TechDays 2011 : Microsoft expose sa vision de « la vie du futur »
Avec les interfaces naturelles, l'école et le bureau de 2015-2020

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Le troisième jour des Techdays s'est résolument placé sous le signe des tendances numériques qui seront au cœur de notre quotidien, dans la vision du futur de Microsoft, à l’horizon 2015-2020.

« L’informatique de demain sera une informatique intuitive, grâce notamment aux nouvelles interfaces naturelles.» explique Bernard Ourghanlian. « L’ordinateur se met toujours plus à notre service. Il interprète nos comportements, il anticipe, il agit en notre nom.» souligne-t-il. « Avec le développement de capteurs évolués, nos bras, nos mains, nos jambes, notre corps tout entier devient lui-même l’ordinateur ».

Microsoft Research a ainsi développé une expérience baptisée « Skinput ». Grâce à elle, le corps, équipé d’un capteur, se transforme en une « télécommande numérique ». L'utilisateur sera ainsi en mesure d’interagir directement avec la machine avec son corps, dans la continuité de Kinect. L’ordinateur prend par exemple en compte l’ensemble des transmissions physiques générées par des tapotements sur la peau. Si on y ajoute un mini-projecteur, l'usager sera même capable d’afficher des interfaces et de l’utiliser comme un menu de commandes.



« Light Space » est autre projet de Microsoft Research en matière d’interface naturelle et d’interaction homme-machine. Il s’appuie sur des recherches en matière de réalité augmentée. Cette technologie transforme n’importe quelle surface d’une pièce (mur, table, etc.) en un support numérique, grâce à un ensemble de capteurs et projecteurs. « Imaginez que vous puissiez projeter vos photos numériques (mais aussi n’importe quel autre document) sur la table du salon, puis prendre l’une de ces photos dans votre main et d’un simple geste la déposer sur le mur, en format grand écran », explique Microsoft. Une belle promesse mais cette technologie est encore « embryonnaire ».

A la maison, place aux objets intelligents. Aspirateur, réfrigérateur, machine à laver capable de déterminer les meilleures heures pour payer le moins d'électricité, télévision connectée, réveil de nouvelle génération (en fait un système d’accompagnement et d’amélioration du sommeil issu de la recherche médicale qui déploie une palette de lumières et de sons destinés à améliorer la qualité du sommeil et programmable en wifi depuis un Windows Phone 7). Nombreux ont été les appareils du quotidien mis en avant sur les différents stands. Des appareils tous équipés de la technologie Windows Embedded.

En matière éducative, les années à venir pourraient être celles de « l’école innovante ».

Une école équipée par exemple d'un tableau blanc interactif.



Ce tableau intègre aussi bien le texte, que le son, la photo que la vidéo. Il permet d'interroger la classe ou seulement un groupe d'élèves avec des quizz interactifs ou des sondages express. Il permet d'écrire avec le doigt ou un stylo numérique, de réaliser des exercices interactifs, des votes, de dessiner simplement des formes géométriques ou encore de naviguer sur Internet. L'enseignant met son cours sur clé USB pour ensuite projeter les contenus et orchestrer sa séquence pédagogique.

En France, 4% des écoles seraient équipéescontre 70% au Royaume-Uni. Cout de l'installation, jusqu'à 5.000 Euros pour les modèles les plus évloluées.

Autre progrès, moins onéreux, qui connait déjà un succès outre-manche et qui devrait arriver dans nos salles de classe, l'ordinateur partagé.

« Le système Multipoint permet de partager les ressources d’un ordinateur entre plusieurs élèves », explique Microsoft. Concrètement, avec cette solution utilisée en classe, un enseignant connecte facilement un même PC à plusieurs postes de travail en simultané. Les élèves peuvent alors travailler à leur rythme, sur leur propre session. « Les élèves approfondissent les notions apprises, expérimentent, élaborent un projet commun. L'enseignant peut suivre les réalisations, évaluer les progrès, intervenir pour apporter un éclairage personnalisé sur le cours ».

Ces technologies devrait aussi, d'après la vision de Redmond, changer la vie quotidienne au bureau. Conférences par voix, messagerie instantanée, audio, vidéo et Web. Une technologie de Microsoft illustre ce mouvement : la « Microsoft Roundtable ».



Cette « Roundtable » est à la fois une web-cam et un outil de vidéo-conférence. Elle autorise des prises de vue à 360°. Comme elle est équipée de systèmes de reconnaissance des conversations, elle est capable d’identifier instantanément, lors de réunions à distance, qui sont les intervenants, et s’orientent donc automatiquement vers eux lors de leur prise de parole

Parmi ces « visions », plusieurs ne connaitront peut-être pas le succès.

Mais les autres nous paraitront certainement aussi familières que Kinect ou les écrans tactiles.

Et vous ?

Quelle(s) innovations préférez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Kiiwi Kiiwi - Membre chevronné http://www.developpez.com
le 19/02/2011 à 11:37
J'aime bien http://www.negawatt.org/
Une association qui propose des mesures opérationnelles pour réduire la consommation d'énergie, et favoriser le renouvelable ^^

J'ai pas encore tout lu, mais je pense que je fais le faire, c'est intéressant

Par contre, sur plusieurs graphiques (si leurs mesures étaient adoptés, soit des graphiques d'estimation) qu'on peu trouver dans les PDF, quelque chose m'interpelle.

Sur les graphiques qui vont jusqu'en 2050, on voit le nucléaire disparaitre en 2040, alors que le pétrole, en 2050 (fin du graphique) a encore un portion qui semble pas être en voit d'une disparition rapide (très faible pente). Sauf qu'ailleurs, dans tous les autres sites que j'ai lu depuis hier, plus ce que j'ai lu ici, on estime qu'en 2050-2060 il n'y aura plus de pétrole ...

Je trouve bien sur le scénario Negawatt sympathique, mais je n'y crois pas. Il aurait peut-être marché en 2000, mais plus maintenant (en raison des politiques déjà menés par les gouvernements, notamment concernant le nucléaire).
Avatar de Elepole Elepole - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 20/02/2011 à 7:20
Citation Envoyé par noctua  Voir le message
que le gouvernement veut autoriser certaines matières radioactives du nucléaire dans des produits de tous les jours sur les rayons, on est aussi irradié tous les jours, la fusion est très loin d'être prête,...

Euh, sur le couplet des aliment, le vote a lieux a Rome en Juillet .... 2007

Et puis c'est connue que la fusion n'est pas prête.

Mais, si on regarde toute les façon de produire de l’énergie actuel, le nucléaire (fission ou fusion) reste l'une des plus réaliste. Bien sur y'a plein d’énergie renouvelable a exploité, mais les 2 principale sont trop dépendante du climat pour réellement se reposer sur elle.
Avatar de noctua noctua - Membre confirmé http://www.developpez.com
le 20/02/2011 à 18:24
je ne parle pas des aliments et ça date de 2010
Avatar de Barsy Barsy - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 21/02/2011 à 11:33
Citation Envoyé par grafikm_fr
Trois mois de consommation actuelle, n'oublie pas. En mode "conservation", celle-ci sera plus faible. Après pour les stocker évidemment ça a un coût, mais si celui-ci s'avère moindre que la hausse du cours du baril, la solution est simple.

Comment (ou quand) penses-tu que l'humanité va passer en mode "conservation" ? Parce que pour que ton idée soit viable, il ne faudrait pas trop tarder à la mettre en œuvre non ?

Et puis, ça consiste en quoi, concrètement, ce mode "conservation". Tu le dis toi-même "Un moteur thermique a un rendement max qu'on ne peut pas dépasser". Donc le mode conservation consisterai à consommer moins ?

Je te rappelle que la baisse de la consommation entrainerait une crise économique. Marco46 l'a signalé lorsqu'il a lancé ce débat, le système actuel nécessite une croissance continue pour fonctionner et une crise économique entrainerait une "montée du chômage, de l'insécurité, de la xénophobie et l'attaque des Martiens qui n'attendent que cette occasion" (je gausse ).

Et il y a un point à prendre en compte. En Europe, les gouvernements peuvent (ou en tout cas essaient de) mettre en place des politiques de restriction, consistant en taxes et en "contraintes" : rendre l'accès aux centres-villes payant ou uniquement accessibles aux transports en communs et aux piétons/cyclistes.

Mais le problème du pétrole est mondial, et il ne concerne pas nos seules "démocraties" (pour reprendre une expression utilisée plus haut).

Prenons l'exemple de la Chine et de l'Inde qui sont deux pays émergents. Comment peut-on leur dire aujourd'hui d'arrêter de consommer du pétrole, du charbon, ou quoi que ce soit ? Depuis 2 siècles, nos "démocraties" se sont gavées avec l'ensemble des ressources du monde au détriment des autres pays. Et maintenant que certains de ces pays arrivent à s'en sortir pour, enfin, obtenir une certaine richesse, il faudrait leur dire stop ? "Excusez-nous, on a déjà consommé toutes les ressources du monde, si vous pouviez éviter de trop y toucher, voire nous laisser celles qui restent, ça serait vraiment sympa ".

Pour conclure, la situation est simple : notre système économique (mondial, je le rappelle, les prochaines élections françaises n'y changerons pas grand chose) qui nécessite une croissance continue, se retrouvera forcément bloqué lorsque certaines ressources seront devenues trop chères pour être rentables.
Donc la crise de l'épuisement des ressources semble inévitable.

Je me demande presque pourquoi on palabre sur ce forum si c'est pour finalement se rendre compte qu'on fonce dans un mur et que le volant est bloqué...
Avatar de grafikm_fr grafikm_fr - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 21/02/2011 à 14:29
Citation Envoyé par Barsy  Voir le message
Comment (ou quand) penses-tu que l'humanité va passer en mode "conservation" ? Parce que pour que ton idée soit viable, il ne faudrait pas trop tarder à la mettre en œuvre non ?

Normalement et pour bien faire, on aurait jamais du commencer à consommer autant de pétrole. (Je dis "on", mais la France figure dans les bons élèves à coté de pays comme les USA). Pendant 50 ans, on a privilégié le tout-voiture sans trop se poser la question de la finitude des réserves pétrolières. Là, surtout à la lumière des récents événements en Afrique du Nord et au Proche-Orient, il va falloir se poser des questions sur la viabilité de ce modèle.

Donc le mode "conservation" consiste à remplacer le pétrole par des énergies alternatives lorsque c'est possible, en commençant par les deux secteurs qui en bouffent le plus, à savoir le chauffage et le transport particulier.

Citation Envoyé par Barsy  Voir le message
En Europe, les gouvernements peuvent (ou en tout cas essaient de) mettre en place des politiques de restriction, consistant en taxes et en "contraintes" : rendre l'accès aux centres-villes payant ou uniquement accessibles aux transports en communs et aux piétons/cyclistes.

Je crains hélas que ce ne soit pas suffisant.

Citation Envoyé par Barsy  Voir le message
Et maintenant que certains de ces pays arrivent à s'en sortir pour, enfin, obtenir une certaine richesse, il faudrait leur dire stop ?

Bienvenue dans la politique

Citation Envoyé par Barsy  Voir le message
Je me demande presque pourquoi on palabre sur ce forum si c'est pour finalement se rendre compte qu'on fonce dans un mur et que le volant est bloqué...

Parce que tous ne s'en rendent pas compte. Après, vu le (peu de) rapport avec le sujet initial, on peut se poser la question "pourquoi sur ce fil", mais c'est pas moi qui a commencé, m'sieu le juge...
Avatar de Barsy Barsy - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 22/02/2011 à 9:44
Normalement et pour bien faire, on aurait jamais du commencer à consommer autant de pétrole. (Je dis "on", mais la France figure dans les bons élèves à coté de pays comme les USA). Pendant 50 ans, on a privilégié le tout-voiture sans trop se poser la question de la finitude des réserves pétrolières. Là, surtout à la lumière des récents événements en Afrique du Nord et au Proche-Orient, il va falloir se poser des questions sur la viabilité de ce modèle.

Donc le mode "conservation" consiste à remplacer le pétrole par des énergies alternatives lorsque c'est possible, en commençant par les deux secteurs qui en bouffent le plus, à savoir le chauffage et le transport particulier.

Donc si je comprends bien, la solution que tu proposes pour l'avenir, c'est de modifier le passé ? (penses-tu que revenir 50 ans en arrière suffise ?)

Sinon, pour ton "mode conservation", c'est exactement ce que je dis depuis le début. Passer au tout électrique en produisant l'énergie par le biais du solaire ou du nucléaire. C'est une opération qui est en train de se produire, lentement pour le moment et qui peut s'accélérer avec la montée du cours du pétrole.

Et comme je le dis, soit cette évolution technologique se fera suffisamment rapidement sur les 30 à 50 prochaines années, soit on traversera une crise du pétrole (crise qui n'est pas une fin en soit, les technologies sur l'énergie pourront continuer leur évolution).

Enfin, pour ce qui est de ta conception de la "politique", je pense que la Chine se contrefiche de nos problèmes d'occidentaux. Vous êtes là, à dire "nos démocraties", "les USA", "la France"... Comme si tout ça ne dépendait plus que de nous. C'était peut-être le cas il y a 15 ans, mais plus maintenant.
Avatar de Marco46 Marco46 - Expert éminent http://www.developpez.com
le 22/02/2011 à 10:02
Citation Envoyé par Barsy  Voir le message
Sinon, pour ton "mode conservation", c'est exactement ce que je dis depuis le début. Passer au tout électrique en produisant l'énergie par le biais du solaire ou du nucléaire. C'est une opération qui est en train de se produire, lentement pour le moment et qui peut s'accélérer avec la montée du cours du pétrole.

Et comme je le dis, soit cette évolution technologique se fera suffisamment rapidement sur les 30 à 50 prochaines années, soit on traversera une crise du pétrole (crise qui n'est pas une fin en soit, les technologies sur l'énergie pourront continuer leur évolution).

Pour les transports ça se fera pas en 15 jours. Pour renouveler le parc de véhicules et le réseau de distribution laisse tomber, c'est même à se demander si l'investissement en vaudrait la peine.

Et j'ai pas conscience que ce soit en train de se produire. Je connais personne avec une voiture électrique. Si la mairie en a une. Je connais personne qui projette d'en acheter une. Et j'ai pas entendu parler d'un seul projet de construction de station de distribution.

Donc tu vois.

Et pour le pétrole, comme je me tue à le dire, on a 10 ans maximum avant que les problèmes sérieux apparaissent (demande > offre). Ce n'est peut être pas une fin en soit mais c'est dangereux.
Avatar de Barsy Barsy - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 22/02/2011 à 10:19
Citation Envoyé par Marco46
Pour les transports ça se fera pas en 15 jours.

Pourquoi, c'est prévu dans 15 jours la crise ? Je te parle sur 30 à 50 ans et le changement ne se fera pas d'un coup, il s'opérera lentement.

Et pour ce qui est des véhicules électriques, ça fait déjà quelques temps que sont commercialisés les "hybrides" et il apparait de plus en plus de modèles. Et Renault va faire du tout électrique grand public d'ici deux ans.

Alors, certes, on n'est qu'au début de cette "(r)évolution". Mais c'est une alternative tout à fait envisageable.
Avatar de Marco46 Marco46 - Expert éminent http://www.developpez.com
le 22/02/2011 à 10:38
Citation Envoyé par Barsy  Voir le message
Pourquoi, c'est prévu dans 15 jours la crise ? Je te parle sur 30 à 50 ans et le changement ne se fera pas d'un coup, il s'opérera lentement.

Et pour ce qui est des véhicules électriques, ça fait déjà quelques temps que sont commercialisés les "hybrides" et il apparait de plus en plus de modèles. Et Renault va faire du tout électrique grand public d'ici deux ans.

Alors, certes, on n'est qu'au début de cette "(r)évolution". Mais c'est une alternative tout à fait envisageable.

Non.

On a pas 30 à 50 ans, on a 10 ans devant nous, maximum. Je dis pas que dans 10 ans y aura plus de pétrole mais le prix va exploser.

D'un autre côté, le point positif c'est qu'on partira vers une contraction de la mondialisation. Terminé les moutons importés de Nouvelle Zélande et les fruits en hiver, ou en tout cas ça dépendra des bourses.

Concernant les véhicules, jusqu'à preuve du contraire, les véhicules électriques ne fonctionnent pour le moment que dans un contexte urbain. Déjà ça limite. C'est con, il nous manque un delta d'une vingtaine d'années pour faire les choses tranquillement.

EDIT : Sans parler du fait que le surplus de consommation d'électricité on le consomme comment ? Je veux dire, j'ai déjà entendu parler que le parc nucléaire français commençait à se faire vieux et que la durée de vie des centrales avait été prolongée, par contre j'ai pas entendu la création de nouvelles centrales.
En plein hiver on réactive les vieilles centrales à charbon pour faire face à la demande ... Donc on va faire comment avec plein de bagnoles qui roulent au jus ?

Rien n'est pensé à l'avance, rien n'est anticipé, rien n'est mesuré, p...£$ù^@ on dirait que c'est mon chef de projet qui manage
Avatar de grafikm_fr grafikm_fr - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 22/02/2011 à 11:05
Citation Envoyé par Marco46  Voir le message
Concernant les véhicules, jusqu'à preuve du contraire, les véhicules électriques ne fonctionnent pour le moment que dans un contexte urbain. Déjà ça limite. C'est con, il nous manque un delta d'une vingtaine d'années pour faire les choses tranquillement.

Et il nous manque un peu de lithium pour faire les millions et les millions de batteries qui vont avec
(Je sens venir un gros boxon en Bolivie et au Chili pour le contrôle du lithium dans les années a venir)

Citation Envoyé par Marco46  Voir le message
Sans parler du fait que le surplus de consommation d'électricité on le consomme comment ?

Bah oui stocker l'électricité c'est un peu tendu, surtout que par exemple la nuit, la demande est bien inférieure à l'offre. Il y a des options purement mécaniques ou la production d'hydrogène, mais bonjour l'infrastructure nécessaire.

Citation Envoyé par Marco46  Voir le message
Rien n'est pensé à l'avance, rien n'est anticipé, rien n'est mesuré, p...£$ù^@ on dirait que c'est mon chef de projet qui manage

Pas facile d'inverser une tendance commencée dans les années 50 (importée à son tour des USA ou elle a commencé dans les années 30).
Avatar de Elepole Elepole - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 22/02/2011 à 18:10
Citation Envoyé par grafikm_fr  Voir le message
Bah oui stocker l'électricité c'est un peu tendu, surtout que par exemple la nuit, la demande est bien inférieure à l'offre. Il y a des options purement mécaniques ou la production d'hydrogène, mais bonjour l'infrastructure nécessaire.

Le vrai problème de l’électricité c'est qu'il est difficile de faire du transport intercontinental, si c’était possible le problème du stockage et de la production serait moindre (panneau solaire au Sahara, et hop le tours est joué).

Y'a bien des projet visant a crée un supraconducteur peu couteux a produire .... mais la encore les résultat sont attendue pour entre 20 et 50 ans.
Offres d'emploi IT
Ingénieur intégration & support pour éditeur big data télécom H/F
Mobiskill - Ile de France - Paris (75000)
Analystes JAVA
ONE CUBE - Provence Alpes Côte d'Azur - Aix-en-Provence
Consultant Décisionnel Junior Cognos
LIMTREE - Ile de France - PARIS 75011

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil