
Pas de concurrence, pas de "besoin" d'amélioration du service. Pas d'innovation. Pas de possibilités de fonder sa boîte.

En politique, pourquoi il n'y a que des vieux ? Parce qu'ils évincent tout de suite les jeunes qui essaient d'entrer en politique, avec leurs réseaux divers. Abus de pouvoir.
Offres d'emploi IT
Développeu(r|se) fullstack symfony 2
CDD
CREA2PRO - Centre - Montargis (45200)
Chef de projet E-commerce (H/F)
CDI
Sitti - Centre - Orléans (45000)
Développeur java
CDI
Créalis Ingénierie - Aquitaine - Bordeaux (33000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil