BlackBerry mise gros sur le NFC
Et veut séduire les développeurs avec la technologie d'échange sans contact qui « facilite le quotidien »

Le , par Gordon Fowler, Chroniqueur Actualités
RIM, le constructeur du BlackBerry, a choisi son angle d’attaque pour se différencier de la concurrence : le NFC (Near Field Communication).

Le canadien a intégré cette technologie dans tous ses nouveaux modèles. Et il veut faire savoir qu’elle ne sert pas qu’à transformer un Smartphone en porte-monnaie.



Pour le démontrer, la filiale française a organisé une table ronde intitulée « NFC, bien au-delà du paiement mobile » avec différents participants qui ont décidé de soutenir ou de mettre la technologie au cœur de leurs projets.

Et bien sûr, aucun ne l’utilise pour payer.

Orange - en partenariat avec Valeo - l’a déployée à Nice pour remplacer la carte de transport traditionnelle et pense déjà que, dans le futur, la technologie permettra « d’envoyer » ses clefs à des amis pour prêter son logement. Plus largement le binôme NFC – téléphone pourrait remplacer tout type de clefs (de voiture, etc.).

La Mairie de Bordeaux l’utilise, entre autre, pour fournir des informations touristiques aux visiteurs de la ville.

L’Aéroport de Toulouse-Blagnac a équipé tout le parcours passager – du parking au salon VIP de la salle d’embarquement – pour que les voyageurs les plus fréquents regroupent toutes leurs cartes dans leur Smartphone.

L’application FidMe – développée par Snapp, une start-up bordelaise – centralise elle-aussi toutes les cartes de fidélités et utilise le NFC, en complément des codes QR, pour ajouter des points aux comptes des clients lorsqu’ils passent à des caisses équipées de la technologie.

Penbase – une entreprise Montpelliéraine – s’en sert de manière plus B2B dans le cadre de services à la personne (notamment les personnes âgées). Ces personnes reçoivent une carte NFC (sorte de badge magnétique plastifié, format CB). Les intervenants (infirmière ou autre) sont équipés de téléphones compatibles. A chaque visite ou intervention d’urgence, le professionnel n’a qu’à poser son BlackBerry (100% de la flotte de Penbase) sur la carte pour géolocaliser et indiquer qu’il n’est pas disponible pour une autre intervention.

« C’est beaucoup plus sécurisé que les codes-barres qui peuvent être facilement reproduits avec une imprimante ou une photocopieuse », justifie Philippe Garnier, DG de Penbase, pour expliquer son choix de passer des codes QR au NFC. « Et en plus, pour le développement c’est super simple. Aussi simple que d’utiliser la fonctionnalité de géolocalisation ou n’importe quelle autre fonctionnalité du téléphone ».

Le développement est d’ailleurs un domaine qu’il connait bien puisque sa société édite une plateforme de production rapide d’applications mobiles (Dalyo).



Pour RIM, le but de cet évènement était évidemment double. Il s’agit de justifier son pari sur le NFC. Mais aussi d’inciter les développeurs à l’intégrer à leur tour dans leurs futures applications.

« Le NFC c’est un facilitateur pour le quotidien des utilisateurs », conclut David Derrida, directeur produit chez RIM qui évoque un capteur à brancher sur une chaine hifi qui lit la musique d’un BlackBerry dès qu’on le pose dessus.

Comme tous les outils pour inclure des fonctionnalités liées au NFC sont inclus dans le SDK : « il n’y a plus qu'à », comme dit l’expression. Et il n’y a aussi « plus qu’à » espérer que le déploiement des capteurs suivra. Mais ça, c’est un autre pari qui dépasse le seul RIM.

Source : Table Ronde de RIM

Et vous ?

Intéressé(e) par le NFC ? En tant que développeur ou en tant qu'utilisateur ? (Ou les deux ?)


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Squisqui Squisqui
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 24/05/2012 13:17
Enfin une technologie intéressante intégré dans un téléphone.
Ça rejoint un peu plus les keitais japonais qui utilisent les puces RFID depuis un bon paquet d'années maintenant.

Se débarrasser d'une multitude de cartes est une vrai évolution.

Mais je pense que limiter le téléphone à une petite somme d'argent serait une bonne idée (et surtout pas pour remplacer une clé de voiture, maison...).
Ça doit être au moins aussi volé qu'un porte-monnaie dans la rue.
Avatar de thierrybenji thierrybenji
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 24/05/2012 13:47
Android fait du NFC depuis un moment.
Des appareils compatible sortent depuis plus d'un an.

Et ça va certainement se populariser.

Peut être que même le prochain iPhone fera NFC.
Avatar de Xinu2010 Xinu2010
http://www.developpez.com
Membre confirmé
le 24/05/2012 14:11
Le Nexus S sous Android fournissait une puce NFC en 2010, et la plupart des smartphone Android à venir le proposeront.

Il y a également la possibilité de fournir du NFC directement avec la carte SIM, par exemple certain Galaxy SII fournit par orange en possède de ce fait.
Avatar de thierrybenji thierrybenji
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 24/05/2012 14:25
Tiens c'est marrant je travail sur un projet d'application NFC et l'entreprise s'est justement procuré un Samsung Nexus S.
Avatar de vampirella vampirella
http://www.developpez.com
Membre chevronné
le 24/05/2012 15:14
Ce que j'espère surtout, c'est que cette technologie intégrera une sorte de "switch", permettant d'activer ou de désactiver l'émission de données, contrairement à la puce RFID d'aujourd'hui, qui pose un vrai souci.

En effet, la puce est lisible par n'importe qui à n'importe quel moment ... et cela pose un vrai problème pour les passeports par exemple, qui deviennent facilement copié à l'insu de la personne.

Certes, ce n'est pas à la portée de n'importe quel malfaiteur, et la puce est plus difficile à lire si elle est très entourée (sac à main, porte-feuille épais). Néanmoins, cela pose problème si l'une des utilisations de NFC est d'ouvrir sa maison ...
Avatar de Gordon Fowler Gordon Fowler
http://www.developpez.com
Chroniqueur Actualités
le 24/05/2012 15:38
Salut,

Citation Envoyé par Xinu2010  Voir le message
Il y a également la possibilité de fournir du NFC directement avec la carte SIM, par exemple certain Galaxy SII fournit par orange en possède de ce fait.

Inside Secure - entreprise française qui fait des puces NFC pour la plupart des grands noms du secteur (dont Intel par exemple) - était présent à cette table ronde. Le sujet des cartes SIM/NFC (qu'il fabrique également) a été abordé et en gros cela pose deux problèmes : 1- C'est l'opérateur qui décide quel modèle et quel client aura cette SIM (d'ou un frein) 2 - ces SIM sont plus limitées en fonctionnalités NFC et ne remplacent pas une intégration native de la techno dans un smartphone.

NB : Je ne fais que rapporter ce qui a été dit.

L'exemple cité est celui de Penbase (cf. l'article). Dans ce cas, une SIM/NFC est inadaptée. Elle ne permet tout simplement pas ce type d'application.

Citation Envoyé par vampirella  Voir le message
Ce que j'espère surtout, c'est que cette technologie intégrera une sorte de "switch", permettant d'activer ou de désactiver l'émission de données, contrairement à la puce RFID d'aujourd'hui, qui pose un vrai souci.

"Quand on mettra une CB à l'intérieur d'un téléphone, les utilisateurs commenceront sérieusement à se poser la question de la sécurité", David Derra, de RIM France, toujours lors de cette table ronde.

Et la sécurité dans le NFC, c'est aussi une application qui s'en charge (quelle donnée partager, avec qui, quand activer le NFC).

En gros, si tu prends l'avion à Toulouse, quand tu sors du parking avec ton téléphone, l'aéroport ne lit pas tes points fidélité Carrefour

Dans le cas du passeport, cela voudrait dire qu'une personne a réalisé un capteur qui fait croire qu'il est un lecteur de passeport et que l'utilateur active l'application passeport (ou que cette appli tourne toujours en tache de fond... ce qui serait a priori un erreur de conception majeure).

Mais c'est vrai qu'ils regardent tous ce sujet avec beaucoup d'attention et BlackBerry joue là-dessus pour se différencier de ses concurrents en mettant en avant sa très bonne réputation dans le domaine de la sécurisation (gouvernements, entreprises, etc.).

Cordialement à tous,

Gordon
Avatar de frfancha frfancha
http://www.developpez.com
Membre confirmé
le 24/05/2012 17:55
J'ai un blackberry torch 9860 (du boulot) (acheté nouveau il y a un mois).
Chargé à fond la nuit, réveil et débranché du courant à 6H30 le matin, il tient jusqu'à 16H30 avant de s'éteindre, batterie morte.
Si c'est cela qui doit faire office de clef de voiture bonjour!!
Avatar de atha2 atha2
http://www.developpez.com
Membre émérite
le 24/05/2012 21:42
Citation Envoyé par Squisqui  Voir le message
Mais je pense que limiter le téléphone à une petite somme d'argent serait une bonne idée (et surtout pas pour remplacer une clé de voiture, maison...).
Ça doit être au moins aussi volé qu'un porte-monnaie dans la rue.

Dans l'expérimentation qui se déroule à Nice, Cityzi, il me semble que ça fonctionne comme le service moneo sur les cartes bancaires : un code PIN est demandé au dessus de 20€.

Citation Envoyé par vampirella  Voir le message
Ce que j'espère surtout, c'est que cette technologie intégrera une sorte de "switch", permettant d'activer ou de désactiver l'émission de données, contrairement à la puce RFID d'aujourd'hui, qui pose un vrai souci.

En effet, la puce est lisible par n'importe qui à n'importe quel moment ... et cela pose un vrai problème pour les passeports par exemple, qui deviennent facilement copié à l'insu de la personne.

Certes, ce n'est pas à la portée de n'importe quel malfaiteur, et la puce est plus difficile à lire si elle est très entourée (sac à main, porte-feuille épais). Néanmoins, cela pose problème si l'une des utilisations de NFC est d'ouvrir sa maison ...

Sur mon Galaxy S2, je peux désactiver totalement le NFC. Et quand le téléphone est en veille, le NFC est désactiver automatiquement. Donc pas de soucis de ce coté là Pour les cartes bancaires sans contacte, le problème se pause. Mais bon de toutes façons, les données envoyées sont chiffrées et on doit s'authentifier pour accéder aux applications cartes.

Citation Envoyé par Gordon Fowler  Voir le message
"
Envoyé par Xinu2010
Il y a également la possibilité de fournir du NFC directement avec la carte SIM, par exemple certain Galaxy SII fournit par orange en possède de ce fait."


Inside Secure - entreprise française qui fait des puces NFC pour la plupart des grands noms du secteur (dont Intel par exemple) - était présent à cette table ronde. Le sujet des cartes SIM/NFC (qu'il fabrique également) a été abordé et en gros cela pose deux problèmes : 1- C'est l'opérateur qui décide quel modèle et quel client aura cette SIM (d'ou un frein) 2 - ces SIM sont plus limitées en fonctionnalités NFC et ne remplacent pas une intégration native de la techno dans un smartphone.

NB : Je ne fais que rapporter ce qui a été dit.

Le Galaxy S2 sortie avec le NFC est le GS2 Cityzi. Par contre la carte SIM en soit n'est pas NFC. Elle embarque juste une application qui stock les données utilisateurs des applications NFC. La puce NFC est dans la batterie et est reliée au téléphone.
Il existe en effet des SIM NFC mais c'est pas la tendance actuelle.
Avatar de pmat63 pmat63
http://www.developpez.com
Invité de passage
le 20/09/2012 12:33
Bonjour
je travaille actuellement sur un projet BtoC et la questino se pose de savoir quel smartphone lit quelle puce. En d'autres termes, est ce que la norme NFC englobe l'iso14443 et l'iso15693 et donc est ce que les smartphones lisent ces 2 types de puces?
Offres d'emploi IT
Développeur web
Alternance
RELATIA - Ile de France - Paris (75002)
Parue le 21/08/2014
Développeur lamp h/f
CDI
ALTRAN - Provence Alpes Côte d'Azur - Nice (06000)
Parue le 20/08/2014
Chef de projet technique h/f
CDI
BULL FR - Midi Pyrénées - Toulouse (31000)
Parue le 20/08/2014

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
 
 
 
 
Partenaires

PlanetHoster
Ikoula