Developpez.com

Télécharger gratuitement le magazine des développeurs, le bimestriel des développeurs avec une sélection des meilleurs tutoriels

Le Ministère des Affaires Étrangères allemand stoppe sa migration vers Linux
Et revient à Windows XP, en attendant Windows 7

Le , par Hinault Romaric, Responsable .NET
Le Ministère des Affaires Étrangères allemand a annoncé dans une lettre ouverte qu'il abandonnait la migration de son parc informatique vers Linux.

L'institution avait commencé la migration de ses serveurs en 2001 et celle de ses postes en 2005. Un mouvement accompagné par la promotion de logiciels open source comme le navigateur Firefox, la suite bureautique OpenOffice ou le gestionnaire de messagerir Thunderbird.

En 2007, le ministère avait publié un rapport d'évaluation qui montrait que les coûts par poste de travail étaient moins élevés que dans les autres ministères.

Il avait également à deux reprises demandé une évaluation de sa stratégie IT par le cabinet de conseil McKinsey. Les deux rapports avaient conclu que les systèmes Linux et les logiciels libres constituaient une solution parfaitement viable sur des ordinateurs de bureau.

Cependant le ministère estime aujourd'hui que les coûts financiers de la migration et de la formation du personnel sont plus importants que prévus et que, de ce fait, la migration de ses postes vers Linux depuis Windows XP devait être stoppée.

Interrogé sur la question, le gouvernement a expliqué que des problèmes techniques sont survenus à plusieurs reprises (incompatibilité, support de certains pilotes …) et que de nombreux utilisateurs se sont déclarés insatisfaits et ont beaucoup critiqué ces « nouveaux » outils.

Le ministère devrait donc entamer dans les mois à venir une autre migration. Vers Windows 7.

Source

Et vous ?

Que pensez-vous de ce choix et des explications du gouvernement allemand ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de trenton trenton - Membre confirmé http://www.developpez.com
le 03/03/2011 à 12:18
Citation Envoyé par sekaijin  Voir le message
La gestion des droit sous linux correspond-t-elle au besoin d'une chaine de production industrielle ?
la réponse est NON

La gestion des utilisateurs et des droits sous linux correspond-t-elle au besoin d'une unité de soin dans un hôpital ?
NON !

Les deux ont-il le même besoin ?
NON

Un os leur offrant plus de modularité dans cette gestions leur serait-elle bénéfique ?
OUI

Tu peux citer un système qui offre plus de modularité que les systèmes GNU/BSD/etc. en terme de gestion utilisateur, en expliquant pourquoi/en quoi ? Merci.
Avatar de sekaijin sekaijin - Expert éminent http://www.developpez.com
le 03/03/2011 à 17:51
Mais, ce n'est pas là mon propos. Je cite simplement des cas où l'utilisateur n'est pas satisfait et où les développeurs restent sur leur logique de développeurs.

Non*! je n'en connais pas. À part quelques bêtes très rares dans des systèmes embarqués.
Je ne critique pas Linux il fait, aussi bien sinon mieux que les autres.

Je critique le point de vue qui ressort des réactions à l'échec du ministère qui consiste à partir de l'apriori que Linux est parfait. Et que donc les fonctionnaires sont des tartes qui n'y panent rien.

Pour moi,
les utilisateurs ont raison. Ce n'est pas parfait. Ça ne correspond pas toujours à LEUR besoin.
cet échec est fort probablement dû à une mauvaise façon de mener le changement

mais pour nous aussi, développeurs, nous devrions nous y pencher et nous poser des questions

si la réponse à toutes ces questions est
On a livré une Système en parfaite adéquation avec les besoins du ministère.

Alors oui on pourra dire que c'était parfait.

Mais je pense que certaines questions que pose cet échec sont des Points de départ pour améliorer la vie de tous.

Mais, pour ça, il faut arrêter de penser que les utilisateurs sont des Cons.

Les utilisateurs sont des gens comme vous et moi qui ont un travail souvent compliqué et qui ne veulent pas être emmerdés par un outil.
Un outil doit être à leur service et non, être une contrainte.

C'est tout ce que je dis.
A+JYT
Avatar de luckythrice luckythrice - Membre à l'essai http://www.developpez.com
le 04/03/2011 à 12:47
Citation Envoyé par sekaijin  Voir le message
Je critique le point de vue qui ressort des réactions à l'échec du ministère qui consiste à partir de l'apriori que Linux est parfait. Et que donc les fonctionnaires sont des tartes qui n'y panent rien.

Je constates que tu déformes mes propos pour des raisons obscures. Je n'ai pas parlé du travail des fonctionnaires ou des administrations - qui est un tout autre débat - mais du travail des gens du ministère, ce qui n'est pas tout à fait la même chose. J'aurais tout aussi bien tenu le même discours, sur le travail des gens des ambassades, du sénat, de l'assemblée ou de la justice.

J'ai eu l'occasion de discuter avec des responsables de ce genre d'organisation et le constat est sans appel : la plupart de ces corps de métier sont encore au papier et au crayon (c'est une image) pour une raison toute simple : la confidentialité des données. Mon propre avocat me le dit régulièrement : aucun de mes dossiers ne figurent dans mon disque dur si ce n'est dans un tableau d'affaires sous excel. Tout le contenu de ces affaires est stocké dans une armoire dans de bon gros dossiers en carton.

A l'inverse, si on parle par exemple des gens qui travaillent dans les préfectures (à part le préfet lui-même) ou les mairies, il est clair qu'ils utilisent des logiciels dédiés (essentiellement sous Windows) dont la migration vers un nouvel OS pourrait couter cher et poserait des problèmes d'adaptation du personnel à ce nouvel environnement. Ces migrations doivent être faites de façon progressives avec des formations à la clef pour l'ensemble du personnel qui les utilisent.

Personnellement, j'ai justement travaillé le mois dernier sur la migration d'un logiciel maison écrit en C++ pour une administration. L'objectif était clair : l'utilisation de ce logiciel devait être complètement transparente pour les utilisateurs. La seule différence c'est qu'au démarrage il n'y avait plus le logo Windows mais celui de Suze/Linux.

On connait tous la problématique; pour un travail d'administration pure (avec le pack office), si la migration de Windows vers un autre OS pose encore des soucis, cela est dû principalement au fait que le code µ$ est propriétaire et que la compatibilité avec des outils comme OpenOffice apporte son lot d'emmerdement dans certains cas de figure (tableaux croisés dynamiques, liens avec Access, VBscript intégré, etc.). Si par contre les documents office respectaient soigneusement les standards de la W3C (ce qui obligerait à ouvrir le code), n'importe quelle société pourrait développer son traitement de texte ou sa base de données en toute interopérabilité avec les autres.

Les problèmes informatiques des sociétés (ou des administrations) sont exactement les mêmes que les problèmes environnementaux des agriculteurs : on leur a vendu du poison (insecticide, fongicide, dioxine, etc.) en leur faisant croire que cela allait accroitre leurs rendements (et leurs portefeuilles) mais au final c'est l'inverse qui se produit. Les agriculteurs sont rentrés dans un cercle vicieux; ils sont obligés d'acheter des fertilisants d'un certain fabricant (Mosanto pour ne pas le nommer) pour exploiter les semences (génétiquement modifiées) générés par ce même fabricant. Pour les sociétés (ou les administrations) c'est le même problème : elles sont obligés d'utiliser les logiciels d'un certain fabricant (Microsoft pour ne pas le nommer) pour pouvoir exploiter les documents générés par ce même fabricant. Je ne parle même pas des logiciels anti-virus, défragmenteurs, nettoyeurs de base de registre et consort, qui prennent les clients pour de véritables vaches à lait, soit-disant pour stabiliser ce système d'exploitation...

Mon propos n'est donc certainement pas contre les utilisateurs, il met juste en lumière le fait que les problématiques bureautiques rencontrés par les utilisateurs ne sont que la conséquence des choix stratégiques et économiques qui ont été fait en amont par des financiers qui se foutent royalement de savoir sur quelle technologie tournent leurs applications. Quand on sait que parfois des choix importants (genre dans une boite de 3000 personnes, on va tout basculer sur IIS...) sont pris en 10mn derrière une machine à café, par des financiers qui pensent que OS veut dire seulement Ouvriers Spécialisés, et j'en suis témoin, ça laisse songeur...
Avatar de sekaijin sekaijin - Expert éminent http://www.developpez.com
le 04/03/2011 à 16:31
on est tout a fait d'accord sur le fait que travailler des la fonction publique fut-elle allemande où pas une migration de ce type n'est pas sans impacts.

ça n'empêche pas de prendre du recul et de se poser quelques question.
sur la façon dont ce projet à été mené, sur les choix qui ont été fait, mais aussi sur les produits eux mêmes.

Tu parle d'OOo.

lorsque tu observe des utilisateurs tu constate un truc très simple
ils tapent une fois la touche Return pour revenir à la ligne
et deux fois la touche Return pour changer de paragraphe.

Je sais parfaitement que word et tous les autre ne tiennent pas compte de cette façon de faire.

Pourquoi OOo ne le ferait-il pas ? c'est problème d'ergonomie mineur qui arrangerait tout le monde

fini le fichier avec des tonne de paragraphe là on veut des retours à la ligne.
fini les paragraphe vides.

ce que je dit moi c'est qu'on peu très bien continuer à fermer les yeux sur les usages réels de nos produits où au contraire dans ce genre d'occasion chercher plus loin et proposer autre chose.

peut importe que crosoft ou Mariner le fasse pas.
Linux doit-il être une copie des autres OS ? OOo doit-il rester une copie de MsOffice ?

Je sais je suis un peu caricatural. mais Si on proposait à ces utilisateur un vrai changement qui le apparaisse comme simplificateur de leur travail
et non un truc qui semble faire la même chose mais qui implique de quand même réapprendre. La pilule ne passerai-t-elle pas mieux ?

Pourquoi mon poste Linux doit-il booter comme un vulgaire Windows ?
Pourquoi comme sur un Smartphone lorsque j'allume mon PC Je n'ai pas mes applis à dispo immédiatement ?
Pourquoi Dois-je avoir une barre de tache avec un menu à la bi££o$oft ?
Pourquoi sur un poste d'urgence je suis obligé de me trainer un gestionnaire de fichier ?
Pourquoi doit-il y avoir obligatoirement sur mon poste une lanceur de programme ?
Pourquoi mon équipe informatique est-elle obligée de me faire des outils sur mesure par poste pour remplacer l'IHM de l'OS dans le but de simplifier la vie de l'utilisateur ?
Pourquoi Ne pourrait-ils pas agencé dans l'OS lui-même les divers composant nécessaires à mes poste ?
Pourquoi suis obligé de me coltiné une gestions des droits qui est en totale opposition avec les pratiques de mes métiers ?

Je me pose beaucoup de question sur les OS et les "Bureaux" et techniquement je ne vois pas les freins.

Et je me moque bien de savoir qu'aucun OS propriétaire ne me fait des propositions.
A+JYT
Avatar de abgech abgech - Membre du Club http://www.developpez.com
le 05/03/2011 à 6:57
Je suis un peu surpris des arguments avancés pour justifier ce que je considère comme un retour vers la barbarie ( ).

Pour ce que j'en sais, cela fait au minimum 5-6 ans que la gendarmerie française a basculé totalement vers OOo avec succès et qu'elle est en pleine migration vers Linux (à ma connaissance, une bonne partie des postes a déjà migré sur les 90.000 postes concernés). (Voir, entre autres : http://www.equilibres.ch/spip/spip.php?article66).

Que je sache, il ne me semble pas que les diplomates aient besoin de fonctionnalités vraiment différentes que celles des gendarmes, que ce soit en terme de confidentialité, de partage ou d'ergonomie.
Je n'ai pas non plus le sentiment que les gendarmes soient en moyenne bien plus intelligents que les diplomates et qu'ils peuvent ainsi absorber les changements plus facilement (en fait, les uns et les autres, comme toute organisation humaine, ont certainement le même pourcentage de cons, de gens dans la moyenne et de génies).

Alors, qu'est-ce qui fait que ce qui réussi chez les uns échoue chez les autres ?

Sans aucun doute la résistance au changement.

Chez les gendarmes, ont a une structure hiérarchique, lorsqu'un chef a décidé, on applique sans état d'âme* (d'ailleurs, je pense que si l'on est sujet aux états d'âme, on n'est pas gendarme). Content, pas content, on utilise OOo et Linux et la mutation se fait avec succès.

Au contraire, chez les diplomates, dont la caractéristique principale est d'avoir des états d'âme (d'ailleurs, je pense que si l'on n'a pas d'états d'âme, on n'est pas diplomate, ou alors sans grande réussite), on ergote, on discute, on apprécie et déprécie (même, et surtout, si l'on n'a pas de vraies compétences en la matière). Bref, il s'installe relativement rapidement un vaste foutoir qui ne va pas simplifier les choses.

Je pense que les gens qui ont décidé de la migration chez les diplomates ont totalement négligé l'aspect promotionnel de leur idée. Avant de débuter le changement, il fallait faire une propagande intensive pour promouvoir le changement et mettre les gens dans sa poche.

Je crois que le peuple français peut remercier sa gendarmerie, le passage au logiciel libre a déjà procuré des économies de 50 millions d'euros (économies calculées après avoir déduit les frais occasionnés par la migration).

* C'est l'énorme avantage de l'organisation hiérarchique : action rapide et efficace, pour autant que les membres de l'organisation acceptent la hiérarchie. Le corollaire étant que si le chef se plante, c'est tout l'organisation qui se plante.
Ce système convient bien là où décisions et actions doivent être rapides (armée, gendarmes, pompiers, marins ...) et où, souvent, les conséquences d'une non décision sont plus coûteuses que les conséquences d'une erreur.
Par contre, dans le cas d'une organisation "normale", je suis beaucoup plus réservé (c'est un euphémisme) quand à l'efficacité d'un système hiérarchique.
Avatar de sekaijin sekaijin - Expert éminent http://www.developpez.com
le 05/03/2011 à 9:47
Je ne nie pas.

depuis le début de cette discussion je ne nie pas ce que tu dis.
Je ne nie pas la qualité des logiciels tel Linux ou OOo
Je ne nie pas que la cause principale de cet échec est probablement une très mauvaise gestion du changement.

Ce que je dis c'est que ce n'est pas une raison pour rejeter la faute sur les utilisateurs et ceux qui on conduit le projet.

Mais au contraire une occasion de se demander ce qu'on pourrait faire dans nos logiciel pour qu'à l'avenir même l'utilisateur qui part avec un forte résistance se dise "Waooo, c'est Vachement mieux que Windows !" et non pas "On avais raison de se méfier! on nous fait crois que c'est merveilleux et on a la même chose ou presque !"

Et en lisant tout le topic je n'ai pas du tout eu le sentiments qu'on se souciait de l'utilisateur bien au contraire.
C'est peut-être faut (probablement d'ailleurs, je l'espère) mais ça ne se voit pas dans cette discussion.

A+JYT
Avatar de ben.IT ben.IT - Membre confirmé http://www.developpez.com
le 05/03/2011 à 10:20
Le problème et le but final : est l'utilisation du système par l'utilisateur final, le reste n'a pas d'importance.Ce qui est transparent pour l'utilisateur (comme la migration des serveurs), n'existe pas du point de vue utilisateur.

Par contre, passer de Excel à OOO calc est synonyme de "fin du monde" dans leur quotidien.

Dommage.

Du coup, les pauvres vieux vont se prendre 2 migrations ....
Avatar de sekaijin sekaijin - Expert éminent http://www.developpez.com
le 05/03/2011 à 10:53
Citation Envoyé par trenton  Voir le message
Tu peux citer un système qui offre plus de modularité que les systèmes GNU/BSD/etc. en terme de gestion utilisateur, en expliquant pourquoi/en quoi ? Merci.

Parce que Personne ne le fait linux ne doit pas le faire ?

Je me souvient d'un temps ou Linux était un laboratoire fourmillant d'idée.

je me souviens d'une époque ou les IHM sous linux offraient pléthore de métaphore. Puis on est entré dans l'idée que pour faciliter la transition de windows vers linux il fallait un bureau à la windows. pour ne pas perturber l'utilisateur.

Il fut un temps ou les OS alternatifs cherchaient d'autres voies pour toute sorte de problématique.
Puis on est entré dans l'idée que pour s'imposer en entreprise il fallait proposer la même gestion que les Unix propriétaires.

Quel intérêt pour l'utilisateur final ?
Il a le même bureau, la même gestion. mais il doit apprendre à y accéder différemment.
Linux est gratuit ? Lorsque tu à 100 000 postes à déployer et que l'informatique n'est pas le coeur de métier de ta boite. tu en passe par un prestataire. et ce que tu perds en licence tu le paye en prestation.

Pour avoir épluché beaucoup de réponse à des appels d'offre. je peux affirmer que le coût d'un projet n'est pas lié à l'utilisation de logiciel libre.

Je reste persuadé que le libre peu souvent engendrer à long terme des économie.

mais tout est question de proportions.
soit tu monte une équipe interne de maintenance de tes soft libre. et la masse salariale est importante. soit tu la soustraite. et tu paye comme pour un produit non libre.

Donc au final pour un décideur non informaticien
que voit-il ?
il a un parc et doit passer de XP à Seven de Office 2003 à Office 2011
Il sait que même avec quelques emmerdes sérieuse Bi££ lui garanti que la transition se fera à peut près bien.
autre solution
Passer à linux et OOo le coût des produit est presque le même (en tenant compte de tout) l'utilisateur ne gagnera rien à l'affaire (vu de l'extérieur il n'y a que des différences cosmétiques). ça va lui coûter cher en migration, cher en formation. ses utilisateurs qui pour lesquels on a plus où moins bien réussi à bâtir un poste de travail acceptable. vont lui rentrer dans le lard parse que non seulement la solution de corrigera pas les défauts qu'il perçoivent (qui ne son pas des pb de qualité de la solution mais des inadéquation avec leur métier). et qu'en plus il vont perdre leur repères.

Je suis volontairement caricatural.
pour en revenir à la gestion des droits.

dans une boutique il y a plusieurs postes. Tous permettent l'accès au SI de la boutique. chaque fois qu'un vendeur active la sessions les opérations doivent être faite en son nom.
Mais il lorsque deux vendeur se relaient sur un poste il ne faut pas changer d'écran ni de logiciel.

Cette façon de voir les droits n'est pas en phase avec la gestion qu'en fait linux. (et tout les autres)
Si linux me propose de choisir plusieurs gestions de droit et que l'une d'elle est en phase avec ma façon de gérer ma boutique.
Ne crois-tu pas que lors d'un changement d'os en tant que décideur je ne vais pas comprendre que si l'OS est en phase avec ma façon de gérer mes postes et mes droits, le coût des logiciel que je vais mettre dessus va baisser significativement. et ce n'est pas moi ce sera mon conseiller technique.

Mieux mes softs n'auront plus à gérer en interne eux même les utilisateurs à la place de l'OS. il n'aurons plus à cacher l'OS pour tenter d'éviter les erreurs. j'aurais une homogénéité de comportement qui augmentera la productivité de mes utilisateurs.

Linux doit-il Absolument ne proposer que ce que propose les autres ?
Ou peut-il se montrer plus inventif ?

pourquoi ne pas proposer dans l'OS une fonction changeUser qui permet de changer d'utilisateur en cour de session ? Qui bascule tout les softs en cours vers le nouvel utilisateurs. suspends et masque ceux pour lequel il n'a aucun droits, et réactive au besoin et notifie les applications qu'il à le droit d'utiliser du changement d'identité.

Ainsi il devient facile de changer d'utilisateur en cours de session. celui qui est actif et toujours identifier en son nom. les opérations sont faite en son nom. les applications peuvent tenir compte du changement d'utilisateurs.

les applications n'ont plus à embarquer et implémenter chacune à leur façon ce changement.

Aujourd'ui on a une gestions des sessions dans l'OS centré sur l'utilisateurs. dans bien des cas le besoin est de le centrer sur le poste.

Un OS qui me propose ça et j'envisage sur bien des secteur une migrations pour simplifier toutes mes chaînes de productions.

A+JYT
Avatar de ACUSIG ACUSIG - Membre à l'essai http://www.developpez.com
le 06/03/2011 à 1:24
Houlaa c'est chaud ici ...

Ne me dézinguez pas tout de suite je ne ferai que vous livrer ici la situation d'une administration moyenne dont je fais partie. J'utiliserai des raccourcis pour ne pas y passer 3 plombes, vous n'avez pas que ça à faire (du moins je vous le souhaite ...)

J'y bosse donc depuis 20 berges, Olympia manuelle puis premier pc : Ericsson 33, dos, basic et écran monochrome en 94 si mes souvenirs sont bons.
Mutation 1 : retour à l'Olympia, mais clavier électrique, le grand luxe ... J'achète donc un pc perso avec win98se pour arrêter de déconner avec le papier carbone/pelure 3 exemplaires. Passage à Win 2K, quel pied ! En 2000 apparition du premier PC fourni avec Win 2K, pas trop tôt.
Mutation 2 : Un PC avec Win 2000 sans updates et tout un tas de bordel qui le font planter. Ayant été obligé de me démerder au cours du temps, j'ai pris l'habitude de contourner les sécurités et stabiliser ce qui doit l'être. Pas de bol, avec 2000 c'est bien plus difficile pour moi petit user (le net arrivera bien plus tard)
Mutation 3 : toujours 2000, office 2000 et ... de la stabilité ! cool. Seul soucis, dès qu'il y en a un personne au service IT n'est en mesure de le résoudre. Pourquoi ? parce que persone ne s'y intéresse. Un problème ? on change de PC ! Simple, non ?
On contracte des sociétés qui fournissent des PC fonctionnels selon des contrats préétablis. Et qui rédige les contrats ? Ceux qui dirigent l'IT, soit des agents n'ayant aucun intérêt pour l'informatique, aucune connaissance hardware, aucune idée de l'usage qui en sera fait mais sont chargés de gérer les coûts au plus juste. Donc on prend la pub crosoft et si XP fonctionne avec 128 Mb et bien on vise large et on prévoit 256Mb ! Z'avez déjà essayé XP avec 256 ? OK on se comprend ...

Tout cela est archi classique, quasi caricatural mais à l'heure actuelle, 20 ans plus tard, il en est encore et toujours de même. Sur 7 personnes, une seule s'y connait réellement mais doit se plier à l'imcompétence de ses supérieurs. Le reste n'a toujours pas pigé que ce milieu évolue extrêmement vite et nécessite de s'impliquer faute de perdre pied très rapidement. Qui plus est, ces mêmes personnes sont très possessives et quiconque se pointe sur leurs plates-bandes se fait tirer dans le dos. Ayant été amené à prendre la direction d'un nouveau service que je voulais basé sur une nouvelle architecture virtuelle pour des raisons de portabilité / démultiplication plus aisée des ressources, je me suis vu balancer le bébé style "t'as des idées progressistes à la con, démerde-toi ..."

Tout ceci pour dire que quand ceux sensés montrer l'exemple freinent des 4 fers, que les chargés de formations sont nerveux comme des enclumes et ont pour seul remède de dire "redémarrez le pc" quand excel se coince une cellule, comment voulez-vous motiver les gens à migrer en douceur vers un autre univers ?

Pour en revenir au sujet, non, passer à OO ne fut pas prolongé et office 2010 sera bien la nouvelle suite installée.
OO a rencontré trop de problèmes de compatibilité avec les docs office existants. Faute de formations correctes en interne, de docs probablement mal rédigés originellement sous office, etc ...
La prise de contrôle par Oracle a également solidement refroidi les ambitions, confortée par les niouzz du web qui clignotent dans le sens d'un business plus affirmé.
Pas la peine d'effleurer le pourquoi du zero serveur linux, cf. ci-dessus ...

Je suis quand même étonné car l'article évoque des dates assez anciennes, 2001, 2005, 2007. Si certains matériels peuvent avoir connu des difficultés au début de la migration, on peut supposer que les achats suivants tiennent compte de l'environnement.

Ben non, dans certains cas tout est fait à la petite semaine en bouchant comme l'on peut les trous au fur et à mesure. Ridicule, triste, irresponsable, peu respectueux des deniers publics, comme il vous plaira mais le constat est là. Et le pire est que nous ne sommes pas la seule admin dans le cas ...

Ca fera peut-être changer les gens quand ils verront qu'ils paient Windows chaque fois qu'ils achètent un ordinateur.

A force de faire installer windows à l'oeil par le gamin du voisin "qui s'y connait" tout le monde fini par croire que windows c'est gratuit, pas plus difficile que ça pour une majorité de gens. Sachant que j'installe du Win à la chaine pour raison professionnelle, quelle sera la question qui me sera posée rapido presto pensez-vous dès que Win8 sortira ?

Ne vous en déplaise, passer à Linux est un vrai changement de fond. OpenOffice, avec toutes ses qualités, n'est pas MS Office. Et si pour le premier venu qui tape quelques textes, même un peu longs, les changements sont mineurs. Pour un utilisateur intensif d’office fait des choses avec bien plus complexes et là ce n'est plus du tout pareil.

Je confirme, malheureusement. Le portage depuis DBASE IV fut un tour de force alors que c'est supporté dans access, toujours pour les mêmes raisons évoquées. Donc lorsqu'il se fut agit de switcher les applis métier basées sur le trio excel /access / word bien bourrées de liaisons VBA, imaginez-vous les sueurs froides ...

Pour moi, cet échec est avant tout une leçon pour nous tous. Ce n'est pas à l'utilisateur de s'adapter à l'outil, mais l'outil à s'adapter à l'utilisateur.

On ne peut plus exact ! J'y suis maintenant confronté, étant chargé de fournir des applis métier dans le cadre d'un nouveau système de gestion centralisé. Je viens donc de redécouvrir que faire simple pour l'utilisateur est très compliqué ...

Tout ceci pour dire, sans originalité aucune, que rien n'est blanc ni noir mais que trop souvent nous voyons le problème avec des yeux avertis alors que ceux à qui est destiné notre boulot restent interdits devant ce qui nous semble si évident. Un peu d'humilité ne fait jamais de mal, pensons-y ...

Bonne continuation à tous.
Avatar de trenton trenton - Membre confirmé http://www.developpez.com
le 07/03/2011 à 10:15
Citation Envoyé par sekaijin  Voir le message
Parce que Personne ne le fait linux ne doit pas le faire ?

J'ai dit ça ?
J'étais juste étonné que ce soit l'argument avancé pour expliquer l'échec de la migration.

dans une boutique il y a plusieurs postes. Tous permettent l'accès au SI de la boutique. chaque fois qu'un vendeur active la sessions les opérations doivent être faite en son nom.
Mais il lorsque deux vendeur se relaient sur un poste il ne faut pas changer d'écran ni de logiciel.

Cette façon de voir les droits n'est pas en phase avec la gestion qu'en fait linux. (et tout les autres)

Si tel est ton besoin, c'est possible sur un système GNU-Linux. Puisque le système est libre, c'est possible de le modifier pour répondre à ton besoin (je dis pas que ça se fait un 5 minutes, mais sincèrement ça me semble pas infaisable).
Avatar de sekaijin sekaijin - Expert éminent http://www.developpez.com
le 07/03/2011 à 14:20
Tout est possible
je ne donnais que des exemples.

je baigne dans de grands SI et je constates souvent que pour répondre au besoin on s'arrange ici où là avec les OS les Outils etc.

chaque fois que je tombe sur un échec à l'échelle d'un tel SI, je m'attelle pour collecter un Max d'infos sur les raison majeures et mineurs de cet échec.

dans un seul but faire mieux la fois d'après. Alors je déplore le comportement que j'ai sentis dans ce forum dans toutes la première partie de cette discussion.

A+JYT
Offres d'emploi IT
Iinformatique (H/F)
Atos - Aquitaine - Bordeaux (33000)
Architecte serveurs distribués h/f
Westhouse - Rhône Alpes - Lyon (69000)
Développeur PHP Symfony/ Admin Système Linux
Albumblog - Ile de France - Paris (75002)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil