Yahoo! débauche une des têtes pensantes les plus talentueuses de Google
Que va faire Marissa Mayer pour relancer ce pionnier du web ?

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
On lui souhaite bien du courage, mais a priori elle en a. Marissa Mayer a quitté Google hier pour prendre la tête de Yahoo!, le portail pionnier du web en pleine zone de turbulence depuis que ses dirigeants ont repoussé une offre de rachat pharaonique de Microsoft en 2008.

L’annonce a fait l’effet d’une bombe dans la Silicon Valley. Car Marissa Mayer n’est pas n’importe qui. Dans un très bon portrait, Le Parisien retrace le parcours exceptionnel de cette ingénieur, diplômée de Stanford et spécialiste de l’intelligence artificielle.

En 1998, elle est une des 20 premières personnes à être engagées par Sergey Brin et Larry Page au moment où leur jeune Google n’est encore qu’une start-up au devenir incertain. En 13 ans, elle pilote des projets qui deviendront, sous sa houlette, Gmail ou Google News. Elle milite, avec succès, pour un design épuré du moteur de recherche. Considérée comme une génie du « search », elle est derrière le chantier de recherche prédictive à l’oeuvre par exemple dans le tout nouveau service Google Now.

Sa dernière mission chez Google concernait la géolocalisation sous toutes ses formes.

« Ses talents manqueront à Google », a déjà admis Larry Page qui lui souhaite – officiellement – de réussir chez son nouvel employeur.

En 2011, le magazine économique et financier Fortune classe Marissa Mayer parmi les 40 personnalités de moins de 40 ans (elle en a aujourd’hui 37) les plus influentes.

Pour ne rien gâcher, cette ingénieur hors du commun possède une classe naturelle qui ne laisse pas les magazines féminins insensibles (Glamour la nomme femme de l’année en 2009) et qui tranchera avec la dernière impression laissée par sa devancière, Carol Bartz, qui après avoir été débarquée de Yahoo! avait traité le Board d’« attardés » et de « sans couilles » (sic).

Marissa Mayer, ex-vice présidente responsable des produits de recherches Google, nouvelle PDG de Yahoo!

Reste à savoir, face à un Board à la très mauvaise réputation, ce que Marissa Mayer pourra faire concrètement (coupe dans les projets comme chez Google, recrutement de nouveaux talents, réorganisation plus souple de l’entreprise, relance de la R&D… et/ou coupe dans les effectifs, « patent troll » contre Facebook, etc.) pour un site qui se cherche depuis de nombreuses années une identité et qui a abandonné complètement le « search » au profit de Bing, le moteur de Microsoft concurrent de… Google.

Et vous ?

D’après vous, que va pouvoir (et devoir) faire cette ancienne de Google pour relancer Yahoo! ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de GR3lh442kR GR3lh442kR - Membre confirmé http://www.developpez.com
le 21/09/2012 à 11:20
Citation Envoyé par mala92  Voir le message
je suis peut-être mal réveillé mais je vois :
- 1er paragraphe : interdiction pendant 1 an
- 2e paragraphe : en cas de violation ... plus de contrepartie financière (mais où est-elle définie ?)

Pour un développeur web, c'est clause est limite : il n'a plus le droit de faire des applis web. Il lui reste quoi ? faire un site web 'de base' ? quitter le monde du web ?

Un développeur web qui travaille pour une banque ne pourra pas aller travailler pour une banque concurrente, mais pourra travailler dans un autre secteur.
Avatar de Bluedeep Bluedeep - Inactif http://www.developpez.com
le 21/09/2012 à 11:20
Citation Envoyé par mala92  Voir le message
je suis peut-être mal réveillé mais je vois :
- 1er paragraphe : interdiction pendant 1 an
- 2e paragraphe : en cas de violation ... plus de contrepartie financière (mais où est-elle définie ?)

Mentionné par le posteur au message N° 27.

Pour un développeur web, c'est clause est limite : il n'a plus le droit de faire des applis web. Il lui reste quoi ? faire un site web 'de base' ? quitter le monde du web ?

Non, il ne peut pas travailler chez un hebergeur pendant ce temps, c'est tout. Relis le message.
Avatar de GeoTrouvePas GeoTrouvePas - Membre éclairé http://www.developpez.com
le 21/09/2012 à 12:11
Citation Envoyé par Gugelhupf  Voir le message
Vous n'êtes pas d'accord avec moi et en plus j'ai l'impression que vous me prenez pour un menteur

Loin de moi l'idée de te prendre pour un menteur.
Je n'étais simplement pas d'accord avec la généralisation que tu faisais en disant :
Citation Envoyé par Gugelhupf  Voir le message
En France il faut prévenir entre 2 jours et une semaine à l'avance (selon le niveau de l'employé) pour une période d'essai...
En France on signe une clause qui nous interdit d'aller chez le concurrent avant plusieurs années.

Mais je ne voulais absolument pas dire que tes propos étaient mensongers.

Comme l'a souligné Bluedeep, pour ce qui est de la clause de non concurrence et de son caractère abusif, elle doit effectivement être limitée :
- dans l'activité : on ne peut pas dire à développeur Web qu'il n'a plus le droit de travailler "dans l'informatique"
- dans le temps : on ne peut pas dire que la clause est valable 30 ou 40 ans
- dans l'espace : on doit préciser jusqu'où l'employer devra s'expatrier pour pouvoir exercer le même métier
- compensée financièrement (compensation qui ne sera versée qu'à la rupture du contrat.

Les employeurs la mettent souvent par précaution dans les contrats et décident seulement au moment du départ si ils veulent la faire jouer ou pas. C'est seulement si ils veulent déclencher la clause qu'ils versent l’indemnité prévue.

En général cette décision se prend au regard des connaissances et éventuels "secrets" acquis par le salarié au cours de sa carrière. Si l'intéressé n'a eu que des projets "banals" à réaliser, ça ne vaut peut être pas le coup. Mais si il décide de partir chez un concurrent en plein milieu d'un projet hyper stratégique sensé donner un avantage concurrentiel à son employeur, celui - ci se posera certainement la question de faire jouer la clause.

Sinon pour éviter le troll et revenir sur le sujet de l'article, c'est quand même pas très classe de la part de Marissa Mayer d'abandonner brutalement un groupe qu'elle a aidé à construire et qui a quand même fait sa fortune.

Après, on a pas forcément connaissance des raisons (internes ou externes) qui ont amené ce départ.....
Avatar de Bluedeep Bluedeep - Inactif http://www.developpez.com
le 21/09/2012 à 13:11
Citation Envoyé par GeoTrouvePas  Voir le message
C'est seulement si ils veulent déclencher la clause qu'ils versent l’indemnité prévue.

Il faut aussi préciser que dans ce cas l'indemnité est due dès que la clause est exercée et respectée; que la personne travaille ou pas ne rentre pas en ligne de compte; je soupçonne ce point de ne pas être évident pour certains (pas toi, évidemment).

Je cite :

L'employeur doit payer l'indemnité compensatrice de non-concurrence lorsque le salarié cesse son activité et respecte la clause, sans que ce dernier ait besoin de démontrer l'existence d'un préjudice (cass. soc. 31 mars 1998, n° 96-43016, BC V n° 189).

Par ailleurs, peu importe que l'ancien salarié ait retrouvé un emploi immédiatement après avoir démissionné, s'il a bien respecté l'interdiction de concurrence (cass. soc. 10 mars 2004, n° 01-47350 FD).

Peu importe également que le salarié ait fait part de son intention de cesser toute activité (cass. soc. 30 avril 2003, n° 01-41874 FD) ou encore qu'il ait été déclaré inapte (cass. soc. 13 juillet 2005, n° 03-44975).

http://revuefiduciaire.grouperf.com/...4_4511789.html

Bref, les boites doivent y réfléchir à deux fois avant de décider que cette clause doit être appliquée.

EDIT : on a un peu, voire beaucoup, dérivé par rapport au fil initial
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Expert éminent http://www.developpez.com
le 21/09/2012 à 19:37
En France, pour être valable, une clause de non-concurrence doit :

  • Être limitée dans le temps, l'espace et le secteur d'activité. Genre pendant 1 an, en France dans le secteur de la distribution. Pas question d'interdire à quelqu'un d'exercer toute activité informatique sur toute la planète pour l'éternité !
  • Être rémunérée. Typiquement, le quart de la rémunération annuelle.


Si elle ne remplit pas ces conditions, la clause est nulle et sans valeur juridique. Il y a une large jurisprudence sur le sujet.

Cela dit, on a toujours des obligations envers ses anciens employeurs. Par exemple, le devoir de loyauté : on ne peut pas chercher à capter les clients d'un ancien employeur ou chercher à créer une confusion entre son nouvel employeur et l'ancien auprès des clients, par exemple. Et bien sûr, un devoir de confidentialité : les aspects confidentiels de son ancien poste doivent rester confidentiels.
Avatar de David_g David_g - Membre éclairé http://www.developpez.com
le 22/09/2012 à 0:45
Citation Envoyé par GeoTrouvePas  Voir le message
Sinon pour éviter le troll et revenir sur le sujet de l'article, c'est quand même pas très classe de la part de Marissa Mayer d'abandonner brutalement un groupe qu'elle a aidé à construire et qui a quand même fait sa fortune.

Après, on a pas forcément connaissance des raisons (internes ou externes) qui ont amené ce départ.....

et dont elle a fait la fortune aussi hein. Bref une grande histoire pour pas grand chose tout de même.
Avatar de SurferIX SurferIX - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 28/09/2012 à 12:28
Antoine de Saint-Exupéry a dit : la perfection est atteinte non pas lorsqu'il n'y a plus rien à ajouter, mais lorsqu'il n'y a plus rien à enlever.

Comparez les pages de bases de google et yahoo, et relisez cette citation qui, des générations et des générations après, est toujours aussi vraie.

Je me demande comment elle va réussir à rendre yahoo rentable. Si elle y arrive, je lui tire mon chapeau !
Avatar de fregolo52 fregolo52 - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 28/09/2012 à 12:39
Citation Envoyé par SurferIX  Voir le message
Comparez les pages de bases de google et yahoo, et relisez cette citation qui, des générations et des générations après, est toujours aussi vraie.

J'avais fait le même genre de réflexion sur un article qui parlait de la position dominante de Google dans les moteurs de recherche.
J'avais dit que fin des années 90 avec une ligne RTC, on prennais Google pour sa page 'lite'.
On m'avait dit que Yahoo! n'était des moteurs de recherche mais un annuaire web.

Donc, en fait, Yahoo! et Google n'ont pas la même finalité.
Microsoft l'a bien compris en créant Bing pour ne plus avoir utiliser la page d'accueil MSN, super lourde.
Avatar de singman singman - Membre actif http://www.developpez.com
le 28/09/2012 à 14:54
Dans un pays ou tu peux être viré en 5 minutes chrono, donner son préavis 30 minutes avant de partir me semble véritablement royal.
That's american's way of life, c'est leur choix.
Avatar de pepone pepone - Nouveau Candidat au Club http://www.developpez.com
le 28/09/2012 à 16:17
c'est pas gentille ce quelle a fait, mais c'est vrai qu'à ce niveau là, la morale prend une autre tournure, une très mauvaise tournure
Avatar de Yanos Yanos - Membre régulier http://www.developpez.com
le 28/09/2012 à 18:06
Citation Envoyé par Gugelhupf  Voir le message
Vous n'êtes pas d'accord avec moi et en plus j'ai l'impression que vous me prenez pour un menteur
Pour preuve je vous ai fais des scans de quelques passage de mon contrat.

@GeoTrouvePas

Peut-être mais :


@mala92




C'était juste pour du développement Web...

Non moi je ne pense pas que tu mens mais c'est pas pour autant que c'est vrai. Je suis Délégué du personnel dans ma boite de 1200 employés et le code du travail "Français" c'est mon dada

Ta première clause est valable lors de la période d'essai uniquement. Après c'est 3 mois de préavis généralement si tu es cadre. Dans l'absolu tu as autant de préavis que ton employeur pour te licencier mais rien ne t'empèche finallement d'abandonner ton poste. La seule chose que ton employeur pourra faire, c'est de ne pas te payer tes congés payés, le reste de ton temps de présence(mais tu ne seras pas là) et te faire une mauvaise pub. Mais tout est négociable tout en sachant qu'on a jamais vu un employeur aller aux prud'hommes pour une demission d'un employé...

Enfin, concernant la clause de non-concurrence, il y a une jurisprudence prud'homale: pour que cette clause soit valide (écrite ou pas dans le contrat pour te faire peur) il faut:
1) qu'elle soit cantonnée à une zone géographique
2) qu'elle soit précisée sur un metier, un secteur d'activité ou une industrie précise
3) que la clause est une durée précise
4) et enfin la dernière et la plus importante de toute, ELLE DOIT ETRE REMUNERE à hauteur de l'effort à fournir pour se reclasser.

Bref ta clause de non-concurrence dans ton contrat n'est pas valide

EDIT: J'avais pas vu que tu avais mentionné le montant de l'indemnité, ce qui la rend déjà plus "valide" mais le montant étant dérisoire je t'invite à faire croire à tout prix que tu vas aller à la concurrence pour qu'ils te paient en plus. L'objectif dans ce cas et d'avoir sa prime tout en partant chez un non-concurrent.

Enfin ça ne marche généralement que pour les patrons ça... les fameux parachutes dorées
Offres d'emploi IT
Développeur junior symfony2
INTEAM - Ile de France - Paris (75002)
Ingénieur développeur java/php h/f
Atos - Ile de France - Bezons (95870)
2 développeurs php symfony 2
non renseigné - Provence Alpes Côte d'Azur - Aix-en-Provence (13100)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil