L'informatique représente un tiers des offres d'emploi
D'après l'APEC et le Syntec Numérique, mais 2012 reste très incertain

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Alors que le contexte économique commence à montrer des signes de ralentissements, le Baromètre APEC/Syntec Numérique montre que l'emploi informatique continue à très bien se porter.

L'IT représente au troisième trimestre 2011 plus du quart des offres d'emploi (+56 % sur les 12 derniers mois)

Le Web reste le domaine le plus dynamique avec une demande qui a pratiquement doublé en un an. D'autres secteurs comme l'informatique industrielle ont également connu une croissance très soutenue (+85 %).

Mais la fonction qui est aujourd'hui de plus en plus recherchée par les entreprises est, d'après ce rapport, les profils de DSI (+110% de demandes) même si bien évidemment le nombre d'offres est en chiffres bruts largement inférieur à ceux des autres postes.

La situation semble donc bonne. Et l'avenir aussi. A en croire les dirigeants d'entreprises IT de plus de 100 salariés, quasiment tous prévoient de recruter au quatrième trimestre (contre contre un peu plus de la moitié pour les autres secteurs).

Il n'en reste pas moins que « le secteur de l’Informatique n’est pas à l’abri d’un nouveau retournement conjoncturel fin 2011, qui viendrait alors stopper rapidement cette dynamique et diminuer le niveau de recrutement de cadres dès le début de l’année 2012 », conclut néanmoins l'APEC.

En attendant cet éventuel retournement, les recruteurs ont toujours du mal à pourvoir tous leurs postes IT.

Source : Baromètre Apec / Syntec Numérique Novembre 2011 (PDF)



Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de gangsoleil gangsoleil - Modérateur http://www.developpez.com
le 23/11/2011 à 15:03
Citation Envoyé par LeSmurf  Voir le message
Mon voisin de bureau revient justement d'une cérémonie de remise des diplômes de son ancienne école (formation bac+5), il m'a dit hier que les étudiants de la dernière promo ont trouvé du travail pour des salaires compris entre 30K€ et 40K€ et qu'ils n'étaient pas chefs de projets.

Ce que tu montres est la realite du marche du travail. Apres, il existe de tres nombreuses ecoles qui bourrent le mou de leurs etudiants en leur expliquant que oui, ils sortiront chef de projet, ils auront un boulot super mieux paye que les autres, et que vraiment, s'ils n'avaient pas choisi cette ecole, ils seraient moins bien loti.

Quelques exemples (pas trop parce que je n'ai pas le temps) :
Epita : http://www.epita.fr/ecole-chiffres-apres-epita.html
Les chiffres datent de 2007. 4 ans de retard pour une ecole a la pointe de l'informatique, c'est louche. Et le fait que tous aient trouve du travail, sauf ceux qui poursuivent leurs etudes et ceux qui prennent des vacances, ce n'est pas tous. Et pour ceux qui sont en vacances, il n'y en a pas un pour qui ce sont des vacances forcees ?
Efrei : http://www.efrei.fr/enquete-1er-emploi
100% des diplomes sont en poste, et cela inclus les 4% en poursuite d'etudes... qui ne sont donc pas en poste. Ca laisse imaginer comment les chiffres ont ete manipules. De meme, le salaire moyen a 38 700 euro, qui ne compte pas les 6 salaires les plus bas ni le plus haut. Normalement, pour ecreter, on enleve autant de valeurs basses que haute, sans quoi on fausse la moyenne...

J'ai pris ces deux exemples parce que j'avais deja parcouru ces pages il y a quelques annees, et ce qui est ecrit est toujours interessant. En parcourant les pages d'autres ecoles, on trouvera bien evidemment la meme chose.
Avatar de LordMacharius LordMacharius - Membre habitué http://www.developpez.com
le 23/11/2011 à 15:10
Oui c'est typique des jeunes diplômés que de ne pas savoir ce qu'ils valent. En même temps, ils sortent tout juste de leur formation.

Cependant, je peux prendre un cas vécu de recrutement. Je travail sur un projet de fin d'étude et un camarade nous a contacté pour nous rejoindre.

Ne voulant pas n'importe qui avec nous, nous faisons passer un entretien de manière systématique. Lorsque nous avons reçu son Cv, la personne se jugeait experte en C++ et en Qt, deux des technos que nous utilisons pour le projet.

Quand nous avons posé des questions technique durant l'entretien, sont niveau était proche du débutant plutôt que de l'expert (on ne l'a pas gardé biensur ^^). Comme quoi, le CV, c'est comme le bac. Il faut l'avoir pour passer les barrages, mais après cela ne signifie rien.
Avatar de el_slapper el_slapper - Expert éminent sénior http://www.developpez.com
le 23/11/2011 à 15:31
Citation Envoyé par fcharton  Voir le message
Et c'est le profil apprécié des SSII et de leurs clients. Le développeur malin qui résout en un jour le pb du client est facturé un jour, celui qui passe une journée à demander des explications, une à se plaindre que ce n'est pas dans le cahier des charges, deux à recentrer le pb, et une à résoudre le problème du client est facturé cinq jours...

Le choix de la SSII est clair.

ça peut être plus compliqué que celà. Une petite SSII chez qui j'ai eu un entretien en 2007 m'avait dit "il faut connaitre ses consultants et ses clients, pour savoir quand il faut un cador, et quand il faut une chèvre". Mais ce niveau de conscience est rare.

coté client, mon client actuel fout dehors les lents. Par contre, il est fort pour démotiver les rapides . Mais, là aussi, ça n'est pas le plus fréquent. Et ton portrait est souvent vrai.

Citation Envoyé par fcharton  Voir le message
Du côté du client, curieusement, les solutions simples qui prennent peu de temps sont souvent suspectes. En gros, le DSI qui fait appel à une SSII a parfois besoin d'être convaincu qu'il le fait pour une bonne raison, et là encore, le consultant qui en fait des tonnes autour d'un problème simple sera souvent mieux perçu que celui qui le résout rapidement.

J'associe ça au culte du travail : un bon programme est un programme qui a nécéssité beaucoup de sueur. Ca disparait quand les urgences deviennent méga-urgentes, et le "branleur" devient "sauveur". Mais, dans des conditions "normales", tu as, hélas, encore raison.

Citation Envoyé par fcharton  Voir le message
Je crois que le fond du problème, c'est un certain manque de respect pour la compétence technique (le même qui fait considérer qu'un programmeur qui reste programmeur "démérite", ou manque d'ambition), et une grande difficulté à payer/facturer des idées (on aime payer du temps passé, pas des résultats). Et malheureusement, les informaticiens sont en partie responsables de cet état de fait (on préfère tous les obligations de moyens que de résultat, et pas mal de programmeurs méprisent un peu les "mécanos" de l'informatique).

Francois

à mon sens, ça n'est pas l'idée qu'il faut facturer, c'est sa réalisation. Quand on m'a dit "il y a 18 flux similaires à traduire. On avait prévu 10 jours. Tu en as deux. Mais les 3 principaux flux suffiront" et que j'ai répondu "3 je sais pas faire, mais en mutualisant les éléments communs, 18 je sais faire", mon idée ne valait même pas 1 centime. La réalisation, elle, avait de la valeur, puisque j'ai livré dans les délais.

Mais peu importe comment j'ai fait. L'important, c'est que ça marche(et que ça soit maintenable, mais ça c'est plus dur à vendre, il faut savoir choisir ses batailles). J'aurais du être payé 10 jours pour ces deux jours, non pas parceque j'avais eu l'idée de mutualiser les flux, mais parceque j'avais été réellement capable de le faire. Bon, je ne suis pas toujours aussi efficace, force est de l'avouer.

Là encore, ça choque notre respect du "travail". Les SSII sont par biens des aspects des charognards capitalistes, mais aussi par certains aspects des organisations staliniennes : peu importe quel soit le niveau du programmeur Java, que les clients se l'arrachent, le gardent, ou le recrachent systématiquement, si il a 4 ans d'XP, il touchera 41k. Ugh! et si il est coboliste, il touchera 40. Et si il a la double compétence, 42. C'est gravé dans les tables de la loi que sont les grilles de facturation des clients - et ça diffuse sur ce que peuvent réellement payer les SSII.
Avatar de LeSmurf LeSmurf - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 23/11/2011 à 15:41
Citation Envoyé par gangsoleil  Voir le message
Ce que tu montres est la realite du marche du travail. Apres, il existe de tres nombreuses ecoles qui bourrent le mou de leurs etudiants en leur expliquant que oui, ils sortiront chef de projet, ils auront un boulot super mieux paye que les autres, et que vraiment, s'ils n'avaient pas choisi cette ecole, ils seraient moins bien loti.

Je suis d'accord avec vous, mais je ne sais pas si ça permet de généraliser l'idée selon laquelle les entreprises ont des difficultés de recrutement réelles pour des technos telles que le Java ou PHP. On trouve des candidats qui délirent, certains recruteurs ne sont pas parfaits non plus. Le profil de candidats aux chevilles bien larges que vous décrivez ne représente qu'une fraction du marché.
Avatar de sshpcl2 sshpcl2 - Membre régulier http://www.developpez.com
le 24/11/2011 à 17:01
produit commencer à être dévellopé en 1998 qui arrive à aboutissement en 2011 ... suivi uniquement par des prestataires ..

applications défectueuse ou le client accorde 10 jours homme pour corriger le(s) bugs parcqu'il decrete que la solution est facile.

cabinet de recrutement ou ceux qui recrute non aucune compétences informatiques mais des "methodes" pour deceler la perle rare ..

dans tout ses cas la personne qui est recruté pour résoudre toute ses problématiques et celui qui correspondra à ce que souhaite le client, dans un cas le mythomane qui decretera que tout est simple, et dans l'autre la personne bien sous tout rapport bien habillé ... mais jamais le mec compétent

ben oui si un mec compétent étais passer par la il n'y aurais plus de probléme, maintenant la bonne question est es ce que le client souhaite réellement la fin des problèmes ?
Avatar de HerQuLe HerQuLe - Membre émérite http://www.developpez.com
le 24/11/2011 à 18:36
Citation Envoyé par sshpcl2  Voir le message
ben oui si un mec compétent étais passer par la il n'y aurais plus de probléme, maintenant la bonne question est es ce que le client souhaite réellement la fin des problèmes ?


Oula ça devient philosophique la ^^
Je doute que quelqu'un de compétent puisse réparer les merdes de 50 autres personnes.
Avatar de sshpcl2 sshpcl2 - Membre régulier http://www.developpez.com
le 25/11/2011 à 9:56
HerQuLe

le probléme de se forum c'est que c'est trés premiers degrés ...

alors y'a rien de philosophique dans ce que j'ai écrit , des fois les clients on un budgets et prenne des gens pour ce budgets que la personne resolve ou pas le probléme ils s'en foutent .. c'est dommage de pas avoir compris sa ..

Voyons tu crois que vue comment sont scindé les sociétés (differente entité qui se revende des services, des logiciels dans la même entreprise)... combien rapporte un probléme que tu cultive, te combien rapporte un probléme qui n'existe plus

les jachéres sa date ...

14 ans de presta les anecdotes cité plus haut sont toutes vraies ..
Avatar de Bluedeep Bluedeep - Inactif http://www.developpez.com
le 25/11/2011 à 10:21
Citation Envoyé par sshpcl2  Voir le message
14 ans de presta les anecdotes cité plus haut sont toutes vraies ..


Si tu codes comme tu écris, ça doit être pesant de reprendre un projet derrière toi.
Avatar de sshpcl2 sshpcl2 - Membre régulier http://www.developpez.com
le 25/11/2011 à 10:32
Procés classique sur l'orthographe ... de plus qui ta dit que "je" codais ..

Sinon sur les idées ... rien à dire ? ça serai dommage de s'identifier à un pseudo il n'ya rien de personnel dans se que j'écrit.
Avatar de Bluedeep Bluedeep - Inactif http://www.developpez.com
le 25/11/2011 à 10:34
Citation Envoyé par sshpcl2  Voir le message
Procés classique sur l'orthographe .

Orthographe qui dénote un certain mépris pour ceux qui te lisent; ça ne donne pas envie de répondre.
Avatar de Robin56 Robin56 - Responsable Java http://www.developpez.com
le 25/11/2011 à 14:37
Citation Envoyé par sshpcl2  Voir le message
Procés classique sur l'orthographe ... de plus qui ta dit que "je" codais ..

Sinon sur les idées ... rien à dire ? ça serai dommage de s'identifier à un pseudo il n'ya rien de personnel dans se que j'écrit.

En fait (et désolé d'avance d'en remettre une couche) mais c'est pas l'orthographe qui me gène plus qu'autre chose. C'est la structure de tes phrases qui rend tes posts très difficile à lire.
Offres d'emploi IT
Analyste SI-métier (poste également ouvert aux stagiaires, alternants et VIE du groupe)-(H/F)
Société Générale - Ile de France - Val-de-Marne
Architecte fonctionnel et applicatif (H/F)
Société Générale - Ile de France - Val-de-Marne
Développeur - software craftsman (H/F)
Société Générale - Ile de France - Hauts-de-Seine

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil