Parts de marché : Chrome second navigateur d'ici décembre ?
Firefox continue de perdre des parts malgré son nouveau cycle de développement

Le , par Idelways, Expert Confirmé Sénior
Mise à jour du 03/05/2012, par Hinault Romaric

La publication du classement des navigateurs pour le mois d’avril par NetApplications vient confirmer un regain d’intérêt pour Internet Explorer.

Le navigateur de Microsoft semble bien se porter depuis le début de cette année et n’enregistre non plus des baisses au fil des mois, mais également des gains de parts de marché.

En avril, IE est repassé au-dessus de la barre des 54% des parts de marché avec un score de 54,09%, contre 53,83 au mois de mars.

Pour l’occasion, Microsoft a commenté quelques chiffres sur les parts des différentes versions d’IE, et se félicite de la forte progression d’IE 9 qui a gagné 10 points depuis le mois de janvier avec une part de 35,5%.

Firefox, le numéro 2 actuel se porte toujours mal et voit sa part de marché reculer de 0,4 point, passant de 20,6% à 20.2%.

Chrome, le navigateur de Google est aux trousses de Firefox avec une augmentation de 0,3 point de sa part de marché qui passe à 18,6%. Le top 5 est fermé par Safari qui baisse légèrement à 4,81% et Opéra dont la part est évaluée à 1,63% en avril.



Du côté des navigateurs mobiles, Safari d’Apple mène le peloton de tête et enregistre une hausse de sa part passant de 60,5% à 63,8%. Chrome pour Android passe de 18,3 % à 18,9%. Le navigateur Opera Mini chute de 3,3 points à 12,1%.

Source : Net applications, Blog IE

Maj d'Hinault Romaric

Parts de marché : IE renverse la tendance
Chrome chute après 17 mois de croissance

Mise à jour du 20/02/2011

Grosse surprise dans le dernier rapport de NetApplications pour le classement des navigateurs au cours du mois de janvier 2012.

Pour la première fois depuis plusieurs mois, la part de marché d’Internet Explorer qui était en constante baisse enregistre une hausse de 1,09 point. La part du navigateur de Microsoft passe de 51,87% en décembre à 52,96% en janvier.

Cette croissante de la part d’IE pourrait être imputée aux ventes de nouveaux ordinateurs Windows 7 pendant la période de Noël. Cependant, la part d’IE 9 (qui est livré avec l’OS) présente une faible hausse en passant de 11,48% à 11,64%.

Chrome voit son ascension stoppée au cours du mois de janvier 2012, après près de 17 mois de croissance. Sa part de marché chute et passe de 19,11% à 18,94% au cours de cette période.

Une baisse qui pourrait être liées à la nouvelle politique de confidentialité controversée de Google annoncée en début du mois de janvier ?

Le navigateur Firefox, quant à lui, continue à perdre du terrain au fil des mois et voit sa part de marché passée de 21,83% à 20,88% malgré les constantes améliorations qui sont apportées au navigateur.



Pour les autres navigateurs, Safari passe de 4,97% de part à 4,90. Opera enregistre une petite hausse avec 1,67% de part.

Source : NetApplications

Et vous ?

Que pensez-vous de cette chute de Chrome ? Est-t-elle due à la nouvelle politique de confidentialité de Google

Parts de marché : Chrome poursuit son ascension
et se rapproche de plus en plus de Firefox, qui clôture l’année 2011 avec Internet Explorer sur une perte

Mise à jour du 03/01/2012, par Hinault Romaric

L’année 2011 s’est achevée pour le marché des navigateurs sur un coude à coude entre Chrome et Firefox, selon les statistiques publiées par Net Applications pour le mois de décembre.

Chrome a enregistré une croissance importante de sa part de marché (8.8 points) tout au long de l’année 2011, et détient désormais 19,11% de parts, soit une augmentation de 0,93 point. Firefox, quant à lui, enregistre une chute de 0,31 point avec une part de 21,83%.

Le navigateur de la fondation Mozilla atteint donc son niveau le plus bas au cours du mois de décembre avec une perte de 1,9 point sur toute l’année 2011.

Selon Net Applications, à ce rythme, Firefox pourrait perdre sa deuxième place au profit de Chrome d’ici mars 2012. Une seconde place qui d’après StatCounter, serait même déjà occupée par le navigateur de Google depuis le mois de décembre dernier.

Cette percée de Chrome se fait au détriment d’Internet Explorer, qui aurait perdu 7,35 % de parts de marché pendant l’année 2011, qui s’est achevée avec 51,8% de parts (-0,8 point) pour le navigateur. Internet Explorer pourrait se retrouver en dessous des 50 % d’ici mars 2012, estime Net Applications.

Concernant les différentes versions du navigateur, Microsoft se félicite de l’adoption de plus en plus croissante d’Internet Explorer 9 (25,6 %) sous Windows 7, juste derrière Internet Explorer 8 qui détient 27,3% de parts de marché sous le système d’exploitation.



Pour les autres navigateurs du marché, la part de Safari d’Apple reste inchangée à 5% pour le mois de décembre. Opera se retrouve à 1,7% avec une légère hausse.

Source : Net Applications

Et vous ?

Que pensez-vous de ces chiffres ?

Chrome pourra-t-il détrôner Firefox ?

Parts de marché : Chrome second navigateur d’ici décembre ?
Firefox continue de perdre des parts malgré son nouveau cycle de développement

Mise à jour du 06/10/11, par Hinault Romaric

L’adoption d’un nouveau cycle de développement plus court ayant permis la livraison de plus de trois versions de Firefox en l’espace de pratiquement 6 mois n’aurait pas suffi pour faire remonter les parts de marché du navigateur.

Selon les données fournies par StatCounter, la société irlandaise spécialiste du Web, le navigateur de la fondation Mozilla est passé de 27,49 % à 26,79% de part de marché en septembre.

Firefox pourrait être rapidement relégué en troisième position dans le classement des navigateurs d’ici décembre par Chrome qui continue son ascension fulgurante en enregistrant une hausse de presque un demi-point avec une part de marché de 23,61 %, estime le StatCounter.



AtInternet constate également une régression continuelle de la part de marché de Firefox en Europe à 28,1 % en aout 2011 (contre 30,2 % en en aout 2010). Un chiffre qui reste néanmoins plus au dessus de celui de Chrome qui se positionne toujours comme un véritable challenger avec une augmentation entre 0,4 et 0,7 point par mois (15,1%).

L’adoption de Chrome sur Developpez.com semble également confirmer cette tendance. 18 % des professionnels de l’IT seraient sous Chrome contre 41,9 % pour Firefox , avec une forte utilisation des versions récentes du navigateur (32,4 % pour Firefox 6/7).

Internet Explorer conserve sa domination, mais recule à 40 % selon StatCounter.

Source : Statcounter, AtInternet

Google Chrome triple sa part de marché en un an
Et aide Firefox à devenir numéro un en Europe au détriment d'Internet Explorer

Internet Explorer est détrôné en Europe, une première sur un telle zone géographique. La faute à Firefox, bien sûr. Mais aussi et surtout à Chrome de Google.

Le titre du navigateur le plus utilisé en Europe revient donc à Mozilla Firefox (d'après les chiffres du mois de décembre publiés par StatCounter, spécialiste des statistiques web).

Mais en analysant ces résultats de plus prêt, on remarque que la part de marché de Firefox n'a absolument pas augmenté entre les mois de novembre et de décembre. Le navigateur a même perdu 0.4 point pour terminer l'année à 38.11% d'utilisateurs.

Selon l'analyse de StatCounter, les utilisateurs perdus par Internet Explorer ont en fait été "volés" par Google Chrome.

Ces deux navigateurs ont enregistré des variations opposées et (presque) identiques de leurs parts de marché (1.5 points) durant le mois de décembre. Internet Explorer finit l'année à 37.52% de part de marché. Chrome à 14.58%.



Un excellent bilan pour Google Chrome qui a triplé sa popularité en 2010. Une année qu'il a commencé à 5.06%, et une 3ème place arrachée à Safari, le navigateur d'Apple.

Les raisons de ce succès de Chrome siennent, selon StatCounter, à plusieurs facteurs.

Tout d'abord le « ballot screen » (l'écran de choix du navigateur imposé par Bruxelles à Microsoft), mais aussi à la large (et très flashy) campagne publicitaire menée par Google pour promouvoir son navigateur auprès du grand public. Une campagne qui vient d'ailleurs d'être relancée ces derniers jours.

En Amérique du Nord, cependant, Firefox est encore très loin de prétendre à ce titre.

Internet Explorer culmine encore à 48.92%, toujours StatCounter, contre 26.7% pour le navigateur de Mozilla. Google Chrome et Apple Safari arrivent respectivement 3ème et 4ème avec 12.82% et 10.16% du marché.

Ces résultats sont une victoire pour la fondation Mozilla, qui risquait d'être une victime collatérale du combat entre Google et Microsoft, et qui a finalement bien résisté à Chrome, pourtant massivement choisi par les « early adopters », un public traditionnel de Firefox.

Quant à Internet Explorer, Microsoft espère que la version 9 – actuellement en beta – permettra de mettre fin à son recul continu. Vos commentaires et vos premiers retour de test indiquent que le pari est loin d'être infaisable.

Pour consulter les statistiques détaillé et interactifs, cliquez-ici

Source : le communiqué de presse

Et vous ?

Que pensez-vous de ces chiffres ?
Quelles sont selon vous les raisons du recul continu d'Internet Explorer et du succès de Google Chrome ?

En collaboration avec Gordon Fowler


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de alex_vino alex_vino
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 06/12/2012 16:59
Citation Envoyé par Uther  Voir le message
En général c'est juste qu'il ont pas mis les moyens pour tester la sécurisation Avec tous les navigateurs, donc dans le doute, il interdisent.

Merci
Avatar de najibo najibo
http://www.developpez.com
Invité de passage
le 12/12/2012 17:14
d'apres vous qui doit on croire NetApplications ou w3schools :
http://www.w3schools.com/browsers/browsers_stats.asp
Avatar de Bluedeep Bluedeep
http://www.developpez.com
Inactif
le 12/12/2012 17:29
Citation Envoyé par najibo  Voir le message
d'apres vous qui doit on croire NetApplications ou w3schools :
http://www.w3schools.com/browsers/browsers_stats.asp

Cela ne s'oppose aucunemenert. W3Schools tient compte exclusivement des connexions à leur site :

From the statistics below (collected from W3Schools' log-files over a period of ten years), you can read the long term trends of browser usage.

et ils insistent d'ailleurs bien sur l'aspect spécifiques de leurs stats :

Note: W3Schools is a website for people with an interest for web technologies. These people are more interested in using alternative browsers than the average user. The average user tends to use the browser that comes preinstalled with their computer, and do not seek out other browser alternatives.

Tip: Global averages may not be relevant to your web site. Different sites attract different audiences. Some web sites attract professional developers using professional hardware, while other sites attract hobbyists using old computers.

Anyway, our data, collected from W3Schools' log-files, over many years, clearly shows the long term trends.

Pour ma part, je ne connaissais tout simplement pas ce site.
Avatar de Uther Uther
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 12/12/2012 17:32
w3shcoll est tout sauf représentative du net. Comme sur tous les sites techniques, les statistiques sont très faussées en défaveur d'IE notamment.

Même si j'accorde un confiance toute relative à NetApplications, leur méthode de mesure est clairement plus élaborée.
Avatar de Bluedeep Bluedeep
http://www.developpez.com
Inactif
le 12/12/2012 17:38
Citation Envoyé par Uther  Voir le message
w3shcoll est tout sauf représentative du net. . .

W3School ne le prétend d'ailleurs aucunement.
Avatar de Flaburgan Flaburgan
http://www.developpez.com
Modérateur
le 13/12/2012 13:45
Au passage, puisqu'on parle de w3school...

http://w3fools.com/
Avatar de alex_vino alex_vino
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 13/12/2012 14:08
Citation Envoyé par Flaburgan  Voir le message
Au passage, puisqu'on parle de w3school...

http://w3fools.com/

Pas besoin de faire tout un paté sur w3school, ceux qui ne l'aime pas n'ont qu'a pas l'utiliser
Il m'est parfois pratique pour trouver rapidement des propriétés/valeurs CSS, contrairement au site du W3C.

Je suis d'accord avec toi @Bluedeep.
Avatar de Uther Uther
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 13/12/2012 14:43
Il y a d'autre sites comme MDN qui font ça tout aussi bien, et sans erreurs.
Offres d'emploi IT
Technicien informatique (h/f)
CDD
Digitick - Ile de France - Paris (75008)
Parue le 06/10/2014
Ingénieur développement ERP Junior H/F
CDI
CGI - Ile de France -
Parue le 28/09/2014
Développeur back end python
CDI Freelance
LEXSI - Ile de France - Bagnolet (93170)
Parue le 15/10/2014

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
 
 
 
 
Partenaires

PlanetHoster
Ikoula