Les rubriques (actu, forums, tutos) de Développez
Tags
Réseaux sociaux
9   1




Retrouvez le dossier complet de la rédaction
15/04 - Antitrust : Bruxelles accuse officiellement Google et ouvre une enquête concernant Android
03/04 - Antitrust : l'UE préparerait ses armes pour assigner Google en justice, selon certaines indiscrétions provenant des parties impliquées dans l'affaire
24/09 - Antitrust : Google pourrait se voir infliger une sanction de 6 milliards de dollars, la firme doit faire une dernière série de propositions
23/07 - Antitrust : l'UE devrait « revoir quelques termes » de l'accord sur la concurrence proposé par Google, d'après un rapport
06/02 - Google pourrait éviter la sanction financière en Europe, la commission européenne se montre satisfaite de ses nouvelles propositions
30/01 - Antitrust : Google à deux doigts de l'entente avec l'UE, conséquence de la menace de répression ?
23/12 - Antitrust : les propositions de Google jugées inacceptables, la société privilégie toujours certains de ses services, selon l'Europe
14/11 - Antitrust : les propositions de Google restent critiquées, les éditeurs de presse européens appellent à la sanction
29/10 - Antitrust : Bruxelles soumet les nouvelles propositions de Google à ses concurrents, ils ont un mois pour les tester et les commenter
18/07 - La proposition Antitrust de Google rejetée par l'Union Européenne, le Commissaire Européen demande à l'entreprise de l'améliorer
26/04 - UE : Google propose d'associer ses rivaux dans les résultats de recherche, ils ont un mois pour se prononcer
16/04 - UE : Google à deux doigts de l'entente avec FairSearch, qui l'accuse d'abus de position dominante
Sur le même sujet

FairSearch : Nokia et Oracle rejoignent la coalition anti-Google
Qui porte sa lutte contre l'abus de position dominante aux mobiles

Le , par Nissa Comet, Expert Confirmé Sénior
FairSearch, l’organisation vouée d'après ses membres à défendre la concurrence sur internet, compte désormais dans ses rangs le fabricant de téléphones mobiles Nokia, l'éditeur de solutions d'entreprise Oracle et le site d’enchères en ligne Allegro.


En alliance avec d'autres entreprises, dont Microsoft, ces membres accusent Google d'abus de position dominante et portent leur combat sur le terrain du mobile avec le renfort de Nokia.

D’après eux, il n'y a plus de place à l’innovation avec la dominance des services Web et mobiles de Google sur ses résultats de recherche. Les rivaux de Google déclarent que cette compagnie ne devrait pas utiliser son moteur de recherche pour privilégier ses services.

« Leur arrivée est primordiale dans le contexte global des pratiques de recherche anticoncurrentielles de Google, qui affectent les consommateurs en réfrénant l'innovation et le choix, non seulement pour les services Web, mais aussi sur le mobile et toute autre plateforme où Google abuse de sa position dominante », déclare Thomas Vinje, l'avocat européen de la coalition.

Le réseau international FairSearch relance ainsi ses plaintes auprès de la commission européenne, ainsi que d’autres autorités qui enquêtent déjà et à nouveau sur l’activité prétendument anticoncurrentielle de Google.

De son côté, Google renforce ses parts de marché dans la recherche, revigoré par le succès du système d’exploitation Android sur appareils téléphoniques et par son acquisition de Motorola Mobility.

Source : The Hill

Et vous ?

Pensez-vous que Google fasse apparaître ses services en priorité ? Est-ce à votre sens un abus de position dominante ?
Porter de telles accusations sur Google est-il le meilleur moyen de lutter contre la position dominante de Google ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Matthieu Vergne Matthieu Vergne - Membre Expert http://www.developpez.com
le 10/04/2015 à 15:20
Citation Envoyé par Algo D.DN Voir le message
[HS] Juste pour lever un vilain doute, gougle ne parle jamais de logiciel libre toujours open source Why!

Est-ce le fait qu'il existe une permissivité chez l'un que l'autre ne permet pas ? [/HS]
Libre implique de respecter les 4 libertés décrites par R. Stallman, à savoir :
  1. la liberté d'exécuter le programme, pour tous les usages ;
  2. la liberté d'étudier le fonctionnement du programme et de l'adapter à ses besoins ;
  3. la liberté de redistribuer des copies du programme (ce qui implique la possibilité aussi bien de donner que de vendre des copies) ;
  4. la liberté d'améliorer le programme et de distribuer ces améliorations au public, pour en faire profiter toute la communauté.

Open source n'implique que de fournir le code, pas de tout autoriser avec. Qui dit libre dit open source, mais pas l'inverse.
Avatar de Algo D.DN Algo D.DN - Membre chevronné http://www.developpez.com
le 10/04/2015 à 16:04
Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
Open source n'implique que de fournir le code, pas de tout autoriser avec. Qui dit libre dit open source, mais pas l'inverse.
[Toujours HS] Gougle applique donc (avec l'Open Source) une sorte de stratégie des écluses, qui au besoin et de manière altruiste bien sûr , s'octroie le droit de verrouiller le sens des flux sur des solutions que d'autres développent...[/Toujours HS]
Avatar de Matthieu Vergne Matthieu Vergne - Membre Expert http://www.developpez.com
le 10/04/2015 à 16:39
Citation Envoyé par Algo D.DN Voir le message
[Toujours HS] Gougle applique donc (avec l'Open Source) une sorte de stratégie des écluses, qui au besoin et de manière altruiste bien sûr , s'octroie le droit de verrouiller le sens des flux sur des solutions que d'autres développent...[/Toujours HS]
Oui et non, en pratique c'est pas aussi simple mais je pense que ça résume bien l'idée. On l'a vu avec Android, ils l'ont mis open source (ou peut-être libre, je sais plus) mais ont essayé ensuite de virer les fonctions intéressantes au fur et à mesure pour les intégrer dans des applis bien de chez eux et non open source. Tu construis une clientèle sur une jolie idée, et une fois qu'elle en dépend bien tu fermes les robinets pour l'obliger à payer. Ils ont juste mal calculé le projet CyanogenMod. Maintenant ils font gaffe.

L'open source leur permet d'obtenir des idées en regardant dans les communautés de dév qui se forment autour de leurs produits. S'ils ont le code avec, c'est tout bénèf, mais mieux vaut refaire son propre code adapté à son propre contexte. Un dév lambda ne sait pas tous ce que cache Google, donc son code sera probablement pas des plus optimisé pour eux. Ils sont bon pour adapter et optimiser chez Google, donc j'imagine qu'ils en profitent. Donc disons plutôt que ça leur rapporte clairement, maintenant de là à dire qu'is sont capables ensuite de verrouiller les flux... je ferais plutôt l'analogie des affluents : plein de petits affluents qui alimentent la grosse rivière, et même si tu en retires quelques uns elle reste grosse quand même.

Maintenant faut voir au cas par cas. Parce qu'aujourd'hui, même un code soi-disant sous GPL n'est pas nécessairement libre stricto-sensu : quand tu regardes les cas de doubles licences, typiquement tu as un code sous GPL pour utilisation non commerciale, et un code sous une autre licence pour une utilisation commerciale. A priori, ça ne devrait pas être possible, vu que la liberté 1, qui consiste à utiliser le code de n'importe quelle manière et qui est censée être assurée par la GPL, n'est plus respectée. J'ai pas trouvé de question spécifique là dessus dans la FAQ FSF donc je sais pas vraiment comment la justice tranche si tu prends la version sous GPL et que tu l'utilises quand même à des fins commerciales. Mais bon, tout ça pour dire qu'on peut résumer, mais c'est pas aussi simple en l'état actuel des choses. Grosso modo, le terme open source prend le pas en général, et libre reste pour les puristes.
Avatar de Saverok Saverok - Expert Confirmé Sénior http://www.developpez.com
le 10/04/2015 à 17:26
Citation Envoyé par Algo D.DN Voir le message
[Toujours HS] Gougle applique donc (avec l'Open Source) une sorte de stratégie des écluses, qui au besoin et de manière altruiste bien sûr , s'octroie le droit de verrouiller le sens des flux sur des solutions que d'autres développent...[/Toujours HS]
Oui et non
Pour compléter la réponse de Matthieu Vergne, je pense que Google, au travers de ses multitudes de solutions open source, tente de "googliser" au maximum les esprits
C'est à dire que Google t’appâte au travers d'API et de softs open sources, très performants dans la plupart de cas il faut bien le reconnaître.
Tu te retrouves alors à construire ton/tes projet(s) en utilisant de plus en plus massivement des solutions gratuites de Google
Arrivera un jour où tu auras besoin de trucs plus costaux et il te faudra mettre la main au portefeuille et étant donné que Google sera déjà très présent au sein de ton écosystème, c'est aux solutions Google que tu penseras en premier pour éditer ta short list

C'est là la grande force du marketing Google
Quand les gens pensent moteur de recherche, ils pensent à Google
Et le but ultime est de reproduire ça avec toutes les solutions :
mail ==> Gmail
carte : Google Map / Google Earth
etc

Le souhait de Google est de faire sur une multitude de produit ce qu'à fait Scotch avec le ruban adhésif ou Frigo avec le frigidaire
Avatar de Matthieu Vergne Matthieu Vergne - Membre Expert http://www.developpez.com
le 10/04/2015 à 17:32
Citation Envoyé par Saverok Voir le message
Le souhait de Google est de faire sur une multitude de produit ce qu'à fait Scotch avec le ruban adhésif ou Frigo avec le frigidaire
Bien vu. {^_^}
Je sais pas si dans leur cas c'était voulu, mais l'analogie me paraît clairement pertinente.
Avatar de Kapeutini Kapeutini - Futur Membre du Club http://www.developpez.com
le 10/04/2015 à 20:53
On se demande à quoi servent ces fonctionnaires
et pourquoi ce combat servant les intérêts
de compagnies qui ne sont pas la compagnie
fournissant les services ? ...
Avatar de Algo D.DN Algo D.DN - Membre chevronné http://www.developpez.com
le 10/04/2015 à 21:13
Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
J'ai pas trouvé de question spécifique là dessus dans la FAQ FSF donc je sais pas vraiment comment la justice tranche si tu prends la version sous GPL et que tu l'utilises quand même à des fins commerciales. Mais bon, tout ça pour dire qu'on peut résumer, mais c'est pas aussi simple en l'état actuel des choses. Grosso modo, le terme open source prend le pas en général, et libre reste pour les puristes.
Ce serait a beautiful world si la voracité de certains sans scrupules n'avaient pas les dents aussi fourchues...

Mais on me chuchote dans l'oreilette qu'il y a eu quelques précédents d'abus de la GNU GPL mais rien à voir avec la licence à proprement parler mais plutôt côté mauvaise application (interprétation) des auteurs (cas WPScan) et la mauvaise foi de certains pros qui ont tendance à confondre distribution et vente, mais généralement la licence GNU GPL2/3 AGPL laisse peu de place à l’ambiguïté quant à son utilisation/application, ce fut le cas dans l'affaire AFPA/EDU4 concernant VNC.

Il me semble (...) que pratiquement toutes les sociétés qui ont abusé des logiciels libres (violation de la GPL) ne s'en sont pas sorties devant un tribunal, d'où l'intérêt pour les artisans du Logiciel Libre de bien maîtriser l'aspect diffusion et la portée de la licence GNU GPL et surtout savoir ce que cela implique.

Citation Envoyé par Saverok Voir le message
Oui et non
Pour compléter la réponse de Matthieu Vergne, je pense que Google, au travers de ses multitudes de solutions open source, tente de "googliser" au maximum les esprits
J'adore! Cela confirme bien que gougle n'agit jamais de manière désintéressée c'est toujours le résultat d'une stratégie préalablement étudié, quand google dit c'est open source, combien même conceté, ils trouvent le moyen de breveter l'utilisation d'une techno, tout en laissant supposer que les sources sont toujours en mode open.

Ça me fait penser à une phrase émanant de gougle lors du procès Oracle vs Google concernant la techno java, <je cite> en nous attaquant ainsi Oracle ne s'attaque pas seulement à google mais à toute la communauté Open Source <fin de citation> Fins artisans de l'art et la manière d'embrouiller les esprits.

Le souhait de Google est de faire sur une multitude de produit ce qu'à fait Scotch avec le ruban adhésif ou Frigo avec le frigidaire
Ja sehr gut! ^o^ ^_^
Avatar de Hinault Romaric Hinault Romaric - Responsable Actualités http://www.developpez.com
le 15/04/2015 à 14:00
Antitrust : Bruxelles accuse officiellement Google
et ouvre une enquête concernant Android

Pratiquement 5 ans après l’ouverture par la Commission européenne d’une enquête contre le géant de l’internet, soupçonné d’abus de position dominante, Google a été formellement accusé ce mercredi.

« En ce qui concerne Google, je crains que l'entreprise n'ait injustement avantagé son propre service de comparaison de prix, en violation des règles de l'UE en matière d'ententes et d'abus de position dominante », a déclaré dans un communiqué Margrethe Vestager, la commissaire à la Concurrence.

Google détient une part de marché de prés de 90 % en Europe dans le secteur de la recherche en ligne. La firme est accusée d’avoir abusé de cette position dominante pour favoriser ses produits, ainsi que ceux de ses partenaires, au sein de son moteur de recherche, au détriment de la concurrence. Ce qui ne permettrait pas aux internautes de voir les résultats les plus pertinents en réponse à leurs requêtes, selon la Commission européenne.

« Google a à présent la possibilité de convaincre la Commission du contraire. Toutefois, si l'enquête devait confirmer nos craintes, Google devrait en assumer les conséquences juridiques et modifier la façon dont elle conduit ses activités en Europe », a ajouté Margrethe Vestager.

La firme de Mountain View dispose de dix semaines pour répondre aux accusations de la Commission qui lui ont été transmises. Puis suivra une période d’audition avant qu’une décision finale ne soit rendue.

Parallèlement, la Commission européenne a annoncé qu’elle a ouvert une enquête Antitrust sur Android, le système d’exploitation mobile de Google. La Commission examinera si Google impose des clauses abusives aux fabricants de smartphones, afin de favoriser ses propres applications, telles que YouTube, Gmail, etc.

« Les smartphones, tablettes et autres appareils similaires jouent un rôle de plus en plus important dans la vie quotidienne de nombreuses personnes et je veux faire en sorte que les marchés de ce secteur puissent prospérer sans contraintes anticoncurrentielles imposées par quelque société que ce soit. », a expliqué la Commission européenne.

Si les deux entités ne parviennent pas à un accord à l’amiable, Google pourrait se voir infliger une amende représentant jusqu’à 10 % de son chiffre d’affaires global, soit environ 6 milliards d’euros. Il s’agit du cas le plus énorme auquel Bruxelles est confronté, après l’enquête contre Microsoft qui avait abouti en 2002 à une amende de 2 milliards d’euros.

De plus, Google pourrait être amené à revoir le fonctionnement de ses services. D’ailleurs, le Parlement européen est favorable pour une scission entre les services de recherche et les autres activités commerciales de Google.

Source : Reuters
Avatar de lvr lvr - Membre émérite http://www.developpez.com
le 15/04/2015 à 14:18
Voilà qui va soulager (un peu) la Grèce...
Avatar de TiranusKBX TiranusKBX - Membre Expert http://www.developpez.com
le 15/04/2015 à 16:31
on à pas encore atteint le stade du cyberpunk ? mince alors je suis déçus !
Avatar de Ph. Marechal Ph. Marechal - Nouveau Membre du Club http://www.developpez.com
le 16/04/2015 à 19:57
L'ami Juncker va bien trouver une combine, enfin, une solution équitable


Offres d'emploi IT
Chargé de systèmes d’information et procédures h/f
Alternance
Société Générale - Ile de France - Paris La Défense
ingénieur opensource
CDI
MERITIS TELECOM - Ile de France - Paris (75000)
Ingénieur développement C++ - Nice et Benelux (H/F)
CDI
Synchrone technologies - Provence Alpes Côte d'Azur - Nice

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT