Developpez.com

Plus de 2 000 forums
et jusqu'à 5 000 nouveaux messages par jour

Google redit son attachement à la neutralité des réseaux
Et publie une proposition de loi, qui multiplie les exceptions au principe

Le , par Idelways, Expert éminent sénior
Mise à jour du 24/12/2010

La Commission fédérale des communications américaine (FCC) vient de publier les règles sur la neutralité du Net, un document aussi attendu que controversé, adopté par trois voix favorables contre deux mardi.

Cette publication révèle un nouvel article qui stipule que les opérateurs de téléphonie mobile ne peuvent bloquer l'accès (pour peu qu'ils soit légaux) "aux applications et services qui peuvent être en concurrence" avec les services de base fournis par l'opérateur.

Cette règle veut donc mettre un terme aux différentes conflits ayant éclaté dans le passé autour des applications de VoIP pour smartphones comme Skype et Google Voice ou les réseaux d'échange Peer 2 Peer.

Ce texte de loi veut par ailleurs imposer plus de transparence aux opérateurs qui doivent dévoiler publiquement leur politique de gestion des réseaux, y compris les ports et les protocoles bloqués et les raisons de ces restrictions.

En revanche, la commission réserve aux opérateurs le droit de facturer l'accès internet "à l'usage" de même qu'elle les autorise à "restreindre de manière raisonnable" l'accès à certains services nécessitant de grandes quantités de bandes passantes.

FCC affirme qu'il sera attentif aux abus concernant la facturation à l'usage, un point qui soulève moult critiques et inquiétudes car il risquerait d'augmenter les frais d'accès à Internet aux gros consommateurs.

Ce nouveau cadre réglementaire autorise aussi la différentiation des services pour les fournisseurs de contenu, un site de streaming par exemple pourra payer pour un acheminement plus rapide de son contenu.

Ce texte de loi, l'une des promesses électorales du président Obama, a encore du chemin a faire avant de devenir entièrement légitime et opérationnel puisqu'il doit être approuvé par la justice et le congrès avant le début de son application à partir de l'an prochain.

Pour l'heure, il est en tout cas loin de faire l'unanimité.
Déjà rejeté par les commissaires républicains au sein du FCC, les associations de défense des droits sur Internet accusent le FCC de "privilégier les intérêts des grandes entreprises au dépend de l'intérêt général" et d'avoir une "vision faussée sur de ce qu'est la neutralité des réseaux."

Source : le texte sur la neutralité des réseaux (PDF, 196 pages, 1MO)

Et vous ?

Que pensez-vous de ce nouveau cadre réglementaire ?

Google redit son attachement à la neutralité des réseaux
Et publie une proposition de loi, qui multiplie les exceptions au principe

Mise à jour du 10/08/10


Google et Verizon n'ont pas tardé à réagir aux commentaires provoqués par les rumeurs concernant d'éventuelles négociations entre les deux groupes. Ces négociations étaient censées porter sur le passage prioritaires des données de Google (plus exactement de Youtube) contre rémunération (lire ci-avant).

Autrement dit, Moutain View et la FAI américain étaient accusé de vouloir mettre fin à la neutralité des réseaux.

Dans un communiqué commun, sous forme de proposition de cadre législative, les deux géants ont tenu aujourd'hui à présenter leur vision de l'évolution de l'Internet.

Ils réitèrent leurs engagement pour un « Internet ouvert » où aucune discrimination n'est exercée sur le contenu du moment, première nuance, qu'il est légal.

Deuxième nuance, s'ils s'engagent à conserver la neutralité de l'internet « classique et câblé », les deux groupes ne souhaitent pas inclure le trafic de l'internet sans fils dans le concept de neutralité des réseaux.

Selon eux, ces règles de neutralité ne peuvent pas s'appliquer à l'Internet Mobile : « Nous reconnaissant que l'internet sans fil est différent de l'internet traditionnel câblé, en partie car le marché du mobile est plus compétitifs et change plus rapidement. En raison de la nature encore naissante du haut débit sans-fil, nous ne souhaitons pas y appliquer les principes de l'internet câblé, excepté les exigences en terme de transparence ».

Troisième nuance, la proposition de Google et Verizon introduit la notion de « services différenciés ». Ces services seraient des services supplémentaires à la livraison classique des données par un FAI comme les services de soins de santé, les services éducatifs avancés ou de nouvelles approches pour les jeux et les divertissements.

Google et Verizon invitent enfin la Commission Fédérale des Communications à faire appliquer les principes de la neutralité des réseaux et proposent des amendes allant jusqu'à 2 millions de dollars.

Mais là encore, les deux groupes demandent que les plaintes soient étudiées au cas par cas.

Décidément, quand il s'agit de neutralité du réseau, ces deux sociétés aiment à donner dans la nuance et l'exception.

Le texte complet de la proposition du cadre législative Verizon-Google Legislative Framework Proposal

Source : Article du New York Times

Lire aussi :

Va-t-on vers un Web à deux vitesses ? Une négociation entre Google et un FAI américain mettrait la neutralité du Net en danger, d'après le New-York Times

Les nouvelles technologies vont-elles trop vite pour la société ? Oui, pour le PDG de Google qui critique encore l'anonymat sur Internet

Seuls ceux qui ont des choses à cacher posent la question de la confidentialité des services de Google, déclare son PDG lors d'une interview télévisée

Et vous ?

Accepteriez-vous cette distinction entre l'internet Mobile et câblé ?

En collaboration avec Gordon Fowler

Va-t-on vers un Web à deux vitesses ?
Une négociation entre Google et un FAI américain mettrait la neutralité du Net en danger, d'après le New-York Times

Le principe de neutralité de l'Internet semble plus menacé que jamais de l'autre côté de l'atlantique, selon le New York Times qui a publié hier un scoop explosif. Selon le journal, Google et Verizon sont sur le point de trouver un accord permettant le passage prioritaire contre rémunération des paquets de certains éditeurs de contenus.

La neutralité du réseau, défendue par l'administration Obama, mais aussi jusque-là par Google, exclut toute possibilité de discrimination à l'égard de la source, de la destination ou du contenu de l'information transmise sur le réseau. Les opérateurs doivent agir en tant que canaux neutres pour l'information.

Mais Verizon, l'un des principaux groupes de télécommunications aux États-Unis se plaint, tout comme d'autres opérateurs, des coûts de maintenance et de modernisation des infrastructures notamment depuis l'explosion de l'internet mobile.

Conséquence, Verizon chercherait à faire payer aux éditeurs le passage prioritaire, et donc l'amélioration de la vitesse de chargement de leur contenu.

Google, via le compte Twitter de son service de politique publique, a démenti sèchement la partie du rapport du New York Times sur le paiement du transfert prioritaire des données de Google.

Mais Moutain View ne nie pas pour autant les négociations.

Google, qui participe à la conférence Technomy (lire par ailleurs : Les nouvelles technologies vont-elles trop vite pour la société ?) tient même des propos ambiguës sur la question. Il introduit une nouvelle distinction pour la neutralité du réseau, qui, selon lui s'applique aux sources (NDLR: par exemple: Facebook VS. MySpace) mais pas aux types de contenus (comme la voix ou la vidéos).

Youtube pourrait ainsi bénéficier d'un débit plus élevé si Google décidait de payer Verizon.

Verizon qui parle de son coté de malentendu. Mais ne qui nie pas non plus la présence de négociations: "L'article du NYT qui rapporte des négociations entre Google et Verizon est erroné, il s'agit d'un malentendu fondamental sur nos intentions.

Néanmoins, si les négociations se confirmaient et aboutissaient à un accord, les coûts supplémentaires qui s’imposeraient aux fournisseurs de contenus pourraient se répercuter sur l'utilisateur final.

Pire, l'avenir du réseau pourrait bien être un web à deux vitesses.

Internet et son principe fondateur de neutralité sont-ils réellement en danger ? Google va-t-il changer son fusil d'épaule ?

Ou s'agit-t-il d'une nouvelle réalité qui s'impose ? Une réalité qu'il va nous falloir admettre ?

Sources : Article du New York Times, Twitter de Google's Public Policy, Blog de Verizon

Lire aussi :

Les nouvelles technologies vont-elles trop vite pour la société ? Oui, pour le PDG de Google qui critique encore l'anonymat sur Internet

Seuls ceux qui ont des choses à cacher posent la question de la confidentialité des services de Google", déclare son PDG lors d'une interview télévisée

Vie privée : faut-il interdire Google Street View ?

Les rubriques (actu, forums, tutos) de Développez :

Réseaux
Développement Web

En collaboration avec Gordon Fowler


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Marco46 Marco46 - Expert éminent http://www.developpez.com
le 18/08/2010 à 12:58
Citation Envoyé par zaventem
Oui je parlais de la partie mobile mais oui, tu te trompes
Techniquement, oui, en fixe, je pense qu'on peut augmenter "indéfiniment" les capacités mais encore faut-il en justifier le coût.
Les congestions sont-elles permanentes? ponctuelles? Existe-t-il des heures de pointes? Peut-on déplacer une partie du trafic à des heures plus creuses? La diminution affecte-t-elle juste le confort où rend-elle le système inutilisable?
<MyLife>
Là où je travaille, on a une ligne de 4 méga pour 1°) le trafic vers nos sites web, 2°) le trafic mail 3°) le trafic internet des employés et ce genre de ligne coute très cher.
Alors oui, il y a des arbitrage et des priorités à mettre à différents niveaux, par exemple la BP pour accéder à nos sites et prioritaire sur le surf, les mailing (par (dizaine de) milliers) ne se font que la nuit,...
</MyLife>

Sauf que tu mélanges tout.

Que ta société veuille faire du QoS sur son réseau interne très bien. Grand bien lui fasse. Personne n'a rien à redire là-dessus.

Que les FAI veuillent imposer du QoS à l'ensemble de la société pour des motifs mensongers ce n'est pas acceptable. Il n'y aura de congestion que si les FAI ne font pas les investissements qui vont bien sur le réseau national.

Ta société paye une ligne de 4 mo plus chère que ta ligne de 20mo à la maison ? Oui c'est normal parce que le support (et non la latence) est très rapide et efficace. Tu payes la qualité du support, pas la qualité de la ligne. De +, si tu fais de l'hébergement, je suppose que tu as du symétrique, ce qui est plus cher également.
Avatar de Jidefix Jidefix - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 18/08/2010 à 13:00
Bonjour,
dans la catégorie j'y connais rien mais j'aime bien m'incruster:
la limitation du sans-fil (3G, Wifi...) n'est-elle pas aussi due en partie aux frondes des particuliers contre les antennes? Je connais plusieurs cas où un opérateur voulait installer des antennes, et les plaintes des locaux, suivies des maires, ont fait annuler la construction...
Justifié ou pas n'est pas la question, mais le bouchon n'est-il pas plus situé entre le terminal et l'antenne qu'au niveau de la fibre?
Avatar de FailMan FailMan - Membre expert http://www.developpez.com
le 18/08/2010 à 13:20
Citation Envoyé par zaventem  Voir le message
Si je te comprends, tu préfèrerais que tout le monde paye plus cher plutôt que de laisser le choix à chacun entre une connexion chère et rapide et une moins chère et moins rapide?

Non, mais qu'on fasse des forfaits adaptés. Qu'on fasse payer un prix X pour l'abonnement téléphone. Qu'on lui fasse payer par exemple 2X s'il veut l'internet avec. 3X s'il veut l'internet et la TV sur son téléphone.
Si ça coûte plus cher à l'entreprise, c'est normal qu'elle le vende plus cher non ?

Au lieu de ça, on paye maintenant une vingtaine d'euros pour un tas de fonctionnalités, alors que ça lui coûte plus cher en infrastructures...

Au lieu de brider la 3G pour un prix X, il faut la faire payer 2 ou 3X et ne pas la brider. C'est ça que je trouve absurde : c'est de brider quelque chose de manière voulue pour faire baisser les prix et satisfaire des besoins "discutables", puisqu'apparemment on se permet de juger les besoins des autres.

PS: les coefficients de prix sont totalement bidon, c'est juste pour illustrer mon idée.
Avatar de zaventem zaventem - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 18/08/2010 à 14:18
Citation Envoyé par Marco46  Voir le message
Sauf que tu mélanges tout.

Merci de m'éclairer de ta science infuse...

Citation Envoyé par Marco46  Voir le message
Ta société paye une ligne de 4 mo plus chère que ta ligne de 20mo à la maison ? Oui c'est normal parce que le support (et non la latence) est très rapide et efficace. Tu payes la qualité du support, pas la qualité de la ligne. De +, si tu fais de l'hébergement, je suppose que tu as du symétrique, ce qui est plus cher également.

Et tu crois que le FAI fait comment lui? Qu'il développe un réseau pour chaque niveau de service où qu'il priorise le trafic sur un même réseau dès que possible Je paie et le support et la qualité de ligne.
C'est exctement ce que je dis, à service différent, prix différents, je ne vois pas ce qui vous choque tant là dedans.

Citation Envoyé par Marco46  Voir le message
Que ta société veuille faire du QoS sur son réseau interne très bien. Grand bien lui fasse. Personne n'a rien à redire là-dessus.

ET qu'un fournisseur souhaite faire la même chose sur le sien, personne n'a rien à dire dessus également. Si tu n'es pas satisfait des conditions contractuelles, libre à toi d'en changer.

Citation Envoyé par Marco46  Voir le message
Que les FAI veuillent imposer du QoS à l'ensemble de la société pour des motifs mensongers ce n'est pas acceptable. Il n'y aura de congestion que si les FAI ne font pas les investissements qui vont bien sur le réseau national.

Bien sur, et les arbres poussent jusqu'au ciel...
Après tout, en l'absence de nouvelle technologie au bon moment, y a qu'a tirer de nouveau câble transatlantique pour augmenter le BP entre eux et nous, c'est pas comme si c'était long et couteux à faire.
Avatar de Caly4D Caly4D - En attente de confirmation mail http://www.developpez.com
le 18/08/2010 à 14:35
Citation Envoyé par zaventem  Voir le message
Si tu n'es pas satisfait des conditions contractuelles, libre à toi d'en changer.

facile à dire , on a vu ou ça a mené avec l'adsl 30€ partout quelque soit la FAI…
Avatar de GanYoshi GanYoshi - Membre chevronné http://www.developpez.com
le 18/08/2010 à 15:10
Citation Envoyé par Caly4D  Voir le message
facile à dire , on a vu ou ça a mené avec l'adsl 30€ partout quelque soit la FAI…

C'est clair, zaventem est complétement décaler par rapport à la réalité et aux ententes sur les prix et les pratiques.
Avatar de Marco46 Marco46 - Expert éminent http://www.developpez.com
le 18/08/2010 à 16:19
Citation Envoyé par zaventem  Voir le message
Et tu crois que le FAI fait comment lui? Qu'il développe un réseau pour chaque niveau de service où qu'il priorise le trafic sur un même réseau dès que possible Je paie et le support et la qualité de ligne.
C'est exctement ce que je dis, à service différent, prix différents, je ne vois pas ce qui vous choque tant là dedans.

[...]

ET qu'un fournisseur souhaite faire la même chose sur le sien, personne n'a rien à dire dessus également. Si tu n'es pas satisfait des conditions contractuelles, libre à toi d'en changer.

[...]

Bien sur, et les arbres poussent jusqu'au ciel...
Après tout, en l'absence de nouvelle technologie au bon moment, y a qu'a tirer de nouveau câble transatlantique pour augmenter le BP entre eux et nous, c'est pas comme si c'était long et couteux à faire.



Sauf que ... Avant de m'imposer un contrat, encore faudrait-il que celui-ci soit légal. C'est pas parce que je signe un contrat avec mon employeur sur lequel il est dit que je serais payé 2 euros de l'heure que c'est légal pour autant. Ya un SMIC et il doit être respecté.

Les FAI doivent respecter le Code des Postes et des Communications Electroniques. Je t'invites à lire l'article L32-1, paragraphe n°5, je cite :

Citation Envoyé par CPCE
5° Au respect par les opérateurs de communications électroniques du secret des correspondances et du principe de neutralité au regard du contenu des messages transmis, ainsi que de la protection des données à caractère personnel ;

Pour filtrer il faut lire le contenu. Donc le filtrage est illégal sauf s'il est imposé par une décision de Justice.

Donc une offre de service du style, "votre SMTP/POP3/IMAP/FTP/etc ... plus prioritaire pour 2 euros de plus" est juste ... illégale.

Ceci dit c'est pas pour autant qu'ils ne le font pas quand même sur certains trucs, comme filtrer le P2P sur les lignes non-dégroupées par exemple ...

Donc voilà, avant de prendre un ton aussi tranchant, informes-toi.
Avatar de Tinmar88 Tinmar88 - Nouveau membre du Club http://www.developpez.com
le 19/08/2010 à 14:30
Lisez donc cet article.

Le président de Data French Network donne son avis (éclairé?) sur le rapport gouvernemental quant à la neutralité d' Internet.

Il fait bien la différence entre le réseau classique/cablé et le réseau mobile.

Très intéressant.
Avatar de Idelways Idelways - Expert éminent sénior http://www.developpez.com
le 24/12/2010 à 12:01
Le texte de loi sur la neutralité du Net approuvé aux États-Unis
Ce cadre réglementaire fait la distinction entre l'Internet mobile et fixe

Mise à jour du 24/12/2010

La Commission fédérale des communications américaine (FCC) vient de publier les règles sur la neutralité du Net, un document aussi attendu que controversé, adopté par trois voix favorables contre deux mardi.

Cette publication révèle un nouvel article qui stipule que les opérateurs de téléphonie mobile ne peuvent bloquer l'accès (pour peu qu'ils soit légaux) "aux applications et services qui peuvent être en concurrence" avec les services de base fournis par l'opérateur.

Cette règle veut donc mettre un terme aux différentes conflits ayant éclaté dans le passé autour des applications de VoIP pour smartphones comme Skype et Google Voice ou les réseaux d'échange Peer 2 Peer.

Ce texte de loi veut par ailleurs imposer plus de transparence aux opérateurs qui doivent dévoiler publiquement leur politique de gestion des réseaux, y compris les ports et les protocoles bloqués et les raisons de ces restrictions.

En revanche, la commission réserve aux opérateurs le droit de facturer l'accès internet "à l'usage" de même qu'elle les autorise à "restreindre de manière raisonnable" l'accès à certains services nécessitant de grandes quantités de bandes passantes.

FCC affirme qu'il sera attentif aux abus concernant la facturation à l'usage, un point qui soulève moult critiques et inquiétudes car il risquerait d'augmenter les frais d'accès à Internet aux gros consommateurs.

Ce nouveau cadre réglementaire autorise aussi la différentiation des services pour les fournisseurs de contenu, un site de streaming par exemple pourra payer pour un acheminement plus rapide de son contenu.

Ce texte de loi, l'une des promesses électorales du président Obama, a encore du chemin a faire avant de devenir entièrement légitime et opérationnel puisqu'il doit être approuvé par la justice et le congrès avant le début de son application à partir de l'an prochain.

Pour l'heure, il est en tout cas loin de faire l'unanimité.
Déjà rejeté par les commissaires républicains au sein du FCC, les associations de défense des droits sur Internet accusent le FCC de "privilégier les intérêts des grandes entreprises au dépend de l'intérêt général" et d'avoir une "vision faussée sur de ce qu'est la neutralité des réseaux."

Source : le texte sur la neutralité des réseaux (PDF, 196 pages, 1MO)

Et vous ?

Que pensez-vous de ce nouveau cadre réglementaire ?
Avatar de thorium90 thorium90 - Membre averti http://www.developpez.com
le 24/12/2010 à 14:29
En revanche, la commission réserve aux opérateurs le droit de facturer l'accès internet "à l'usage" de même qu'elle les autorise à "restreindre de manière raisonnable" l'accès à certains services nécessitant de grandes quantités de bandes passantes.

Que pensez-vous de ce nouveau cadre réglementaire ?

Vilain Google bientot on reviendra a l'epoque du 56k mais à la place de payer la minute de communication, on paiera le Ko téléchargé
Avatar de riete riete - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 29/12/2010 à 11:28
Si cette loi est adoptée aux US, je pense que cela sera une avancée important vers une vrai liberté. Disons en clair que l'on retrouvera la transparence originelle aux niveaux du transport des données.
Ceci étant dit, un opérateur qui voudra imposé son propre service aura le droit d'imposer des prix dissuasifs, donc j'ai un avis mitigé.

L'idée de faire cette loi est louable mais au bout du compte il auront surement le droit de tous faire mais à quel prix.

A quand se genre de réflexion en Europe? le jour ou Orange et consoeurs ne feront plus de lobbying à Bruxelles et/ou à Matignon? C'est à dire dans longtemps.
Offres d'emploi IT
Chef de projet SI confirmé (H/F)
Société Générale - Ile de France - Val-de-Fontenay
Architecte fonctionnel et applicatif (H/F)
Société Générale - Ile de France - Val-de-Marne
Architecte de données (H/F)
Société Générale - Ile de France - Ile de France

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil