Developpez.com

Télécharger gratuitement le magazine des développeurs, le bimestriel des développeurs avec une sélection des meilleurs tutoriels

Ce sont 6400 emplois qui seront supprimés chez Hewlett-Packard
Soit environ 2% des effectifs

Le , par Arnaud F., Rédacteur
Bonjour,

après Seagate qui supprime 1100 emplois, c'est au tour de HP d'en supprimer 6400 !

La news :

Le numéro un du PC restructure ses activités industrielles, qui pèsent désormais moins que les services informatiques.

Hewlett-Packard a annoncé mardi qu'il allait encore supprimer 2% de ses effectifs afin de restructurer ses activités industrielles, désormais moins importantes que l'activité de services informatiques. La suppression de 6.400 emplois, prévue sur les douze mois à venir, vise à "simplifier l'efficacité des activités 'produits' ", a déclaré la directrice financière Cathy Lesjak.

Cette restructuration fait suite à la disparition de près de 25.000 emplois annoncée en septembre après l'intégration de la société de services EDS, qui a permis à HP de se renforcer sur ce segment, moins vulnérable aux aléas conjoncturels que les matériels. Elle a été annoncée à l'occasion de la publication d'un bénéfice net trimestriel de 1,7 milliard de dollars, en baisse de 17% mais conforme aux attentes des analystes.

Rapporté au nombre d'actions et hors éléments exceptionnels, le bénéfice du deuxième trimestre s'établit à 86 cents, comme l'avaient prévu les analystes, juste en-deçà du résultat du deuxième trimestre 2008 (87 cents). Pour l'ensemble de l'exercice (se terminant fin octobre), le groupe de Palo Alto (Californie, ouest des Etats-Unis), a maintenu une prévision de bénéfice courant compris en 3,76 dollars et 3,88 dollars par action.

Pour le trimestre en cours il attend un bénéfice courant par action compris entre 88 et 90 cents, alors que les analystes tablent sur 89 cents, et un chiffre d'affaire soit stable, soit en reflux de 2% par rapport à la période février-avril. Mme Lesjak a précisé que les suppressions d'emplois amputeraient de 12 à 14 cents le bénéfice par action de la période mai-juillet.
Les investisseurs déçus

Cette prudence a semblé décevoir les investisseurs, puisque le titre perdait 4,95% à 34,77 dollars dans les échanges électroniques après la clôture de la Bourse de New York. Les investisseurs avaient été nombreux à espérer que Hewlett-Packard dépasserait les attentes, et avaient fait monter le titre ces derniers jours, notamment de 2,38% durant la séance de mardi.

L'activité de services a tiré l'essentiel des bénéfices des trois mois clos le 30 avril, puisqu'elle a enregistré un bénéfice opérationnel de 1,172 milliard de dollars. Elle représente désormais la plus grosse contribution au chiffre d'affaires du groupe, à 8,5 milliards de dollars. "Notre activité de services a continué à se montrer solidement rentable avec une augmentation des contrats sous gestion et une intégration plus rapide que prévu d'EDS", a commenté le PDG Mark Hurd, cité dans un communiqué.

Toutes les autres activités, si elles sont restées bénéficiaires, ont enregistré une baisse de leur chiffre d'affaires. Les ordinateurs, avec des ventes de 8,2 milliards de dollars, ont enregistré une baisse de 19% de l'activité, particulièrement marquée pour les ordinateurs de bureau (-24%), moins pour les ordinateurs portables (-13%). Les ventes aux entreprises ont aussi plus reculé (-22%) que celles au détail (-16%).

Les ventes d'imprimantes ont chuté de 23% à 5,9 milliards de dollars, celles de serveurs et de systèmes de stockage de 28% à 3,5 milliards de dollars, et celles de logiciels de 15% à 880 millions de dollars. Globalement le chiffre d'affaires a baissé de 3% à 27,7 milliard de dollars, restant là encore conforme aux attentes des analystes.

Outre la suppression de 2% des effectifs, Mme Lesjak a annoncé que le groupe allait réduire ses frais immobiliers à la suite de l'intégration d'EDS, ce qui portera de 2,5 à 3 milliards de dollars les synergies de coûts liées à cette acquisition. Les économies de 500 millions doivent être effectives à partir de 2012.Source


Pensez-vous que d'autres suppressions d'emplois de ce type vont apparaître chez les autres constructeurs ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Arnaud F. Arnaud F. - Rédacteur http://www.developpez.com
le 26/05/2009 à 18:52
Petit complément d'informations.

Le nombre de licenciés sera de 6400 sur les 320000 personnes travaillant pour HP. Les personnes les plus touchées sont celle de la division de produits matériel étant donné que c'est le secteur le plus touché par la crise.

En attendant, une fois de plus, les managers perçoivent des primes importantes, une moyenne estimée à 53000 euros par manager !

Qu'en penser?
Offres d'emploi IT
Ingénieur test et automatisation h/f
Prêt d'Union - Ile de France - Paris (75000)
Ingénieur réseau / architect système h/f
Société Générale France - Ile de France - Ile de France
Consultant fonctionnel digital H/F
INEAT Conseil - Ile de France - Boulogne-Billancourt (92100)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil