Peut-on acheter un Kindle pour Noël ?
Test de la liseuse d'Amazon qui bat des records de vente, par Gordon Fowler

Les rubriques (actu, forums, tutos) de Développez
Tags
Réseaux sociaux


 Discussion forum

Sur le même sujet
Le , par Gordon Fowler, Expert Confirmé Sénior
Le e-Reader (ou "liseuse") d’Amazon bat des records. Kindle est devenu le produit le plus vendu sur la boutique française, toutes catégories confondues, quelques semaines seulement après son lancement dans l’hexagone.

"Nous sommes enthousiasmés par l’accueil réservé au Kindle et à la boutique Kindle", déclarait fin novembre Xavier Garambois, Président d’Amazon.fr. "Ces premiers résultats confortent notre conviction que la lecture sur livre électronique va se démocratiser en France, et favoriser non seulement la découverte d’auteurs consacrés, mais aussi de nouveaux auteurs".

Avec ce succès indéniable, et bien que l’on ne connaisse pas les chiffres exactes, la presse grand public (Le Parisien, Elle, etc.) s’est emparée du sujet flairant un phénomène de mode pour les fêtes de fin d’année.



Face à cet engouement (ou à l’inverse, à une condamnation sans appel au motif que, je cite un magazine féminin, "l’iPad est mieux parce qu’on peut y télécharger des livres d’art") la question se pose de savoir si l’achat d’une liseuse est pertinent à l’ère des tablettes et des PC nomades de plus en plus fins et de plus en plus multi-tâches.

Pour y répondre, le mieux était encore de tester l’appareil. Ce que nous avons fait.

Peut-on acheter un Kindle pour Noël ?

Oui. Indéniablement oui. Mais avec deux gros "mais".

Tout d’abord, un constat. Le confort de lecture sur Kindle est tout simplement bluffant. A l’ouverture de la boite, l’écran de veille fait presque penser qu’une feuille de papier avec un dessin est posée sur l’appareil pour le protéger. Il n’en est rien. L’encre numérique est juste, objectivement, la meilleure solution pour lire sur un appareil de ce type.

Certains diront en revanche que l’absence de retro-éclairage empêche de lire dans l’obscurité (ou oblige à acheter une lampe en complément). C’est vrai. Mais il en va de même pour un livre, et les tablettes rétro-éclairées fatiguent plus rapidement les yeux.



Deuxième avantage pour le Kindle, sa taille et son poids. Ses 15 cm et ses 200 grammes en font un lecteur nomade par excellence. Même plus que la tablette d’Archos ou la Galaxy Tab de 7 pouces.

Côté look, un peu rétro, l’appareil ne plaira peut-être pas à tous, mais il permet de garder et de condenser l’essentiel.

Le Wifi fonctionne parfaitement. L’autonomie de la batterie est remarquable (bien qu’a priori inférieure au 1 mois annoncé, elle n’a nécessité strictement aucune recharge en plus de deux semaines de test). Côté connectique, on trouve une prise USB pour la recharge et le transfert des fichiers qui se fait par glisser-déposer avec une simplicité dont d’autres appareils feraient bien de s’inspirer. Quant à la capacité de stockage, Amazon affirme que le Kindle peut emporter 1.400 titres. Un chiffre que nous n’avons pas pu vérifier, mais nous avons pu y mettre bien plus que ce qu’il est possible de lire en plusieurs jours.

En revanche le clavier de la précédente version a disparu, ce qui nous le verrons, n’est pas nécessairement un progrès. Et aucune autre connectique (prise casque par exemple) n’est disponible.



Pour ceux qui n’ont jamais eu de livre numérique entre les mains, rappelons qu’un e-book n’est pas qu’un simple livre numérisé. On y trouve en plus des fonctionnalités innovantes : dictionnaire intégré, navigation simplifiée dans le texte, possibilité d’étiqueter des passages, passages qui sont ensuite centralisés dans une rubrique à part, etc.

En plus de ces fonctionnalités, un des atouts d’Amazon est de proposer une synchronisation avec sa plateforme Cloud via un service baptisé Whispersync. Cette technologie synchronise sur différents appareils la dernière page lue, les signets et les annotations.

Il en va de même avec les livres téléchargés. Les e-books sont automatiquement sauvegardés en ligne dans la bibliothèque Kindle de l’utilisateur puis re-téléchargés gratuitement sur tout nouvel appareil.

Par nouvel appareil, il faut comprendre PC ou tablette puisque Kindle est également une application installable en local pour Windows (Kindle For PC) et une web application en HTML 5 (Kindle Cloud Reader).


L'application Kindle pour PC

Que lit-on sur un Kindle ?

Tout. A condition que ce soit dans le bon format.

Pour être clair, le Kindle a été conçu pour acheter sur Amazon. D’autres usages sont certes possibles, mais pas optimaux.

Il est par exemple possible de lire des PDF (encore que l’appareil plante sur certains fichiers que nous lui avons donnés à déchiffrer). En revanche Kindle ne supporte pas en natif les formats Word ou HTML (certains livres numérisés des bibliothèques publiques sont proposés dans ces formats).

Pour le reste, la liseuse fait parfaitement ce qu'on lui demande. A savoir lire des livres au format AZW. AZW est une variante propriétaire du format MOBI/PRC, avec une forte compression pour diminuer la bande passante nécessaire aux téléchargements depuis la bibliothèque Amazon, et verouillée par des DRM.

Le catalogue disponible dans ce format, bien que fermé, joue en faveur d’un achat du Kindle. Amazon propose de très nombreux titres classiques gratuits, même si le catalogue est malheureusement loin d’être exhaustif (pas de mythologie grecque ou romaine librement accessible... à part en allemand)



Et pour le surf ?

Le nouveau Kindle est équipé du Wifi et intègre un navigateur, qualifié "d’expérimental" par Amazon lui-même, qui s’appuie sur WebKit. Il ne s’agit pas de Silk, présent sur la tablette Kindle Fire, mais d’un navigateur à part très satisfaisant.

Le JavaScript est supporté. En mode paysage il se révèle bien adapté à la lecture des sites de presse. Et nous avons même poussé le test jusqu’à suivre en direct le déroulé d’une rencontre sportive avec rafraîchissement des pages pour l’évolution des scores.

En revanche, si le navigateur reconnaît bien les liens hypertextes et permet de sauter de l'un à l'autre, ce n’est pas le cas des ascenseurs ce qui fait que le surf peut vite s’avérer laborieux. En bref, Kindle permet de consulter quelques pages, comme appareil d’appoint, mais pas beaucoup plus.

L'appareil idéal ?

Pour moins de 100 euros, livraison comprise, c’est effectivement un cadeau de choix.

Mais...

Mais Kindle a le défaut de ses qualités. Il est entièrement lié à Amazon. Il sera par exemple strictement impossible de lire un e-book acheté à la FNAC. Et s’il supporte les PDF, leur lecture est souvent fastidieuse (zoom assez inadapté pour avoir la bonne taille de caractères, etc.).

Le jour où l’utilisateur se sépare (ou perd) son Kindle, les deux seules possibilités qui lui resteront pour accéder à sa bibliothèque seront l’application (pour PC ou Web) ou racheter un autre Kindle. Il paraîtrait qu'une troisième option consisterait à faire sauter les DRM des fichiers AZW mais nous n’en savons rien du tout.

Avec ce système, le client est donc très captif.

A ce très gros bémol s’ajoutent des erreurs de conception parfois majeures. Impossible d'effacer simplement des soulignements par exemple. Le retour à la page d’accueil se fera en mode paysage (conçue pour être en mode portrait) si le document consulté l’était lui aussi - ce qui est souvent le cas pour mieux lire un PDF ou surfer. Résultat, l’utilisateur doit aller naviguer dans les paramètres pour revenir en mode portrait.

Autre exemple, lors de la consultation des Collections (listes de livres pour classer les ouvrages d’une bibliothèque), arriver en bas de page ne permet pas de repasser en haut de la liste. On voit vite le côté pénible dès que la liste d’ouvrage devient conséquente.

En fait l'interface devient vite impraticable pour une utilisation légèrement plus poussée.

Le zoom demande des manipulations répétitives et n’est pas assez granulaire. Il propose un affichage normal, à 150 %, ou 200 %, et rien d’autre. Un exemple caricatural concerne la navigation pour se rendre à une page donnée. Le processus est entièrement inversé par rapport à une utilisation intuitive ("aller à", "page", "numéro" et "aller à", "numéro", "page"... un détail sur le papier, déroutant en condition réelle). En tout état de cause, on aurait aimé que les deux fonctionnent.


Un clavier mal conçu

Quant à la saisie de texte, elle relève très vite du calvaire. Pas de proposition de mots pour raccourcir la saisie (comme le proposent de nombreux appareils nomades), ni de modification des touches en fonction de l’usage.

Un simple clavier numérique carré serait par exemple plus adapté pour entrer un numéro de page plutôt que le clavier entier qui nécessite 16 pressions pour taper "91". Dans ces conditions, on regrette vite le clavier physique de l’ancien modèle. Ou le modèle tactile, disponible aux Etats-Unis mais pas encore en Europe.

Mais soyons objectifs, malgré ces détails (dans lesquels il est bien-connu que se cache le Diable), le Kindle reste très agréable. Les plus exigeants regretteront simplement une UI avec des erreurs de conception petites mais nombreuses, qui auraient été facilement évitables.

Et pour le prix ?

A 99 euros, le Kindle est abordable.

Mais... les accessoires comme les pochettes de protection ou les lampes d’appoint sont assez chers (comptez une vingtaine d’euros supplémentaire). Il n’en reste pas moins que face à des tablettes à plusieurs centaines d’euros, la liseuse a une réelle niche économique pour exister.



On regrettera simplement sur ce point la comparaison avec les prix Nord-Américains d’Amazon.com où l’on retrouve le Kindle à 99 dollars... dans sa version tactile "Touch".

La version disponible en Europe, elle, y est facturée 79 $. Soit quasiment 40% moins cher. Un écart de prix difficilement compréhensible entre les deux côtés de l'Atlantique.

Conclusion

Kindle est un produit parfaitement adapté à la lecture numérique, beaucoup plus que n’importe quelle tablette avec lesquelles il est vain de le comparer puisqu’il est quasiment mono-usage.

Son prix reste un atout majeur. Il faut néanmois garder à l’esprit que l’appareil est assez fermé et très lié au format propriétaire d’Amazon. Ce qui peut poser des problèmes pour la pérénité de votre bibliothèque.

Enfin, son interface pourra dérouter, voire décevoir, les plus exigeants. Ceux-ci attendront donc la version tactile (ou prendront une version avec clavier).

Tous les autres pourront choisir dès Noël ce modèle basique, mais efficace, sans aucun problème.


Ressources complémentaires :

Le Projet Gutenberg, propose 100.000 ebooks gratuits légaux tombés dans le domaine public (y compris au format AZW)

Et vous ?

Vous possédez un Kindle : le recommanderiez-vous comme cadeau de Noël ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Barsy Barsy
http://www.developpez.com
Expert Confirmé
le 22/12/2011 16:30
Bonjour,

Pour ma part, j'ai acheté le Kobo de la Fnac pour l'offrir à ma copine à Noël. J'ai longtemps hésité entre celui-ci et le Kindle et effectivement, il y a peu de comparatifs sur la toile (le problème, c'est surtout qu'il n'y a pas 2 comparatifs qui disent la même chose).

Si j'ai choisi le Kobo, c'est avant tout à cause du plus large choix de format de lecture. Je ne souhaitais pas m'enfermer dans un format propriétaire d'autant plus que les "librairies" ne sont pas toujours très fournies en VF, autant ne pas se limiter en étant prisonnier de celle d'Amazon.

Concernant l'aspect tactile, j'ai eu l'occasion de le tester à la Fnac et j'ai trouvé ça assez réactif et assez agréable : le confort de lecture m'avait l'air très correct (bon, par contre, je suppose que les défauts se remarquerons davantage en cas de lecture prolongée, ce n'est pas en 5 minutes que l'on peut tester ce genre d'appareil).

Enfin, étant adhérant à la Fnac, je ne l'ai payé que 99€ au lieu de 129€, donc l'argument du prix n'a pas joué dans mon cas pour choisir entre le Kindle et le Kobo. Et dernière chose, si j'ai pu tester le Kobo, je n'ai par contre pas eu l'occasion de tester le Kindle donc mon avis reste ici très subjectif.

Je vous dirais ce qu'il en sera après Noël une fois les cadeaux déballés et que ma copine aura eu l'occasion de l'utiliser.
Avatar de doublex doublex
http://www.developpez.com
Membre éclairé
le 23/12/2011 17:21
Ce matin, j'ai vu une touriste avec un Kindle.
Avant, j'étais un peu sceptique.

Mais en voyant le Kindle, simple, à peine plus grand qu'un livre de poche, et très agréable à lire, je me suis dit que le phénomène "gadget pour frimer" commençait à s'estomper.
Si on compare avec les téléphones portables, avant c'était un gadget. Aujourd'hui, même ma grand-mère en a un.

Puis j'ai poussé la réflexion plus loin. Et je me suis dit qu'on allait vers la mort du support papier pour la lecture.
Avatar de Farid63 Farid63
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 24/12/2011 10:46
J'ai moi aussi vu un Kindle de loin récemment, et j'aimerai savoir ce qu'un livre d'informatique donne sur cet appareil, sachant qu'ils sont plus gros que le format de la tablette?
Y a t-il un scroll horizontal?

Merci.
Avatar de gwinyam gwinyam
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 25/12/2011 21:23
ça fait un peu plus d'un an que j'ai mon Kindle (version 3, avec clavier physique, acheté en importation), je ne regrette pas une minute mon achat.

Pour ceux qui ont des doutes concernant les PDF, honnêtement, ceux générés sur DVP passent pas toujours très bien mais il existe un très bon soft sur Windows qui permet de les adapter très facilement. Pépère

Personnellement, le navigateur, je ne m'en sers pas et rien que pour lire tous les PDF que je charge à droite à gauche, mon Kindle me suffit amplement. J'ai même essayé en chargeant des archives de la BNF. Résultat : pfiou, les PDF sont calibrés au millimètre près, sans retouche, rien à redire !
Avatar de tetanos tetanos
http://www.developpez.com
Futur Membre du Club
le 27/12/2011 8:36
Pour ma part le Kindle n'est pas un bon choix et je me suis tourné vers le Sony PRS-T1.
La raison est simple:
- écran tactile avec reconnaissance de mouvements avec 2 doigt réalisé sans film (avec LED) évitant la perte de contraste. Il marche à merveille pour zoomer, sélectionner un mot, marquer une page...
- Possibilité réelle de lire les fichier EPUB et PDF. Les PDF sont agréable à lire grâce à des fonctions de zoom automatiques (passage en mode paysage, suppression de la bordure blanche, navigation dans des article au format 2 colonnes,...) qui permettent de lire des PDF A4 sur un écran de 6". Je n'ai pour l'instant que 1 ou 2 PDF que je ne peux pas lire car les fontes deviennent trop petites.
- Le player MP3 intégré.
- N'est pas lié à Amazon.

Les moins:
- Pas de connexion UMTS (uniquement WLAN)
- Le Sony shop et la possibilité d'accéder directement à google book n'est pas encore disponible.
- Le navigateur web, il fonctionne, mais c'est pas le pieds (pour ca une tablette est plus adaptée)

Franchement à cause le prix des ebook, je ne suis pas tenté de m'acheter une liseuse. Mais pour pouvoir lire tous mes PDF, le PRS-T1 est vraiment une bonne solution.
Avatar de lequebecois79 lequebecois79
http://www.developpez.com
Membre expérimenté
le 28/12/2011 18:35
Citation Envoyé par tomlev  Voir le message
. Pour moi le principal défaut tient à la "captivité" vis-à-vis d'Amazon, et surtout les limitations imposées sur l'utilisation des eBooks achetés. Par exemple, pour prêter un livre, on ne peut le prêter qu'une seule fois, pour une durée de 15 jours, et seulement si l'éditeur a autorisé le prêt... Personnellement je trouve ça assez scandaleux, on a pas ce genre de limitation avec un vrai livre .

bienvenu dans l'ère numérique.....

quand tu achètes un programme pour android ou Ios.. tu peux pas vraiment le prêter au voisin....
Avatar de iMaTh iMaTh
http://www.developpez.com
Membre du Club
le 30/12/2011 15:21
J'ai eu un kindle pour Noël et j'en suis très ravis.
Le confort de lecture est vraiment nickel.
Il est pas simple d’écrire du texte avec le clavier virtuelle, mais franchement c'est pas ce qu'on lui demande.
L'interface pour acheter des livres est bien mais sans plus, et puis de toute façon je les achètes de mon pc pour directement les recevoir sur le kindle.
La version tactile ne me branche pas plus que ça, le changement de page sur la version 4 est tellement confortable !
La lecture des PDF se fait bien, mais convertissez vos pdf en format kindle et c'est parfait. (Recherchez des livre dans google avec ext:pdf "titre du livre"

Pour finir, je préfère avoir un système proprio qui va pas s’arrêter de vendre des ebooks car il en vent sur toute la planète plutôt que la fnac qui tente de pénétrer un marcher et qui va abandonner quand elle verra que ça lui rapportera pas assez. (c'est mon point de vue)

Pour ma part le kindle je dis "FONCEZ".
Avatar de taupe31 taupe31
http://www.developpez.com
Candidat au titre de Membre du Club
le 05/01/2012 10:58
Bonjour,
j'ai hésité entre le Kobo by Fnac et le Kindle 4 pendant plusieurs semaines.
J'ai testé les 2 en magasin (le kindle est distribué par Casino et Virgin).
Finalement j'ai opté pour le Kindle.
Je rejoins iMath, j'ai plus confiance en Amazon qu'en la Fnac.
Amazon n'abandonnera pas les ebooks et surtout ils ont plus l'habitude de casser les prix sur tout ce qu'ils vendent (je compte sur eux pour forcer la main des editeurs pour qu'ils changent de politique de tarifs rapidement).

Pour ce qui est du format des livres, ce n'est pas du tout un probleme car avec Calibre n'importe quel format peut etre transformé tres rapidement.
Du reste, seul le format epub manque au Kindle et c'est le format le plus simple à transformer car le plus ouvert.
Avatar de tomlev tomlev
http://www.developpez.com
Rédacteur/Modérateur
le 05/01/2012 11:24
Citation Envoyé par taupe31  Voir le message
j'ai hésité entre le Kobo by Fnac et le Kindle 4 pendant plusieurs semaines.
J'ai testé les 2 en magasin (le kindle est distribué par Casino et Virgin).
Finalement j'ai opté pour le Kindle.

J'ai fait le même choix, parce que j'ai trouvé que le tactile du Kobo marchait pas super bien... c'est pas assez réactif, il faut souvent appuyer plusieurs fois pour que ça marche (du moins dans les petites zones comme les boutons), ce qui est assez énervant. Avec les boutons du Kindle il n'y a pas ce genre de problèmes...
Avatar de metalange metalange
http://www.developpez.com
Nouveau Membre du Club
le 06/01/2012 15:21
Bonjour,

Je possède un Kindle depuis noël et j'en suis pleinement satisfait.
J'ai pu tester différend sony et le kobo mais je trouve le tactile vraiment gadget quand on parle de liseuse sans compter le lecteur MP3, le navig. web, ect...
Si on cherche une liseuse et rien de plus , ba le kindle c'est le top.

Seul bémol, les formats, un petit exercice de conversion avec Calibre pour les livres et mangle pour les manga.

Si vous chercher un excellent rapport qualité/prix le kindle reste LA référence.
Avatar de deathness deathness
http://www.developpez.com
Expert Confirmé
le 12/01/2012 15:59
J'ai un kindle Dx (le plus grand format) et j'en suis très satisfait. Confort de lecture, autonomie, etc...

Deux bémol:
l'interface pour la gestion de la bibliotheque est très pénible. De fait je gère ma bibli sur pc et ne met sur le kindle que la prochaine dizaine de livre que je vais lire.

Et deuxio les transferts par USB pour pouvoir lire des mangas dessus sont très lent.
Offres d'emploi IT
Dév. conduite véhicules connectés
Stage
ST Microelectronics - Pays de la Loire - Le Mans (72100)
Parue le 24/10/2014
DEVELOPPEUR .NET / C#
CDI
Kobaltt - Midi Pyrénées - TOULOUSE
Parue le 31/10/2014
Responsable QA/Test pour un éditeur de logiciel Télécom, Paris, H/F
CDI
Mobiskill - Ile de France - Paris
Parue le 31/10/2014

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
 
 
 
 
Partenaires

PlanetHoster
Ikoula