Google Chrome triple sa part de marché en un an
Et aide Firefox à devenir numéro un en Europe au détriment d'Internet Explorer

Le , par Idelways, Expert Confirmé Sénior
Mise à jour du 03/05/2012, par Hinault Romaric

La publication du classement des navigateurs pour le mois d’avril par NetApplications vient confirmer un regain d’intérêt pour Internet Explorer.

Le navigateur de Microsoft semble bien se porter depuis le début de cette année et n’enregistre non plus des baisses au fil des mois, mais également des gains de parts de marché.

En avril, IE est repassé au-dessus de la barre des 54% des parts de marché avec un score de 54,09%, contre 53,83 au mois de mars.

Pour l’occasion, Microsoft a commenté quelques chiffres sur les parts des différentes versions d’IE, et se félicite de la forte progression d’IE 9 qui a gagné 10 points depuis le mois de janvier avec une part de 35,5%.

Firefox, le numéro 2 actuel se porte toujours mal et voit sa part de marché reculer de 0,4 point, passant de 20,6% à 20.2%.

Chrome, le navigateur de Google est aux trousses de Firefox avec une augmentation de 0,3 point de sa part de marché qui passe à 18,6%. Le top 5 est fermé par Safari qui baisse légèrement à 4,81% et Opéra dont la part est évaluée à 1,63% en avril.



Du côté des navigateurs mobiles, Safari d’Apple mène le peloton de tête et enregistre une hausse de sa part passant de 60,5% à 63,8%. Chrome pour Android passe de 18,3 % à 18,9%. Le navigateur Opera Mini chute de 3,3 points à 12,1%.

Source : Net applications, Blog IE

Maj d'Hinault Romaric

Parts de marché : IE renverse la tendance
Chrome chute après 17 mois de croissance

Mise à jour du 20/02/2011

Grosse surprise dans le dernier rapport de NetApplications pour le classement des navigateurs au cours du mois de janvier 2012.

Pour la première fois depuis plusieurs mois, la part de marché d’Internet Explorer qui était en constante baisse enregistre une hausse de 1,09 point. La part du navigateur de Microsoft passe de 51,87% en décembre à 52,96% en janvier.

Cette croissante de la part d’IE pourrait être imputée aux ventes de nouveaux ordinateurs Windows 7 pendant la période de Noël. Cependant, la part d’IE 9 (qui est livré avec l’OS) présente une faible hausse en passant de 11,48% à 11,64%.

Chrome voit son ascension stoppée au cours du mois de janvier 2012, après près de 17 mois de croissance. Sa part de marché chute et passe de 19,11% à 18,94% au cours de cette période.

Une baisse qui pourrait être liées à la nouvelle politique de confidentialité controversée de Google annoncée en début du mois de janvier ?

Le navigateur Firefox, quant à lui, continue à perdre du terrain au fil des mois et voit sa part de marché passée de 21,83% à 20,88% malgré les constantes améliorations qui sont apportées au navigateur.



Pour les autres navigateurs, Safari passe de 4,97% de part à 4,90. Opera enregistre une petite hausse avec 1,67% de part.

Source : NetApplications

Et vous ?

Que pensez-vous de cette chute de Chrome ? Est-t-elle due à la nouvelle politique de confidentialité de Google

Parts de marché : Chrome poursuit son ascension
et se rapproche de plus en plus de Firefox, qui clôture l’année 2011 avec Internet Explorer sur une perte

Mise à jour du 03/01/2012, par Hinault Romaric

L’année 2011 s’est achevée pour le marché des navigateurs sur un coude à coude entre Chrome et Firefox, selon les statistiques publiées par Net Applications pour le mois de décembre.

Chrome a enregistré une croissance importante de sa part de marché (8.8 points) tout au long de l’année 2011, et détient désormais 19,11% de parts, soit une augmentation de 0,93 point. Firefox, quant à lui, enregistre une chute de 0,31 point avec une part de 21,83%.

Le navigateur de la fondation Mozilla atteint donc son niveau le plus bas au cours du mois de décembre avec une perte de 1,9 point sur toute l’année 2011.

Selon Net Applications, à ce rythme, Firefox pourrait perdre sa deuxième place au profit de Chrome d’ici mars 2012. Une seconde place qui d’après StatCounter, serait même déjà occupée par le navigateur de Google depuis le mois de décembre dernier.

Cette percée de Chrome se fait au détriment d’Internet Explorer, qui aurait perdu 7,35 % de parts de marché pendant l’année 2011, qui s’est achevée avec 51,8% de parts (-0,8 point) pour le navigateur. Internet Explorer pourrait se retrouver en dessous des 50 % d’ici mars 2012, estime Net Applications.

Concernant les différentes versions du navigateur, Microsoft se félicite de l’adoption de plus en plus croissante d’Internet Explorer 9 (25,6 %) sous Windows 7, juste derrière Internet Explorer 8 qui détient 27,3% de parts de marché sous le système d’exploitation.



Pour les autres navigateurs du marché, la part de Safari d’Apple reste inchangée à 5% pour le mois de décembre. Opera se retrouve à 1,7% avec une légère hausse.

Source : Net Applications

Et vous ?

Que pensez-vous de ces chiffres ?

Chrome pourra-t-il détrôner Firefox ?

Parts de marché : Chrome second navigateur d’ici décembre ?
Firefox continue de perdre des parts malgré son nouveau cycle de développement

Mise à jour du 06/10/11, par Hinault Romaric

L’adoption d’un nouveau cycle de développement plus court ayant permis la livraison de plus de trois versions de Firefox en l’espace de pratiquement 6 mois n’aurait pas suffi pour faire remonter les parts de marché du navigateur.

Selon les données fournies par StatCounter, la société irlandaise spécialiste du Web, le navigateur de la fondation Mozilla est passé de 27,49 % à 26,79% de part de marché en septembre.

Firefox pourrait être rapidement relégué en troisième position dans le classement des navigateurs d’ici décembre par Chrome qui continue son ascension fulgurante en enregistrant une hausse de presque un demi-point avec une part de marché de 23,61 %, estime le StatCounter.



AtInternet constate également une régression continuelle de la part de marché de Firefox en Europe à 28,1 % en aout 2011 (contre 30,2 % en en aout 2010). Un chiffre qui reste néanmoins plus au dessus de celui de Chrome qui se positionne toujours comme un véritable challenger avec une augmentation entre 0,4 et 0,7 point par mois (15,1%).

L’adoption de Chrome sur Developpez.com semble également confirmer cette tendance. 18 % des professionnels de l’IT seraient sous Chrome contre 41,9 % pour Firefox , avec une forte utilisation des versions récentes du navigateur (32,4 % pour Firefox 6/7).

Internet Explorer conserve sa domination, mais recule à 40 % selon StatCounter.

Source : Statcounter, AtInternet

Google Chrome triple sa part de marché en un an
Et aide Firefox à devenir numéro un en Europe au détriment d'Internet Explorer

Internet Explorer est détrôné en Europe, une première sur un telle zone géographique. La faute à Firefox, bien sûr. Mais aussi et surtout à Chrome de Google.

Le titre du navigateur le plus utilisé en Europe revient donc à Mozilla Firefox (d'après les chiffres du mois de décembre publiés par StatCounter, spécialiste des statistiques web).

Mais en analysant ces résultats de plus prêt, on remarque que la part de marché de Firefox n'a absolument pas augmenté entre les mois de novembre et de décembre. Le navigateur a même perdu 0.4 point pour terminer l'année à 38.11% d'utilisateurs.

Selon l'analyse de StatCounter, les utilisateurs perdus par Internet Explorer ont en fait été "volés" par Google Chrome.

Ces deux navigateurs ont enregistré des variations opposées et (presque) identiques de leurs parts de marché (1.5 points) durant le mois de décembre. Internet Explorer finit l'année à 37.52% de part de marché. Chrome à 14.58%.



Un excellent bilan pour Google Chrome qui a triplé sa popularité en 2010. Une année qu'il a commencé à 5.06%, et une 3ème place arrachée à Safari, le navigateur d'Apple.

Les raisons de ce succès de Chrome siennent, selon StatCounter, à plusieurs facteurs.

Tout d'abord le « ballot screen » (l'écran de choix du navigateur imposé par Bruxelles à Microsoft), mais aussi à la large (et très flashy) campagne publicitaire menée par Google pour promouvoir son navigateur auprès du grand public. Une campagne qui vient d'ailleurs d'être relancée ces derniers jours.

En Amérique du Nord, cependant, Firefox est encore très loin de prétendre à ce titre.

Internet Explorer culmine encore à 48.92%, toujours StatCounter, contre 26.7% pour le navigateur de Mozilla. Google Chrome et Apple Safari arrivent respectivement 3ème et 4ème avec 12.82% et 10.16% du marché.

Ces résultats sont une victoire pour la fondation Mozilla, qui risquait d'être une victime collatérale du combat entre Google et Microsoft, et qui a finalement bien résisté à Chrome, pourtant massivement choisi par les « early adopters », un public traditionnel de Firefox.

Quant à Internet Explorer, Microsoft espère que la version 9 – actuellement en beta – permettra de mettre fin à son recul continu. Vos commentaires et vos premiers retour de test indiquent que le pari est loin d'être infaisable.

Pour consulter les statistiques détaillé et interactifs, cliquez-ici

Source : le communiqué de presse

Et vous ?

Que pensez-vous de ces chiffres ?
Quelles sont selon vous les raisons du recul continu d'Internet Explorer et du succès de Google Chrome ?

En collaboration avec Gordon Fowler


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de gwinyam gwinyam
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 05/01/2011 11:54
A mon humble avis, il y a une explication supplémentaire au fait que certains sont passés de IE à Chrome sans passer (ou vite fait) par FF, comme moi.
Firefox est bourré de qualités, on sera tous d'accord là dessus je pense. Par contre, honnêtement, comparé la place occupée par l'interface elle-même de Firefox et celle de Chrome. Je ne connais pas le nombre de pixels exacts, mais Firefox n'est pas du tout ergonomique, chose qui m'a toujours repoussé.
Microsoft a compris l'a même chose quand on voit à quel point ils ont repris la tronche de Chrome pour IE9.

Les barres diverses et variées de Firefox, qu'elles soient d'origine ou de plugins, sont d'une utilité indéniable, mais ça prend beaucoup trop de place à l'écran au détriment de la page web et donc de la navigation.
Avatar de Farid63 Farid63
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 05/01/2011 11:54
Que pensez-vous de ces chiffres ?

Tout le monde s'y attendai un peu, baise d'IE en faveur de Chrome...

FF, Safari et Opéra stagne, pas de pub visible pour les utilisateurs lambdas comme Chrome, donc pas plus connu qu'avant, et ceux qui y sont doivent être satisfait donc pas raisons de changer.

Quelles sont selon vous les raisons du recul continu d'Internet Explorer et du succès de Google Chrome ?

1 - La mauvaise réputation de IE (6, est un peu 7) a surement beaucoup joué, les mises à jours aussi, IE8 à plutôt bien rattrapé le coup et IE9 devrait vraiment remettre le navigateur de Microsoft au même niveau que les autres.

2 - La grosse campagne de pub de Google (métro..., mais aussi sur Youtube) et surement un peu le ballot screen, car pour beaucoup de gens, internet c'est Google.
Avatar de Farid63 Farid63
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 05/01/2011 11:59
Citation Envoyé par gwinyam  Voir le message
A mon humble avis, il y a une explication supplémentaire au fait que certains sont passés de IE à Chrome sans passer (ou vite fait) par FF, comme moi.
Firefox est bourré de qualités, on sera tous d'accord là dessus je pense. Par contre, honnêtement, comparé la place occupée par l'interface elle-même de Firefox et celle de Chrome. Je ne connais pas le nombre de pixels exacts, mais Firefox n'est pas du tout ergonomique, chose qui m'a toujours repoussé.
Microsoft a compris l'a même chose quand on voit à quel point ils ont repris la tronche de Chrome pour IE9.

Les barres diverses et variées de Firefox, qu'elles soient d'origine ou de plugins, sont d'une utilité indéniable, mais ça prend beaucoup trop de place à l'écran au détriment de la page web et donc de la navigation.

Firefox 4 a changé ça.
Avatar de huit_six huit_six
http://www.developpez.com
Membre confirmé
le 05/01/2011 12:15
Pour moi l'essentiel c'est qu'on a au moins 3 navigateurs avec des parts de marché conséquentes. Ce qui est bon pour l'interopérabilité.
Avatar de Neko Neko
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 05/01/2011 13:45
Citation Envoyé par Farid63  Voir le message
Firefox 4 a changé ça.

Les utilisateurs ne passent pas leur temps à tester toutes les versions de tous les navigateurs. Ils ont testés firefox une fois, ça leur à pas plu pour divers raison et ont changés.
Ce n'est pas parce que FF4 corrige certains problèmes qu'ils vont se précipiter dessus pour le retester au cas où. Au même titre que ceux qui aiment firefox ne s'amusent pas à tester toutes les versions de Chrome Opera et IE si firefox leur plait
Avatar de gwinyam gwinyam
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 05/01/2011 14:10
Citation Envoyé par Farid63  Voir le message
Firefox 4 a changé ça.

Certes, mais d'une il est encore en béta, donc peu utilisé et surtout pour ainsi dire pas du tout utilisé par le grand public.

De plus, même si ils ont bien changé les choses, honnêtement, on atteint pas encore la sobriété (et moi j'aime la sobriété poussée au maximum) de Chrome ou de IE9 (qui d'ailleurs est encore peu utilisé aussi, mais pas que parce qu'il est encore en béta)
Avatar de Flaburgan Flaburgan
http://www.developpez.com
Modérateur
le 05/01/2011 14:59
Citation Envoyé par gwinyam  Voir le message
A mon humble avis, il y a une explication supplémentaire au fait que certains sont passés de IE à Chrome sans passer (ou vite fait) par FF, comme moi.
Firefox est bourré de qualités, on sera tous d'accord là dessus je pense. Par contre, honnêtement, comparé la place occupée par l'interface elle-même de Firefox et celle de Chrome. Je ne connais pas le nombre de pixels exacts, mais Firefox n'est pas du tout ergonomique, chose qui m'a toujours repoussé.
Microsoft a compris l'a même chose quand on voit à quel point ils ont repris la tronche de Chrome pour IE9.

Les barres diverses et variées de Firefox, qu'elles soient d'origine ou de plugins, sont d'une utilité indéniable, mais ça prend beaucoup trop de place à l'écran au détriment de la page web et donc de la navigation.

L'idée de mettre les onglets en haut et de supprimer la barre de menu pour garder juste google et l'url vient de Mozilla, elle est apparue dans la beta4 de firefox, sortie avant chrome. (enfin c'était pas encore une beta à l'époque). Passe donc sur la beta4 de firefox et tu auras une interface ergonomique comme tu la recherches
Avatar de Rams7s Rams7s
http://www.developpez.com
Membre chevronné
le 05/01/2011 16:10


Le gros copie colle d'opera.

A ce propos, si les onglets au dessus de la barre sonr recent, c'est etrange. Ca date au moins d'opera 10.5. Et il me semble que Chome a toujours eu une interface vraiment minimaliste, du coup j'ai probablement mal compris la remarque de flaburgan

D'accord avec Farid63, les pubs pour chrome omnipresente ont largement pousse un grand nombre de gens a l'adopter. Ce qu'il y a de rigolo, c'est quand on leur demande pourquoi chrome au lieu d'un autre, ils savent pas. Visiblement c'est juste une habitude de prise.
Avatar de gwinyam gwinyam
http://www.developpez.com
Membre Expert
le 05/01/2011 19:54
Citation Envoyé par Flaburgan  Voir le message
L'idée de mettre les onglets en haut et de supprimer la barre de menu pour garder juste google et l'url vient de Mozilla, elle est apparue dans la beta4 de firefox, sortie avant chrome. (enfin c'était pas encore une beta à l'époque). Passe donc sur la beta4 de firefox et tu auras une interface ergonomique comme tu la recherches

Hum comment dire... Chrome/Chromium a la même interface minimaliste depuis sa toute première version, il y a maintenant 3 ans et demi je crois.

M'étonnerait que même une alpha de Firefox date à ce point.

J'ai vu la béta de FF4 pour l'avoir chargé et essayé (en bon geek), mais désolé, même si le progrès est énorme et indéniable, l'interface reste plus imposante que celle de Chrome. Et c'est surtout après ça que je cours.
Avatar de atha2 atha2
http://www.developpez.com
Membre émérite
le 05/01/2011 21:25
Pour le grand public, Google = internet = navigateur donc ce n'est pas étonnant.
Sinon même si je suis d'accord que sur un netbook, chrome est appréciable, sur un PC, la plupart des gens ont au moins un écran 17 pouces et dans ce cas là, je vois mal l'intérêt de supprimer (ou masquer) la barre de menu.
Offres d'emploi IT
Développeur c/c++ qt et .net
CDD CDI
EZNOV - Lorraine - Metz (57000)
Parue le 05/09/2014
Ingénieur développement - outils de su
Stage
Dassault Systèmes SA - Ile de France - DS Campus Vélizy (78140)
Parue le 09/09/2014
Directeur de projet h/f
CDI
Kacileo - Ile de France - Paris (75000)
Parue le 27/08/2014

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
 
 
 
 
Partenaires

PlanetHoster
Ikoula