Google Drive : le nouveau service de stockage est ouvert

Les rubriques (actu, forums, tutos) de Développez
Tags
Réseaux sociaux


 Discussion forum

Retrouvez le dossier complet de la rédaction
Sur le même sujet
Le , par Gordon Fowler, Chroniqueur Actualités


Édit du 26/04/12 : ajout des parties sur la version Linux et sur la réponse de Google aux accusations portées contre les conditions générales d’utilisation du service.

On s’y attendait, c’est confirmé. Google a annoncé hier soir le lancement officiel de Google Drive, un nouvel espace de stockage en ligne pour créer, partager, collaborer et conserver des documents.

« Vous pouvez télécharger et accéder à tous vos fichiers, des vidéos aux PDF, en passant par vos photos et Google Documents », explique Google.

Quelle différence avec Google Documents justement, qui est déjà compatible avec tous ces formats de fichiers ?

« Google Documents est directement intégré à Google Drive », répond Google France. Drive en hérite des fonctionnalités comme la reconnaissance de caractères (« si vous téléchargez l’image numérisée d’une vieille coupure de journal, vous pouvez rechercher l’un des mots cités dans l’article ») ou la modification en ligne et à plusieurs des textes, présentations et des tableaux.

« Nous avons même commencé à exploiter la reconnaissance d’images », se félicite l’éditeur. « Si vous glissez-déposez une image de la Tour Eiffel dans Drive, la prochaine fois que vous rechercherez le terme [Tour Eiffel], cette image apparaîtra dans les résultats ». Une fonctionnalité qui reste encore expérimentale.

Mais Google Drive va plus loin. Le service peut ouvrir plus de 30 types de documents directement depuis un navigateur Web - dont des vidéos haute-définition, Adobe Illustrator, Adobe Photoshop.

La principale nouveauté de Drive est en fait ailleurs. Pour concurrencer Dropbox et cie, le service propose une application multiplateforme (aujourd’hui Mac, Windows, Android et bientôt sur iOS).


Il s'intègre également aux autres produits Google et permet par exemple de partager des photos depuis Drive sur Google+ ou – bientôt - de joindre des documents de cet espace de stockage directement dans des mails envoyés avec Gmail.

Utilisé avec le navigateur maison Chrome, Google Drive offre encore d’autres possibilités via des extensions dédiées : l’envoi de fax, l’édition de vidéos ou la création de maquettes de sites Internet (le tout directement depuis le service).

« Et ce n’est que le début, de nombreux développements sont à venir », promet Google.

[ame="http://www.youtube.com/watch?v=wKJ9KzGQq0w"]Go Google: Google Drive[/ame]

Tout comme les Google Docs et Ubuntu One, le service de Canonical, Google Drive propose 5 Go de stockage gratuit (contre 7 Go pour SkyDrive de Microsoft, qui vient de baisser ce plafond mais qui dans le même temps a lui aussi publié des applications pour Windows et Mac).

Côté professionnels, Google propose de nouveaux outils dans l’interface de contrôle des Google Apps for Business pour les administrateurs (afin d’ajouter ou de supprimer de l’espace de stockage pour des utilisateurs individuels ou groupés), le chiffrement du transfert de données (mais toujours pas de chiffrement asymétrique pour le stockage lui-même), la vérification en deux temps (via un code envoyé sur mobile), et une disponibilité de 99,9 % garantie.

L'espace de stockage est bien évidemment extensible. Les administrateurs peuvent le gérer et l'étendre de manière centralisée. Lorsqu’un utilisateur atteint la limite, les administrateurs peuvent acheter 20 GB supplémentaires. Petite incertitude néanmoins, la page du service affiche un prix inférieur à 2,5 $ par mois pour cet ajout quand le blog français indique lui 4 $ par mois (les prix en euros ne sont visiblement pas encore fixés).

Après l’annonce du lancement de Google Drive, deux critiques sont tombées sur le service.

La première concerne les conditions générales d’utilisation.

Certains y voyaient la possibilité pour Google de s’emparer des données hébergées sur Drive. Une accusation que Google a immédiatement démentie quand nous les avons contactés.

La deuxième critique concernait la dimension multiplateforme de l'outil. L'application Google Drive n'étant pas disponible sur Linux.

Ajouté à la récente annonce de l’abandon d’un produit populaire comme Picassa dans sa version Linux, il n’en fallait pas plus pour créer de la défiance (comme le montre ce commentaire, ici même).

Que les utilisateurs de l’OS open source se rassurent, Teresa Wu, une porte-parole de la société, a confirmé hier soir dans le cadre d’une discussion sur Google+ que le travail était en cours pour porter l’application sur la plate-forme.

Un Google Drive pour Linux est donc bien prévu. Reste à savoir pour quand.

Google Drive et ses applications locales sont lancés sur cette page

Sources : Google Enterprise France, Intervention de Teresa Wu sur Google+

Et vous ?

Google Drive vous parait-il pouvoir contrer la progression de DropBox et rivaliser avec SkyDrive, iCloud et autres hubiC (OVH) ?
Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de stailer stailer
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 25/04/2012 14:29
Installé depuis hier sur ma tablette, mon téléphone et mes 2 ordis !

Ca marche bien et je suis plutôt content de passer à 5gb.

Pour moi, le principal avantage est de pouvoir mélanger les documents Google avec mes documents office "standards".
On a tout au même endroit.
Avatar de Kaamo Kaamo
http://www.developpez.com
Expert Confirmé
le 25/04/2012 17:09
Il y a plus de "problèmes" que d'avantages

C'est pour ça que je dis "il y a beaucoup d'avantages qui peuvent (ou non) faire pencher la balance quant à son utilisation.".

Pour certaines personnes, je pense que les avantages cachent la partie inconvénient. Pas pour d'autres

Par problèmes je pense que tu fais référence aux droits d'auteurs, accessibilité du service, chiffrement, possibilité de perte des données si le fournisseur foire ?

Car à part ces problèmes (qui n'en sont pas si les clauses du contrat sont claires, nettes et précises pour les deux parties) je ne vois pas les autres désavantages. Il y a pas mal d'avantages :
- réduction des coûts : l'offre cloud forfaitaire proposée est largement moins chère que la maintenance d'un hardware interne. Les clients n'ont plus besoin de se soucier du hardware autres que leur poste de travail, ni de leur espace de stockage, du maintien du service, la perte des données en cas de crash/incendie, etc, etc. Les coûts sont échelonnés mensuellement plutôt que d'acheter une licence par exemple.
- augmentation productivité / mobilité, possibilité de travailler à distance, en dehors de l'entreprise.
- plus (+) de flexibilité (exemple en cas de déménagement pas de prob de déploiement), ou alors si on a besoin de moins ou plus de ressources. Suffit de demander, et le client ne paie que ce dont il a besoin

Tout est pris en charge, ils n'ont qu'à appeler leur provider s'ils ont besoin de plus de services, de ressources.

Enfin, je ne suis peut-être pas objectif. Proposant moi-même des services "cloud" à mes clients La mentalité des gens évolue quant à ce sujet, je pense, et ils ont de moins en moins peur de décentraliser leurs données tant qu'on peut leur assurer ces points fondamentaux :
- non perte des données, garantie de l'accès continu au service (définir un remboursement en cas de coupure)
- les données leurs appartiennent toujours, eux seuls en sont propriétaires
- chiffrement des données entre leurs postes de travail et le cloud, + chiffrement dans les data center

Dans un monde où tout va de plus en plus vite et où tout est de plus en plus performant (qualité du réseaux, des espaces de stockages, du hardware etc) les offres cloud n'ont pas fini de germer et ne vont faire que s'accroitre. Je pense que la demande sera de plus en plus forte dans les années à venir.
Avatar de olreak olreak
http://www.developpez.com
Membre éprouvé
le 25/04/2012 23:10
Même si c'est formellement le cas, rien à dire, on aura toujours du mal à me faire avaler qu'une application non disponible sous linux est véritablement multi-plateforme.

A part le fait que Android m'a désinstallé Documents pour m'installer Drive, je reste avec Dropbox, le seul que je puisse réellement installer et utiliser sur toutes les plateformes que j'utilise... car je suis encore plus multi-plateforme que google drive apparemment!.

Accessoirement DropBox propose dès le départ un espace de stockage gratuite plus important, avec l'espace gratuit supplémentaire que j'ai gagné en invitant des amis j'en suis actuellement à 10,75Go, pas encore de quoi mettre toute ma collection de musique, mais au moins l'essentiel.
Avatar de Gordon Fowler Gordon Fowler
http://www.developpez.com
Chroniqueur Actualités
le 26/04/2012 11:14
Google Drive : Google travaille sur une version Linux
Et répond aux critiques sur ses conditions d’utilisation

Mise à jour du 26/04/12

Après l’annonce du lancement de Google Drive (lire ci-avant), deux critiques sont tombées sur le service.

La première concerne les conditions générales d’utilisation.

Certains y voyaient la possibilité pour Google de s’emparer des données hébergées sur Drive. Une accusation que Google a immédiatement démenti quand nous les avons contactés.

La deuxième critique concerne la dimension multi-plateforme de l'outil. Google Drive est composé d’un espace de stockage en ligne, et d’une application locale. L'application est disponible pour Windows, Mac, Android et bientôt iOS. Manquait donc Linux.

Ajouté à la récente annonce de l’abandon d’un produit populaire comme Picassa dans sa version Linux, il n’en fallait pas plus pour que les critiques pleuvent (comme le montre ce commentaire, ici même).

Que les utilisateurs de l’OS open-source se rassurent, Teresa Wu, une porte-parole de la société, a confirmé hier soir dans le cadre d’une discussion sur Google+ que le travail était en cours pour porter l’application sur la plate-forme.

Un Google Drive pour Linux est donc bien prévu. Reste à savoir pour quand.

Source : Intervention de Teresa Wu sur Google+

MAJ de Gordon Fowler
Avatar de grunk grunk
http://www.developpez.com
Modérateur
le 26/04/2012 11:34
Note pour ceux qui avait déjà acheté de l'espace de stockage chez Google (pour picasa par exemple) , vous profitez de cet espace dans drive et vous gardez les anciens tarif tant que vous ne changez pas d'offre.

Perso j'avais 20Go à 5$/an (plus les 5 gratuit) , ce qui est nettement plus intéressant que les 25Go à 2.5$/mois
Avatar de jackk jackk
http://www.developpez.com
Membre du Club
le 27/04/2012 19:17
Après l’annonce du lancement de Google Drive, deux critiques sont tombées sur le service.

La première concerne les conditions générales d’utilisation.

Certains y voyaient la possibilité pour Google de s’emparer des données hébergées sur Drive. Une accusation que Google a immédiatement démentie quand nous les avons contactés.

La deuxième critique concernait la dimension multi-plateforme de l'outil. L'application Google Drive n'étant pas disponible sur Linux.

Ajoutons ma critique:
google drive ne fonctionne pas derrière un proxy avec identification. Du coup je ne peux pas m'en servir au boulot, il perd donc une grande partie de son intérêt pour moi.

Pourtant, ce problème est bien résolu avec dropbox et skyDrive.

A+
Avatar de Flaburgan Flaburgan
http://www.developpez.com
Modérateur
le 30/04/2012 8:46
Un cloud de 5go gratuit accessible depuis TOUS les OS dans un navigateur ou directement depuis un logiciel (voire intégré à l'explorateur de fichiers), qui existe depuis plusieurs années et qui propose un VRAI respect de la vie privée ? Ubuntu One.

Comme d'habitude, Google n'a rien inventé.
Avatar de __l__ __l__
http://www.developpez.com
Invité régulier
le 01/05/2012 1:20
Ni Ubuntu One puisque Dropbox l'avant fait avant.

Et je vois pas comment on peut parler d'invention. Le cloud n'a rien d'une invention..

Personne ne critique Micro$oft pour son système qui ne fonctionne pas sous Linux et qui ne fonctionnera JAMAIS sous linux, marrant.
Avatar de Mr_Exal Mr_Exal
http://www.developpez.com
Expert Confirmé
le 02/05/2012 8:19
Citation Envoyé par __l__  Voir le message
Ni Ubuntu One puisque Dropbox l'avant fait avant.

Et je vois pas comment on peut parler d'invention. Le cloud n'a rien d'une invention..

Personne ne critique Micro$oft pour son système qui ne fonctionne pas sous Linux et qui ne fonctionnera JAMAIS sous linux, marrant.

:TrollOn:
Tout le monde sait que Window$ ça pue, donc on a arrêté de critiquer il y a trop à dire. :TrollOff:
Avatar de bobino75 bobino75
http://www.developpez.com
Invité régulier
le 02/05/2012 20:44
Le magazine québecois Protégez-vous, met en garde les gens contre les conditions d’utilisation larges demandées par Google Drive (comme par la plupart des fournisseurs de services infonuagiques d’ailleurs) :

« …Nous avons demandé à Anthony Hémond, avocat chez Allali Avocats et auteur d’une étude sur l’informatique dans les nuages pour le compte de l’Union des consommateurs, ce qu’il en pensait. «Google demande une licence très large, mais, de façon générale, on retrouve ce genre de clause dans les conditions d’utilisation des autres services, répond-il. Est-ce que le commun des mortels aura un problème avec cette clause? Je n’en suis pas certain. Si on met une photo sur Google Drive, il faut cependant être conscient que Google pourra l’utiliser pour faire, par exemple, la promotion de son service.»

Il souligne aussi que ce genre de service n’est pas à l’abri d’attaques informatiques. Il n’est donc pas conseillé d’y stocker des informations confidentielles comme une copie de votre passeport ou des documents qui contiennent votre numéro d’assurance sociale, à moins de crypter ces fichiers au préalable. »

Source: Perron, Frédéric, « Google Drive : Des inquiétudes face aux conditions d’utilisation », Protégez-vous, 26 avril 2012.

http://www.protegez-vous.ca/technologie/google-lance-son-service-de-stockage-google-drive.html
Avatar de transgohan transgohan
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 08/05/2012 9:33
J'ai testé mais je resterai sur Dropbox.
Le débit montant est ridiculement faible. Cela convient parfaitement pour des documents texte mais dès qu'on parle d'archive de ressources cela commence à peser un poil encombrant...

Pour information de comparaison, archive de 90mio :
Google Drive => 2 heures 35 minutes - synchro lancée à 6h du matin(heure française)
Dropbox => 27 minutes - synchro lancée à 8h40
Je parle pour la première synchronisation, faudrait voir pour le débit descendant afin d'être plus objectif sur l'état de l'ensemble du service.

Donc certes plus d'espace de stockage gratuit que Dropbox, mais sans débit montant je ne trouve pas le bénéfice intéressant.
Offres d'emploi IT
Développeur PHP junior e-marketeur H/F
CDI
MOBISKILL - Haute Normandie - Rouen (76000)
Parue le 02/07/2014
Ingénieur de développement J2ee confirmé Bordeaux H/F
CDI
BULL FR - Aquitaine - BORDEAUX
Parue le 08/07/2014
Administrateur système h/f
CDI
Cellfish Media - Ile de France - Île-de-France
Parue le 16/07/2014

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
 
 
 
 
Partenaires

PlanetHoster
Ikoula