Microsoft ouvre DataMarket, l'Etat libère ses données
Deux nouvelles ressources précieuses pour les développeurs

Le , par Gordon Fowler, Expert Confirmé Sénior
Deux initiatives, particulièrement bienvenues, devraient grandement faciliter le travail des développeurs qui cherchent des données pertinentes pour compléter ou imaginer des projets.

La première émane de l’Etat qui vient d’ouvrir un site officiel (mais encore en beta) spécialement dédié aux données publiques.

"Leur mise à disposition va permettre à des entreprises, des scientifiques, des développeurs de logiciels, des étudiants ou encore des journalistes d’agréger des informations, de les analyser et d’imaginer des services et des applications innovantes au bénéfice des citoyens", expliquent les responsables de data.gouv.fr. "Les expériences d'Open Data déjà conduites, à l'étranger notamment, permettent un premier regard intéressant".

On ne compte en effet plus les applications ou les sites à fortes valeurs ajoutées qui sont nés de la mise à disposition publique de ces données : Where My Money Goes.org ("Où va mon argent") qui permet aux anglais de visualiser la répartition des dépenses publiques, Seeclickfix.com ("Voir, cliquer, réparer") qui offre aux citoyens américains la possibilité de signaler des problèmes dans leurs communes, HandiMap.org qui propose un service de calcul d’itinéraires pour les personnes à mobilité réduite à Rennes, ou Urbanility.com qui calcule la distance entre une adresse donnée et un ensemble de services de proximité.

Autant d’initiatives totalement à l’opposé de la polémique créée par la RATP qui considère, elle, que les plans et les horaires des métros, des bus et des RER sont sa seule propriété.



Data.gouv.fr propose plusieurs dizaines de milliers de listes allant des budgets de l’Etat et des collectivités aux AOC (Appelation d’Origine Contrôlée) en passant par l’indice des prix à la consommation ou les transports.

A noter, les données sont majoritairement au format XLS et CSV mais peuvent aussi parfois être au format XML, Shapefile, texte ou .doc, voire en PDF.


DataMarket

La deuxième initiative émane de Microsoft. L’éditeur a ouvert en toute discrétion un nouveau service très complémentaire du précédent : un DataMarket adossé à la plateforme Azure.

Concrètement, Microsoft propose aux développeurs une galerie qui centralise des données, gratuites ou payantes. Ces listes sont toutes documentées, avec illustrations à l’appui, et sont accompagnées de leurs conditions d’utilisation (entièrement libre, par nombre de requêtes, sur abonnement, etc.).


Profile des Quartiers de Londres, par la Greater London Authority (GLA)

"Ces listes de données ne sont pas exclusives au DataMarket", précise Julien Lesaicherre, responsable de Windows Azure chez Microsoft France. "Nous proposons simplement de les centraliser à un endroit pour faciliter la vie des développeurs".

Elles vont de la finance (historiques des cours) à la météo (courbes des températures mondiales) en passant par le sport (résultats de matchs) ou par... les données gouvernementales.


Relevé des températures mondiales

Pour l’instant, DataMarket ne propose qu’une grosse centaine de références mais Microsoft compte faire progresser ce nombre rapidement avec plus de 200 fournisseurs de listes revendiqués.

"Les données sont la nouvelle monnaie", affirme Julien Lesaicherre. "Le but est d’avoir un annuaire de ressources standardisées. C’est un point très important. Ces données sont toutes standardisées (NDR : au format OData)".

Autre point important, ces listes ne sont pas la propriété de Microsoft, qui se définit ici comme un "simple brooker" (sic). Les entreprises ou organisations peuvent donc soumettre leurs listes potentielles aux conditions qu’elles souhaitent.

Les données ne demandent pas non plus que le développeur utilise Windows Azure ou d’autres technologies Microsoft pour pouvoir être exploitées.

"Les développeurs peuvent les intégrer comme ils veulent dans leurs applicatifs ou sur leurs sites webs", confirme le responsable d’Azure, qui ajoute néanmoins qu’une extension spécifique pour Excel a été éditée pour permettre d’accéder directement à DataMarket depuis le tableur maison.


Regional Economic Indicator Comparisons,
Démonstration d’une application Web qui s’appuie sur Azure et DataMarket (avec code source disponible)


L’intérêt de Microsoft dans ce "supermarché de la donnée" est certes de prendre une commission sur les listes payantes (qui représentent un peu plus de 50% des listes actuelles), mais, tout comme pour l’Etat, il est également de susciter des idées pour que les développeurs imaginent encore plus d’applications pertinentes. Ce qui, par ricochet, nourrira l’écosystème de l’éditeur.

Il n’est d’ailleurs pas exclu que l’Etat et Microsoft passent un accord et que les listes de data.gouv.fr soient bientôt disponibles sur DataMarket.

Resources :

Data.Gouv.fr
Le DataMarket de Microsoft
L’extension DataMarket pour Excel

Et vous ?

Que pensez-vous de ces deux initiatives ?

Et aussi :

Microsoft propose 90 jours d'essai gratuit à Windows Azure


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Offres d'emploi IT
Développeur webdev/windev junior++
CDI
VERIFONE - Languedoc Roussillon - Saint-Clément de Rivière
Parue le 16/09/2014
Responsable adjoint de la tour de contrôle
CDI
Société Générale France - Ile de France - Paris (75000)
Parue le 02/09/2014
Stage en excellence opérationnelle (h/f)
Stage
SOLUCOM - Ile de France - Paris La Défense
Parue le 05/09/2014

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
 
 
 
 
Partenaires

PlanetHoster
Ikoula