Developpez.com

Plus de 2 000 forums
et jusqu'à 5 000 nouveaux messages par jour

Quels impacts ont les moteurs de recherche sur notre mémoire ?
Une nouvelle étude souligne un autre effet secondaire de l'Internet

Le , par Idelways, Expert éminent sénior
Plusieurs études se sont intéressées aux conséquences de l'Internet sur nos vies, et les répercussions de l'utilisation des réseaux sociaux notamment, mais peu d'entre elles se sont penchées sur ses effets secondaires sur le fonctionnement de la mémoire et le cerveau humain

Les moteurs de recherche tels que Google changent la manière dont notre cerveau opère pour mémoriser l'information d'après une nouvelle étude menée par des chercheurs des Universités de Harvard et Columbia, qui affirment que la disponibilité de l'information en ligne nous pousse à oublier les faits qu’on n’utilise pas souvent.

Car les ordinateurs deviennent une sorte d'extension externe de notre mémoire.

Les humains sont plus enclins à se rappeler des choses qu'ils pensent ne pas pouvoir retrouver en ligne, et ils auront du mal à se rappeler des informations accessibles : « depuis l'avènement des moteurs de recherche, nous réorganisons la manière de nous rappeler des choses » explique Betsy Sparrow, psychologue à l'université de Columbia.

[ame="http://www.youtube.com/watch?v=7R2jE7VAzC8"]Entretien de Betsy Sparrow[/ame]

Les cerveaux qui reposent autant sur Internet comme mémoire le font de la même manière que quand ils comptent sur la mémoire d'un ami, d'un membre de la famille, ou d'un collègue de travail. Une conclusion qui n'est pas sans évoquer la célèbre expression « Google est ton ami ».

L'étude découvre aussi que les personnes se rappellent mieux de l'emplacement où ils peuvent la retrouver que l'information elle même.

Plus en détail, l'étude s'intitule : « Les effets de Google sur la mémoire, les conséquences d'avoir l'information à portée des doigts », et s'articule sur plusieurs expériences dans lesquelles un groupe de 40 étudiants est soumis à plusieurs expériences.

Au départ, une série de questions triviales, mais difficiles sont posées aux participants, après chaque question, ils doivent déterminer la couleur d'un mot, rouge ou bleu. Les chercheurs ont découvert que les participants ont eu plus de mal à répondre à ce choix basique... car ils réfléchissaient à utiliser Google ou un autre moteur de recherche pour trouver la réponse quand ils ne la connaissaient pas.

Dans une autre étude, les participants entendent des informations diverses, et on fait croire à la moitié d’entre eux que ces informations seront conservées sur un ordinateur, tandis que l'autre groupe est prévenu qu'elles seront effacées

Ces derniers se rappelaient mieux de l'information par rapport à ceux qui croyaient pouvoir les retrouver.

Mais ce n'est pas forcément une mauvaise chose selon Sparrow qui affirme que la meilleure compréhension de ces phénomènes et d’autres conclusions de l'étude pourraient être exploitées à bon escient par les enseignants :

« Il est possible que ceux qui enseignent dans n'importe quel contexte, qu'ils soient professeurs à l'université, docteurs, ou même des chefs d'entreprise, deviennent plus concentrés sur la transmission d'une meilleure compréhension des idées et de la façon de réfléchir, et moins axés sur la mémorisation ».

Internet serait-il en train de tuer le "parcoeurisme" ?

Source : site de l'Université de Columbia

Et vous ?

Que pensez-vous des résultats de cette recherche ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de laurentiss laurentiss - Membre à l'essai http://www.developpez.com
le 20/07/2011 à 9:21
Cet article est tout a fait passionnant.
L'homo sapiens a appris à parler, plus tard à écrire.
Avec google nous franchissons une nouvelle étape, notre cerveau est allégé des mémorisations "plates" pour laisser de la place aux idées, aux concepts, aux sensations.
Le web nous libère des informations impersonnelles comme la machine à vapeur nous a liberé des temps de transport inutiles.
En route pour l'aventure!
Avatar de bluegyn bluegyn - Nouveau Candidat au Club http://www.developpez.com
le 20/07/2011 à 10:23
Citation Envoyé par Robin56  Voir le message
Donc nous serons plus performant car bon une bdd sans index, aussi complète soit-elle, c'est lent

C'est toujours rigolo pour un BLEU de la campagne, de voir un GEEK de la ville redécouvrir la notion de pointeur qui a révolutionné l'informatique de nos grands pères

-Il n'y a aucune donnée dans un Tableur, il n'y a que des adresses

-Un index c'est un doigt qui pointe quelque chose, avec comme dérivé Index=indice , indicateur et comme racine "Dicere = Dire,Désigner) [A.Rey 1.0]

Quand l'Index montre la lune, l'idiot regarde le doigt (Confucius 2.0 ?)

"Si je ne sais pas je demande", c'est le premier principe de la connaissance (K.M) selon G.Bozet 3.0.

L'important ce n'est pas les cartes qu'on a, (mémoire) c'est ce qu'on en fait (moteur) (P.Bruel 0.1)

Avatar de ikarus ikarus - Membre à l'essai http://www.developpez.com
le 20/07/2011 à 11:17
LE ton de l'article en règle générale semble sous entendre un certain alarmiste.
Sauf la phrase finale.
On peut aussi voir par là quelques points fortement positifs :
La connaissance mondiale accessible a tous (enfin pour cela il reste énormément d'inégalités).
Le fait de changer l'utilisation de son cerveau en "libérant" des ressources habituellement utilisée pour d'autres facultés comme la mémoire à long terme.

Il nous est moins utile maintenant d'apprendre par coeur, mais il nous est plus utile d'être inventif pour trouver rapidement la solution a une recherche d'information, ou des moyens de résoudre un problème.

Est-ce devenir plus idiot ?
Avatar de StefGac StefGac - Membre régulier http://www.developpez.com
le 20/07/2011 à 11:44
Oui, on peut considérer Google ou autres comme une extension de la mémoire humaine. Mais, à mon avis, l'effet est pervers sur le long terme pour les raisons suivantes :
1) Incapacité de construire de nouvelles connaissances : pour simplifier, on construit de nouvelles connaissances sur des connaissances mémorisées, donc apprises. C'est de l'inférence. Si il n'existe pas de socle, donc d'apprentissage, donc du par coeur, comment faire pour construire d'autres connaissances ?
2) Perte de performance : une mémoire externe comme google( ou autre) est comme une mémoire de masse en informatique : le temps d'accès est long, très long parfois comparé à notre mémoire. De plus, beaucoup de nos activités demande une recognition immédiate. Exemple : lorsque l'on conduit, va t'on rechercher sur l'appli Iphone 'les panneaux de la route', ce que veut dire ce panneau en triangle inversé entouré de rouge sur fond blanc à une intersection ?
3)perte de productivité Si on compare 2 codeurs( pour faire simple), A connait par coeur ses instructions et la manière de s'en servir, B sait que google est son ami et donc ne connait pas très bien ses instructions, du genre "je sais qu'il y a une instruction pour faire ça mais je sais plus laquelle, comment elle s'écrit, ses arguments etc". Question, Lequel va produire plus, en toute bonne fois, sans tenir compte de la qualité du code produit ? A ou B ?
4) Perte de capacité La mémoire,c'est exactement comme un muscle, plus on le stimule, donc on le stresse(dans le sens biologique et dans le bon sens), et plus il devient efficace, performant..etc. A l'inverse, en l'absence de stimulation, la mémoire dépéri car l'organisme n'entretient pas un organe qui ne sert à rien. A l'extrême, un système vivant non stressé(toujours dans le sens biologique) meurt.
5) Perte de créativité : La création s'appuie sur des savoirs, savoir faire. Comment créer si on ne sait rien ? Comment créer une application en java si on connait même pas java ?

Conclusion : D'une part, mémoriser est un effort parfois dur mais payant. Ces mémoires informatiques peuvent flatter notre fainéantise (moi aussi ...) en nous faisant l'économie de l'effort; comme "maigrir de 10kg en dormant";'Devenir Schwarzenegger sur Xbox360 en 10 jours"; "devenir intelligent, beau, etc etc sans rien foutre".
D'autre part, ces nouvelles mémoires informatique non rien de nouveau dans le concept, elles existent déjà : c'est le livre. Si on transpose, pourquoi apprendre par coeur puisque j'ai le livre ? et donc pourquoi apprendre puisque j'ai google ? ( ou mon voisin sympa qui connait très bien les Collections Java). Ca fait 600 ans que le livre grande diffusion existe; la question ne se pose plus : il faut apprendre et mémoriser et c'est pas près de changer.
Avatar de olsimare olsimare - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 20/07/2011 à 19:06
Bonjour.

C'est finalement le cloud appliqué à l'homme !

Ca semble être finalement une évolution assez naturelle : pourquoi héberger chez moi ce qui peut l'être chez d'autres à moindre coût ?

Par contre, quel niveau de service peut-on attendre des sources d'informations disponibles sur internet ?

Vous me direz que c'est finalement le même probléme pour les livres...

Au final, il faudra donc juste rester vigilent et appliquer aux informations issues d'internet le même niveau d'exigence que nous avons sur celles issues des livres !

Cdt
Avatar de lilington lilington - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 21/07/2011 à 10:39
cette etude je l'ai faite sur moi meme et ca ME correspond bien. je m'explique.
il y a pas si longtemps j'avais constate que avant 2000 je connaissais par coeur plus d'une douzaine de numero de telephone et qu'aujourd'hui je connaissais que le mien. donc j'ai decide de faire travailler ma memoire:

Methode: effacer tous les numeros des personnes a fort taux de commnunication avec moi.

Resultat: ca a marche , quand je voyais un numero s'afficher je savais que A ou B ou C ou ... m'appellait.

Probleme: J'appelle rarement donc mon cerveau a memoriser non pas les numeros mais de dessin fait par la combinaison de chiffre. en d'autre terme si 12323453 apparait a l'ecran je sais que c'est A car mon cerveau reconnais la sequence. Mais comme j'appelle rarement ou meme jamais si je veux appeller A j'ai une image de sequence mais j'ai pas le numero. donc je dois regarder la liste des derniers appels et la mon cerveau reconnais la bonne sequence parmit TOUTES celles qui vienne.

et oui le cerveau ne travaille pas en bijection, faut lui demander tout explicitement. donc memoriser l'association A->num et num->A.
d'ailleur en ecrivant ces lignes je me suis rappeller de quand je faisais du parcoeur quand j'apprenais le chinois, au moment de tester ma connaissance j'avais remarque que la vitesse pour sortir une traduction FR->CN etait differente de CN->FR et selon certains mots. donc si je repetais 10fois une traduction dans un sens et seulement 5 dansl'autre au moment de tester la vitesse pour repondre etait differente.
Bon je peux pas generaliser avec toute l'umanite mais dans mon cas effectivement l'information elle meme est de moins en moins memorise c'est d'ailleurs pourquoi depuis 3ans je ne code qu'avec vi, consequence direct de l'absence d'auto completion, quand je tape une fonction je connais la liste des arguments sans chercher ailleurs.
Avatar de visafacile.net visafacile.net - Nouveau membre du Club http://www.developpez.com
le 22/07/2011 à 17:14
Le machines ont eux aussi besoin d'une extension de mémoire pour fonctionner rapidement.
Avatar de Mishulyna Mishulyna - Traductrice http://www.developpez.com
le 23/07/2011 à 19:52
Ma mémoire fonctionne encore assez bien, sinon j'aurais du mal à lancer une recherche ciblée sur Google.
Mais ça n'empêche que Google soit mon meilleur ami pour telles recherches!
Petite explication: je suis roumaine, j'ai pas eu d'ordi avant 2005, j'ai 49 ans et suis étudiante en informatique de géstion en Belgique déjà 4ème année (hé oui, TFE et tout bazar) alors je pense être assez bien placée pour donner mon humble avis....
Avatar de lilington lilington - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 25/07/2011 à 4:09
ah ca! je vous souhaite plein de courage, et surtout prennez gout au developpement, c'est vraiment merveilleux, meme quand on se plante.
felicitation de commencer a 49 ans sans avoir peur.

bonne continuation.
Avatar de Mishulyna Mishulyna - Traductrice http://www.developpez.com
le 03/08/2011 à 20:16
Citation Envoyé par lilington  Voir le message
ah ca! je vous souhaite plein de courage, et surtout prennez gout au developpement, c'est vraiment merveilleux, meme quand on se plante.
felicitation de commencer a 49 ans sans avoir peur.

bonne continuation.

Merci, c'est très gentil à vous!
Vu que c'est un bachelier (commencé à 46 ans, promotion sociale, cours du soir) je n'ose pas trop rêver au développement stricto sensu et je n’apprécie guère quand ça plante... Du coup je lance des recherches ciblées sur Google, je m'en suis sortie jusqu'à présent!
Des applications de gestion (PME) ou site web en Java (DB PostgreSQL) ça je saurais gérer mais du vrai développement…
J'ai commencé ce bachelier parce-que je m'ennuyais et il y avait pas de cours du soir d'esthéticienne sur Liège et voilà…
But I have the fun of my life, I swear!

Mes excuses pour être off topic...
Avatar de lilington lilington - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 04/08/2011 à 4:09
Si vous developpez pour le fun et que apres un certain temps vous avez toujours du plaisir en developpant, vous pouvez etre sure que vous obtiendrez un niveau au dessus de beaucoup de professionnels en un rien de temps
Offres d'emploi IT
Architecte big data H/F
Safran - Ile de France - Magny-les-Hameaux (78114)
Développeur - software craftsman (H/F)
Société Générale - Ile de France - Hauts-de-Seine
Technical leader / moe perle (H/F)
Société Générale - Ile de France - Val de Marne

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil