94 % des entreprises françaises sont favorables aux logiciels open-source
Qu'apporte le libre aux professionnels ?

Le , par Katleen Erna, Expert éminent sénior
Mise à jour du 30.09.2010 par Katleen
94% des entreprises françaises sont favorables aux logiciels open-source, l'adoption des solutions libres par les professionnels dopée


Markess International, cabinet d'étude, affectionne tout particulièrement de suivre le marché des logiciels libres. Et ce, depuis plusieurs années. En 2009, il avait ainsi démontré que 92% de nos entreprises utilisaient des programmes libres.

Cette année, quelques heures avant le coup d'envoi du forum Open World 2010, il publie les résultats d'une étude de sa réalisation qui a scruté les administrations françaises pour mesurer leur taux d'adoption de solutions open-source.

Et leurs conclusions sont très positives pour le monde du libre : « Nombreux sont les responsables d’administrations ayant tiré parti de l’open source pour stimuler le lancement de projets qui ne l’auraient peut-être pas été sans ce recours. Les projets à vocation citoyenne, les établissements numériques de travail (ENT) dans le domaine de l’éducation, ou encore les applications métiers des collectivités locales sont des terreaux fertiles pour l’open source.»

Ainsi, 94% des personnes interrogées considèrent l'open-source comme un vecteur d'innovation. Les professionnels français sont donc très favorables à ces solutions développées de manière communautaire. Ceci expliquerait sûrement les 16% de part de budget informatique alloués aux logiciels libres par les entreprises tricolores. Cette courbe est de plus croissante et devrait connaître une hausse constante dans les années à venir.

En revanche, cloud computing et open source ne font pas encore bon ménage. Les deux technologies ne sont mélangées que par 6% des décideurs IT, mais ce chiffre pourrait atteindre les 41% d'ici à fin 2012.

Source : Communiqué de Markess International

Les entreprises sont-elles assez informées sur le droit des licences Open Source ? Non, répond la Fondation Linux, qui présente un programme de formation

La semaine dernière, lors du LinuxCon à Boston (du 10 au 12 août), la Fondation Linux à pris position en faveur de l'expansion de l'utilisation de code open source dans les équipements mobiles et électroniques.

Il est vrai qu'aujourd'hui de nombreuses entreprises hésitent encore à faire le pas vers le libre pour leurs propres produits, notamment à cause de doutes relatifs à la propriété intellectuelle.

« Le problème se pose surtout, et de plus en plus, dans le secteur des appareils mobiles et de d'électronique grand public, où le développement de logiciels implique souvent l'utilisation de plusieurs programmes, dont un certain nombre sont libres de droit, dans une même pile. Pour un fabriquant de téléphones mobiles, un fournisseur de logiciels embarqués ou un vendeur de chipset, la chaîne d'approvisionnement est vraiment complexe, et le code qu'ils utilisent peut provenir de différentes sources, si bien que la gestion permettant de s'assurer de la conformité des licences Open Source utilisées est compliquée », explique-t-on chez Linux.

C'est pourquoi la Fondation a décidé de proposer aux professionnels un programme d'assistance à but non lucratif (il est quasiment gratuit) qui comprend une grille de contrôle, divers formations et outils logiciels (pour s'informer et suivre l'utilisation qui est faite des logiciels Open Source, et en vérifier les droits).

En font également partie : accès à un groupe de travail, annuaire listant les entreprises utilisant des logiciels open source et un nouveau standard (le Software Package Data Exchange -SPDX-), qui permet de créer une liste de tous les éléments logiciels contenus dans une application.

Les cours de formation seront les seules composants du programme à être payants.

Grâce à ce dispositif, les entreprises pourront connaître les propriétés des différentes licences du monde du libre et elles sauront ainsi comment les utiliser (ce qui leur semble encore trop compliqué dans la majorité des cas).

« Nous recherchions un moyen de résoudre cette complexité et d'éviter d'inutiles plaintes en justice. Notre communauté a exactement les mêmes objectifs que l'industrie, à savoir rendre l'utilisation du code Open Source aussi bon marché et facile à utiliser que possible.»

Source : Déclarations de Jim Zemlin, directeur exécutif de la Fondation Linux, à Boston

Les entreprises sont-elles assez informées sur le droit des licences Open Source ? Qu'en est-il de la vôtre précisément ?

Adobe, AMD, Cisco, Google, HP, IBM, Intel, Motorola, Novell, Samsung, Sony, ou encore le Software Freedom Law Center soutiennent ce programme. Et vous, qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Katleen Erna Katleen Erna - Expert éminent sénior http://www.developpez.com
le 30/09/2010 à 2:43
Mise à jour du 30.09.2010 par Katleen
94% des entreprises françaises sont favorables aux logiciels open-source, l'adoption des solutions libres par les professionnels dopée


Markess International, cabinet d'étude, affectionne tout particulièrement de suivre le marché des logiciels libres. Et ce, depuis plusieurs années. En 2009, il avait ainsi démontré que 92% de nos entreprises utilisaient des programmes libres.

Cette année, quelques heures avant le coup d'envoi du forum Open World 2010, il publie les résultats d'une étude de sa réalisation qui a scruté les administrations françaises pour mesurer leur taux d'adoption de solutions open-source.

Et leurs conclusions sont très positives pour le monde du libre : « Nombreux sont les responsables d’administrations ayant tiré parti de l’open source pour stimuler le lancement de projets qui ne l’auraient peut-être pas été sans ce recours. Les projets à vocation citoyenne, les établissements numériques de travail (ENT) dans le domaine de l’éducation, ou encore les applications métiers des collectivités locales sont des terreaux fertiles pour l’open source.»

Ainsi, 94% des personnes interrogées considèrent l'open-source comme un vecteur d'innovation. Les professionnels français sont donc très favorables à ces solutions développées de manière communautaire. Ceci expliquerait sûrement les 16% de part de budget informatique alloués aux logiciels libres par les entreprises tricolores. Cette courbe est de plus croissante et devrait connaître une hausse constante dans les années à venir.

En revanche, cloud computing et open source ne font pas encore bon ménage. Les deux technologies ne sont mélangées que par 6% des décideurs IT, mais ce chiffre pourrait atteindre les 41% d'ici à fin 2012.

Source : Communiqué de Markess International
Avatar de _skip _skip - Expert éminent http://www.developpez.com
le 30/09/2010 à 8:45
Resterait à savoir si ces investissements dans le logiciel libre sont faits dans des secteurs stratégiques ou non.
Si on compte tous ces scripts PHP style mambo, joomla et autres qui servent à faire le site web de l'entreprise, c'est plutôt non-stratégique.

Après faut pas se leurrer, ce qui attire les entreprises dans l'open source, c'est pas l'aspect altruiste de la chose mais l'éventuelle gratuité des licences.
Avatar de FailMan FailMan - Membre expert http://www.developpez.com
le 30/09/2010 à 9:16
Dans mon entreprise, on est pas trop portés Open-Source ni logiciel libre. Mis à part quelques machines (non-client) sous Linux, c'est du Windows (Desktop ou Server) à tous les étages, avec Office. Nos BDD c'est SQL Server ou Oracle.

Après oui on a du WordPress pour des news internes (avec RSS), on se sert de Firefox, etc. etc. mais comme dit plus haut, on a rien de stratégique en opensource, parce que rien qui soit opensource ne correspond à nos besoins.
Avatar de Neko Neko - Membre chevronné http://www.developpez.com
le 30/09/2010 à 11:53
Ce qu'il serait surtout sympa d'avoir ce sont les chiffres pour savoir combien d'emplois génère le secteur open source par rapport au secteur propriétaire, en fonction du nombre d'application etc.
Avatar de nicorama nicorama - En attente de confirmation mail http://www.developpez.com
le 30/09/2010 à 12:55
qu'apporte le libre aux professionnels ?

Quand on voit certains produits de développement commerciaux, on se demande surtout à quoi sert le logiciel commercial.
Pour ma part, j'évite quand même les logiciels libres "non finis" et/ou expérimentaux.
Avatar de Yorys Yorys - Membre à l'essai http://www.developpez.com
le 30/09/2010 à 13:30
Comment se passe ce genre d'enquêtes :

- "Allo ici l'institut XYZ, puis=je avoir le responsable informatique de la société svp ?"

- C'est pourquoi ?

- Nous réalisons une enquête sur l'intérêt des entreprises vis-à-vis de l'open source...

8 fois sur 10 (et je suis gentil)... le gars n'en a rien à cirer et est (au choix) : très occupé, absent, pas intéressé, ne répond pas aux enquêtes par téléphone.

Pour ceux qui répondent, déjà il y a le plus souvent une sensibilité au monde du libre, et puis il y a tous ces petits patrons qui, forcément, pensent que leur informatique leur coûte trop cher et qui associent open source à gratuité.

Je ne crois plus à ce genre d'enquêtes, désolé, par contre, ce que je peux dire c'est qu'après avoir plusieurs fois vainement essayé d'installer Open Office dans des entreprises (et en y mettant beaucoup de bonne volonté et de pédagogie, croyez moi..), j'ai fini par renoncer.

Il y a toujours un poste de travail pour lequel il "faut" Microsoft Office (because compatibilité avec clients, fournisseurs etc...), et à partir de là les autres utilisateurs se considèrent des parias parce que untel à Office et pas eux !

Quant à installer des postes de travail Linux... j'en parle même pas, sauf dans des configurations très fermées ou sous forme de clients légers. Et en général cela revient à substituer une dépendance (théorique) à Microsoft à une dépendance (très réelle) à une société de service en général petite et souvent fragile.

Après, il y a des niches : les firewall, les serveurs lamp, certain Nas etc... mais d'une manière générale cela ne marche que si la machine est "loin" de l'utilisateur.

Le bilan financier lui même est souvent très mitigé, comme l'a fait ingénument remarquer un intervenant, la dépense migre depuis l'achat des logiciels vers les factures récurrentes d'un fournisseur de service.

L'open source, Linux, le libre c'est génial, mais pas dans le cadre d'une entreprise dénuée d'expertise (95% du marché) !
Avatar de bioinfornatics bioinfornatics - Membre confirmé http://www.developpez.com
le 30/09/2010 à 16:31
La concurrence dans le milieu informatique est forte, les moyens humains pour maintenir le code est bien souvent insuffisant.
Pour celà les entreprises informatique qui font un peu l'avenir de cette activité ont compris qu'ils avaient plus intéret a faire des équipes mutuelles pour développé des technologies libres, je peux citer intel, nokia, amd, google et bien d'autres ...
et en plus ces sociétés font des sous .
Ce que je veux dire c'est que les entreprises ont tout intéret a utiliser ce schéma, le seul inconvénient (pas des moindres) c'est l'éxistant. toutes les entreprises frileuses sur ce sujet est dues au même soucis l'existant.
Pour arréter d'être entre deux ces de miser sur l'avenir, la transition sera peut etre pas simple, mais vos équipes auront sans aucun doutes une experience, une compétitivité dans le domaine de 1er ordre
Je dis pas forcément qu'il faut généraliser le libre par tout, j'en conviens pour certaines situations il n'est pas faisable. Mais libérer les sous couches pour mutaliser le travail sera bénéfique à tout le monde
Avatar de huit_six huit_six - Membre actif http://www.developpez.com
le 30/09/2010 à 17:44
Tiens ,c'est amusant, il y a à peu près une licence différente pour chaque logiciel propriétaire, mais ça n'émeut personne...

Ces chiffres de 90% et plus sont pas très intéressants (à mon avis), parce qu'ils traduisent plus un "je voudrais un logiciel proche de X qui est payant et cher alors je suis intéressé par un équivalent libre donc gratuit" (je fais volontairement le raccourcis).
Je pense que ce qui serait plus intéressant ce serait le nombre d'entreprises intéressées par le fait de rendre tout ou partie de leurs développements libres...
Avatar de Virgil Scipion Virgil Scipion - Membre habitué http://www.developpez.com
le 05/10/2010 à 18:33
Libre ou pas libre, peu m'importe, si je veux utiliser un truc je demande d'abord à mon patron comme ça c'est lui qui ira en prison

Mais c'est vrai que c'est incompréhensible ces histoires de licence open-source et tout ces machins.
Au moins avec un logiciel payant c'est simple, on casque donc on peut s'en servir en toute légalité.

Mais un truc qu'on peut télécharger officiellement et gratuitement et qui demande de lire et comprendre 150 pages de charabia de sale juriste, c'est flippant.
Genre je sais absolument à quel moment on doit payer pour MySQL. Je sais qu'il y a des histoires de pognon, je suis presque certain que j'ai le droit de développer avec sur mon poste.
Mais après ça, je ne sais rien et dans le fond je m'en fous, ces histoires de de licences je les laisse aux admins réseaux.
Avatar de stardeath stardeath - Membre expert http://www.developpez.com
le 05/10/2010 à 18:45
Citation Envoyé par bioinfornatics  Voir le message
La concurrence dans le milieu informatique est forte, les moyens humains pour maintenir le code est bien souvent insuffisant.

je ne dirai pas que les moyens humains ne sont pas là, je dirai plutôt que c'est les moyens financiers qui ne sont pas à la hauteur du boulot de maintenance a effectuer ...

la tendance est à la moindre économie, sur les développements et les développeurs aussi, si on peut mutualiser pour réduire les couts, ça fait des développeurs en moins à payer.
Avatar de linuski linuski - Nouveau membre du Club http://www.developpez.com
le 06/10/2010 à 11:02
L'intérêt de Linux ne concerne pas que le prix mais la souplesse formidable de ce type de système d'exploitation :
On peut faire un serveur clé en main (genre appliance) sans IHM d'une taille minimaliste et dont la sécurité peut être renforcé là où l'on veut.
Bref, on peut quasiment faire tout ce que l'on veut avec Linux alors que Windows ne permet pas ce genre de customisation poussée.
D'autre part, en ce qui concerne la pérennité des logiciels utilisés, je ne crois pas que quiconque soit capable de prédire quoi que ce soit à long terme même et surtout sur des logiciels payant, à part, peut être le cas extrême de Microsoft ...
Enfin, si il y a bien un milieu où il faut bouger sans cesse pour ne pas mourir, c'est bien le notre et le fait d'utiliser de l'Open source oblige à une plus grande dynamicité que celui de s'acoquiner définitivement avec un éditeur particulier.
Offres d'emploi IT
Administrateur dba opensource postgresql h/f
EKXEL - Luxembourg - Luxembourg
Développeur php h/f
EXTIA - Rhône Alpes - Lyon (69000)
Gestionnaire de données h/f
Atos - Pays de la Loire - Angers (49000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil