Reporters Sans Frontières publie sa liste des pays « ennemis d'Internet »
La France sous surveillance

Le , par Sarah Mendès, Membre chevronné
Chaque année, Reporters Sans Frontières, une organisation internationale qui milite pour le droit à l’information, publie une liste des pays que l’ONG considère comme « ennemis d’Internet ». La liste pour l’année 2011 vient de tomber à l'occasion de la journée mondiale contre la cybercensure. Une liste avec des changements qui « reflètent les récentes évolutions de la liberté d’information en ligne ».



Cette année, deux nouveaux-venus : le Bahreïn suite aux campagnes de violence et de harcèlement envers les blogueurs qui défient les lois de la monarchie, et le Belarus qui a enregistré une forte croissance du nombre de sites censurés. Sont aussi considérés comme des « ennemis d’Internet » l’Arabie Saoudite, la Birmanie, la Chine, la Corée du Nord, Cuba, l’Iran, l’Ouzbékistan, la Syrie, le Turkménistan et le Vietnam (ce dernier étant considéré comme une des trois « plus grandes prisons du monde pour les net-citoyens » avec l'Iran et la Chine).

Reporters Sans Frontières souligne dans son rapport que « les net-citoyens ont été, en 2011, au cœur des changements politiques qui ont affecté le monde arabe. Ils ont tenté, aux côtés de journalistes, de tenir la censure en échec mais en ont, en contrepartie, payé le prix fort ». L’ONG précise également que « 2011 restera comme une année d’une violence sans précédent contre les net-citoyens. Cinq d’entre eux ont été tués alors qu’ils étaient engagés dans une mission d’information. Près de 200 arrestations de blogueurs et de net-citoyens ont été répertoriées en 2011, soit une hausse de 30% par rapport à l’année précédente ».

Au jour d’aujourd’hui, plus de 120 net-citoyens sont emprisonnés et la violence en Syrie risque, selon le rapport, d’alourdir le bilan.



Une liste des pays sous surveillance a également été établie par l’ONG, une liste où figure la France « qui poursuit sa politique de lutte contre le téléchargement illégal via la “riposte graduée”, et où le recours à un filtrage administratif du Web se banalise ». Les autres pays intégrant la liste sont l’Australie, la Corée du Sud, les Emirats Arabes Unis, l’Egypte, l’Erythrée, l’Inde, le Kazakhstan, la Malaisie, la Russie, le Sri Lanka, la Thaïlande, la Tunisie et la Turquie. La Lybie quitte cette année la liste grâce à la « disparition du colonel Kadhafi et la chute de son régime qui ont mis fin à une ère de censure ».

Enfin, à l’occasion de la journée mondiale contre la cybercensure (le 12 mars), Google et Reporters Sans Frontières ont décerné le prix Reporters Sans Frontières de Net-citoyen, un prix qui avait été attribué l’an dernier au cofondateur du blog tunisien Nawaat.org, Astrubal. Cette année, ce sont des net-citoyens et militants syriens qui ont raflé le prix. Un prix remis à une jeune militante syrienne de 27 ans, Yasmine. En 2010, le prix avait été remis à des cyber-féministes iraniennes.

"Rapport 2012 sur les Ennemis d’Internet" (PDF)

Source : RSF

Et vous ?

Que pensez-vous de ce classement ?

Trouvez-vous juste que la France fasse partie de la liste des pays sous surveillance ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de BPiero BPiero - Membre actif http://www.developpez.com
le 14/03/2012 à 14:02
Citation Envoyé par xorax  Voir le message
Il y a bien de la cesure en France : on estime à 10000 le nombre de sites censuré sans parler des comptes twitter etc... Mais bon les sites sont censurés au niveau des DNS des FAI, pour l'instant.

C'est tellement vrai que certains ne semblent pas avoir eu l'info...
Enfin bref, il y a eu des censures par rapport à tor, copwatch, google (par ex: les recherches associées à Sarko) et j'en passe et je ne suis certainement pas au courant des autres parce que c'est censuré.

En ce qui concerne le mélange censure/surveillance, vous pensez que ça sert à quoi la surveillance?
Et bien ça sert à punir ceux qui n'ont pas un comportement "conforme".
Donc ça pousse à l'auto-censure.
et pousser à l'auto-censure, et bien pour moi c'est bel et bien de la censure.
Donc surveillance implique censure.
Avatar de MiaowZedong MiaowZedong - Membre émérite http://www.developpez.com
le 14/03/2012 à 15:00
Citation Envoyé par grafikm_fr  Voir le message
Euh, et le DMCA et le Patriot Act, on va les oublier?
En matière de surveillance (du Net mais pas que), les USA sont bien plus avancés que la France.

Le DMCA est beaucoup moins repressif (pour l'utilisateur en tout cas) que HADOPI ou le Digital Economy Act. C'est aussi la première législation à introduire la notion de responsabilité limitée de l'ISP. Il impose certes une procédure très sommaire pour la mise hors ligne de contenu, mais ça reste nettement "moins pire" que les mesures techniques contre les internautes.

Quant au Patriot Act, c'est une porte ouverte pour les abus puisqu'il s'affranchit de tous les contrôles pourtant indisponibles en démocracie; mais il n'est pas spécifique à l'Internet ni même à l'expression en général.
Avatar de Mishulyna Mishulyna - Traductrice http://www.developpez.com
le 14/03/2012 à 19:09
Je pense que je n'aurai jamais en Belgique la même vitesse et le même débit Internet que j'avais en Roumanie pour un abonnement mensuel accessible (20-30€/mois) et je trouve ça profondement injuste. Dieu merci pour localhost, sinon je m'ennuierais terriblement!
Avatar de sebbu sebbu - Candidat au Club http://www.developpez.com
le 14/03/2012 à 19:26
La France censure également les site négationnistes ou publiant des infos différentes des infos officielles, comme c'est le cas avec les nombreux témoignages et écrits disponibles sur le site de l'AAARGH qui a été censuré en france (censure sur base de dns, résolue presque immédiatement).
Avatar de Marco46 Marco46 - Expert éminent http://www.developpez.com
le 14/03/2012 à 20:58
Citation Envoyé par MiaowZedong  Voir le message
La notion de procès contradictoire n'entre pas dans la définition de la censure. La personne n'est pas empêchée de publier; elle perd un moyen de le faire. Comme c'est le cas pour une personne en prison (qui perd plus qu'un seul moyen, d'ailleur).

Je suis contre HADOPI mais je ne vois pas pourquoi l'on devrait faire de la mauvaise foi à son sujet.

C'est pas de la mauvaise foi, c'est le conseil constitutionnel qui le dit. Interdire l'accès à internet, c'est comme interdire l'accès aux livres. Internet est devenu un média suffisamment important pour que la privation d'accès soit considérée comme une privation de liberté fondamentale, et cette privation ne peut être ordonnée que par un juge au cours d'un procès contradictoire.

C'est comme ça j'y peux rien moi, c'est toi qui veut pas comprendre que priver de livres, de journaux ou d'internet c'est la même chose.

Ta définition de la censure est carrément à géométrie variable.
Avatar de Marco46 Marco46 - Expert éminent http://www.developpez.com
le 14/03/2012 à 20:59
Citation Envoyé par grafikm_fr  Voir le message
La loi ne se résume pas au seul pénal avec un juge, voyons. Le droit administratif applique également la loi.

Sinon sur l'étude, ben, comme par hasard, les USA ne sont pas sur la liste parce que par définition, ils sont au-dessus de tout soupçon . Au moins, ça fait un truc invariant dans les "études" de RSF...

C'est pas parce que tu as raison sur les USA que la France ne mérite pas sa place dans ce classement ...
Avatar de albert75a albert75a - Nouveau Candidat au Club http://www.developpez.com
le 15/03/2012 à 0:20
Quand les u.s.a. et autres contrées guerrières utilisent internet pour essayer de déstabiliser un pays (Iran, Chine, Russie, ...), internet devient une arme impérialiste, il est normal et sain d'interdire cette invasion à visées colonialites.

La désinformation coercitive occidentale doit être censurée, si elle utilise internet c'est l'outil qui est censuré. Certains pays ne souhaitent pas voir leur peuple assassiné par les guerres humanitaires (Afghanistan, Irak, Iran, Lybie, ...).

On connaît RSF vendus aux u.s., leur jugement est nul et sans intérêts.
Il est triste de propager une telle désinformation u.s., sous couvert de leur pseudo démocratie criminelle.
Avatar de zaventem zaventem - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 15/03/2012 à 0:57
@albert75a
Dis, il ne t'en resterait pas un peu? Ça a l'air d'être de la bonne
Avatar de grafikm_fr grafikm_fr - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 15/03/2012 à 11:16
Citation Envoyé par Marco46  Voir le message
C'est pas parce que tu as raison sur les USA que la France ne mérite pas sa place dans ce classement ...

Non, c'est parce que un classement aussi grossièrement biaisé prend la direction des WC sans aucune autre discussion possible.

C'est la base en sciences: si il y a une connerie manifeste à un endroit, on envoie tout l'article à la poubelle.
Avatar de sebastien_ferry sebastien_ferry - Membre à l'essai http://www.developpez.com
le 18/03/2012 à 8:03
En 2002, il y avait un projet de comparaison entre google.fr, google.de et google.com
Localized Google search result exclusions
The authors are studying exclusions from search engine search results, and have found some 113 sites excluded, in whole or in part, from the French google.fr and German google.de compared with google.com

Depuis, la liste n'est plus exacte, mais mes 4 essais aléatoires parmi les 113 ont dénotés: 2 resultats équivalents, et deux résultats fr vides!

Je ne connais pas de poursuite, mais je serais interessé!

Par contre, l'initiative http://opennet.net/ donne des cartes du monde plus colorées (plus censurées).

Et enfin, il y a même une censure sur les ouvrages en papiers... http://vieuxsinge.blog.lemonde.fr/li...its-en-france/ (2000), ou encore: http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d...%A9s_en_France
Avatar de marzin86 marzin86 - Membre à l'essai http://www.developpez.com
le 16/05/2012 à 11:53
Personnellement je suis tout à fait d'accord avec ce classement je le trouve juste, Aucun pays ne devrait censurer internet et surtout pas la France qui a une image de pays des droits de l'homme...
Offres d'emploi IT
Assistant Contrôleur de Gestion /BUDGET CONTROLLER APPRENTICESHIP
Société pharmaceutique - Ile de France - Rungis Silic
Développeur SharePoint H/F
Keework - Ile de France - Boulogne-Billancourt (92100)
Développeur php - symfony2 expérimenté / chef de projet Web
Eyrolles - Ile de France - Paris (75000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil