Quelles technologies de développement seront les plus intéressantes d'ici fin 2011 ?
NoSQL, les OS mobiles, le Cloud, mais pas HTML5 ?

Le , par Gordon Fowler, Expert Confirmé Sénior
Pour ceux qui ne le connaissent pas, Philippe Vialatte est un des responsables de la rubrique .NET de Developpez.com. Bien loin d'être un "fanboy", il est un développeur ouvert sur toutes les tendances et toutes les technologies marquantes qui traversent le monde IT et qui sont susceptibles de le modifier en profondeur.

La preuve en est, ce week-end, Philippe se posait cette question sur Google+ : quelles vont être les technologies de développement les plus intéressantes de cette fin d'année ?

Pour lui, le Cloud public, je ne vois pas une grosse demande a court terme en cloud privé »), la mobilité (« entre Mango, iPhone 5 et Ice Cream Sandwich, la fin d'année va être chargée », note-t-il), NoSql (« dans l'idée d'une première adoption ») et la gestion unifiée du cycle de vie des applications (« parce que plein de monde est a la traîne sur le secteur ») sont les quatre tendances qui devraient marquer les mois qui viennent.

Sans oublier les « Smart Grids, un reste de mon passé dans l'audit énergie ». Pour mémoire, les smart grids sont des réseaux de distribution d'électricité intelligents qui utilisent l'IT de manière à optimiser la production et la distribution.

On remarquera l'absence du HTML5 dans cette liste.

« Pour le HTML5, j'ai encore des doutes », explique Philippe.

« Vu du monde du développement web en .Net, HTML5 apporte certes pas mal de choses sympas, mais soit les développeurs sont sur des applis orientées business et data, et HTML5 apporte peu, [...] soit les développeurs sont sur des applis orientées grand public, et pour le moment, il reste trop d'utilisateurs ignorés par le HTML5 pour investir massivement dedans [...], soit les développeurs font du multimédia ou des jeux et Flash et Silverlight sont encore plus efficaces et plus communs qu'HTML5 ».

Et de conclure sur le standard Web en cours de finalisation, « je ne vois pas un décollage ferme avant 6 à 8 mois ».

Un avis que vous partagez ?
Et pour vous ? quelles vont être les technologies de développement les plus intéressantes de cette fin d'année ?

Source : Google+ de Philippe Vialatte


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de ninfomane ninfomane
http://www.developpez.com
Membre à l'essai
le 29/08/2011 18:11
Citation Envoyé par Uther  Voir le message
Je suis moi aussi le premier surpris, mais dans la pratique, l’intégration d'un logiciel à l'OS, la plupart des gens n'en ont rien à faire.
L’intérêt des applis web, c'est le zéro installation et maintenance du coté de l'utilisateur. Et en bonus, c'est multiplateforme (si on fait pas du IE only).

Les applications natives profitent des améliorations des OS. Je vois quand je développe pour Android, je ne me soucis pas vraiment des styles ni des animations. L'utilisateur navigue sur mon appli comme il le ferait avec n'importe quelle autre application. Alors bien sûr, avec les applications Web, l'utilisateur aura la même utilisation de l'appli peut importe l'OS. Faut-il ajouter que Firefox ou Chrome sont avant tout des navigateurs Internet. Ils ont été créés à la base pour afficher du contenu (qu'HTML 5 enrichi d'ailleurs...) et non intégrer des applications.

Le plus intéressant est donc ce développement des Clouds et des web services associés.
Avatar de psykokarl psykokarl
http://www.developpez.com
Membre confirmé
le 29/08/2011 20:27
Citation Envoyé par ninfomane  Voir le message
Faut-il ajouter que Firefox ou Chrome sont avant tout des navigateurs Internet. Ils ont été créés à la base pour afficher du contenu (qu'HTML 5 enrichi d'ailleurs...) et non intégrer des applications.

D'accord !
Mais il faut se rappeler ce qu'est le HTTP, le protocole sur lequel se base un navigateur avant tout. Le HTTP c'est l'envoie d'une requête par le client et le retour d'une réponse par le server... point barre.
Que d'évolution depuis...

Fort de sa popularité, du en grande partie à sa simplicité et à l'existence d'un standard. La programmation Web s'est développé en partie parce qu'elle permettait de faire de la communication réseau sans faire de Socket et surtout pour sa large diffusion dans le domaine publique. Rien a configurer le web c'est surtout l’accès immédiat à une immense base de contenu et une présentation de base, même sans css et javascript, bien plus sexy que ses cousins NFS, Telenet ou FTP.

La communauté à "bidouillé" le protocole ici et la pour ajouter des fonctionnalités: Les cgi, les fast cgi, les langages interprétés coté client, l'AJAX qui permet déjà de simuler tout ce qui était possible avec du socket.
Ah ? j'entends parler des websockets qui approchent ! La boucle est bouclée j'ai envie de dire.

Du coté des navigateurs l'enjeu est de taille. Sur un fond de concurrence ils sont de moins en moins gourmand et de plus en plus rapide. Au final les navigateur vont tendre vers la machine virtuelle niveau complexité/puissance. On parle déjà de module qui compilerait en local du code client par exemple. Reste les problèmes de sécurité que cela pose...

Pour ma part je vois bien les possibilités de P2P booster les fonctionnalités du web (prends ça dans les dents hadopi...) et au final damer le pion du cloud computing qui me parait comme un phénomène marketing destiné à créer un besoin. Bref j'ai tendance à attendre beaucoup au niveau de l'évolution des navigateurs. Mais bon c'est peu être pas pour l'année prochaine (remarquez, ça vaut pour le cloud et le no-sql également).
Avatar de notia notia
http://www.developpez.com
Membre éprouvé
le 29/08/2011 20:42
Si on parle de la fin de l'année, il est clair que le HTML5 n'aura pas le temps de décoler. On ne prends pas beaucoup de risque à dire ca.
Le Cloud va prendre son envole grâce au mobile et aux réseaux sociaux.
Le mobile va continuer sur sa lancé.

Par contre fin 2012 je vois autre chose.
- Une révision du modèle mobile pour 2 raisons:
1 - les développeurs voudront cibler plusieurs plateforme (WP7, Iphone,
android, etc...). La solution de ce problème c'est le HTML5
2 - Maintenir plusieurs OS, un par type de périphérique, se révèle être une
stratégie difficile. Aujourd'hui, elle est supportée car certains périphériques
manquent de puissance mais d'ici l'année prochaine les choses vont
changer. Du coup je vois bien une unification, un même os pour tous les
périphériques. Microsoft a d'ailleur annoncé la couleur mais iront-ils jusqu'au
smartphone. Intel aurait par exemple tout intérêt à développer un
smartphone sur ses processeurs.

- Développement de solutions avec de la réalité augmentée.
Aujourd'hui, par exemple, beaucoup de GPS essaient de représenter une
carte en 3D avec l'itinéraire. Je vois la fin de ce modèle pour laisser la place
à GPS qui filmerait la route et qui donnerait des indications en temps réel

- Utilisation du périphérique kinect. Aujourd'hui le SDK ne permet pas de sortir des applications commerciale (problème de licence). Mais lorsque cela sera possible, on risque d'assister à un petit boom.

- développement des box. Free a donné le ton, les autres opérateurs vont réagir. Microsoft, Apple et Google sont aussi sur le front. Cette bataille sera aussi virulente (voirplus) que la bataille des smartphone.

- etc...
Avatar de gagaches gagaches
http://www.developpez.com
Membre éclairé
le 30/08/2011 8:41
@notia : d'accord avec ton avis mais dans un futur plus lointain !
Notamment sur le combat entre les box ...

Pour cette fin d'année ?

Les applis mobiles and ... that's all.
Le cycle de vie d'un dev est court et on peut rebondir rapidement sur les tendances web classiques.

Le Cloud, ça fera comme les SaaS : un peu de "branlette marketing/cérébrale" mais grosso-merdo, ça restera les mêmes web apps/boutiques d'achat déjà développées (google, facebook, youtube, dailymotion, flickr, picasa, deezer, spotify, radiomeee, twitter, digg, dropbox, megaupload, blogger, qype, ...) avec de nouvelles fonctionnalitées.

les entreprises ont peu adhéré au SaaS au final.

Quand on est sur internet, on cherche :
- des docs (google docs & cie)
- se repérer (google maps & cie)
- de la musique/vidéo/photos
- discuter/rencontrer des gens (facebook)

bref, des activités faites à plusieurs.
Pour la partie créative (dessin, musique, photo, vidéo, ...), ça reste du privé et là, on a d'avantage besoin d'une appli locale qui bouge plutôt qu'un cloud.

On peut par contre espérer que d'ici la fin d'année (4 mois), on voit apparaitre de nouveaux services/apps mobiles "utiles".
(on est bcp trop dans le futile, amha)
Avatar de Bisûnûrs Bisûnûrs
http://www.developpez.com
Modérateur
le 30/08/2011 9:37
Je ne m'y connais pas assez pour me prononcer sur certaines technologies citées, mais j'aimerais émettre une réserve sur les propos de Philippe concernant le HTML5, mon domaine de prédilection.

Nous sommes d'accord que les spécifications ne décolleront pas en cette fin d'année. En revanche, ce qui risque fortement de décoller c'est l'utilisation des modules finalisés, comme l'API de Géolocalisation ou du LocalStorage. Les développeurs (il devient de plus en plus difficile de les appeler simples intégrateurs maintenant) ont désormais tout ce qu'il faut pour les implémenter et proposer des solutions alternatives pour les anciens navigateurs.

Donc à mon avis, d'ici la fin de l'année, pas mal de développeurs commenceront à se mettre à l'HTML5 et en testeront les possibilités, c'est à ça qu'on verra un décollage de cette technologie.
Avatar de ninfomane ninfomane
http://www.developpez.com
Membre à l'essai
le 30/08/2011 9:57
Citation Envoyé par psykokarl  Voir le message
Pour ma part je vois bien les possibilités de P2P booster les fonctionnalités du web (prends ça dans les dents hadopi...) et au final damer le pion du cloud computing qui me parait comme un phénomène marketing destiné à créer un besoin.

Je te suis sur l'idée et rien n'indique que le Cloud doit être un serveur. Le nuage, c'est Internet et notre ordinateur (par exemple) fait partie de cet Internet. Comment peut-on prévoir une qualité de service (rapidité et accessibilité) sur nos fichiers distants si ils ne se trouvent que sur un même serveur ?! P2P rocks for that !

Quant au HTTP, tu l'as dit, c'est pour des requêtes et rien de plus. D'où ma pensée vers les Web services qui devraient plus qu'émerger.

Quant à ce que je pense sur les appli OS, je suis motivé par le fait qu'un utilisateur adhère souvent au principe de l'appareil qu'il utilise (même inconsciemment). Que ce soit un Winwin, un Linux, un WinPhone, iOS ou encore Android (et j'en passe), chaque système a une particularité de fonctionnement qui intéresse l'utilisateur. En mettant l'application sur le Web, l'utilisateur perd cette approche et il devient inutile d'avoir des OS différents.
Avatar de BPiero BPiero
http://www.developpez.com
Membre confirmé
le 30/08/2011 10:54
En réponse aux posts qui disent qu'ils ne sont pas sur que html5 décolle... Je développe exclusivement en html5 depuis fin mai, ou la w3c conseillais de le faire. Évidemment, les .net ont beau jeu de dire "il reste trop d'utilisateurs ignorés par le HTML5" quand le principal frein a son décollage est internet explorer, et de parler de flash et silverlight, qui ne sont pas supporté par tout le monde (mobiles?). s'il est vrai qu'on ne peux pleinement tirer parti du html5 tellement il est riche en innovations, une bonne partie est tout de même utilisable en production (compatible avec tous les clients) et apporte déjà un gros plus (je pense à tout ce qui constitue un premier pas vers la sémantique notamment). Mon avis personnel est que html5 sera réellement la techno la plus intéressante d'ici la fin de l'année, la vrai question est "internet explorer tiendra-t’il le choc?" en effet ce dont je me rends compte au niveau du dev web, c'est que sur de plus en plus de détails (css3) les dev "dégradent élégamment" la version pour ie. Par ex, ie<9 ne supporte pas border-radius et bien tant pis on implémente pas une solution à la con pour ie<9, les coins des boites seront carré sur ces navs. En entreprise, beaucoup utilisent encore ie par obligation, mais ils ne passeront pas au 9 car ils resteront sous XP (ils vont pas renouveler leur parc pour ça). Petit à petit, de gros problèmes de sécurité liés à l'obsolescence de ces logiciels vont voir le jour, et les entreprise passeront à firefox et chrome. Je ne sais pas quand mes conjectures se réaliseront mais pourquoi pas avant la fin de l'année... On pourrai alors pleinement profiter de html5...
Avatar de Tesing Tesing
http://www.developpez.com
Membre éclairé
le 30/08/2011 13:50
Étant donné que le développement Androïd utilise Java et en prenant en compte l'omniprésence de ce langage je pense donc que Java est de manière générale une technologie intéressante, et en particulier pour cette fin d'année avec le développement d'applications mobiles.

Pour HTML5, attendons les spécifications officielles.
Avatar de abriotde abriotde
http://www.developpez.com
Membre confirmé
le 30/08/2011 14:19
Trop d'offres tue l'offre... et pour moi les OS mobiles ont donnés leurs vaches grasses. Les gens ne payeront plus un smartphone 600 euros avec des application qu'ils prennent par dizaines juste pour tester (à 3-5 euros chacune).

Pour les développeurs la segmentation du marché réduit l'intérêt de développer pour un OS particulier et d'adapter pour chaque.

Certes les grosses applications ont encore de la marge. Mais fini la lampe de poche jackpot.
Avatar de kdmbella kdmbella
http://www.developpez.com
Expert Confirmé Sénior
le 01/09/2011 12:12
pour moi c'est Java qui remporte mon vote ; j'aurai aussi parlé de HTML5 mais le fait que sa spécification ne soit pas finaliser à l'heure actuelle et que le support par tous les navigateurs ne soit pas assuré à 100% freinne un peu son décollage. Si non une technologie comme le SVG a mon avis mérite que l'on s'intéresse un peu a elle
Avatar de chaplin chaplin
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 03/09/2011 15:34
[ame="http://www.youtube.com/watch?v=Df3qbASjlKU&feature=player_embedded"]Delphi XE2 - FireMonkey Overview - YouTube[/ame]
Offres d'emploi IT
Lead dév fullstack php | node.js h/f
CDI
MOBISKILL - Ile de France - Paris (75003)
Parue le 11/09/2014
Développeur scala kick-ass
CDI
Mobiskill - Ile de France - Montpellier (34000)
Parue le 16/09/2014
Développeur web associé
CDI [Autre]
- - Aquitaine - Bordeaux (33000)
Parue le 09/09/2014

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
 
 
 
 
Partenaires

PlanetHoster
Ikoula