Google modifie son algorithme pour contrer la publicité négative
Dans son référencement, après la mésaventure d'une cliente malchanceuse

Le , par Idelways, Expert éminent sénior
Il est de notoriété publique que le critère le plus important pour classer les résultats de recherche par Google est le nombre de liens pointant vers une page donnée.
Chaque lien est, en quelque sorte, considéré comme un "vote" en faveur de la page ou le site en question.

Mais que se passe-t-il quand ces liens entrants viennent justement de consommateurs mécontents qui pestent un peu partout sur la toile contre un produit ou un prestataire donné ?

De la publicité négative certes, mais positive - très positive même - pour le référencement du produit en question.

Du moins jusqu'à hier.

Google vient en effet de changer officiellement son algorithme de recherche pour démêler les "votes" positifs des "votes" négatifs suite à une bien curieuse histoire publiée récemment par le très sérieux New York Times.

Tout commence avec l'histoire d'une New-yorkaise Mlle Clarabelle Rodriguez cherchait des lunettes de soleil de la marque française Lafont et des lentilles de contact. Utilisant Google, elle a alors opté pour le premier résultat de sa recherche, un site de commerce électronique dénommé DecorMyEyes.

Problème, ce site n'arrivait pas en tête des résultats par mérite, mais à cause des nombreuses plaintes publiés sur des sites, plaintes qui prévenaient que les lunettes « Lafont » vendues par DecorMyEyes étaient en fait des contre-façons.

Pour le coup Google était "un ami" de très mauvais conseil.

L'histoire dérape ensuite fortement. Clarabelle Rodriguez demande remboursement et annulation de la commande. Et entre dans un engrenage infernal avec ce e-commerçant plutôt "dangereux". Un prestataire qui a en effet refusé l'annulation et qui n'a pas hésité à la menacer de viol en cas de procédure judiciaire.

Une semaine après la publication de cette histoire, le positionnement de DecorMyEyes a chuté et Google n'a pas tardé à donner son explications.

« Nous avons été choqué de lire l'expérience terrible qu'a subi Mlle Rodriguez[...] nous avons immédiatement chargé une équipe de résoudre ce problème. L'équipe a développé un algorithme, l'a implémenté et mis en production » déclare Google sur un billet de son blog officiel.

« Je suis là pour vous apprendre qu'être mauvais [NDR: pour les consommateurs] est et sera toujours mauvais pour votre commerce sur les résultats de recherche de Google » ascène Google dans le même paragraphe.

Une histoire qui prouve cette fois, que malgré le degré de sophistication auquel est arrivé l'algorithme de Google, il reste et restera toujours perfectible.

Source : les détails de l'histoire sur The New York Times et l'explication de Google

Et vous ?

Que pensez-vous de cette histoire ?
Quelle est (techniquement parlant) la solution qui vous semble la plus efficace pour prévenir ce genre de mésaventures ?

En collaboration avec Gordon Fowler


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Hyome Hyome - Membre du Club http://www.developpez.com
le 02/12/2010 à 13:02
Faut quand même pas être très malin pour acheter les yeux fermés sur un site que l'on ne connaît pas sous seul prétexte que c'était le premier dans les résultat Google...
Avatar de jayfaze jayfaze - Membre actif http://www.developpez.com
le 02/12/2010 à 13:24
Un prestataire qui a en effet refusé l'annulation et qui n'a pas hésité à la menacer de viol en cas de procédure judiciaire.

Les gens sont carrement fou ma parole ...
Avatar de Flaburgan Flaburgan - Modérateur http://www.developpez.com
le 02/12/2010 à 13:44
La position des résultats dans google pose décidément bien des problèmes...
Il faut avouer que c'est la différence entre des millions de visites et un site inconnu...
Avatar de nicorama nicorama - En attente de confirmation mail http://www.developpez.com
le 02/12/2010 à 14:44
La meilleure arme des mauvais reste la pub...
Avatar de CIFQ_Drew CIFQ_Drew - Membre averti http://www.developpez.com
le 02/12/2010 à 15:15
Parlers-en en bien, parlers-en en mal, mais l'important, c'est d'en parler !
Avatar de onjanirina onjanirina - Membre habitué http://www.developpez.com
le 02/12/2010 à 15:17
Liens entrants, backlinks, J'aime ou Partage sur Facebook, toujours le même problème : le sens. Dans un monde où un type a déjà affirmé que tout est relatif, les algorithmes basés sur la quantité, voire la qualité, n'ont plus leurs places. Il s'agit maintement de trouver un moyen de prendre en compte la nature, le contexte ou la sémantique des ressources présentes sur le web.
Avatar de Flaburgan Flaburgan - Modérateur http://www.developpez.com
le 02/12/2010 à 15:30
Le nombre de gens que je connais qui utilise le "j'aime" de facebook ironiquement...
Avatar de FoinFoin FoinFoin - Membre à l'essai http://www.developpez.com
le 02/12/2010 à 16:05
En fait, compter le nombre de lien qui pointe sur un site donné c'est une chose pas très complexe. Comment font-il pour déterminer si c'est positif ou négatif!!! Une analyse de mot entourant le lien !!! Encore là, une fausse rumeur peut nuire au positionnement!!!!
Avatar de Makav3li Makav3li - Nouveau membre du Club http://www.developpez.com
le 02/12/2010 à 16:42
Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
if(!clé.contains(plainte)){ 
 
quota++; 
 
}
Voila, c simple ..
Avatar de guidav guidav - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 02/12/2010 à 18:47
Citation Envoyé par Hyome  Voir le message
Faut quand même pas être très malin pour acheter les yeux fermés sur un site que l'on ne connaît pas sous seul prétexte que c'était le premier dans les résultat Google...

En même temps, les yeux fermés pour acheter des lunettes...
Offres d'emploi IT
Domotique : Administrateur Systèmes et Réseaux
Connecting Technology - Ile de France - Paris
Ingénieur Production
Solic Group - Centre - St Pierre des Corp
Ingénieur fonctionnel Activ'Infinite
CTS_Nord - Ile de France - Paris (75000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil