"En 1987, 42% des développeurs étaient des femmes"
Une professionnelle de l'IT se demande ce qui s'est passé depuis

Le , par Sarah Mendès, Membre chevronné
Anna Lewis fait partie de l’équipe de FogCreek Software, une société américaine de développement logiciel. Elle vient de publier un billet sur le blog de l’entreprise sur un sujet intéressant : les femmes et l’informatique.

L’informatique demeure un secteur majoritairement masculin, que ce soit aux Etats-Unis, en France ou dans la plupart des autres pays. Les femmes achètent pourtant autant de smartphones, de tablettes, d’ordinateurs que les hommes. Elles sont plus présentes sur les réseaux sociaux mais quasi-absentes du domaine de l’informatique notamment dans le développement.

Certains seront peut-être étonnés mais le monde de l’informatique n’a pas tout le temps été dominé par les hommes. Les femmes ont commencé à affluer dans ce domaine dans les années 1960.

Si on remonte encore plus loin, on peut voir que beaucoup de femmes ont écrit l’Histoire de l’informatique. A l’image de Ada Lovelace par exemple. Une femme née à Londres en 1815 et qui a marqué la préhistoire de l’informatique. Elle a été le bras-droit de Charles Babbage et a décrit précisément sa machine analytique dont les principaux concepts sont à l’origine des machines informatiques créées plus tard.

Grace Hopper aussi a un joli tableau de chasse. Née en 1906, elle a travaillé sur les Harvard Mark I, II et III, les premiers ordinateurs du monde. C’est aussi elle qui est à l’origine de l’expression « bug ».

Susan Kare, née en 1954, a occupé des postes hauts placés au sein de grandes entreprises comme Apple, et a aussi travaillé sur les interfaces graphiques des systèmes d’exploitation développés par Apple et NeXT.

Au début des années 1980, les femmes se sont engagées nombreuses dans les études d’informatique.

En 1987, aux Etats-Unis, 42% des développeurs de logiciels étaient des femmes et 34% des analystes de systèmes l’étaient aussi.

Un taux qui a chuté puisque les femmes ont commencé à se désintéresser du monde de l’informatique à partir de 1984, d’après Anna Lewis. Entre cette année et 2006, le nombre de femmes qui se spécialisent en informatique chute de 37% à 20%. La part des femmes progresse dans tous les secteurs sauf celui de l’informatique.



Pourquoi un tel désintérêt ?

Anna Lewis l’explique par « l’augmentation des ordinateurs personnels qui a conduit la culture informatique à être associée au sexe masculin. Les femmes ont trouvé la science informatique beaucoup moins réceptive professionnellement qu’elle ne l’était à ses débuts ». Les conditions de travail aussi peut-être, les horaires des métiers liés aux technologies de l’information et de la communication étant surchargés.

Quoiqu’il en soit, il existe aujourd’hui des femmes qui jouent un rôle important dans ce domaine et qui occupent des postes très importants. C’est le cas de Mitchell Baker, Présidente de la Fondation Mozilla à l’origine du navigateur Firefox, utilisé par des centaines de millions d’internautes dans le monde. Carly Fiorina a été à la tête de la société Hewlett-Packard entre 1999 et 2005. Marissa Mayer est aussi employée chez Google depuis 1999 et occupe le poste de Vice-présidente Produits de recherche et services aux utilisateurs. Patricia Russo a aussi été la fondatrice de Lucent et PDG d’Alcatel-Lucent jusqu’en 2008.

Elles sont minoritaires, certes, mais existent tout de même.

Leah Hanson, de l’Université Johns Hopkins du Maryland, interrogée par Anna Lewis, avance une piste d’explication : « Honnêtement, quand vous entendez la phrase ‘les meilleurs développeurs du monde’, vous voyez un homme. Et pour les femmes, cela peut paraître complètement aliénant ».

Leah Hanson est la seule femme de l'équipe Technique de FogCreek.

« Girls Go Geek… Again! » de Anna Lewis

Et vous ?

Pourquoi y a-t-il eu, d’après vous, de moins en moins de femmes dans l’informatique depuis le milieu des années 80 ?

L’image masculine de l’informatique nuit-elle à l’attractivité du secteur ?

Que proposeriez-vous pour ré-équilibrer les choses ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de souviron34 souviron34 - Expert éminent sénior http://www.developpez.com
le 24/08/2012 à 10:15
Citation Envoyé par gangsoleil  Voir le message
Le probleme actuel est que meme ca, ca n'existe plus, et ca atteint des prix completement hallucinant en plein coeur de Paris (plusieurs centaines d'euro pour 9m2, moi je trouve ca hallucinant).

ben un peu plus de 50% du SMIC à l'époque

Aujourd'hui le SMIC est à 1425 euros, donc ça voudrait dire 712 euros/mois au moins si c'était constant...

Donc je ne connais pas le prix actuel, mais ça donne un ordre de grandeur de ce que c'était l'époque.. Donc je doute qu'on ait réellement empiré.. en tous cas pour ça..
Avatar de Bluedeep Bluedeep - Inactif http://www.developpez.com
le 24/08/2012 à 10:33
Citation Envoyé par souviron34  Voir le message
j'ai parlé de Paris ..

ok, mais ça a toujours été, et c'est toujours, un cas marginal.
Avatar de souviron34 souviron34 - Expert éminent sénior http://www.developpez.com
le 24/08/2012 à 10:39
je suis d'accord, mais ça commence à me gonfler sérieusement, les geignards qui disent "bouh .. C'était mieux avant.. Pour nous c'est la galère vous piuvez pas imaginer" (comme la discussion de l'autre côté)..
Avatar de Bluedeep Bluedeep - Inactif http://www.developpez.com
le 24/08/2012 à 10:48
Citation Envoyé par souviron34  Voir le message
je suis d'accord, mais ça commence à me gonfler sérieusement, les geignards qui disent "bouh .. C'était mieux avant.. Pour nous c'est la galère vous piuvez pas imaginer" (comme la discussion de l'autre côté)..

Personnellement j'adhère sans réserve à la première partie de la phrase ( "C'était mieux avant" ) ce qui ne signifie pas que j'approuve la deuxième.
Avatar de Dutiona Dutiona - Membre régulier http://www.developpez.com
le 24/08/2012 à 11:23
Je pense que ce qui a changé c'est la difficulté à trouver un emploi et surtout le "niveau d'étude moyen requis" pour trouver un emploi.

Il fallait être BAC+2-3 pour faire secrétaire à l'époque ? ^^

Mais ça c'est aussi une conséquence de la délocalisation, du offshoring et tous les termes connexes signifiant "on produit ailleurs".
Il ne reste plus que la conception et les services maintenant, et aux infos on voit sans arrêt des usines de "production" être sauvées à grand renforts de subventions etc...
Avatar de souviron34 souviron34 - Expert éminent sénior http://www.developpez.com
le 24/08/2012 à 11:41
Citation Envoyé par Dutiona  Voir le message
Il fallait être BAC+2-3 pour faire secrétaire à l'époque ? ^^

BAC+2.. Il y avait des écoles spéciales..

Citation Envoyé par Dutiona  Voir le message
Je pense que ce qui a changé c'est la difficulté à trouver un emploi et surtout le "niveau d'étude moyen requis" pour trouver un emploi.

Ben oui, mais ça c'est la conséquence directe qu'il n'y a plus de sélection avant.. Si elle est pas dans les études, elle est après..

Comme j'ai cité dans l'autre discussion (post #202), en fouillant dans les tableaux de l'INSEE on voit que on est passé de 59.1 % des gens n'ayant pas de diplômes du tout (donc avant le BAC ou le certifcat d'etudes), à 3.6 % en 50 ans !!!!

Donc, du coup, maintenant que tout le monde a un diplôme, on sélectionne par rapport au nombre d'années...

Citation Envoyé par Dutiona  Voir le message
Mais ça c'est aussi une conséquence de la délocalisation, du offshoring et tous les termes connexes signifiant "on produit ailleurs".
Il ne reste plus que la conception et les services maintenant, et aux infos on voit sans arrêt des usines de "production" être sauvées à grand renforts de subventions etc...

Disons , pour redire ce qu'on a déjà dit, que c'est dû à la libération / indépendance de plein de pays, par rapport aux empires des puissances occidentales...

Dans "les 30 glorieuses", il y avait France, Allemagne, Angleterre, un peu Espagne, Portugal, Italie, et USA. Point barre.. Chacun/chacune avec son (ex)empire, et ses débouchés captifs - et donc sa non-concurrence.

Là depuis 40 ans ça c'est ré-équlibré, et chacun lutte avec les 200 et quelques pays autres, la pluplart (sauf l'Angleterre et le CommonWealth) seul dans son coin..

On revient donc à une situation plus normale, dans laquelle les hégémonies des grands empires ont tendance à disparaître.. Ce qui évidemment ne va pas sans problèmes pour les habitants des sus-dites ex-hégémonies. qui bénéficiaient de tout au détriment de tous les autres...
Avatar de el_slapper el_slapper - Expert éminent sénior http://www.developpez.com
le 24/08/2012 à 13:04
Citation Envoyé par souviron34  Voir le message
(.../...)On revient donc à une situation plus normale, dans laquelle les hégémonies des grands empires ont tendance à disparaître.. Ce qui évidemment ne va pas sans problèmes pour les habitants des sus-dites ex-hégémonies. qui bénéficiaient de tout au détriment de tous les autres...

ça, plus le fait que le baril était à 14$ en 1989, et qu'il est à plus de 90$ aujourd'hui, ça ralentit aussi pas mal une économie basée sur le pétrole bon marché.
Avatar de rawsrc rawsrc - Modérateur http://www.developpez.com
le 24/08/2012 à 13:27
Citation Envoyé par gangsoleil  Voir le message
Le probleme actuel est que meme ca, ca n'existe plus, et ca atteint des prix completement hallucinant en plein coeur de Paris (plusieurs centaines d'euro pour 9m2, moi je trouve ca hallucinant).

Bah écoute l'année dernière j'ai rencontré un étudiant qui cherchait une piaule dans Paris à côté de la Sorbonne : il a visité une chambre de bonne Place du Panthéon (8m², 7ème sans ascenseur) loyer demandé : 1000€/mois dont 600 en liquide. C'est carrément dingue. Et le pire c'est que je suis sûr que le propriétaire a fini par trouver un locataire.
Avatar de ManusDei ManusDei - Membre expert http://www.developpez.com
le 24/08/2012 à 14:29
Citation Envoyé par Bluedeep  Voir le message
ok, mais ça a toujours été, et c'est toujours, un cas marginal.

Ben, y a qu'à Paris que tu peux pas te loger avec un SMIC.

souviron : 1400€ le SMIC c'est le brut, pas le net.
Avatar de souviron34 souviron34 - Expert éminent sénior http://www.developpez.com
le 24/08/2012 à 17:55
Citation Envoyé par ManusDei  Voir le message
souviron : 1400€ le SMIC c'est le brut, pas le net.

et ? Il me semble bien que 1500 ou 1800 F, c'était aussi le brut..
Avatar de ymoreau ymoreau - Membre émérite http://www.developpez.com
le 27/08/2015 à 15:13
Citation Envoyé par Louisa F.
L’informatique évolue très vite. Il faut sans cesse se former. Le problème ne réside pas donc dans la difficulté de la discipline mais plutôt dans la disponibilité. Les femmes sans enfant n’ont pas de difficulté. Le problème est pour les femmes ayant des enfants.

Je ne suis pas d'accord, je n'ai jamais consacré 1min de mon temps libre à me former pour avoir à trouver un boulot, j'ai peut être eu la chance de faire la bonne formation et le bon stage qui ouvre les bonnes portes mais quand même. Mis à part une minorité de passionnés j'ai toujours travaillé avec des gens qui faisaient leur boulot, leurs horaires et là s'arrêtait leur disponibilité pour l'informatique.
Offres d'emploi IT
Développeur full stack H/F
Adequat Tertiaire - Rhône Alpes - Lyon (69000)
Analyste programmeur cobol/pacbase
ELANZ - Ile de France - Essonne
Chef de projet technique junior H/F
Altaide - Ile de France - Paris (75000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil