Le Cloud ne diminue pas les effectifs IT
Une étude de CSC va à l'encontre de plusieurs idées reçues sur le Cloud Computing

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
CSC vient de financer une étude menée par le groupe TNS, société de recherche indépendante, sur les facteurs qui démocratisent le Cloud Computing. On retrouve en tête deux thèmes habituels, à savoir la mobilité et la multiplication des terminaux utilisés par une seule et même personne.

Mais le point le plus intéressant de ce document est ailleurs.

D’après ce rapport, peu d’entreprises auraient réduit leurs effectifs au sein de leurs départements informatiques après avoir adopté une stratégie de cloud computing. "Seules 14 % déclarent avoir réduit leurs équipes, tandis que 20% d’entre elles ont au contraire recruté du personnel, notamment des experts en matière de Cloud Computing", note CSC.

Autre enseignement particulièrement original, si on le compare aux discours traditionnels sur le Cloud, la majorité des entreprises ont certes fait des économies avec ce modèle, mais elles sont assez faibles.

"82 % des entreprises interrogées (NDR : dans le monde) sont effectivement parvenues à obtenir des économies depuis leur projet d’adoption du Cloud Computing", peut-on lire dans ce CSC Cloud Usage Index. Mais aux Etats-Unis par exemple, "35% des entreprises ont rapporté des économies inférieures à 20 000 dollars". Pire, "23% d'entre elles et 45 % des PME américaines n’ont enregistré aucune économie".

Troisième élément qui bat en brèche certains arguments marketing des fournisseurs : les entreprises continueraient à être préoccupées par la sécurité de leurs données, y compris après l’adoption d’une stratégie de Cloud Computing.

Une conclusion qui contredit celle du directeur commercial de la branche française de Google Enterprise. Pour lui, les questions de confidentialité, de localisation des données et de sécurité sont des questions beaucoup posées "il y a 2 ou 3 ans, [mais qui ne sont] plus trop une préoccupation aujourd'hui. Ce sont des questions qui ont été mises sur la table par des sociétés qui voulaient freiner le marché".

Pourtant, CSC affirme lui que 25 % des entreprises mondiales se montrent encore plus préoccupées par la sécurité de leurs données après avoir adopté un modèle de Cloud Computing. A Singapour, ce sont même 47 % des entreprises utilisatrices de Cloud qui déclarent l'être.

Il n’en reste pas moins que pour TNS et CSC, l’intégration du Cloud dans la stratégie d’une entreprise resterait un facteur très bénéfique.

"Presque toutes les entreprises rapportent une nette amélioration de leur performance informatique depuis l’adoption du Cloud", confirme le rapport. "93 % des entreprises interrogées ont constaté au moins une amélioration au sein de leur département informatique". Pour 52% d’entre elles, cette amélioration concerne l’efficacité de l’utilisation de leur centre de données, pour 47% il s’agit d’une diminution de leurs coûts d’exploitation.

Pour tirer partie de ces avantages, et dernière idée reçue que combat le rapport, les employés des grands groupes seraient beaucoup plus frileux que ceux des PME : "74 % des PME déclarent qu’aucun employé ne s’est montré réticent à l’idée de passer à un modèle de Cloud Computing".

Reste la délicate question de savoir ce qu’est exactement le Cloud (IaaS, PaaS, SaaS, privé, public ?).

Dans cette enquête, CSC et TNS l’ont en tout cas défini comme "la mise en œuvre de services d’hébergement sur internet et la livraison de services simples, rapides et facilement accessibles, requérant un minimum de gestion et d’interaction avec les prestataires de services informatiques".

Rapport : CSC Cloud Usage Index (PDF)

Et vous ? :

Que vous inspirent ces trois enseignements de l’étude de CSC ?
Et le fait que les PME soient moins réticentes au Cloud que les grands groupes ?



Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de pcdwarf pcdwarf - Membre confirmé http://www.developpez.com
le 08/12/2011 à 14:23
Le cloud ne diminue pas les effectifs IT

Pourquoi vous voulez dire que des gens ont vraiment cru que ça allait vraiment employer moins de monde et couter vraiment moins cher dans la vraie vie ?
Sérieusement, Pour quiconque d'un peu sérieux dans le métier, tout ça sonnait assez faux. Le cloud a rendu mon job plus intéressant et plus complexe mais de là à dire que on gagne vraiment de l'argent....

Le seul cas ou le cloud fait vraiment gagner de l'argent, c'est pour l'hébergeur physique du cloud en question...
Offres d'emploi IT
Ingénieur développement php h/f
Sogeti - Midi Pyrénées - Toulouse (31000)
Consultant AMOA Média (H/F)
Atos Technology Services - Ile de France - Bezons (95870)
Développeur passionné de python web H/F
Mobiskill - Ile de France - Paris (75000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil